N°5 Chemin de la Louve, Chez Tia, Inuki et Réglisse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

N°5 Chemin de la Louve, Chez Tia, Inuki et Réglisse

Message  feu Tiadriel le Mar 10 Juin - 20:50

Tiadriel a écrit:Après avoir réaménagé son champ pour pouvoir y accueillir ses moutons, Tiadriel avait décidé d'abandonner son moulin et d'ouvrir une échoppe en ville. Elle avait emballé toutes ses affaires et avec l'aide de quelques villageois, elle avait chargé une charrette pour transporter le tout vers sa nouvelle demeure.



Elle avait trouvé une jolie bergerie disponible et avait décidé de s'y installer avec ses bêtes. Elle avait fait le gros du ménage pour pouvoir y installer ses quelques meubles. Réglisse avait un peu protesté, mais elle n'avait pas son mot à dire.
Elles seraient toutes les deux un peu plus à l'étroit, mais cela ne gênait point la jeune femme. Le Vizézy coulait à côté, elle n'aurait pas besoin de faire mettre un puits pour avoir de l'eau.

Plusieurs aller-retour avaient été nécessaire pour transporter toutes les affaires. Il régnait, maintenant, un grand capharnaüm au milieu de la pièce principale. Avant de s'atteler au rangement, elle alla s'assurer que ses moutons ne manquaient de rien.
Elle chercha ensuite un coin où installer Réglisse. Elle déposa son perchoir près de l'âtre, ainsi elle n'aurait pas froid cet hiver. Le lit avait été déposé dans la pièce du fond, elle en avait fait sa chambre. Elle y amena aussi ses deux grosses malles. Elle en ouvrit une et chercha les draps pour pouvoir faire son lit.
Elle aménagea ensuite, un peu la pièce principale, table, chaises, vaisselier, garde-manger... Elle mit aussi un banc avec un dossier près de la cheminée. Elle le recouvrit d'un plaid.
Elle ouvrit ensuite le carton avec la vaisselle et le rangea. Elle remplit le garde-manger avec ce qui lui restait, il faudrait qu'elle aille au marché faire des provisions.
Elle entreposa quelques bouteilles dans la cave. Elle était toute petite, mais elle dépannait bien.

Elle marqua ensuite une pause. Elle avait l'impression de ne pas avoir touché terre de la journée. Elle alluma un feu dans la cheminée, puis alla chercher un seau et se dirigea vers la rivière, savourant les rayons de soleil de cette fin d'après-midi.
Elle trempa sa main dans l'eau de la rivière, sa fraicheur la revigora. Elle remplit son seau et rentra.
Elle mit ensuite l'eau à chauffer près de l'âtre et chercha ses simples. Elle prit une tasse, y versa ensuite l'eau bouillante, quelques feuilles et s'installa près du feu pour la boire...

Tiadriel a écrit:Après cette petite pause, Tiadriel finit de ranger les quelques cartons restant.
La nuit tombait quand elle ouvrit la petite lucarne pour que Réglisse puisse sortir chasser. Elle perçut un bruissement d'ailes et la chouette était partie. Elle lui remplit une écuelle d'eau qu'elle posa à côté de son perchoir.
Elle se fit un rapide petit dîner, débarrassa ensuite la table et fila se coucher. La journée avait été tellement remplie que la jeune femme tombait de sommeil. Elle s'endormit aussitôt dans son lit.

Elle se réveilla le lendemain, bien reposée. Elle se leva et trouva Réglisse en train de dormir sur son perchoir. Elle sortit chercher de l'eau et ramena deux seaux pleins. Elle en prit un peu pour faire ses ablutions du matin, en garda encore un peu pour se faire une infusion, puis elle apporta le reste et le deuxième seau à ses bêtes.
Elle fût accueillie par des bêlements joyeux et elle leur donna aussi à manger. Elle vérifia la taille de la laine. Ils avaient besoin d'une bonne tonte. Elle était de garde à la maréchaussée aujourd'hui, elle déposerait donc une offre d'emploi à la mairie en allant au village.
Elle prit un solide petit-déjeuner, puis, après avoir attrapé sa besace qu'elle mit en bandoulière, elle ferma la porte et se dirigea vers le village...

craft84 a écrit:Craft etait content aujourd'hui, il avait fait une heureuse.
Il décida donc de lui rendre une petite visite impromptue pour voir si tout ce passait bien.

Arrivé près de la parcelle, il vit une petite maison, toute en pierre émergeant d'un champ de luzerne d'un vert verdoyant. C'était exactement la que devait se trouver Tiadriel lorsqu'elle avait prise la photo qu'elle avait demandé à déposer sur le cadastre.

arrivé devant la porte, tout était calme, certainement qu'elle devrait ne pas être la, d'un poing ferme il tapa à la porte

Toc toc toc ......

Tiadriel a écrit:Tiadriel revenait tranquillement du marché, perdue dans ses pensées. En approchant de sa bergerie, elle entendit le bêlement de ses bêtes.
Intriguée, elle regarda dans cette direction et aperçut une silhouette sur le pas de la porte. Elle n'attendait personne et ne reconnut pas la carrure de Desperado. Elle se demanda qui cela pouvait-il être.
Poussée par la curiosité, elle accéléra le pas pour ne pas laisser plus longtemps ce visiteur dehors.
Elle finit par le reconnaître, c'était Messire Craft84, le responsable du cadastre. Elle sourit, puis le héla, arrivée à quelques pas.


Bonjour, bonjour, Messire Craft84 ! Quelle agréable surprise !
J'ai bien failli vous manquer, je m'étais absentée pour aller faire le marché comme vous pourrez le constater.


Elle lui montra son panier à provisions. Elle passa le petit portail, qu'elle referma derrière elle, puis s'avança et lui donna une poignée de main.

Vous entrerez bien boire un petit quelque chose pour vous réchauffer ? Les journées commencent à être fraîches.

Elle ouvrit la porte, le précéda et le pria d'entrer.

Prenez place, je vous en prie.

Elle lui désigna une des chaises placées autour de la table. Leur arrivée avait réveillé Réglisse qui poussa un hululement appuyé. La jeune femme éclata de rire, puis alla lui donner une petite caresse.

Bonjour Réglisse, aujourd'hui, nous avons un invité. C'est ce gentil Messire qui nous a permis de nous installer ici, j'espère que tu te montreras correcte avec lui.

Réglisse s'envola alors de son perchoir pour venir se poser sur la table devant Craft et le regarder un peu mieux.

Messire Craft84, je vous présente ma chouette, Réglisse.

Réglisse, je te présente Messire Craft84, responsable du cadastre du village.


Tiadriel se dit qu'il allait la trouver bizarre de le présenter à une chouette, mais Réglisse, elle, était ravie d'avoir été présentée de la sorte. Elle gonfla son torse et ses poils pour se donner de l'importance.

Si ça vous tente de la caresser, surtout, ne vous gênez pas, elle adore ça, mais à parfois tendance à en abuser un peu. Il se peut ensuite qu'elle ne veuille plus vous quitter. Elle est un peu possessive.
Je vais vite raviver le feu.


Se désinteressant pour un temps de la chouette, Tiadriel se dépécha de raviver les braises pour réchauffer un peu la pièce. Elle sortit une bouteille de vin, puis se tourna de nouveau vers son invité.

Seriez-vous tenté par un petit vin chaud ?

craft84 a écrit:Craft était la, devant la porte à attendre que quelqu'un veuille bien répondre.
Entendant du bruit sur le chemin de la Louve il fit demis tour et vit une jeune femme arriver d'un pas rapide vers lui. De la main droite, elle portait un panier bien garnis, un retour du marché certainement ce dit il .

Tout en lui serrant la main

Bonjour Dame Tiadriel, veuillez m'excuser de cette visite impromptue, j'avais hâte de voir comment vous vous en sortez, il y avait tout de même pas mal de travail dans cette ferme.

Tout en acceptant l'invitation de Tiadriel
Je ne veux pas vous déranger trop longtemps, vous devez avoir encore bien des choses à faire.

Craft84 pris place sur la chaise que Tiadriel lui avait proposé.

Que c'est charmant, vous avez très bon gout. Félicit..

Il fut surpris par un oiseau qui vint se poser devant lui
Une chouette apprivoisée, excellent dit il en souriant.

Bonjour Réglisse tu as un plumage ravissant

L'oiseau se tortillait dans tout les sens
Mais on dirait qu'elle me comprend, vraiment très étonnant

Merci pour ce vin chaud, cela fait du bien par ou ça passe. Il est vrais que la température commence à descendre ces jours ci, d'ailleurs si vous avez besoin de bois sec, il y en a dans la forêt qui ne demande qu'a être ramassé, n'hésitez pas .....

Tiadriel a écrit:Tout en s'occupant du feu, Tiadriel continua de discuter avec son invité.

Disons, que j'ai des goûts plutôt simples, que la bergerie a la taille idéale pour l'usage que je voulais en faire et surtout qu'après un grand coup de ménage, les travaux restant à faire étaient moindres.
A part, une ou deux tuiles à changer, le toit était et est en bon état. La pièce principale est assez grande pour y accueillir une quinzaine d'invités et la pièce du fond me sert de chambre. Je ne dis pas que si je décide de rester ici et que par hasard je fonde une famille, il ne faudra pas pousser les murs...
Elle sourit à cette pensée. Mais pour l'instant, je m'y sens très bien.
De toute façon, entre mon atelier, mes gardes à la maréchaussée et tout ce qui remplit une journée, je ne suis pas très souvent là.
Quoi qu'il en soit, c'est vraiment une très jolie maison. Je l'adore !!!


Elle parlait trop, comme toujours quand elle était emballée par quelque chose.
Elle en avait presque oublié le vin qu'elle avait mis à chauffer près du feu.
Elle alla prendre deux grands verres et les remplit, puis en plaça un devant Craft. Elle s'installa à côté avec le sien.


Eh bien, à la votre et à ma jolie maison ! Santé !!!

Elle goûta une gorgée du breuvage, il réchauffait tout le corps. Elle se sentit mieux. Elle se releva et alla chercher un peu de pain et de la cochonnaille qu'elle proposa à Craft. Elle avait un petit creux.

Je vous en prie, servez-vous.
Vous semblez étonné par les capacités de compréhension de Réglisse, ça m'a surprise aussi la première fois, mais je crois que j'e m'y suis vite habituée. Nous nous comprenons mutuellement et elle me tient compagnie. Elle a un sacré caractère mais je l'adore.


Du bois... Pour sûr, il lui en faudrait. Elle nota l'information dans un coin de son esprit.

Merci pour cette précieuse information, je ne manquerai pas d'aller faire une provision de bois pour cet hiver. J'emprunterai un cheval et une cariole, je pourrai ainsi en transporter une plus grande quantité...

craft84 a écrit:Oui vous avez tout à fait raison, un attelage serait le bienvenu.

Il est excellent votre breuvage, rien que pour ça je reviendrais
Dit il en souriant


Cela m'a fait plaisir de votre rencontrer, mais malheureusement il faut que je vous laisse. Les obligations n'attendent pas.
Sachez que vous avez la possibilité d'ajouter sur le cadastre une description de votre demeure, je me ferais un plaisir de l'ajouter Wink

Merci encore pour votre accueil,


Craft s'avança vers Dame Tiadriel et lui fit un baise main
pendant qu'il se dirigeais vers la porte un eu un hurlement qui le fit sursauter

Hoo excuse moi Réglisse et tout en frottant la tête de l'animal, à bientôt tas de plume Wink

Merci encore, au revoir

Craft ferma la porte derrière lui, et pris la direction du village
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: N°5 Chemin de la Louve, Chez Tia, Inuki et Réglisse

Message  feu Tiadriel le Mar 10 Juin - 20:53

Rick de Montbrisson a écrit:Rick arriva en courant de la salle des fêtes où il s'était passé un gros problème pendant la fête de Kory et Al. Il était accompagné de ses trois neveux et nièces. La nuit était encore là, il faisait froid dehors et Rick n'avait pas trouvé d'autres solutions que d'aller chez Tiadriel emmenait Eléa, Manon et Natanaël.

Il frappa très fort à la porte de la bergerie, en priant pour que Tiadriel ne soit pas de garde cette nuit. Il fallait absolument qu'il arrive à la réveiller.

Il hurla contre cette porte tout en tambourinant...


Tia ! Tia ! Ouvre moi, stp ! C'est Rick...

Tiadriel a écrit:Tiadriel avait raccompagné Craft jusqu'à la porte, le remerciant encore de tout ce qu'il avait fait pour elle.

J'ai aussi été ravie de faire votre connaissance et enchantée par votre visite, n'hésitez pas à repasser quand vous aurez le temps.

Elle sursauta également quand Réglisse se manifesta, puis sourit. Cette chouette était vraiment un phénomène.

Veuillez l'excuser, mais elle ne sait pas se faire oublier !

Elle rigola franchement pour le coup avant de souhaiter à son invité un bon retour au village.

Bon retour et bonne fin de journée Messire.

Elle la regarda s'éloigner par la fenêtre, puis se tourna vers la chouette.

Franchement, c'est comme ça que tu accueilles nos invités !

La jeune femme n'était pas vraiment fachée et la chouette le sentit. Elle gonfla de nouveau les plumes de son torse et fit la belle. Tiadriel éclata de rire, puis avisant l'heure, elle se dépêcha de rassembler ses affaires, prit une demie-miche de pain et un peu de saucisson, mit le tout dans sa besace et fila au bureau.

...

Elle rentra tard le soir et fourbue. Elle avait laissé son quart à Nomi, elle pourrait passer une bonne nuit de sommeil. Elle en avait vraiment besoin. Elle poussa la porte, ouvrit la lucarne à Réglisse, qui sortit aussitôt.
Elle mangea rapidement un morceau et fila au lit. Elle tomba comme une masse.
Elle faisait un rêve étrange... Rick venait la voir avec les enfants de ses soeurs... Elle fit un bond dans son lit. Les moutons s'étaient agités et bêlaient de plus belle. Elle comprit pourquoi en entendant tambouriner à la porte. Elle se leva rapidement, elle se demanda quelle heure il pouvait bien être. Elle alluma un cierge et attrapa son épée, avant de se diriger vers la porte.


Tia ! Tia ! Ouvre moi, stp ! C'est Rick...

Elle laissa son épée dans un coin et se dépêcha d'ouvrir la porte, elle n'avait pas du tout aimé le ton dans la voix de Rick. Il avait dû se passer quelque chose. Elle les trouva là tous les quatre sur son pas de porte. Sans poser de question, elle s'effaça pour les laisser entrer. Ils devaient être frigorifier par la température au dehors.

Dépêchez-vous d'entrer ! Allez, allez, il fait un froid de canard cette nuit.

Rick de Montbrisson a écrit:Rick avait eu enfin de la chance, après plusieurs minutes pendant lesquels il frappa à la porte de Tia, il réussit à la réveiller, grâce à l'aide aussi des moutons. La jeune bergère lui ouvrit la porte, ensommeillée et armée. Mais elle s'effaça devant lui.

Dépêchez-vous d'entrer ! Allez, allez, il fait un froid de canard cette nuit.

Tia, je suis désolé de te réveiller à cette heure là. Mais il faut que tu me rendes un grand service. Je devais surveiller les enfants de mes soeurs pendant la fête d'anniversaire de Kory, mais il s'est passé un truc là-bas. Kory va certainement accouchée avec un mois d'avance et je dois y aller. Cependant, je ne peux pas les amener avec moi ! Tu peux me rendre service et accepter trois loups dans ta bergerie pour la nuit ? Je viens les récupérer dans la nuit...

Rick attendait en étant heureux que son amie est ouvert la porte. Il savait qu'elle saurait s'en occuper. Lui, il fallait qu'il se dépêche d'aller voir ses soeurs. Son rôle était près de Kory....

Tiadriel a écrit:En écoutant Rick, Tiadriel se dit qu'il y avait en effet de quoi être inquiet. Elle ne voyait pas comment elle aurait pu refuser une telle requête à son ami. Elle lui sourit malgré le soucis qu'elle se faisait pour Kory, pour le rassurer et se rassurer elle-même.

Pas de soucis, je veux bien les garder. J'espère que ça se passera bien pour Kory et le bébé.
Allez file, et ne t'inquiètes pas, je m'occuperai bien d'eux.


Elle tendit les bras pour prendre les jumeaux et laisser le soin à Rick de faire descendre Eléa de son dos.

Rick de Montbrisson a écrit:Rick fit descendre Eléa de son dos et lui expliqua qu'aujourd'hui elle devait faire dodo avec la gentille madame qui l'avait sortie du trou. Il savait que la petite fille ne poserait pas de soucis et qu'elle serait gentille. En plus, elle semblait intéressée par les moutons qui faisaient du bruit à côté.

Il fit un bisou aux trois enfants, un grand sourire à son amie en la remerciant et sortit en courant en direction de chez Kory et Al. La dernière fois qu'il avait couru si vite, c'était pour chercher la corde pour Eléa...

Tiadriel a écrit:Tiadriel, toujours inquiète pour Kory, regarda Rick refermer la porte après avoir expliqué à Eléa qu'elle devrait rester ici. Elle sourit à la fillette, les jumeaux toujours dans les bras. Ils commencaient à se faire lourds.
Voyant qu'ils tombaient de sommeil, elle décida d'aller les mettre au lit.


Eléa ? Tu viens avec moi, on va aller coucher Manon et Natanaël, et après je te montrerai les moutons si tu veux.

Elle lui sourit et Eléa la suivit dans la pièce d'à côté. Il y faisait sombre, la seule bougie allumée était sur la table dans la pièce principale, mais elle voyait assez pour ce qu'elle avait à faire. Elle déposa les jumeaux au milieu de son lit, après les avoir déshabillé un peu. Elle n'avait rien de mieux pour les coucher. Elle mit des coussins autour, afin qu'ils ne tombent pas et vérifia qu'ils étaient bien installés.

Voilà, qu'en dis-tu Eléa ? Ils seront bien là, non ?

Elle sourit à la petite fille et lui tendit la main.

Je vais te montrer mes deux moutons. Tu vas voir, ils sont très gentils. Tu pourras même les caresser si tu veux.

Elle prit le cierge qu'elle avait laissé sur la table et se dirigea vers la porte intérieure qui donnait sur la bergerie. Elles furent accueillies par de doux bêlements. Tiadriel alluma une torche, posée sur un mur, donnant de la lumière dans la pièce, ainsi Eléa pourrait mieux les voir.

Viens, approches-toi. Tends ta main bien à plat pour leur faire sentir ton odeur, comme ça.

Elle lui montra comment faire et attendit que la fillette fasse de même. Eléa fut surprise quand un des moutons lui lécha la main.

Tu vois, ils t'aiment déjà. Mais je crois qu'il est l'heure que tu ailles toi aussi au lit. Si tu veux revenir les voir demain, je suis d'accord.

Tiadriel prit la torche et l'installa dans un receptacle dans l'autre pièce.

Si tu veux, je te lis une petite histoire pour t'aider à t'endormir.

Eléa, ravie, accepta, mais s'endormie avant la fin. Tiadriel la déposa avec ses cousins dans son lit, s'assura qu'ils dormaient tous et s'installa à côté de la cheminée sur un fauteuil avec un plaid, laissant la porte de sa chambre entrouverte.
Elle finit elle aussi par s'endormir...

Tiadriel a écrit:Tiadriel se réveilla le lendemain en entendant Réglisse rentrer de sa nuit de chasse. Elle ouvrit les yeux et la vit venir se poser sur son perchoir. La chouette tourna un regard interrogateur sur sa maîtresse, se demandant pourquoi elle avait dormi ici.
Tiadriel se leva, s'emmitoufla dans son plaid et vint caresser la chouette.


Si tu savais ma belle, nous avons reçu de la visite cette nuit et trois petits anges dorment dans mon lit.

Elle s'activa sans faire de bruit et alluma un bon feu de cheminée. Elle jetta un coup d'oeil dans sa chambre, les enfants dormaient encore. Elle mit de l'eau à chauffer près du feu et alla voir ses bêtes. Elle leur donna à manger, elles avaient encore de l'eau, elle irait en chercher un peu plus tard, là, elle ne pouvait pas se rendre à la rivière.
L'eau n'étant pas encore chaude, elle fit un brin de toilette, s'habilla et se coiffa. Elle était présentable pour accueillir la personne qui viendrait chercher les enfants.
D'ailleurs Rick devait repasser, elle espérait que rien de fâcheux n'était arrivé et qui expliquerait qu'il ne soit pas là. Chassant de son esprit cette pensée, elle enleva l'eau du feu et en versa un peu dans une tasse. Elle y jetta quelques fleurs dedans et patienta.
Réglisse dormait à présent sur son perchoir...

milosa a écrit:Milo s'était levée de bon matin pour aller voir Tia et reprendre les enfants. Elle avait pris soin aussi de se munir de sa poussette, oubliée la veille à la salle des fêtes.

Elle se dirigeait d'un pas vif jusqu'à la bergerie, par ce froid, elle préférait se dépêcher. Milo avait d'ailleurs enfilé son long manteau sachant pertinnement que la température extérieure était de plus en plus fraîche.

Arrivée à la porte elle se mit à frapper doucement en espérant ne pas les reveiller.

Tiadriel a écrit:Tiadriel avait enlevé les fleurs de sa tisane pour pouvoir la boire et regardait sans les voir les flammes dans la chéminée quand elle entendit frapper discrètement à la porte d'entrée. Elle fut brutalement ramenée à la réalité. Chassant ses pensées moroses, elle se leva et alla ouvrir.
Milosa se tenait sur le seuil, elle avait amené la poussette de ses enfants. Elle lui sourit et s'effaça pour la laisser entrer.


Bonjour Milo, je t'en prie, entre ! Viens te rechauffer près du feu. Tu es venue chercher les enfants, je suppose.
Ils dorment encore, tu boiras bien une tisane pour te réchauffer, ou bien quelque chose d'un peu plus fort, en attendant ?


Elle avait refermé la porte, une fois Milo entrée, et attendait tranquillement...
Elle était contente de voir Milo, mais elle avait l'air aussi fatiguée qu'elle, si ce n'est plus. Tiadriel se demandait si l'accouchement de Kory s'était bien passé mais n'osait pas aborder le sujet.


Mais je t'en prie, assieds-toi, nous serons mieux que debout.

milosa a écrit:Milo sourit à Tia mais avait les traits tirés.

Bonjour Milo, je t'en prie, entre ! Viens te rechauffer près du feu. Tu es venue chercher les enfants, je suppose.
Ils dorment encore, tu boiras bien une tisane pour te réchauffer, ou bien quelque chose d'un peu plus fort, en attendant ?


J'espere que je ne te dérange pas. Oh une tisane pas de refus en attendant que les bouts se réveillent Smile.

Milo entra dans la pièce certe petite mais joliment aménagée.

Mais je t'en prie, assieds-toi, nous serons mieux que debout.

Merci Tia, merci beaucoup, heureusement que tu étais là.

Milo posa la poussette à côté d'elle et s'installa sur une chaise en regardant l'intérieur de chez Tia.

Dis moi, c'est une jolie bergerie que tu as déniché Smile
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: N°5 Chemin de la Louve, Chez Tia, Inuki et Réglisse

Message  feu Tiadriel le Mar 10 Juin - 20:54

Tiadriel a écrit:Tiadriel remit donc un peu d'eau à chauffer pour préparer une infusion à Milosa.

Merci Tia, merci beaucoup, heureusement que tu étais là.

Je t'en prie, je n'ai vraiment pas fait grand chose. Tes enfants tombaient de sommeil, cela ne m'a vraiment pas dérangée de les garder. Eléa est, elle aussi, adorable. Cela m'a fait très plaisir de pouvoir vous rendre service à tous.

Elle lui sourit de nouveau. Après tout, c'était vrai et elle avait toujours adoré les enfants.

Dis moi, c'est une jolie bergerie que tu as déniché

Ah ? Ma bergerie te plaît. Tu m'en vois ravie. J'ai eu un coup de foudre pour cet endroit. Craft m'avait dit qu'il y aurait des travaux à faire, mais finalement, après un grand coup de balai, c'était moins catastrophique que ça.


Tiadriel avisa que l'eau était prête. Elle en versa dans une tasse pour Milo et la sienne ayant refroidie, elle s'en resservit aussi une.

Alors, je te mets quoi dedans ? J'ai toutes sortes de plantes et de fleurs. Qu'est-ce qui te ferait plaisir ?

Tiadriel alla aussi chercher du pain, ainsi que de la confiture faite maison. N'ayant pas encore pris son petit-déjeuner, elle commençait à avoir faim.

Tu as pris ton petit-déjeuner ? Tu mangeras bien un morceau avec moi ?

milosa a écrit:Milo appréciait vraiment la bergerie de Tia.

Alors, je te mets quoi dedans ? J'ai toutes sortes de plantes et de fleurs. Qu'est-ce qui te ferait plaisir ?

Oh j'aime bien toutes sortes tu sais Smile Mets moi celle que tu préfères je suis sûre que ca me plaira. Et puis par ce temps c'est vrai que quelque chose de chaud me fera du bien de toute facon.


Milo sourit et vit Tia s'activer pour aller chercher du pain et de la confiture.

Tu as pris ton petit-déjeuner ? Tu mangeras bien un morceau avec moi ?

Milo n'avait pas pris le temps de déjeuner et regarda avec délice la confiture faite maison.

Oh non je n'ai pas déjeuner... mais je ne veux pas t'embêter... Quoique cette confiture a l'air très bonne quand même.

Et elle fit un sourire à Tia et se mit à rire.

Bon allez je déjeune avec toi, ca me fait plaisir en plus. Comme ca on pourra discuter.

Milo commenca alors à tartiner la confiture sur le pain.
Elle discuta un moment avec Tia en attendant que les enfants se lèvent.

Tiadriel a écrit:Tiadriel imita Milo et se tartina, elle aussi une belle tranche de pain. Elle savait bien qu'avec une proposition pareille, Milo ne lui dirait pas non. Ne tenant plus, elle se décida à lui demander des nouvelles de Kory. Elle pouvait déjà en déduire que ça s'était bien passé, sinon Milo aurait été beaucoup moins enthousiaste.

Alors, dis-moi tout ! Comment ça s'est passé pour Kory ? Le bébé et elle vont bien ?

Elle s'arrêta là, stoppant par la même occasion la floppée de questions du même genre qui menaçait de déborder de ses lèvres et préféra croquer à pleines dents dans sa tartine, l'air de rien.

milosa a écrit:Alors, dis-moi tout ! Comment ça s'est passé pour Kory ? Le bébé et elle vont bien ?

Milo allait lui répondre mais elle préféra avaler le morceau de pain qu'elle avait dans la bouche avant de faire encore une bêtise ^^.

Miam ! Très bonne ta confiture Wink
Pour Kory oui tout c'est bien passé finalement Smile C'est un petit garcon, Matthis. Il est tout petit mais à l'air coriace ! Désolée j'ai complétement oublié de t'en parler avant ... Je suis un peu fatiguée ca doit être pour ca.


Milo sourit à Tia. Puis après avoir bien mangé et rit avec son amie, Milo se leva.

Bon je crois que je vais aller récupérer les enfants maintenant. Kory doit être impatiente de voir sa fille Smile Et je ne veux pas te déranger plus longtemps. Je te remrcie encore Tia, merci, vraiment.

Tiadriel a écrit:Tiadriel fut soulagée d'apprendre que la naissance s'était bien passée et que le bébé et la maman se portaient bien.

Tu me vois ravie de savoir que tout le monde va bien.
Matthis, c'est un joli prénom...


Elle allait ajouter quelque chose, mais fut interrompue par l'arrivée d'un pigeon qui tapa du bec contre la fenêtre. Elle s'excusa auprès de Milosa avant d'aller libérer le messager.

Je te prie de m'excuser un instant. Les enfants sont dans ma chambre, si tu veux aller les réveiller, je te rejoins.

Elle ouvrit ensuite la fenêtre, récupéra la missive et laissa le pigeon repartir. Elle la lut rapidement, puis fronça les sourcils.
Un ordre de mission... juste au moment où elle montait en grade à la maréchaussée, il fallait encore qu'elle s'absente. Décidemment !
Il lui fallait aller au marché pour prévoir des rations pour la route...

milosa a écrit:Je te prie de m'excuser un instant. Les enfants sont dans ma chambre, si tu veux aller les réveiller, je te rejoins.

Milo acquiessa à Tia.
Mais fais donc, ne t'inquiètes pas pour moi Smile

Milo se rendit dans la chambre de Tia pour aller voir ses enfants. Elle les apercut sur le lit bien entourés de coussins. Ils dormaient encore mais dès que Milo s'approcha d'eux leurs petits yeux se mirent à papillonner.

Bonjour mes petits anges...

Elle carressa doucement leurs joues et prit Nat sur elle pour lui faire un bisou.

Puis elle alla le changer, laissant Manon se reveiller tranquillement.
Eléa aussi dormait toujours à point fermé.

Une fois Nat changait, elle s'occupa de Manon, laissant Nat à terre. Le pauvre essayait de marcher à quatre pattes mais n'arrivait pas à se soulever. Milo rit en le voyant faire. Dans quelques mois le petit monstre y arriverait surement .

Puis une fois Manon prête, elle alla rejoindre son frère à terre.

Milo se tourna alors vers Eléa et passa sa main dans ses cheveux.


Eléa, Eléa, il faut te réveiller maintenant.

La petite se frotta les yeux et regarda Milo avec de petits yeux.

Ta maman t'attend tu sais ma chérie. Milo lui sourit pour la rassurer. Puis elle la prit dans ses bras pour lui faire un calin.

Viens ma chérie on va rentrer chez toi avec ton cousin et ta cousine. Elle réussit à mettre Manon et Nat dans la poussette et prit la main d'Eléa.

Puis elle alla rejoindre Tia.


Merci encore Tia. Pour les enfants et ce succulent petit déjeuner. Je vais aller voir Kory maintenant.

Milo embrassa son amie, lui fit un signe de la main et partit en direction de chez Kory et Al.

Tiadriel a écrit:Un peu perturbée par le message qu'elle venait de recevoir, Tiadriel dit au revoir à Milo et aux enfants.

Merci encore Tia. Pour les enfants et ce succulent petit déjeuner. Je vais aller voir Kory maintenant.

Je t'en prie, ça a vraiment été un plaisir. Salue Kory pour moi ainsi que Matthis. Je dois m'absenter du village pour quelques temps, je dois préparer mon départ et je vais manquer de temps pour leur rendre une petite visite. Je rattraperai ça à mon retour. Au revoir les enfants, au revoir Milosa.

Elle leur fit un petit signe de la main et les regarda s'éloigner. Puis, elle prit de quoi aller faire le plein de miches de pain au marché et s'y dirigea...

... Tiadriel revint un moment plus tard chargée comme un dromadaire. Avec tout le pain qu'elle s'était procurée, elle pouvait tenir un certain temps. Elle prépara son sac de voyage et rangea la bergerie avant son départ. Ses moutons étant morts, ils ne manqueraient pas de soin en son absence.
L'heure du départ approchait. Elle avait laissé ses affaires en ordre, de ce côté là, pas de soucis à avoir. Elle se demandait ce qu'elle allait faire de Réglisse, puis décida qu'elle ne la laisserait pas ici toute seule.
Elle la réveilla doucement.


Bonsoir ma belle, je sais qu'il est encore un peu tôt pour toi, mais nous partons en voyage. Je t'emmène avec moi.

La chouette hulula doucement. Elle prit son sac, le mit sur son dos et passa sa besace en bandoulière. Réglisse sauta sur son épaule. Tiadriel ferma la porte, le coeur lourd, Desperado lui manquait déjà.
Elle se dirigea ensuite vers le point de rendez-vous...

Rick de Montbrisson a écrit:Rick, qui était en mission à l'autre bout du duché, avait réussi à conclure une très bonne affaire. Du coup, il avait décidé d'en avertir son associée. Pour cela, il lui envoya un pigeon.
Coucou Tia,

Juste un petit mot depuis l'autre bout du duché, où je suis en mission pour la mairie. Je viens de réussir à nous trouver un voir deux nouveaux fournisseurs de matière première. Pour l'instant, vu que je ne suis pas à Montbrisson, je ne peux pas récupérer la laine. Cependant, si tu arrives prochainement dans le village, envoie moi un pigeon pour me prévenir et je te donnerai le nom des éleveurs à contacter de ma part.

Bien affectueusement associée...

Rick

La soldatesque a écrit:Le passage du soldat fut rapide, il devait visiter d'autres domiciles.

" Salutations, je vous informe de prendre garde. Nous avons entendu que l'un des monstres InTenebris qui ont fait tant de mal au village rôdait dans les parages... Nous ne savons si cet individu représente une menace mais, au cas où, gardez portes et volets clos la nuit ! "

Puis le garde repartit rapidement. Son discours, toujours le même, il le connaissait par coeur.

Tiadriel a écrit:Tiadriel revint par un matin froid de son voyage, bien peu productif, en Bourgogne. Réglisse avait pris un peu d'avance aux abords du village et l'attendait maintenant perchée sur le toit de la bergerie.
Elle sauta à bas de sa monture et l'attacha à un arbre en attendant de déposer ses affaires.
Elle trouva un pigeon devant sa porte, grelottant de froid. Elle chercha ses clés et ouvrit. Elle porta le pigeon à l'intérieur et se dépêcha d'allumer un feu dans la cheminée. Elle décrocha le petit mot qu'il portait à la patte et le parcourut rapidement des yeux, un sourire se dessina sur ses lèvres. Elle lui répondrait par le même pigoen, dès qu'il serait réchauffé.

Elle prit un seau et se hâta vers la rivière. En revenant, elle donna des graines au pigeon et un peu d'eau.
Réglisse était entrée en même temps qu'elle et somnolait déjà sur son perchoir.
Elle prit ensuite du parchemin, de l'encre et une plume et rédigea une petit missive pour avertir Rick de son retour. Elle allait l'accrocher à la patte du pigeon quand elle entendit frapper à la porte. Elle alla ouvrir, écouta le soldat l'informer et le remercia avant de refermer la porte.
Elle noua sa missive à la patte du pigeon et le laissa de nouveau s'envoler.

Elle alla ensuite prendre soin de sa monture, lui donna à boire et un peu de foin.
Elle alla chercher sa besace qu'elle allégea et partit vers le village, les renes en main, sa monture suivant, elle devait prendre sa garde à la maréchaussée, elle en profiterait pour rendre le cheval à son propriétaire...

Tiadriel a écrit:Après sa semaine de garde à la maréchaussée et quelques tontes de ses nouveaux moutons, Tiadriel avait pu se remettre à son métier à tisser.
Elle y travaillait toute la journée et essayait de ne penser à rien, et surtout pas au fait qu'une personne très important pour elle lui manquait et qu'elle doutait de plus en plus de jamais la revoir vivante.
Elle rentrait tard le soir et prenait un rapide repas avant de se mettre au lit, dormant d'un sommeil sans rêve...

Tiadriel a écrit:Tiadriel avait reçu une missive la veille. Elle l'avait lu rapidement et n'avait pas réfléchi plus que nécessaire. Elle avait répondu par l'affirmative et par le même pigeon.
Un prochain départ, elle trouverait bien quelqu'un pour prendre soin de ses moutons pendant son absence. Elle regarda ses réserves, elle avait gardé des provisions de son dernier voyage écourté et cela tombait très bien. Elle n'aurait pas besoin de dépenser beaucoup plus pour la préparation de ce nouveau voyage.
Elle partit faire un rapide tour au marché, puis prépara sa besace. Elle y ajouta quelques plantes, onguents et bandages. Elle espérait qu'elle n'en aurait pas besoin.
Après l'attaque du couvent du Saint Esprit, elle avait déjà été bien ébranlé...

Elle alla aussi emprunter un cheval à l'un de ses amis au village, le voyage serait plus agréable qu'à pied. Il ne lui restait plus qu'à prévenir Rick, juste au moment où ils concrétisaient leur projet et ouvraient leur boutique. Elle s'en voulait de lui faire un coup pareil, mais elle étouffait un peu ces derniers temps, il lui fallait du changement. Ce n'est pas encore aujourd'hui qu'elle pendrait sa crémaillère, si jamais elle la pendait un jour.
La mission serait moyennement dangereuse, qui sait si elle en reviendrait ? Et si c'était pour apprendre une nouvelle qu'elle se refusait à admettre, elle se demandait vraiment si ça valait le coup de revenir...
Elle n'aimait vraiment pas ses pensées en ce moment, broyer du noir ne changerait rien et n'apporterait vraiment rien de bon. Elle se força à penser à autre chose, chassant les larmes qui menaçaient de perler à ses yeux.
Elle laissa son sac prêt dans un coin et repartit vers le village. Elle voulait voir leur nouvelle échoppe.

Tiadriel a écrit:Tiadriel, après être passée voir Rick, était revenue à la bergerie avec une surprise pour Réglisse. Un nouveau compagnon, du moins, elle l'espérait. Elle entra et s'approcha de la chouette. Celle-ci dormait. Tiadriel la réveilla doucement.

Réglisse, ma belle, réveilles-toi, j'ai quelqu'un à te présenter.

Elle attendit que la chouette ouvre les yeux, puis, elle lui présenta une petite boule de poils.



Voilà, c'est un petit chiot, il fera un bon gardien de moutons. Voyons voir, et si on l'appelait Inuki ? Qu'en penses-tu ?

Elle regarda successivement le chiot puis Réglisse. Inuki semblait aimer son prénom car il lui lécha gaiement la joue, quant à Réglisse, elle hulula doucement en signe d'approbation.

Très bien, alors va pour Inuki !

Elle posa le chiot par terre, puis vérifia le contenu de son sac de voyage. Une fois prête, elle chargea le tout sur sa monture, laissa sortir Réglisse et mit Inuki dans un panier dans lequel elle glissa un châle épais et le cala près de la selle à côté de sa jambe. Elle avait pris soin de bien fermer la porte en partant. Elle talonna sa monture, passa le portail, s'arrêta pour le fermer avec le pied, puis partit en direction de Polignac, sans se douter qu'elle devrait revenir plus tôt que prévu...
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: N°5 Chemin de la Louve, Chez Tia, Inuki et Réglisse

Message  feu Tiadriel le Mer 11 Juin - 1:14

avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: N°5 Chemin de la Louve, Chez Tia, Inuki et Réglisse

Message  feu Tiadriel le Mer 11 Juin - 19:17

Tiadriel a écrit:En rentrant du cimetière, raccompagnée par Rick, Tiadriel était dans un état second. Elle avait tout de même, étonnament les idées claires. Elle avait des choses à régler avant de pouvoir reprendre la route qui la mènerait à Montmirail.
Elle raviva le feu dans l'âtre, il faisait froid dans la pièce.


Rick, tu veux un vin chaud ?

Et sans vraiment attendre de réponse, elle en mit à chauffer près du feu. Elle chercha Inuki du regard et l'aperçut roulé en boule dans son panier. Réglisse était là, elle aussi, Tiadriel aurait des missives à lui faire porter un peu plus tard, quand elle les aurait rédigées.
Elle servit le vin chaud et sortit de quoi manger un peu. Elle n'avait pas faim, mais se força à avaler quelque chose. Elle regarda Rick, il avait fait tellement pour elle aujourd'hui, mais elle ne pouvait pas l'accaparer indéfiniment.


Merci Rick. Je te dois beaucoup, alors merci infiniment pour tout ce que tu as fait pour moi, pour nous...

Rick de Montbrisson a écrit:Rick avait raccompagné Tia, jusque chez elle, afin d'être certain qu'elle serait en sécurité. La maison était froide, puisque la cheminée n'avait pas été allumée pendant plusieurs jours afin d'éviter une décomposition du corps plus rapide.
Mais maintenant la jeune femme avait rallumée le feu. La flamme serait celle qui devrait bientôt brûler dans leurs coeurs. Mais après le départ subit de deux de leurs amis, ni Rick, ni Tiadriel ne seraient comme avant. Il leur faudrait beaucoup de courage pour remonter la pente.

La jeune femme proposa à Rick du vin chaud mais sans attendre vraiment de réponses. Elle était déjà en train de le faire chauffer quand il s'aperçut qu'elle lui avait parlé. Il sourit mais ne répondit pas. A quoi cela aurait-il servi de répondre ! Puis, elle le servit avec de quoi manger ! Rick n'avait pas vraiment faim et il voyait que Tia était un peu comme lui. Mais ils se devaient, l'un comme l'autre de se ressaisir, en l'honneur de leurs amis trop vite partis. Il but lentement sa boisson qui vint le réchauffer rapidement. Cette boisson était vraiment délicieuse. Cependant, il ne pouvait pas rester indéfiniment chez son amie pour la protéger. Il se devait de la laisser partir, faire ce qu'elle avait à faire. Il savait qu'elle devait se rendre à Montmirail, en Anjou, pour son ordre et pour le Roy. Lui, il devait se rendre dans le nord du duché pour la mairie. Il emmenerait avec lui, Milosa, sa petite soeur, afin de lui changer les idées. Pour elle non plus, rien n'était simple en ce moment.

Il était encore perdu dans ses pensées quand la voix de Tiadriel le fit sursauter :


Merci Rick. Je te dois beaucoup, alors merci infiniment pour tout ce que tu as fait pour moi, pour nous...

Le jeune homme sourit.

Tu sais, Tia, j'ai juste fait mon devoir d'ami. Un ami se doit d'être présent même quand cela ne va pas. Je dirais même plus, surtout quand cela ne va pas ! Alors ne me remercie pas ! Aujourd'hui, je t'ai aidé, mais en te donnant ce coup de main, je me suis moins même aidé, d'une manière égoïste. Je crois que seul, je n'aurais jamais réussi à surmonter ses épreuves. Deux de mes amis sont partis avant que je leur dise au-revoir et je crois que sans avoir eu quelque chose à faire, je n'aurais jamais réussi. Je ne sais pas si le plus dur est passé, mais les larmes ont cessé de couler et il va falloir maintenant vivre deux fois mieux, en leur mémoire. Vivre ce qu'eux n'ont pas eu la chance de faire...

Puis, le jeune homme se leva et fit un tendre baiser sur le front de son amie...

Il va falloir que tu me promettes de ne pas faire de gestes fous, lorsque tu seras en Anjou et que tu te montreras prudente là-bas. A ton retour, nous travaillerons dans notre échoppe, donc il faut que tu me promettes de revenir en bonne santé...

Elle acquiesa d'un sourire triste...

Je vais maintenant te laisser pour préparer tes affaires et moi, je vais rentrer dans ma cabane pour préparer mes marchandises...

Puis, le jeune homme sortit de la bergerie, sans se retourner pour éviter de voir les larmes de Tiadriel, qui ne manqueraient pas de couler, après les dernières épreuves...

Tiadriel a écrit:Après le départ de Rick, Tiadriel rangea rapidement la bergerie. Elle voulait tout laisser en ordre quand elle partirait. Elle sortit ensuite parchemins, plume et encre et redigea les missives qu'elle avait en retard.

La nuit était déjà bien avancée quand elle signa la dernière. Réglisse était sortie chasser, il lui faudrait attendre qu'elle rentre pour pouvoir les envoyer. Inuki leva la tête quand elle s'étira. Il s'approcha d'elle en remuant la queue. Elle le prit dans ses bras et il lui donna un coup de langue sur le nez. Elle sourit.


Mon petit Inuki, la nuit va être courte...

Elle le fit ensuite sortir et rangea son nécessaire d'écriture. Inuki ne traîna pas dehors et quand elle le fit entrer, elle referma la porte et ils allèrent se coucher tous les deux.

Tiadriel se leva courbaturée le lendemain, elle avait très mal dormi. Elle fit un brin de toilette, petit-déjeuna rapidement, donna à manger à Réglisse et Inuki, puis alla seller son cheval. Elle chargea ses affaires et le panier pour Inuki. Elle attacha ensuite les missives à la patte de Réglisse. Elle avait noté les noms sur les parchemins et donna toutes les destinations à la chouette. Elle se demandait si elle se souviendrait de toutes, mais elle verrait bien si elle revenait avec ou non.


Va ma belle, tu me trouveras sur la route qui mène à Montmirail.

Elle la regarda s'envoler gracieusement, puis elle chercha Inuki du regard. Le coquin jouait avec elle ne savait quelle bestiole.

Inuki, allez viens, on s'en va.

Elle le prit et le déposa dans le panier avant d'aller fermer sa porte à clé. Elle prit ensuite les renes du cheval et le fit sortir de la cour. Elle referma le portail, monta en selle. Elle jeta un dernier regard avant de s'éloigner.

Qui sait quand elle reverrait ce paysage...

*Réglisse* a écrit:Réglisse avait fait un long voyage depuis Montmirail. Elle portait une missive pour Rick mais décida de faire un petit détour par la maison de sa maîtresse pour s'assurer que la maison était toujours là.
Elle se posa donc quelques minutes sur une des branches de l'arbre devant la bergerie et se reposa.
Puis elle reprit son envol en direction de l'atelier.

*Réglisse* a écrit:Réglisse, après avoir déposé les cadeaux de Tiadriel à la salle des fêtes, s'arrêta sur son arbre préféré devant la bergerie. Elle aurait bien voulu pouvoir entrer se mettre au chaud à l'intérieur mais il faudrait d'abord que sa maîtresse revienne de Montmirail...
Elle décida de faire une petite sieste ici. Elle repartirait une fois reposée.

Rick a écrit:Après avoir déposé ses cadeaux dans sa cabane, Rick se décida à se rendre dans la bergerie de Tia. Kory lui avait offert des agneaux pour noël, et comme il ne savait pas où les mettre dans sa cabane perchée sur les arbres, le jeune homme avait décidé de les amener chez son associée.

Il ouvrit la bergerie et décida de leur donner un peu de fourrage pour les nourrir. Pour l'instant, ils n'étaient pas encore prêts à tondre, mais dès que cela serait possible, il pourrait récupérer leur laine pour tisser des vêtements.

Voyant que tout allait bien pour eux, le jeune homme referma la bergerie et repartit en direction de son atelier...

les voisins du dessous a écrit:Ici ont frappé les éléments : Le toit de chaumes, les murs épais, les faibles ouvertures et le peu d'élévation de la bâtisse, ainsi que son muret protecteur, ont fait qu'AUCUN DOMMAGE n'a été CAUSE !!!

les voisins du dessous a écrit:Ici ont frappé les éléments : Le jardin est grillé par le givre.
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: N°5 Chemin de la Louve, Chez Tia, Inuki et Réglisse

Message  feu Tiadriel le Mer 11 Juin - 19:24

Tiadriel a écrit:Tiadriel était rentrée très tard dans la nuit. Son voyage était enfin terminé. Elle avait arrêté sa monture devant son petit portail avant d'en descendre, sentant la neige craquer sous ses pieds.
Tenant sa monture par la bride, elle la fit passer dans la petite cours. L'obscurité l'empêchait de bien voir où elle mettait les pieds. Elle trébucha sur une pierre et faillit tomber, se rattrapant de justesse.
Elle farfouilla ensuite dans sa besace, essayant de mettre la main sur ses clés. Elle les trouva enfin et ouvrit la porte. Un froid glacial l'attendait à l'intérieur. Elle alluma une lanterne, puis poussa la porte de la bergerie, restant un moment interdite en y trouvant des agneaux. Ils dormaient paisiblement.
Elle ouvrit la porte sur le côté pour y faire entrer sa monture avant de la décharger et de lui oter la selle. Elle lui donna un peu de fourrage et de l'eau, puis la laissa là pour le reste de la nuit.

Inuki avait sauté de son panier dès qu'elle l'avait descendu et il tournait en rond, cherchant un coin chaud dans la pièce principale. Malgré l'heure tardive, elle alluma un bon feu pour réchauffer l'habitation. Elle prit une collation légère puis, après avoir remis du bois dans l'âtre, alla se coucher. Elle grelotta un moment dans son lit malgré la couche supplémentaire de vêtements qu'elle avait enfilé, puis finit par s'endormir.

La nuit fût courte mais elle avait du travail à faire le lendemain. Elle se leva, prit un solide petit-déjeuner, fit un brin de toilette, puis s'habilla chaudement pour sortir. Un panier dans une main, une liasse de parchemin dans l'autre, l'aube se levait à peine quand elle mit le nez dehors, bien emmitouflée dans son écharpe, direction la taverne.

Tiadriel a écrit:Inuki était resté seul avec Réglisse à la bergerie. Il avait dormi une partie de la journée mais commençait à trouver le temps long. Il jappa joyeusement pour essayer d'attirer l'attention de Réglisse, mais la chouette était bien décidée à l'ignorer et à finir sa nuit. Elle se tourna de l'autre côté et referma les yeux.

Inuki, point découragé pour autant, chercha ce qu'il pourrait faire pour s'occuper. Il essaya d'ouvrir la porte intérieure pour aller dire bonjour aux moutons mais cette dernière resta close malgré tous ses efforts, laissant des traces de griffures... Il farfouilla un peu partout, dans son panier, sous le lit de sa maîtresse, sous le vaisselier, où il faillit ne plus pouvoir ressortir. Il trouva finalement une chausse et décida qu'elle serait parfaite et bonne à machouiller. Il commença donc sagement et avec application son travail. Quand la chausse fut toute molle et toute mouillée, dégoulinante de bave, Inuki, épuisé, décida de la laisser là et d'aller se coucher. Il baillât bruyamment, se roula en boule et s'endormit près de la cheminée.

Tiadriel a écrit:Tiadriel avait quitté la Mairie assez tard et s'était hâtée de rentrer chez elle. Avec la neige tombée ses derniers temps, les déplacements étaient difficiles et elle arriva trempée chez elle. Elle avait entendu les cris des loups venant du lac, mais avait eu la chance de ne faire aucune mauvaise rencontre en chemin.
Elle entra rapidement et referma la porte. Inuki vint lui faire la fête. Elle déchanta légèrement en trouvant sa chausse toute machonnée et baveuse. Elle hésitait à le gronder, car il avait dû l'attendre toute la journée, mais si elle ne le faisait pas, il recommencerait sûrement.
Elle lui fit les gros yeux en lui collant la chausse sous le nez.


Inuki, ce n'est pas bien. Tu ne dois pas abîmer mes affaires. Allez file dans ton coin.

Elle le vit baisser la tête et la queue et obéir. Elle alla se changer et se prépara ensuite de quoi dîner. Elle fit sortir Réglisse pendant que sa soupe chauffait. Elle mangea rapidement, puis s'habilla chaudement pour aller faire sa garde sur les remparts. Avant de partir, elle se tourna vers le petit chiot qui n'avait pas bougé.

Inuki ? Tu veux venir avec moi ?

Un petit jappement joyeux lui répondit et il courut à ses pieds. Elle emporta de quoi le nourrir car il n'avait rien mangé et ils partirent tous les deux vers l'enceinte de la ville.

Rick a écrit:A peine sorti du lit, Rick se dirigea en chantonnant en direction de la bergerie de Tiadriel. Aujourd'hui, il avait envie de partager son petit déjeuner avec elle. Il espérait qu'il ne la sortirait pas du lit. Cependant, il ne voulait pas arriver les mains vides chez sa douce associée. Il ramassa donc en chemin, quelques fleurs des champs.




Il s'était aussi arrêté en chemin devant une des boulangeries de MB, attirée par l'odeur alléchante qui s'en dégageait. C'était pas humain de faire de telles odeurs le matin au lever. Ne sachant ce qu'il plairait à Tia, il prit un petit assortiment de chaque et se rendit chez elle.



Arrivé devant la bergerie, il frappa trois petits coups.

Tiadriel a écrit:Tiadriel avait travaillé dans son atelier toute la semaine, partageant son temps entre ses créations et ses devoirs de maire. Elle s'était réveillée de bonne heure ce matin là, avait enfilé un peignoir et sorti Inuki. Réglisse avait profité de la porte ouverte pour rentrer de sa nuit de chasse.
Tiadriel frissonna sous la morçure du froid et alluma un feu dans la cheminée. Elle mit de l'eau à chauffer, puis alla nourrir ses moutons. Elle revenait dans la pièce principale quand elle entendit frapper à la porte.
Elle alla ouvrir et découvrit Rick sur le seuil de la porte. Un sourire illumina son visage et elle oublia totalement qu'elle n'était pas habillée.
Il avait les mains prises mais elle lui sauta quand même au cou et l'embrassa.


Bonjour mon coeur, ne reste pas dehors il fait froid, encore, ce matin.

Inuki en profita pour rentrer avec Rick, jappant et sautant comme un fou devant les jambes du jeune homme. Tiadriel le débarrassa avant qu'il ne tombe à cause du chiot déchainé.

Merci pour les fleurs mon ange, tu en as trouvé avec toute la neige qu'il y avait dehors ?
Mais dis-moi, il se dégage une douce odeur de ce panier. J'ai fait chauffer de l'eau. Je te fais un café ? Installe-toi, enlèves ton manteau.
Je suis contente de te voir, je deviens un vrai moulin à paroles...


Elle finit par se taire pour lui laisser l'occasion d'en placer une et rougit légèrement. Elle finit par virer complètement au rouge quand elle se rendit compte de sa tenue. Elle devait avoir les cheveux un peu en bataille. Elle tenta d'arranger discrètement sa tenue et de discipliner un peu sa chevelure, sans grand succès.

"Si j'avais su, je me serai préparée en premier ce matin... Maintenant c'est trop tard", pensa-t'elle.

Rick a écrit:Rick sourit en voyant sa douce amie lui sautait dessus. Il ne s'était pas attendu à cela, tellement il fut subjugué par ce qu'il voyait. La jeune femme était peu vêtue et était merveilleusement belle. Il venait, sans nul doute, de la prendre au saut du lit, et cela lui faisait plaisir.

Bonjour mon coeur, ne reste pas dehors il fait froid, encore, ce matin.

Oui, tu as raison. Merci bien.

Et avant qu'il puisse serrer Tiadriel dans ses bras, il fut joyeusement accueilli par le chiot. Inuki semblait heureux aussi de le voir. Mais il était maintenant costaud et il aurait presque manqué de faire tomber le jeune homme. Heureusement que Tia vint à son secours et le débarassa de son précieux fardeau.

Merci pour les fleurs mon ange, tu en as trouvé avec toute la neige qu'il y avait dehors ?
Mais dis-moi, il se dégage une douce odeur de ce panier. J'ai fait chauffer de l'eau. Je te fais un café ? Installe-toi, enlèves ton manteau.
Je suis contente de te voir, je deviens un vrai moulin à paroles...


Rick sourit en entendant le flot presqu'ininterrompu de la jeune femme. Elle devenait presque pire que lui, quand il questionnait sa tante Ermeline sur son passé.

Oui, j'ai eu de la chance, d'en trouver. Mais, je t'avouerais que je les ai volés dans le jardin de ma voisine. Si elle savait cela, elle m'en voudrait certainement.
Ah oui, l'odeur m'a paru aussi tellement délicieuse quand je me rendais à notre atelier que je me suis arrêté sur le chemin. Le boulanger avait fait des merveilles. Et puis, je me suis dit que ce serait meilleur encore chaud. Alors plutôt que de t'attendre aux ciseaux et à l'aiguille, je préférais te faire cette surprise. Et je crois que j'ai bien fait. Tu es vraiment somptueuse au saut du lit.


Rick avait du mal à décrocher son regard de la jeune femme. Il l'embrassa passionnément, avant de lui dire à regret.

Tu sais, j'adorerais déjeuner avec toi, dans cette tenue, mais cela ne serait pas raisonnable. Si le padre savait cela, nous aurions le droit à un sermon en règle. Donc, ce que je te propose, c'est que tu me montres où tu as tout le nécessaire pour faire le déjeuner et pendant que tu vas enfiler une tenue un brin plus chaude, je vais le faire.

Il sourit en voyant Tia rougir légérement. Une fois encore, il avait réussi à lui mettre du rouge sur les joues et il adorait cela.

"Si j'avais su, je me serai préparée en premier ce matin... Maintenant c'est trop tard", pensa-t'elle.

Mais si tu avais su, la surprise aurait été moins bonne pour toi... comme pour moi.

Rick sourit à nouveau.

Allez file vite et moi je m'occupe de dresser la table.

Le jeune homme farfouilla dans les placards à la recherche des bols. Puis, il s'occupa de moudre le café, pendant que la jeune femme filait dans la pièce voisine en souriant et en le remerciant. Il sifflotait pendant qu'il préparait tout. Puis, il chercha où se trouvait le lait ; et il le fit chauffer pendant que l'eau s'écoulait dans les grains de café moulus.

Lorsque la jeune femme réapparut, vêtue d'une manière plus convenable et les cheveux bien en place, tout était déjà sur la table. Il enleva alors le petit torchon du panier de viennoiseries et les déposa sur la table. Il prit un bout de croissant et il s'amusa à exciter le chien en lui promettant. Rick souriait en le voyant faire le beau. Après plus d'une minute d'attente, il lui donna, ce qui fit bouger la queue d'Inuki.


Intérieurement, Rick soupirait en voyant que Tiadriel était plus chaudement vêtue.

Si tu veux déjeuner, on peut passer à table !

Tiadriel a écrit:Tu sais, j'adorerais déjeuner avec toi, dans cette tenue, mais cela ne serait pas raisonnable. Si le padre savait cela, nous aurions le droit à un sermon en règle. Donc, ce que je te propose, c'est que tu me montres où tu as tout le nécessaire pour faire le déjeuner et pendant que tu vas enfiler une tenue un brin plus chaude, je vais le faire.

La jeune femme sourit quand elle entendit Rick parler du Padre. Entre lui et Aristote, ils ne risquaient pas de faire une bêtise, bien que le terme n'était pas très approprié. Elle lui indiqua donc où il pouvait trouver tout ce dont il aurait besoin.

Allez file vite et moi je m'occupe de dresser la table.

Très bien, j'y vais. Je ne serai pas longue.

Elle laissa donc Rick se charger du petit-déjeuner et alla se changer. Elle passa une robe chaude et confortable, puis elle démêla ses cheveux avant de les tresser soigneusement sur la nuque. Elle jetta un coup d'oeil dans le miroir avant de repasser dans la pièce principale. Rick avait trouvé tout ce qu'il fallait pour mettre la table. Elle lui sourit.

Si tu veux déjeuner, on peut passer à table !

Merci, je meurs de faim.

Elle l'embrassa tendrement avant de s'installer à table avec lui. Elle croqua à pleines dents dans un croissant. Elle le trouva délicieux, croustillant à souhait.

Succulent ! Tu t'es arrêté à quel endroit ?
Il faudra que j'y passe, si leur pain est aussi bon que leur viennoiserie... ça va être un vrai régal !

Rick a écrit:Rick vit arriver Tiadriel dans une magnifique robe. Il regrettait un peu qu'elle ait suivi son conseil, mais il savait que c'était mieux ainsi. Il avait fait une promesse et était homme de parole. La tentation était souvent présente, mais en tant que futur baptisé, il avait entendu le padre lui sériner qu'il fallait ne pas succomber à la tentation. Que c'était ainsi qu'on reconnaissait un véritable enfant d'Aristote ! Il soupira, un brin déçu, mais tellement heureux de partager son repas avec elle.

Il répondit à son tendre baiser avant de s'installer face à elle. Il sourit en la voyant croquer ce croissant à pleines dents. Cela faisait plaisir de la voir affamée ainsi et profiter de ce magnifique déjeuner.
Quand il y réfléchit, c'était la première fois qu'il déjeunait avec elle. Le premier d'une très longue série, espérait-il.


Succulent ! Tu t'es arrêté à quel endroit ?
Il faudra que j'y passe, si leur pain est aussi bon que leur viennoiserie... ça va être un vrai régal !


Rick sortit de sa rêverie.

Tu disais ? Ah oui, le pain et les croissants ! En fait, ils viennent de la boulangerie du coin de la rue de l'atelier. Je me souviens plus du nom de la boulangerie et je crois que je n'ai jamais connu non plus le nom du boulanger. Et comme c'est sur mon chemin, j'ai pas résisté à cette odeur magnifique.

Il prit à son tour un croissant et le trouva vraiment délicieux !

Mais si tu veux, je pourrais en acheter plus souvent. Je ne savais pas ce que tu préférais, donc j'ai pris un petit assortiment. Mais dis moi pour la prochaine fois quelles sont tes viennoiseries préférées, ce sera mieux !

Il lui fit un clin d'oeil, puis lui prit la main en se soulevant un peu. Heureusement que Tia n'avait qu'une petite table. Puis, il porta la jolie menotte de la jeune femme jusqu'à ses lèvres et y déposa ses lèvres en souriant à la jeune femme. Elle avait la peau tellement douce. Mais alors qu'il commençait à rêvasser à nouveau, il entendit un petit jappement. Inuki réclamait encore un bout de croissant. Rick éclata de rire en se disant que le chiot devait être un émissaire du padre. Il se demandait si ce n'était pas à lui qu'il avait acheté l'animal. En effet, à chaque fois que le berger était dans la même pièce que les deux amoureux, et que ces derniers commençaient à vouloir être plus tendre envers eux, il se rappelait à leur bon souvenir.

Tu es vraiment incroyable, Inuki... Allez tiens mon chien ! fit Rick en lui donnant un autre bout de viennoiserie.

Puis, il se tourna vers Tia et en croisant son regard se mit à rire.
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: N°5 Chemin de la Louve, Chez Tia, Inuki et Réglisse

Message  feu Tiadriel le Mer 11 Juin - 19:27

Tiadriel a écrit:Mais si tu veux, je pourrais en acheter plus souvent. Je ne savais pas ce que tu préférais, donc j'ai pris un petit assortiment. Mais dis moi pour la prochaine fois quelles sont tes viennoiseries préférées, ce sera mieux !

Je peux très bien me contenter de pain et de confiture, tu sais. Mais j'aime bien les croissants et les pains aux raisins.

Elle l'avait ensuite regarder lui embrasser la main en souriant. Inuki sentant qu'on l'ignorait un peu trop à son goût avait décidé qu'il était temps pour lui de se manifester. Elle les regarda tous les deux avec un sourire indulgent.

Tu lui donnes une mauvaise habitude mon coeur. Je ne vais plus réussir à le tenir après.

Elle croisa alors le regard du jeune homme et fut prise à son tour d'un fou rire. Elle réussit à finir tant bien que mal son petit-déjeuner avec Rick. Elle débarrassa ensuite la table et laissa la vaisselle de côté. Elle la ferait en rentrant le soir. Elle alla chercher son manteau et tendit le sien à Rick en s'approchant. Elle en profita pour lui voler un baiser.

Merci pour le petit-déjeuner mon coeur, c'était vraiment délicieux. Je suis contente que tu sois passé me chercher pour aller à l'atelier.
Je peux emmener Inuki avec nous, dis, ça ne te dérange pas ?

Rick a écrit:Rick nota dans un coin de sa tête les viennoiseries que préféraient Tia. C'était assez amusant car c'était les mêmes que les siennes.

Tu lui donnes une mauvaise habitude mon coeur. Je ne vais plus réussir à le tenir après.

Oui, tu as raison... Mais regarde comme il sait bien faire le regard suppliant...

Rick imita le regard d'Inuki à Tia et éclata de rire.

Merci pour le petit-déjeuner mon coeur, c'était vraiment délicieux. Je suis contente que tu sois passé me chercher pour aller à l'atelier.
Je peux emmener Inuki avec nous, dis, ça ne te dérange pas ?


Rick enfila son mantel tendu par la jeune femme.

Non, tu peux l'amener à l'atelier pas de soucis. Il faudra juste qu'on fasse attention qu'il mélange pas les différentes couleurs de laine entre elles, ce serait dommage...

Le chiot avait compris qu'il avait le droit de sortir avec eux et il sautait partout en jappant. Cela fit souririe Rick ! Ce chien était vraiment très attachant. Le jeune homme prit Tiadriel par l'épaule et ils partirent travailler bras dessus bras dessous.

Rick a écrit:Après être passé voir si tout allait bien chez sa soeur, pendant son absence, et un passage rapide sur le marché du village. Rick se rendit à la bergerie. Il pensait qu'il trouverait Tia chez elle. A cette heure, elle devait sûrement avoir fini de dormir, après avoir passée toute la nuit sur les remparts. Et elle devait mourir de faim. Il n'était pas un bon cuisinier, malgré le fait qu'il ait gagné au printemps dernier, la troisième place du concours de cuisine. Aussi souhaitait-il que sa fiancée lui prépare un bon repas.

Il frappa doucement à la porte de la bergerie, ne voulant pas exciter Inuki derrière la porte.

Tiadriel a écrit:Tiadriel avait passé la nuit sur les remparts. Elle était rentrée au petit matin, épuisée, juste le temps de se changer, après avoir fait sortir Inuki et rentrer Réglisse et elle avait filé au lit.
Elle avait dormi jusqu'à une heure avancée de l'après-midi. Elle fut réveillée par de petits coups de langue sur sa joue d'Inuki qui voulait sortir. Elle le caressa un instant, puis elle se leva, enfila un peignoir et lui ouvrit la porte.

Elle ralluma un feu dans la cheminée, y mit de l'eau à chauffer et alla faire un brin de toilette. Elle se changea, déméla ses cheveux et les laissa pendant, ramenant les mèches de devant derrière ses oreilles pour les tenir. Elle fit rentrer Inuki qui grattait à la porte, puis se fit une tisane. Elle la buvait tranquillement, installée devant la cheminée, quand elle entendit frapper à la porte. Elle se leva, posa sa tasse et alla ouvrir. Inuki, impatient attendait lui aussi de voir qui était derrière la porte. Elle le retint et lui ordonna de s'asseoir et de ne pas bouger. Il avait bien grandi mais était encore un peu maladroit et pataud.

Elle sourit en découvrant Rick derrière la porte, les bras chargés de victuailles. Inuki attendait sagement un ordre de sa maîtresse lui permettant d'aller saluer comme il se devait le visiteur.


Bonsoir mon ange. Je suis ravie de te voir. Tu m'as l'air bien chargé, dis donc.

Elle déposa un rapide baiser sur les lèvres du jeune homme et le fit entrer pour qu'il puisse poser son précieux chargement. Quand il eut les mains libres, elle s'appocha tout près et l'embrassa longuement.

Tu m'as manqué mon ange. Tu vas bien ?

Voyant que le chien n'y tenait plus, elle lui fit signe qu'il pouvait approcher et celui-ci sauta tout autour de Rick en jappant comme un fou. La jeune femme éclata de rire devant la scène avant de se demander ce que pouvaient bien contenir les paquets.

Rick a écrit:Bonsoir mon ange. Je suis ravie de te voir. Tu m'as l'air bien chargé, dis donc.

Bonsoir, jolie Tia ! En effet, je suis venu avec notre dîner ! Je me suis dit qu'après une semaine de garde sur les remparts, tu ne serais pas très en forme pour te nourrir correctement.

Après un rapide baiser de Tia, le jeune homme enleva toutes les victuailles.

Sur le marché, la viande semblait si belle et les légumes sentaient si bon, que j'ai pas hésité un seul instant.

Il venait tout juste de tout déposer lorsqu'il put enfin l'embrasser tendrement et plus longuement.

Tu m'as manqué mon ange. Tu vas bien ?

Je vais très bien ! Tu as bien dormi ? Je ne te réveille pas au moins ? En tout cas, tu es vraiment à croquer dans cette tenue.

Il venait tout juste de remarquer que sa jolie fiancée était encore plus jolie au réveil et cela le fit sourire. Cependant, il ne put pas apprécier plus longuement le spectacle, car Inuki eut enfin le droit de venir le saluer. Il japait et sautait autour de lui, heureux de le voir. Rick se mit à genoux pour le caresser.

Bonjour à toi aussi, mon chien ! Tu verras je t'ai réservé une surprise !

Puis Rick se releva et s'approcha de Tia.

Hier soir, nous n'avons pas eu le temps de finir notre discussion avec l'arrivée de la cliente à la chemise. Et du coup, je n'ai pas eu le temps de te donner ce que j'aurais dû faire depuis le début.

Rick prit la main de la jeune femme dans ses mains et mit un genou à terre.

Tia veux-tu m'épouser ? Veux-tu devenir ma femme ?

Il savait déjà la réponse mais il voulait formuler sa demande de manière plus officielle. Il n'attendit pas que la jeune femme réponde, et lui passa une bague au doigt.



C'était l'alliance qui avait appartenu à sa mère et que Tante Ermeline lui avait offert. C'était un présent riche d'histoires et qui trouvait sa place merveilleusement sur le doigt de la jeune femme.

Tiadriel a écrit:Je vais très bien ! Tu as bien dormi ? Je ne te réveille pas au moins ? En tout cas, tu es vraiment à croquer dans cette tenue.

Oui, j'ai bien dormi mon ange, un peu trop même, mais je suis en forme pour ma garde suivante.
Merci.


Elle rougit légèrement sous le compliment. Elle écoutait Rick assailli par Inuki, tout en défaisant les paquets, le sourire aux lèvres.

Bonjour à toi aussi, mon chien ! Tu verras je t'ai réservé une surprise !

"ça doit être pour ça qu'Inuki t'aime tant mon ange", pensa-t'elle.

Rick s'approcha et la tira des ses pensées.

Hier soir, nous n'avons pas eu le temps de finir notre discussion avec l'arrivée de la cliente à la chemise. Et du coup, je n'ai pas eu le temps de te donner ce que j'aurais dû faire depuis le début.

Cette cliente avait le chic pour débarquer toujours au mauvais moment, on pouvait lui accorder au moins ça. Elle sourit à Rick puis passa à la couleur pivoine quand il mit un genou à terre, le coeur battant à tout rompre, prêt à exploser dans sa poitrine.

Tia veux-tu m'épouser ? Veux-tu devenir ma femme

Il connaissait déjà sa réponse et quand il passa cette magnifique bague à son doigt, la jeune femme se dit qu'elle devait rêver. Une larme de joie perla à ses yeux, mais elle se demandait si elle méritait de porter un tel bijou.

Merci mon ange, elle est magnifique, mais... tu es sûr que je peux porter un bijou pareil ? Rien que de la regarder, j'en suis éblouie.

Elle lui sauta dessus, le renversant au passage et ils roulèrent tous les deux sur le sol. Inuki les regardait la queue frétillante plein d'espoir, mourant d'envie de jouer avec eux, mais n'osant pas.
La jeune femme serra Rick dans ses bras avant de l'embrasser.


Je t'aime à la folie !

Rick a écrit:Merci mon ange, elle est magnifique, mais... tu es sûr que je peux porter un bijou pareil ? Rien que de la regarder, j'en suis éblouie.

Ce bijou est fait pour toi ! Preuve en est, jolie Tia c'est qu'il s'adapte parfaitement à ton doigt ! C'est un bijou ancien qui est selon Tante Ermeline dans la famille depuis longtemps. Ce serait donc un honneur pour moi que tu la porte.

Rick s'apprêtait à se relever lorsque la jeune femme lui sauta dessus. Ils se roulèrent ensemble sur le sol avec Inuki prêt à faire comme sa maîtresse. Les deux amoureux s'embrassèrent tendrement avant de se relever.

Et si nous allions manger un peu ? J'ai l'estomac dans les talons !

Le jeune homme se ravisa un instant en voyant le chien toujours prêt à jouer. Il sourit avant d'ajouter

Ah non, d'abord on va fatiguer notre compagnon à quatre pattes.

Le jeune homme prit donc un des jouets que la jeune femme avait tissé pour son chien et il le montra à Inuki. Celui-ci se mit à frétiller de la queue et commença à japper joyeusement et à sauter pour le récupérer. Rick se mit donc à courir à travers la pièce puis il envoya le jouet à Tia qui rigolait de les voir faire.

Tiadriel a écrit:Tiadriel écouta attentivement Rick, il ne parlait pas souvent de son passé et elle ne voulait pas le forcer à le faire. Elle glanait des informations de temps en temps. Cette bague était donc plus que précieuse. Elle en prendrait grand soin.

Elle commençait, elle aussi, à avoir faim mais Rick préféra commencer par divertir Inuki et la jeune femme accepta de bon coeur de se prêter au jeu. Elle relança le jouet à Rick et le laissa faire. Elle alla se laver les mains avant de s'occuper du repas, souriant toujours de les voir faire.

Elle lava les légumes, les éplucha et les coupa en petits morceaux avant de les faire cuire, puis elle fit griller la viande. Tout en surveillant de temps en temps la cuisson, elle dressa la table. Elle finissait quand elle vit Inuki venir boire bruyamment mettant de l'eau partout autour de sa gamelle d'eau. Elle nettoierait plus tard.

Elle retira les aliments du feu et les déposa sur un plat qu'elle posa sur la table. Elle chercha dans le cellier une bouteille de vin pour accompagner le tout.


Mon ange, le repas est prêt. Tu veux bien m'ouvrir la bouteille avant de passer à table, s'il te plait ?

Rick a écrit:Inuki était tout fatigué après avoir tant courru. Il alla se désaltérer en salissant tout partout.

Mon ange, le repas est prêt. Tu veux bien m'ouvrir la bouteille avant de passer à table, s'il te plait ?

Rick se rapprocha de la jeune femme. Il prit la bouteile des mains de la jeune femme et embrassa tendrement sa fiancée.

ça sent rudement bon, ce que tu as fait. J'en ai l'eau à la bouche. En plus, une bonne bouteille de vin pour accompagner tout cela. J'ai bien fait de t'apporter cela.

Rick déboucha la bouteille dans un pop sonore. Puis il s'installa face à sa fiancée et commença à manger le repas.

Hum... Un délice, jolie Tia... Mais tu sais, si tu me nourris si bien tous les jours, va falloir trouver quelque chose à faire pour perdre toutes les calories. Va falloir qu'on aille jusqu'à la boutique au pas de course par exemple. Ou si tu as d'autres idées...

Rick sourit et prit la main de sa fiancée.

Cette bague te va vraiment à ravir. Je suis sûr que Tante Ermeline serait heureuse de te la voir porter. Nous n'avons pas été lui annoncé la nouvelle. Il faudrait qu'on le fasse. Il faudrait aussi qu'on pense à notre mariage. Comment le vois-tu ? As-tu une idée du lieu où tu veux le faire ?

Rick avait pleins de questions à poser à la jeune femme à ce sujet. Il voulait que ce jour-là soit inoubliable pour Tiadriel.

Si tu es d'accord, on pourrait faire cela au mois de mai, quand il fera beau.
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: N°5 Chemin de la Louve, Chez Tia, Inuki et Réglisse

Message  feu Tiadriel le Mer 11 Juin - 19:30

Tiadriel a écrit:Tiadriel prit place avec Rick à la table et ils commencèrent à dîner tranquillement.

Hum... Un délice, jolie Tia... Mais tu sais, si tu me nourris si bien tous les jours, va falloir trouver quelque chose à faire pour perdre toutes les calories. Va falloir qu'on aille jusqu'à la boutique au pas de course par exemple. Ou si tu as d'autres idées...

Je suis ravie que ça te plaise mon ange...

Elle piqua ensuite un petit fard en écoutant Rick. Pour avoir des idées, elle en avait bien quelques unes, mais elle doutait qu'elles soient vraiment avouables...
Elle se ressaisit et écouta la suite. Rick était en forme aujourd'hui, un vrai moulin à paroles. Elle sourit.


Cette bague te va vraiment à ravir. Je suis sûr que Tante Ermeline serait heureuse de te la voir porter. Nous n'avons pas été lui...

Tiadriel pâlit un peu en entendant le jeune homme parler de sa tante. Et si elle ne l'aimait pas ? Comment allait-elle faire ? Elle commença à jouer nerveusement avec sa fourchette, écoutant à peine la suite de ce que lui disait Rick...

...au mois de mai, quand il fera beau.

Elle se ressaisit et se sentant un peu mal à l'aise, elle s'excusa.

Pardon mon coeur ? Tu disais, je crains de n'avoir pas tout entendu. Je suis vraiment, désolée, tu veux bien m'excuser et répéter ?

Rick a écrit:Rick s'arrêta en voyant Tia si pensive.

Pardon mon coeur ? Tu disais, je crains de n'avoir pas tout entendu. Je suis vraiment, désolée, tu veux bien m'excuser et répéter ?

Tu as un soucis, jolie Tia ? J'ai dit quelque chose qui n'allait pas.

Rick était un peu soucieux face à cette absence de réponse de la part de sa fiancée. Il réfléchit à ce qu'il venait de dire. Il venait juste d'évoquer le mariage et sa tante. Il savait que Tia était très impatiente de l'épouser, donc ça ne pouvait pas être cela. Est-ce qu'il était possible que la jeune femme soit craintive par rapport à sa tante. Il décida d'en avoir le coeur net.

Mon amour, à quoi pensais-tu ? Tu as une crainte vis-à-vis du mariage ou alors vis-à-vis d'Ermeline. Tu sais ma tante est une personne formidable et je suis sûr que tu vas l'aimer. Et je suis aussi certain qu'elle t'aimera. Il ne peut pas en être autrement en plus.

Après avoir rassuré, Tia, il répéta ce qu'il venait de dire et lui demanda de réfléchir au mariage et à sa manière de voir les choses.

Tiadriel a écrit:Tiadriel s'en voulut de l'avoir inquièté pour si peu mais elle ne l'avait pas fait exprès.

Tu as un soucis, jolie Tia ? J'ai dit quelque chose qui n'allait pas.

Elle le vit pensif, sûrement à réfléchir à ce qu'il avait pu lui dire pour la perturber.

Mon amour, à quoi pensais-tu ? Tu as une crainte vis-à-vis du mariage ou alors vis-à-vis d'Ermeline. Tu sais ma tante est une personne formidable et je suis sûr que tu vas l'aimer. Et je suis aussi certain qu'elle t'aimera. Il ne peut pas en être autrement en plus.

C'est gentil de vouloir me rassurer mon ange, mais ça me fait toujours un peu peur.

Elle sourit devant les certitudes de Rick. Elle espérait qu'il avait raison.

Le mois de mai, ça me plaît bien... Oui, à l'arrivée des beaux jours, quand on peut faire ce qui nous plaît.

Elle sourit à cette idée, oubliant qu'elle avait été stréssée un instant auparavent, puis elle réfléchit aux autres questions.

Eh bien, je pensais à l'Eglise, quelque chose de simple...
A vrai dire, je trouvais ça tellement logique que je ne m'étais pas vraiment posée la question.
Mais en y réfléchissant un peu plus, les bords du lac me tenteraient bien aussi. On pourra toujours tenter de noyer les invités surprises...


Elle rit doucement à sa dernière boutade avant de lui demander son avis.

Et toi ? Comment-tu envisages les choses ?

Rick a écrit:C'est gentil de vouloir me rassurer mon ange, mais ça me fait toujours un peu peur.

Rick sourit à son tour en s'imaginant sa fiancée apeurée. C'était un nouveau visage de Tia qu'il voyait et cela le fit sourire.

Le mois de mai, ça me plaît bien... Oui, à l'arrivée des beaux jours, quand on peut faire ce qui nous plaît.

Eh bien, je pensais à l'Eglise, quelque chose de simple...
A vrai dire, je trouvais ça tellement logique que je ne m'étais pas vraiment posée la question.
Mais en y réfléchissant un peu plus, les bords du lac me tenteraient bien aussi. On pourra toujours tenter de noyer les invités surprises...


Rick ria en s'imaginant cela, bien qu'il savait déjà que ce ne serait pas possible. Il fut tout de même étonné de voir Tia évoquer cela, elle qui était du côté de la loi.

Et toi ? Comment-tu envisages les choses ?

Ah oui quelque chose de simple ? Aux bords du lac ?

Rick réfléchit et prit une moue dubitative.

Moi, je voulais quelque chose d'exceptionnel pour une femme exceptionnel. Je voulais aussi quelque chose de totalement innovant, qui n'ait jamais eu lieu à MB et que les générations futures se souviendraient. En plus, il faut pas de grands moyens pour cela.

Par exemple, j'aurais bien vu des tentes dressées vers la tour de guet. De là, on aurait une vue sur le lac, sans être trop prêt, et on sera proche d'un endroit pour faire disparaître les invités gênants.


Rick éclata de rire.

Je voyais plutôt une cérémonie à l'église, entourés de nos amis et famille, avec une messe célébrée par le padre. Ensuite, on se serait dirigé amoureusement jusqu'au lieu des festivités, accompagnés de nos invités et des troubadours. J'aimerais qu'il y ait des troubadours à notre mariage.

Rick n'avait jamais parlé de cela à Tia, mais il fut il y a peu, l'un des confondateurs d'une grande compagnie de troubadours qui étaient venus amuser les Montbrissonnais. En souvenir de cela, il voulait en voir à son mariage.

Enfin, tu vois ce que je veux dire, jolie Tia... Mais bon c'est peut-être un peu trop.... Le festin j'aurais bien demandé à Ratatouille de nous le faire... Mais dis-moi plutôt ce que tu en penses ?

Tiadriel a écrit:Tiadriel souriait tout en écoutant Rick. Il voyait grand.

Moi, je voulais quelque chose d'exceptionnel pour une femme exceptionnel. Je voulais aussi quelque chose de totalement innovant, qui n'ait jamais eu lieu à MB et que les générations futures se souviendraient. En plus, il faut pas de grands moyens pour cela.

Il pensait aux générations futures, elle, ça lui donnait d'autres idées, mais ça l'éloignait aussi du sujet principal. Elle se recentra donc. Il lui en fallait peu parfois pour que son esprit s'évade.

Par exemple, j'aurais bien vu des tentes dressées vers la tour de guet. De là, on aurait une vue sur le lac, sans être trop prêt, et on sera proche d'un endroit pour faire disparaître les invités gênants.

Elle rit de bon coeur avec lui. Il songeait lui-aussi à faire des choses pas très aristotéliciennes.

Je voyais plutôt une cérémonie à l'église, entourés de nos amis et famille, avec une messe célébrée par le padre. Ensuite, on se serait dirigé amoureusement jusqu'au lieu des festivités, accompagnés de nos invités et des troubadours. J'aimerais qu'il y ait des troubadours à notre mariage.

Elle trouva l'idée plaisante. Cela restait sobre et simple et les troubadours égaieraient le tout. Il lui revint à l'esprit qu'elle n'avait toujours pas de témoins, il faudrait qu'elle s'en occupe assez rapidement afin que tous puissent s'organiser.

Enfin, tu vois ce que je veux dire, jolie Tia... Mais bon c'est peut-être un peu trop.... Le festin j'aurais bien demandé à Ratatouille de nous le faire... Mais dis-moi plutôt ce que tu en penses ?

L'idée me plaît mon ange. L'important pour moi, c'est de devenir ta femme. Le reste me semble secondaire, mais je comprends que tu veuilles faire les choses bien.

Elle sourit, se leva et fit le tour de la table pour venir s'installer sur les genoux de Rick.

Tout ce que tu voudras mon ange, je suis déjà tellement comblée.
Je t'aime !


Elle déposa ses lèvres sur les siennes en un long baiser.

Rick a écrit:Tout ce que tu voudras mon ange, je suis déjà tellement comblée.
Je t'aime !


Rick sourit. Au moins, sa fiancée n'était pas difficile. Puis la jeune femme vint s'asseoir sur ses genoux et l'embrassa longuement, pour le plus grand plaisir du jeune homme.

Tu sais, je veux que cette journée soit magnifique. L'idée du lac est, certes bonne, mais un couple là déjà fait, il y a quelques temps. D'ailleurs, le lac lui a été fatal, puisque c'est là qu'il a trouvé la mort, plusieurs mois après. Enfin, je ne veux pas t'inquiéter. Laughing Laughing Laughing

Rick sourit tout de même à sa phrase. Puis, il se dit qu'il fallait aborder les autres aspects du mariage tant qu'on y était.

Dis-moi, qui veux-tu inviter ce jour-là ? Tes amis de l'ordre ? Tu n'as plus de famille n'est-ce pas ? En fonction du nombre d'invités, il va falloir faire beaucoup de ventes, pour avoir de quoi restaurer tout le monde.
Tiens, j'y pense ! J'ai déjà choisi mes deux témoins, il me reste plus qu'à les convaincre de m'accompagner jusqu'à l'église ce jour-là. Et toi ? Sais-tu qui sera à tes côtés ?


Rick avait plein d'idées pour ce mariage. Il voyait sa nièce la plus grande déambuler dans l'église avec les alliances et éventuellement les jumeaux s'ils étaient en mesure de marcher pourraient avec Matthis déposer des fleurs avant le passage de la mariée. Au mois de mai, les fleurs étaient très belles, et rendraient Tia encore plus jolie.

Il faudra aussi que tu réfléchisses à la personne qui te conduira jusqu'à moi. La tradition veut que ce soit le père de la mariée, mais ni toi ni moi n'avons de père.

Rick se rendit compte que c'était pas la bonne chose à faire que de parler de cela. Mais d'un autre côté, vu qu'ils avaient commencé à évoquer le mariage, il fallait qu'ils aillent jusqu'au bout et qu'ils commencent à songer aux préparatifs.

Tu sais, plus tôt on s'y prend pour tout préparer et mieux cela sera. ça évitera d'avoir à tout faire au dernier moment et qu'on oublie quelque chose. D'ailleurs, ce soir, il est tard, mais si tu es d'accord, demain on pourrait aller voir Kory pour lui demander si elle accepte de nous prêter Ratatouille pour faire la cuisine et si elle est d'accord pour que ses enfants participent activement à notre mariage. Que penses-tu de cela ?
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: N°5 Chemin de la Louve, Chez Tia, Inuki et Réglisse

Message  feu Tiadriel le Mer 11 Juin - 19:34

Tiadriel a écrit:Tu sais, je veux que cette journée soit magnifique. L'idée du lac est, certes bonne, mais un couple là déjà fait, il y a quelques temps. D'ailleurs, le lac lui a été fatal, puisque c'est là qu'il a trouvé la mort, plusieurs mois après. Enfin, je ne veux pas t'inquiéter.

Je le sais bien, mon ange, que tu veux que cette journée soit exceptionnelle. Moi, je veux que toutes nos journées soient exceptionnelles.
Et si tu ne veux pas m'inquiéter, il ne faut pas me dire des choses pareilles !


Elle lui sourit néanmoins avant d'écouter une autre floppée de questions. Il était lancé et difficile à arrêter.

Dis-moi, qui veux-tu inviter ce jour-là ? Tes amis de l'ordre ? Tu n'as plus de famille n'est-ce pas ?

Eh bien... Je n'ai pas encore réfléchi à la liste complète. Mais, je vais y penser.
Non, je n'ai plus de famille...
Petit pincement au coeur, en pensant à ses parents et à son frère Georges. Il avait disparu et on n'avait retrouvé que sa chemise au bord du lac un jour où ils avaient rendu visite à sa grand-mère Mérone. Il s'était sûrement noyé... Mais je compte bien en fonder une nouvelle avec toi !

En fonction du nombre d'invités, il va falloir faire beaucoup de ventes, pour avoir de quoi restaurer tout le monde.
Tiens, j'y pense ! J'ai déjà choisi mes deux témoins, il me reste plus qu'à les convaincre de m'accompagner jusqu'à l'église ce jour-là. Et toi ? Sais-tu qui sera à tes côtés ?


J'ai une idée, mais je ne leur ai pas encore sollicité. Il faut que j'aille les voir pour leur demander.

Il faudra aussi que tu réfléchisses à la personne qui te conduira jusqu'à moi. La tradition veut que ce soit le père de la mariée, mais ni toi ni moi n'avons de père.

Je sais aussi à qui je vais demander ce grand service. J'y ai réfléchi et il faudra aussi que je sollicite son accord.

Tu sais, plus tôt on s'y prend pour tout préparer et mieux cela sera. ça évitera d'avoir à tout faire au dernier moment et qu'on oublie quelque chose. D'ailleurs, ce soir, il est tard, mais si tu es d'accord, demain on pourrait aller voir Kory pour lui demander si elle accepte de nous prêter Ratatouille pour faire la cuisine et si elle est d'accord pour que ses enfants participent activement à notre mariage. Que penses-tu de cela ?

Oui, il vaut mieux anticiper tout ça. Nous aurons l'esprit plus tranquille ensuite.
Très bonne idée d'aller chez Kory ! Il faut d'ailleurs que je vois Al.
Cela me plaîrait aussi de faire participer ses enfants. Peut-être ceux de Milo aussi ?


Elle lui sourit puis se leva, l'invitant à faire de même. Il avait raison, il était tard et demain serait aussi une journée chargée. Elle l'embrassa tendrement.
Alors je te souhaite une bonne nuit mon ange. Tu viens me chercher demain et nous irons chez Kory ?

Rick a écrit:Après un baiser rapide, Rick était parti et avait quitté la bergerie de Tia, en lui promettant de venir la chercher le lendemain matin. En chemin, il avait repensé à tout ce qu'elle lui avait dit et cela l'avait rendu heureux...

Mais je compte bien en fonder une nouvelle avec toi ! Une telle phrase ne pouvait le rendre plus guilleret.

Sur le chemin, le conduisant à nouveau chez sa fiancée, Rick sifflotait. Aujourd'hui, ils allaient rendre visite à sa soeur afin de lui parler de leur mariage. Avec lui, il avait amené du pain tout chaud pour partager son petit déjeuner avec elle.

Il frappa à la porte et attendit qu'elle lui ouvre.

Tiadriel a écrit:Après le départ de Rick, Tiadriel fit sortir Inuki, rangea rapidement puis étouffant un baillement, elle alla se coucher après avoir fait rentrer le chien.

Elle se leva de bonne heure le lendemain matin, se débarbouilla, s'habilla, déméla ses cheveux et les tressa, puis elle prépara le petit-déjeuner. Elle terminait quand elle entendit frapper à la porte. Elle alla ouvrir. Rick se tenait sur le pas de la porte comme promis.


Bonjour mon ange, entre, je t'en prie.

Elle l'embrassa et le laissa poser le pain sur la table à côté du pot de confiture. Inuki lui fit la fête et pendant qu'il disait bonjour au chien, la jeune femme servit le café.

Ils déjeunèrent tranquillement, parlant de tout et de rien et surtout du mariage. Puis, après avoir débarrassé la table, ils partirent tous les deux en direction de chez Kory et Al.

Tiadriel a écrit:Tiadriel avait été très occupée ces derniers temps. Entre la préparation du mariage, l'ouverture du dispensaire, le Bal masqué, les commandes... pas toujours facile de ne pas se perdre.

Elle avait quand même réussi à croiser Epson en taverne et elle lui avait fait un cadeau précieux et merveilleux. Cette petite clé, très symbolique, lui avait fait vraiment très plaisir. Elle espérait bien l'essayer très prochainement...
En attendant, elle l'avait mise en sécurité chez elle.

Tiadriel a écrit:Après sa chasse aux oeufs dans toute la ville, Tiadriel passa chez elle, se débarbouilla et se changea pour être présentable pour la soirée d'ouverture du dispensaire. Elle se recoiffa simplement, une longue tresse après avoir déméler ses cheveux.
Elle se demandait si elle devait amener Inuki, et après réflexion, elle se dit qu'il serait mieux à la maison. Elle le laissa donc dans son coin préféré près de la cheminée puis, elle prit le chemin du dispensaire.

Tiadriel a écrit:Les jours se succèdaient et Tiadriel ne chômait pas. Inuki s'occupait des moutons comme un chef. Que leur nombre ait doublé ne le genait point et ils lui obéissaient au doigt et à l'oeil, ou plutôt aux crocs.

Elle sourit en le voyant faire ce matin là, tout en se préparant pour aller travailler. La pile de commande ne désemplissait pas et la jeune femme finissait tous les soirs très tard à l'atelier.

Elle prit un solide petit-déjeuner avant de sortir et de prendre le chemin du village.

Rick a écrit:Après être sorti de l'Eglise, Rick eut l'envie de voir plus rapidement sa fiancée. Il n'avait pas envie d'attendre qu'elle arrive à l'atelier. Il se rendit donc chez lui et n'oublie pas de passer chez Gypsie pour prendre du bon pain et des viennoiseries. Il savait à quel point, sa jolie fiancée les aimait.

Arrivé devant la bergerie, il frappa trois petits coups en attendant que la douce Tiadriel et le joyeux Inuki viennent lui ouvrir.

Tiadriel a écrit:Tiadriel finissait de rédiger les offres d'emplois qu'elle comptait déposer à la mairie quand elle remarqua qu'Inuki commençait à s'agiter. Il avait dû entendre un futur visiteur arriver.
Elle posa sa plume, souffla rapidement sur le parchemin pour aider l'encre à sécher et rangea rapidement son nécessaire à écrire, après avoir pris soin de bien reboucher la bouteille d'encre. Elle refermait le placard quand on frappa à la porte.

Inuki jappa et se posta derrière la porte prêt à sauter sur la personne se trouvant derrière. Elle lui caressa doucement la tête avant d'ouvrir la porte. Elle fit attention de ne pas laisser trop d'espace à Inuki, puis reconnaissant Rick, elle ouvrit en grand.


Bonjour mon ange, tu es bien matinal. Je t'en prie, entre, enfin si tu peux.

Elle éclata de rire. En effet, difficile de bouger avec un chien courant et sautant partout autour de lui. Il lui faisait une vraie fête.

Je crois qu'Inuki est content de te voir. Allez Inuki, laisses Rick un peu tranquille.

Le chien se calma et laissa Rick pour aller chercher de quoi jouer avec lui. Tiadriel profita de ce moment d'accalmie pour embrasser tendrement Rick et le faire entrer.

Je te sers un café mon ange ?

Sans vraiment attendre de réponse, elle se dirigea vers le vaisselier et en sortit deux bols qu'elle posa sur la table. Elle avait repéré les gourmandises apportées par Rick. Elle sortit aussi un pot de confiture, puis elle servit le café. Elle l'avait préparé juste avant de rédiger ses missives pour qu'il soit bien chaud quand elle aurait fini.

Je t'en prie, assieds-toi.

Rick a écrit:Après avoir frappé à la porte, Rick entendit les jappements joyeux d'Inuki puis, la porte s'entrouvit tout doucement pour éviter que le chien puisse sortir. Voyant qui était le visiteur matinal, Tia ouvrit en grand la porte.

Bonjour mon ange, tu es bien matinal. Je t'en prie, entre, enfin si tu peux.

Oui très bien ! Je ne te réveille pas ?

Le jeune homme tenta d'approcher sa jolie fiancée, mais sans grand succès, tellement Inuki était heureux de le voir. Il se décida donc de caresser le chien pour que celui-ci le laisse enfin approcher de sa maîtresse. Il mit alors un genou à terre et caressa un instant la tête du chien qui voulait le lécher pour lui souhaiter la bienvenue.

Je crois qu'Inuki est content de te voir. Allez Inuki, laisses Rick un peu tranquille.

Va chercher ton jouet, mon chien ! Va !

Très obéissant, grâce à la manière dont il avait été élevé, le berger australien partit en direction de son coin pour récupérer un jouet. Les deux amoureux purent alors en profiter pour se dire tendrement bonjour. Puis, le jeune homme put tendre à sa fiancée les aliments composant le petit déjeuner.

Je te sers un café mon ange ?

En fait, Tia ! Je préférerais juste du lait chaud si tu as ! Je digère mal le café, il me met dans un état d'excitation incroyable....

Je t'en prie, assieds-toi.

Merci beaucoup ! Tiens aujourd'hui, j'ai encore eu la visite en taverne de notre "ami" Akunosh ! Il me fait rire quand même avec son conseil de l'opposition ! J'ai beau lui dire de rentrer dans le conseil consultatif mais il fait la sourde oreille ! C'est dommage ! Mais laissons cet administré en paix !

Rick tartinait tranquillement le pain avec la confiture et en tendit une tranche à sa fiancée et mordit à pleine dents dans l'autre.

Ch'est vraiment délichieux chette confich'ture Tia ! Ch'est toi qui la faite ?

Rick dégustait tranquillement sa tartine puis il s'arrêta, perdu dans ses pensées !

Tu crois vraiment que je ferais un bon maire ?

Plus l'échéance approchait et plus Rick commençait à prendre peur de ressembler un jour à son père.

Tu sais, Tia, mon père a commencé aussi en bas de l'échelle pour devenir un homme ravagé par le pouvoir et je voudrais pas finir comme lui. J'espère que c'est pas héréditaire ces signes...
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: N°5 Chemin de la Louve, Chez Tia, Inuki et Réglisse

Message  feu Tiadriel le Mer 11 Juin - 19:38

Tiadriel a écrit:Rick avait compris le "truc" pour éloigner le chien. L'envoyer chercher un jouet, quelle bonne idée !

Elle allait lui servir un café quand...


En fait, Tia ! Je préférerais juste du lait chaud si tu as ! Je digère mal le café, il me met dans un état d'excitation incroyable...

Oh oui, bien sûr. J'ai oublié, pardon.

Elle lui fit chauffer un peu de lait, il ne lui en restait pas beaucoup, il lui faudrait passer chez le laitier en rentrant ce soir. Elle l'écoutait tout en finissant de lui servir son lait chaud.

Merci beaucoup ! Tiens aujourd'hui, j'ai encore eu la visite en taverne de notre "ami" Akunosh ! Il me fait rire quand même avec son conseil de l'opposition ! J'ai beau lui dire de rentrer dans le conseil consultatif mais il fait la sourde oreille ! C'est dommage ! Mais laissons cet administré en paix !

Oui, c'est dommage, mais il faut dire qu'il n'a pas été très actif quand il était en doublure au conseil municipal...

Elle éclata de rire ensuite en entendant Rick. Quel phénomène !

Ch'est vraiment délichieux chette confich'ture Tia ! Ch'est toi qui la faite ?

Oui, mon ange, faite maison. Mais ta maman ne t'a pas appris à avaler avant de parler ? Sourire taquin.

Elle attaqua sa tartine puis le regarda étonné qu'il s'arrête de manger. Il restait un noyau, une feuille, n'importe quoi et il avait croqué dessus ?

Tu crois vraiment que je ferais un bon maire ?

Finalement, rien de tout ça. Elle lui sourit. Il était inquiet comme elle pendant les élections avant son mandat.

Il n'y pas de raison pour que tu ne sois pas un bon maire. Tu as été un CAC et un adjoint formidable. Etre maire après ça, ne devrait vraiment pas te poser de problèmes et puis tout le monde a déjà pu apprécier la qualité de ton travail, ton investissement et ton dévouement pour le village.

Tu sais, Tia, mon père a commencé aussi en bas de l'échelle pour devenir un homme ravagé par le pouvoir et je voudrais pas finir comme lui. J'espère que c'est pas héréditaire ces signes...

Elle doutait que ça puisse être héréditaire mais elle était quand même intriguée. Elle connaissait le Rick d'aujourd'hui mais très peu le Rick qu'il avait pu être avant. Maintenant qu'il évoquait sa famille, elle s'en rendit compte... Elle lui prit la main, pouvant comprendre qu'il ait des inquiètudes par rapport à tout ça.

Tu sais mon ange, je ne pense pas qu'une telle chose puisse t'arriver. Si tu t'investis aujourd'hui autant pour Montbrison, c'est avant tout pour son bien, par pour tes propres intérêts. Sinon, tu n'aurais pas autant donné de ta personne.
Moi, je crois en toi et je suis vraiment sûre que tu feras un merveilleux mandat.


Elle marqua un temps d'arrêt, pour donner plus de poids à ce qu'elle venait de lui dire et surtout parce qu'elle ne savait pas trop comment lui demander de lui parler de son passé. Elle doutait qu'il refuse de le lui raconter mais elle n'avait jamais aimé pousser les gens à la confidence. Elle était là au besoin. Mais elle mourrait d'envie d'en savoir un peu plus...

Euh, sinon, tu voudrais bien... Euh, me parler un peu de ton passé ? Parce que je me rends compte que je ne sais pratiquement rien, en fait...

Elle sourit un peu gênée mais continua à le regarder dans les yeux.

Rick a écrit:Rick était totalement perdu dans ses pensées. Il en avait presqu'oublié qu'il était là avec sa si belle fiancée.

Tu sais mon ange, je ne pense pas qu'une telle chose puisse t'arriver. Si tu t'investis aujourd'hui autant pour Montbrison, c'est avant tout pour son bien, par pour tes propres intérêts. Sinon, tu n'aurais pas autant donné de ta personne.
Moi, je crois en toi et je suis vraiment sûre que tu feras un merveilleux mandat.


Rick sourit en écoutant Tia. Elle avait le don de le remotiver. Elle était de ses personnes, qui comme ses deux meilleures amies et comme Kory, qui faisait tout pour le booster et le remettre sur le droit de chemin. Ce n'était pas toujours facile, mais elles seules savaient le faire.

Euh, sinon, tu voudrais bien... Euh, me parler un peu de ton passé ? Parce que je me rends compte que je ne sais pratiquement rien, en fait...

Son passé ? Rick était un petit peu surpris de cette question. Mais d'un autre côté, il se rendait compte qu'elle était en droit de tout savoir de lui. Et comme le disait parfois Kory, il fallait que leur couple repose sur la communication. Et quoi de mieux pour partir sur des bases solides que de raconter son passé. Seule Kory était au courant de l'histoire.

Bien, alors Tia, que veux-tu savoir sur moi ? Mon enfance ? Mon adolescence ? Ma fuite ? Je sais que tu vas me répondre tout, mais par quoi tu veux que je commence ? Par le début ? Mais attention car après c'est à mon tour de tout savoir sur toi !

Tiadriel a écrit:Elle vit bien qu'elle l'avait surpris par une telle question. C'était bien pour cette raison qu'elle avait hésité avant de lui demander.

Bien, alors Tia, que veux-tu savoir sur moi ? Mon enfance ? Mon adolescence ? Ma fuite ? Je sais que tu vas me répondre tout, mais par quoi tu veux que je commence ? Par le début ? Mais attention car après c'est à mon tour de tout savoir sur toi !

Elle se détendit un peu en voyant qu'elle ne l'avait pas contrarié à jouer la curieuse. Elle lui sourit avant de lui répondre.

Oui, mon ange. Cela sera plus facile de suivre si tu commences par le début. Et après, je te dirai tout ce que tu veux savoir sur moi, même si tu connais déjà mon plus grand secret.

Elle s'installa confortablement pour écouter le récit de Rick.

Rick a écrit:Tia s'était installée confortablement pour écouter son histoire. Rick prit donc une grande inspiration et commença.

Je suis né le 30 juillet 1428, dans le Royaume d'Espagne, dans une ville du nom de Toledo. Mon père, comme tu le sais, était militaire puis est devenu le conseiller du Roy. Ma mère était une pauvre paysanne basque qui avait été élevé aux pieds des Pyrénées et qui s'était entiché de cet homme en uniforme. Rapidement, mon père a gravi les échelons et est devenu quelqu'un de très influent à la cour. C'est là qu'il a commencé à perdre pied.

Moi, je ne m'en rendais pas compte car je vivais dans une grande demeure proche de la cour. Lorsque je fus en âge de comprendre, mon père me faisait suivre partout pour que j'apprenne à devenir quelqu'un comme lui. Lorsqu'il était au château, je passais mon temps à jouer avec le dauphin ou à faire le page pour les nobles. Le soir quand je revenais, maman me récitait des poèmes qu'elle écrivait dans la journée ou des histoires afin que je m'endorme.

Lorsque j'eus 7 ans, ma mère disparut du jour au lendemain. On m'expliqua qu'elle était morte d'une maladie et m'interdisit de lui dire adieu. Et pour cause, puisqu'il n'y avait pas de corps. Mon père poussa le vice à simuler un enterrement.

A partir de ce moment, ma vie changea. Mon père me donna une nourrice auvergnate très charmante et maternelle, qui petit à petit remplaça ma mère. Il me donna aussi un précepteur et n'hésitait pas à me donner une correction si je n'étais pas studieux. Du coup, j'appris rapidement à lire et à écrire. Je faisais mon possible pour devenir le jeune homme que mon père voulait que je sois. Il avait tellement de projets pour moi.

Puis, j'ai grandi avec ce père qui n'en était pas un. Adolescent, je passais mon temps avec le dauphin à la chasse, ou auprès des donzelles en fleur. Mes talents littéraires je les offrais à mon ami, qui passait pour le plus érudit des deux.

En 1445, alors que j'avais tout juste 17 ans, je fus rattrappé par ma nourrice sur le chemin du retour. Elle m'interdisa de me rendre à la maison, car des mercenaires nous cherchaient. Le bruit courrait que mon père avait comploter que son Roy et qu'il venait d'être assassiné. Ma nourrice me fit fuir la ville grâce à un de ses amis marchands. Elle décida de m'accompagner....


Rick, à ce moment du récit, reprit son souffle et but une nouvelle gorgée de lait. Il voyait que sa fiancée était pendue à ses lèvres et il était heureux de cela. Mais l'émotion était tellement grande qu'il dût prendre sa respiration pour oser continuer à fouiller ce passé.

Tiadriel a écrit:Tiadriel écoutait sagement Rick. Contente de l'entendre lu iparler de lui, mais aussi consciente que ça ne devait pas être facile pour lui d'en parler.
Elle n'avait jamais imaginé qu'il eut pu avoir un passé aussi chargé et douloureux. Elle comprenait mieux à présent pourquoi il avait tellement peur de devenir comme son père.
Il marqua une pause. Elle lui sourit et lui prit la main par dessus la table.


Tu sais mon ange, si c'est trop pénible pour toi de m'en parler, on peut remettre ça à plus tard, ça ne me dérange pas du tout.

Elle laissa ses doitgs caresser doucement la main de Rick, tout en lui parlant.

aiguemarine a écrit:Pas de nouvelles, bonnes nouvelles dit'on...
Seulement, ce proverbe s'applique t'il aussi à Loup, le filleul d'Aiguemarine ?!

Depuis que Nic l'avait ramené chez Nevitta... Aiguemarine n'avait reçue aucune nouvelles...
Hummm...
Certes, Nevitta était parti guerroyer... Mais cela n'expliquait pas ce silence.
Il fallait qu'elle en ai le coeur net.

Mais à qui confier la tâche d'aller vérifier pour elle ?!
Rick... non... En tant que Bourgmestre, il avait d'autres choses à faire.
Kory et Al' étaient absents eux aussi...
Il ne restait plus que Tiadriel.

Aiguemarine attrapa plume et parchemin et se mit à rédiger une missive...




Chère Tia,

Cette missive afin de prendre quelques nouvelles.
J'espère que Rick et toi allez bien.

De notre côté, tout s'arrange...doucement à Agen.
En effet, notre précédente bourgmestre, personne en qui j'avais confiance, est partie du jour au lendemain, suite à la récupération par le Roy des nouvelles contrées... laissant le village à l'abandon. Enfin...bref...

Ma grossesse se passe à peu près bien. Beaucoup de travail entre l'Ambassade, mes études et ma petite famille. Athalia grandit tellement vite...
En tant que Vice-Chambellan, il se pourrait (mais rien n'est sûr encore) que je revienne dans quelques temps en Bourbonnais-Auvergne.
Encore faut'il que j'arrive à décider mon Chambellan de me laisser partir, et mon époux de m'accompagner.

Sinon, j'aurai un service à te demander.
Depuis notre retour en Guyenne, je n'ai aucune nouvelles de Loup.
Je sais que Nevitta est parti guerroyer.
Et connaissant quelque peu le "loustic"... je suis inquiète.

A l'occasion, pourrais tu aller voir si tout se passe bien pour lui et me donner quelques nouvelles au dispensaire ?!

Je te remercie vivement de ce que tu pourras faire pour moi.
Nic et Athalia se joignent à moi et vous embrassent.

Amicalement.

Aiguemarine

Aiguemarine souffla sur l'encre, roula le message et l'accrocha à la patte de sa fidèle colombe puis la laissa s'envoler vers la demeure de Tiadriel à Montbrison.

Rick a écrit:Rick avait été encouragé par la main de Tiadriel. Il était prêt à lui raconter tout son passé : sa fuite, son voyage à travers les deux royaumes, la perte de sa nourrice et son voyage initiatique avec Le Vagabond, avant d'arriver ici à Montbrisson.

Tu sais mon ange, si c'est trop pénible pour toi de m'en parler, on peut remettre ça à plus tard, ça ne me dérange pas du tout.

Non, Tia, tu as le droit de savoir tout de mon passé. Je ne veux rien avoir à caché à ma future épouse. Tu sais, j'ai hâte de t'épouser... Je compte avec impatience, les trois semaines qui nous séparent de ce grand événement. Devenir ton mari sera tellement merveilleux.

Rick sourit et était prêt à continuer lorsqu'un pigeon frappa au carreau. Il laissa la jeune femme ouvrir et lire le parchemin. Il ne voulait pas se montrer indiscret.

Tiadriel a écrit:Non, Tia, tu as le droit de savoir tout de mon passé. Je ne veux rien avoir à caché à ma future épouse. Tu sais, j'ai hâte de t'épouser... Je compte avec impatience, les trois semaines qui nous séparent de ce grand événement. Devenir ton mari sera tellement merveilleux.

Moi aussi, je suis impatiente de t'épousailler. Je t'aime.

Tiadriel sourit, prête à écouter la suite quand un pigeon vint se poser sur le rebord de la fenêtre. Elle s'excusa auprès de Rick et alla lui ouvrir. Elle détacha la missive, donna un peu d'eau et quelques graines au pigeon, avant de le laisser partir.
Elle déplia la lettre et la parcourut rapidement, fronçant les sourcils.


C'est une lettre d'Aigue. Elle espère que nous allons bien.
Le bourgmestre de sa ville a pris la poudre d'escampette, attirée par une nouvelle contrée. Comme quoi, certains ont moins de scrupules que d'autres...
Sinon, elle va bien, Athalia et Nic aussi. Sa grossesse a l'air de bien se passer.
Ah tiens, elle voudrait des nouvelles de Loup, elle s'inquiète de ne pas en avoir. Je passerai à la demeure de Nevitta, même s'il est parti guerroyer, ses gens pourront sûrement me renseigner.


Elle posa la lettre, puis se tourna vers Rick, se demandant si cette interruption ne l'avait pas trop dérangé dans son récit.

Et si nous allions nous installer dehors dans l'herbe sur une couverture pour que je puisse entendre la fin de ton récit ? Enfin, je ne veux t'obliger à rien, mon ange.
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: N°5 Chemin de la Louve, Chez Tia, Inuki et Réglisse

Message  feu Tiadriel le Mer 11 Juin - 19:42

Rick a écrit:Rick regarda sa fiancée ouvrir la lettre et la vit froncer les sourcils.

Une mauvaise nouvelle ?

Rick prit peur que ce ne soient des nouvelles de sa soeur et d'Al...

C'est une lettre d'Aigue. Elle espère que nous allons bien.
Le bourgmestre de sa ville a pris la poudre d'escampette, attirée par une nouvelle contrée. Comme quoi, certains ont moins de scrupules que d'autres...
Sinon, elle va bien, Athalia et Nic aussi. Sa grossesse a l'air de bien se passer.
Ah tiens, elle voudrait des nouvelles de Loup, elle s'inquiète de ne pas en avoir. Je passerai à la demeure de Nevitta, même s'il est parti guerroyer, ses gens pourront sûrement me renseigner.


Elle posa ensuite la lettre car elle ne pouvait y répondre pour l'instant...

Tu sais, je crois avoir vu passer une info à la mairie sur Loup... Je crois qu'il a fait parti des expatriés... D'ailleurs, si je l'avais sous la main, il recevrait une bonne fessée, tout jeune homme qu'il soit devenu.

Rick pestait contre cet individu qu'ils avaient été cherché au péril de leur vie, laissant Kory et Aigue, seules sans leurs maris pendant plusieurs jours et plusieurs nuits. Ils l'avaient escorté jusqu'à Montbrisson pour le voir partir au bout d'un mois. C'était vraiment inadmissible....

Et si nous allions nous installer dehors dans l'herbe sur une couverture pour que je puisse entendre la fin de ton récit ? Enfin, je ne veux t'obliger à rien, mon ange.

Rick sourit. Tiadriel avait le don pour le calmer et pour le détourner de sa colère. Il se leva et lui tendit la main.

Tu as raison, allons-y...

Ils installèrent la couverture et Rick s'installa, laissa la jeune femme s'asseoir à ses côtés. Intérieurement, il espérait qu'elle poserait sa tête sur son épaule ou sur sa cuisse. Puis, le jeune homme prit une bouffée d'air et commença à relater son passé.

Donc, je te disait que ma nourrice m'avait empêché de rentrer chez moi et qu'elle m'avait raconté ce qu'il était arrivé à mon père. A ce moment-là, ne connaissant pas mon père, je voulais aller sauver son honneur, tout noble que j'étais, au péril de ma vie. Mais elle me l'interdisa et me dit que c'était mérité. J'étais éberlué de voir cette vieille femme parler de mon père ainsi. Elle me força alors à la suivre jusqu'à chez un ami sûr qui nous ferait partir dès la nuit tombée. Là, elle me raconta l'essentiel. J'avais tellement de mal à la croire. Certes mon père était dur avec moi mais je ne pouvais pas croire à cela. Elle me raconta alors la vérité sur la mort de ma mère et sa fuite. Elle me raconta qu'elle avait quitté l'Espagne et qu'elle avait été se cacher dans le royaume de France. J'étais très pressé de m'y rendre, mais elle me rappela que j'étais recherché par les mercenaires qui avaient tué mon père.
Rick continua son récit en parlant de leurs voyages de nuit à travers le royaume d'Espagne. Il répéta à sa fiancée tout ce que sa nourrice lui racontait sur son père.

Puis, nous sommes arrivés dans les Pyrénées. Ma nourrice avait de plus en plus de mal à marcher. Nous avions donc décidé de faire halte et de monter notre campement dans la forêt. Et pendant qu'elle préparait le repas, je m'enquis pour du bois. Et là, j'entendis des cris horribles... Je pensais alors que les mercenaires avaient retrouvé notre trace et qu'ils étaient en train de violenter la vieille dame. Mais là, je trouva une ourse en train d'attaquer ma nourrice, qui était à terre et qui essayait tant bien que mal de se protéger. Je ne sais comment je réussis à la faire fuir.

Rick s'arrêta un moment. C'était tellement dur de se rappeler de ce triste événement. Il lui raconta la lutte pour la survie de sa nourrice et finalement sa mort. Elle avait juste eu le temps de lui dire Montbrisson avant de s'éteindre. Il lui raconta aussi qu'après l'avoir sommairement enterrée, il était parti à la recherche de la meurtrière de sa nourrice et comment il avait réussi à la tuer.

Tiadriel a écrit:Elle écouta ce que Rick avait comme information sur Loup.

Tu sais, je crois avoir vu passer une info à la mairie sur Loup... Je crois qu'il a fait parti des expatriés... D'ailleurs, si je l'avais sous la main, il recevrait une bonne fessée, tout jeune homme qu'il soit devenu.

Oui, il me semble aussi avoir vaguement entendu une telle chose, mais j'irai tout de même m'en assurer auprès de Valombreuse pour ne pas donner de demi-information à Aigue.

Ils s'installèrent ensuite confortablement sur la couverture. Il faisait bon dehors, c'était très agréable de se retrouver là. Elle se rapprocha de Rick et posa doucement sa tête contre son épaule pour pouvoir l'écouter tout à son aise.

Elle eut un pincement au coeur en écoutant le jeune homme. Il avait vraiment eu un passé difficile... Elle était vraiment loin de s'en douter. Mais elle pouvait comprendre plus facilement ses craintes en en sachant un peu plus de lui. Elle apprenait à le connaître un peu plus tous les jours.
Elle déposa simplement un baiser sur ses lèvres et serra sa main dans la sienne. Les mots étaient superflus devant un tel récit.

Elle l'aurait écouté comme ça pendant des heures, mais c'était sans compter sur leurs responsabilités respectives. Un messager arriva avec une missive urgente pour Rick. Il dût partir immédiatement. Elle lui vola un baiser et le regarda s'en aller.

*Ma Deleine* a écrit: *Ma * avait prit soin de la chouette et fait le nécessaire pour que Sieur Nictail et Dame Aiguemarine aient le message rapidement.
Enfin, elle l'espérait tout du moins.
Parce qu'avec Hibouscule...c'était pas gagné.

Après un long périple, Reglisse se posa enfin chez elle.
A sa patte, *Ma* avait prit soin d'y accrocher une missive...


Dame Tiadriel,

Vous ne me connaissez pas.
Je m'appelle *Ma* et travaille au dispensaire d'Agen.
J'aide Dame Aiguemarine et Sieur Nictail à tenir l'établissement.
Je vous renvoie votre animal.
Sachez qu'ils sont absents en ce moment.
Cahors étant tombée aux mains d'une armée de brigands et devenue ville franche... Dame Aiguemarine s'est portée volontaire afin d'aider la Guyenne à récupérer ce village.
Et Sieur Nictail ainsi que la petite Athalia, las de son absence, sont partis la rejoindre à Montauban.
Vous pouvez donc lui écrire...si besoin... au dispensaire de Montauban.
De mon côté, j'ai renvoyée, il y a quelques heures le Hibou de la Baronne Korydwen vers Montauban afin de leur transmettre votre missive.
Si d'aventure, vous croisiez les enfants de la Baronne, pourriez vous les embrasser de ma part.
Je me souviens de leur passage fort agréable à Agen.
Voilà, vous savez tout...

Respectueusement.

*Ma*

La foire au bétail : http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com/souvenirs-f7/la-foire-au-betail-t8.htm
La convalescence de Rick : http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com/souvenirs-f7/la-convalescence-de-rick-t7.htm
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: N°5 Chemin de la Louve, Chez Tia, Inuki et Réglisse

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum