Ouverture de l'échoppe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ouverture de l'échoppe

Message  feu Tiadriel le Jeu 5 Juin - 23:55

Rick a écrit:Rick avait enfin réussi à réunir les fonds nécessaires pour détruire son ancienne échoppe de forgeron et la transformer en atelier de tisserand. Il était fatigué de taper sur son enclume, du matin au soir, et parfois du soir au matin. Il en avait perdu un peu d'ouïe dans ce métier et à part les couteaux et de temps en temps une épée, il ne vendait pas outre mesure. Puis, en voyage pour la mairie, avec quelques vêtements, il s'était aperçu que certaines villes du B.A. manquaient de tisserands de qualité, et qu'il était possible de faire de bonnes affaires.
Il se décida donc à son retour, après avoir vendu trois haches à Thiers, de devenir tisserand. Il avait observé suffisament longtemps Epson pour savoir comment faire de beaux vêtements. D'ailleurs, lorsqu'elle reviendrait à MB, il serait heureux qu'elle travaille en collaboration avec lui. Mais pour autant, il n'était pas seul, car il y a peu de temps, il avait fait la rencontre de Tiadriel, l'amie de coeur de Despérado, son meilleur amie. Et après avoir été meunière, elle avait décidé elle aussi d'abandonner le métier, pour devenir tisserand. C'est donc naturellement, que les deux amis avaient décidé de s'associer.

Tous les deux avaient réfléchi sur le nom qu'ils allaient donné à leur échoppe. Ils avaient hésité entre Le tissu tissé, La toile de l'araignée qui rappellerait la solidité des vêtements et Les ciseaux et l'aiguille. Ils avaient finalement opté pour cette dernière qui rappeleraient leur association. Il serait les ciseaux et elle l'aiguille, ou vice versa. Une fois le nom trouvé, Rick avait fait appel à son ami l'artiste. Et une nouvelle fois, Laurentide ne l'avait pas déçu. Il était vraiment doué pour tous les travaux artistiques. Il lui avait déjà fait la jolie enseigne qu'il trônait devant sa forge.

Ce matin, il décida de monter sur une échelle et de décrocher l'ancienne enseigne. Ce fut avec un petit pincement de coeur qu'il avait fait cela, mais d'un autre côté, il pensait mieux réussir dans la vie en aidant les villageois à s'habiller chaudement pour l'hiver. Puis, avec des cordes, il décida de monter sa nouvelle enseigne et de la clouer sur le devant de sa porte.



Puis, il redescendit pour voir ce que cela donné. Elle était vraiment magnifique. Avec une enseigne pareille, il ne pourrait qu'attirer l'oeil du client.

Une fois la devanture faite, il rentra dans son échoppe, où il déposa les nombreuses pelotes qu'il avait en stock et se décida à afficher les prix pratiqués par Tia et lui-même.




49 écus

70 écus

73 écus

40 écus

55 écus

28 écus

120 écus

260 écus

270 écus

Une fois, les prix marqués, il les afficha en gros à différents endroits stratégiques de l'échoppe. Puis, il se décida à aller faire son premier vêtements. Ce serait des braies. Il avait déjà une chemise pour femme dans l'échoppe, que Tia avait confectionné et mis là en attendant une commande.

Maintenant que l'échoppe était ouverte, il espérait que les clients arriveraient rapidement. De toute manière, il partirait dans un mois environ avec quelques vêtements pour les vendre sur les autres marchés du B.A.

Tiadriel a écrit:Tiadriel, qui devait partir le jour même en voyage, décida de passer voir leur échoppe. Rick lui avait dit la veille qu'il monterait l'enseigne. Elle l'avait déjà vue et la trouvait magnifique, elle avait hâte de voir ce que cela donnerait une fois en place. Elle n'avait pas trop le moral ces derniers temps et cela lui changerait les idées.
Elle s'arrêta devant la porte d'entrée et resta là un moment à regarder l'enseigne. C'était du plus bel effet. Une rafale de vent la frigorifia, elle resserra les pans de son châle et poussa la porte pour entrer se mettre au chaud.
Elle jeta un coup d'oeil à l'affiche avec leurs tarifs, elle rendait bien elle aussi. Elle se demandait où était Rick et se décida à l'appeler.


Rick ? Tu es là ? Bonjour, je suis venue voir le magasin.

Elle attendit de le voir en entendant remuer un peu plus loin. Il avait déjà dû se mettre au travail.

Rick a écrit:Rick, qui se trouvait dans l'arrière salle, en train de coudre, entendit la porte s'ouvrir. Il avait fait mettre une petite cloche derrière la porte, ce qui lui permettait d'entendre les gens arrivés. Il posa donc les braies qu'il était en train de faire, et entendit la voix de son associée.

Rick ? Tu es là ? Bonjour, je suis venue voir le magasin.

Eh ! Salut Tiadriel ! Tu viens te mettre au travail ? Que penses-tu de l'échoppe ? L'enseigne de Laurentide est vraiment magnifique, n'est-ce pas ?

Arrivé devant son amie, Rick lui fit la bise en souriant.

Je me suis mis au travail. Et en plus de la chemise de femme que tu as laissé, demain, il y aura des braies. J'irai porter cela au marché en fin de semaine.

Puis, voyant le sourire triste de son amie, il s'inquiéta de son état.

Eh bien, Tiadriel, que se passe-t-il ? Tu es sûre que tout va bien ?

Tiadriel a écrit:Tiadriel avait écouté son ami lui parler avec enthousiasme et n'avait réussi qu'à lui sourire tristement.

Eh bien, Tiadriel, que se passe-t-il ? Tu es sûre que tout va bien ?

Elle chassa les larmes qui menaçaient depuis le matin et chercha une réponse appropriée à sa question. En oubliant le fait qu'elle était de plus en plus inquiète pour Despé, elle devait encore lui annoncer qu'elle devait partir pour une durée indéterminée. Elle respira profondément avant de répondre à son ami.

J'ai une mauvaise nouvelle, je dois quitter Montbrisson, j'ai accepté une mission et je pars aujourd'hui. Je ne sais pas pour combien de temps. Je suis désolée de te laisser comme ça...

Elle allait ajouter qu'elle avait besoin de prendre un peu de distance, qu'elle avait la sensation d'étouffer mais, elle préféra se taire. Rick n'y était pour rien et elle ne voulait pas l'embêter. Elle se força à lui sourire d'une façon un peu plus convaincante que cinq minutes auparavant, attendant un peu inquiète sa réaction.

Rick a écrit:Rick écouta avec attention Tiadriel. Il voyait dans son regard une grande tristesse. Puis, elle lui avoua le motif de sa visite...

J'ai une mauvaise nouvelle, je dois quitter Montbrisson, j'ai accepté une mission et je pars aujourd'hui. Je ne sais pas pour combien de temps. Je suis désolée de te laisser comme ça...

Rick resta un moment choqué par cette réponse. Lorsqu'il avait proposé à Tiadriel de s'associer avec lui, il savait qu'elle serait amenée à quitter MB pour défendre ses idées et ses convictions avec ses frères d'armes du Saint Esprit. Mais, il n'avait pensé que ses missions seraient si proches les unes des autres. Elle venait tout juste de rentrer qu'elle repartait déjà. Il se doutait que c'était elle qui avait demandé à partir. Comme elle, il avait perdu quelqu'un de très important à ses yeux. Despé était son meilleur ami et à lui aussi, il lui manquait beaucoup. Mais, il préférait ne pas y penser. Il préférait enfouir sa tristesse au fond de son coeur. Déjà, il y avait eu le départ d'Epson, puis la mort de Despé et maintenant Tiadriel s'en allait en voyage... Heureusement pour lui que ses deux soeurs et sa tante étaient encore là, sinon où serait-il lui le poète à l'heure qu'il était ? Cependant, il ne voulait pas en rajouter à la peine de son amie et se força à sourire comme il se forçait de plus en plus souvent devant ses soeurs et ses amis...

Je comprends, Tia... Alors si tu as accepté cette mission, tu dois y aller. Ne t'inquiètes pas pour l'échoppe, je ne reprends pas la route avant quelques semaines. Donc d'ici là, je tiendrais notre échoppe et je la ferais fructifier le mieux que je puisse. Ta place dans cette échoppe sera toujours là, à ton retour...

Puis, il la regarda à nouveau et se décida à lui dire autre chose...

Tu sais, tu as pris une place importante à Montbrisson. Tu y as maintenant plusieurs amis. Je comprends que tu veuilles tout quitter pendant quelques temps. Mais crois-tu que seule, loin de tes amis, tu seras mieux et que tu ne penseras pas à lui ? Je ne pense pas que la fuite soit une solution. Mais si tel est ton choix, alors je l'accepte, associée...

Il finit son discours par cette petite phrase qu'il espérait humoristique...

Tiadriel a écrit:Comme l'avait craint la jeune femme, son annonce avait fait l'effet d'une bombe. Elle vit passer plusieurs choses sur son visage, mais préféra attendre qu'il reprenne la parole.

Je comprends, Tia... Alors si tu as accepté cette mission, tu dois y aller. Ne t'inquiètes pas pour l'échoppe, je ne reprends pas la route avant quelques semaines. Donc d'ici là, je tiendrais notre échoppe et je la ferais fructifier le mieux que je puisse. Ta place dans cette échoppe sera toujours là, à ton retour...

Elle n'en avait jamais douté mais ses paroles la rassurèrent quand même.
Cependant rien n'aurait pu la préparer à encaisser la suite.


Tu sais, tu as pris une place importante à Montbrisson. Tu y as maintenant plusieurs amis. Je comprends que tu veuilles tout quitter pendant quelques temps. Mais crois-tu que seule, loin de tes amis, tu seras mieux et que tu ne penseras pas à lui ? Je ne pense pas que la fuite soit une solution. Mais si tel est ton choix, alors je l'accepte, associée...

Elle n'avait retenu qu'une partie des derniers mots de Rick, mais elle reçut cette vérité telle une claque. Son barrage céda et elle laissa son chagrin s'exprimer et les larmes couler silencieusement sur son visage.
Il avait raison et elle le savait mais entendre ces mots l'avait bouleversée.

Rick a écrit:Rick s'aperçut que les larmes coulaient sur le visage de Tiadriel. Alors là, il se trouva un peu bête. Lui qui n'avait jamais réussi à faire couler les larmes dans les yeux d'Epson, sauf de joie, il se trouva un peu dépité. Cependant, il ne pouvait pas la laisser pleurer ainsi. Il se rapprocha alors de son amie et lui posa une main tendre sur l'épaule avant de la prendre dans ses bras.

Ben mince, ma chemise va être toute tâchée maintenant, se dit le jeune homme. Heureusement que je vais pouvoir m'en faire d'autres.

Et alors qu'il tentait de réconforter son ami, il reçu un petit coup de patte sur la jambe et entendit un petit aboiement plaintif. Il baissa la tête et vit le chiot qu'il avait acheté pour les moutons de Tia.

Je suis désolé Tia, si je t'ai fait de la peine, mais je ne voulais pas. Tiens regarde qui voilà.

avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture de l'échoppe

Message  Rick le Ven 6 Juin - 23:42

Tiadriel a écrit:Tiadriel n'avait pas voulu gêner son ami, mais elle n'avait pas réussi à se contrôler. La chaleur de ses bras lui avait fait du bien et elle finit par se calmer. Elle se sentait un peu mieux.

Je suis désolé Tia, si je t'ai fait de la peine, mais je ne voulais pas. Tiens regarde qui voilà.

La jeune femme releva la tête, regarda son ami, puis suivit son regard. Elle se détacha des bras de Rick et s'accroupit pour caresser le petit animal.

Rick ? Tu ne m'avais pas dit que tu avais un chien ! Il est trop mignon. Comment l'as-tu appelé ?

Puis surprise, elle éclata de rire quand l'animal lui passa un coup de langue rapeuse sur la main. Elle oublia pour un temps son chagrin et se remit à caresser l'animal qui avait l'air d'aimer ça.

Rick a écrit:Rick se gratta la tête en souriant.

Euh ben en fait, c'est pas mon chien....

Et devant le regard interrogateur de son amie, qui caressait le chiot...

Il est à toi, Tiadriel. Je devais te l'offrir pendant ta pendaison de crémaillère mais comme je vois que tu te décides pas à la faire, je te l'offre maintenant.
C'est un berger australien et il est dressé pour courir après les moutons. Et puis, il te fera de la compagnie sur les routes.


C'est un mâle, Tia... Alors faudra que tu lui donnes toi même un nom....

Rick était content de lui offrir maintenant. Il arrivait à point nommé pour consoler Tiadriel. Despérado n'aurait pas voulu qu'elle soit triste et comme le jeune homme ne pouvait pas la consoler trop longtemps, vu qu'elle quittait MB, cela lui ferait de la compagnie. Et une tête toute douce sur qui s'appuyer. Heureusement que le chiot avait signalé sa présence, sinon elle serait partie sans lui...


Tiadriel a écrit:Tiadriel avait dû mal entendre. Un cadeau ? Pour elle ? Mais devant le regard de Rick, il n'y avait pas de doute possible. Elle avait bien compris. Elle cessa de caresser l'animal et serra Rick très fort contre elle pour le remercier.
Décidemment, il était toujours plein de surprise.


Merci beaucoup Rick, c'est vraiment un très joli cadeau pour ma pendaison de crémaillère, que je compte faire un de ces jours...

Elle ne s'étendit pas plus sur cette crémaillère et revint au chiot.

Donc, c'est un mâle, il faut que je lui trouve un joli nom. Je vais y réfléchir. Je te le dirai quand j'aurai trouvé. Je prends Réglisse avec moi, comme ça, elle pourra te donner des nouvelles.

Elle jeta un coup d'oeil à la chemise de Rick et rougit. Elle l'avait complètement trempée.

Mince, je suis désolée pour ta chemise. Je ne voulais pas la tremper autant.
En tout cas, merci, ça m'a fait beaucoup de bien de pouvoir me lâcher un peu. Je suis désolée que tu m'ais vu dans un tel état.


Rick a écrit:Rick était heureux d'avoir réussi à faire plaisir à son associée. Elle qui n'avait pas le moral quand elle était arrivée, avait retrouvée son sourire, enfin en apparence. Pour le sourire intérieur, il faudrait d'abord attendre que cela cicatrise. Il l'aiderait à sa manière malgré les lieues qui les séparerait.

Argh ! fit le jeune tisserand en voyant l'étendue des dégâts sur sa chemise.

Ben je suis à ton service et tu sais que tu peux compter sur moi si tu veux parler. Pour moi aussi, Despé était important. Et si jamais...

Il préféra ne pas finir sa phrase. Il était sûr qu'elle avait compris ce qu'il voulait dire...

C'est sympa pour Réglisse. Je la nourirrais donc si tu me l'envoies...

Puis voyant qu'elle devait préparer son sac, Rick se dit qu'il n'allait pas la retenir plus longtemps.


Tiadriel a écrit:Tiadriel rit de bon coeur devant la grimace de Rick. Son expression était vraiment trop drôle. Puis le regard de la jeune femme se voila fugitivement en entendant le nom de son coeur, mais elle fut reconnaissante à Rick quand il n'acheva pas sa phrase suivante.

Merci encore, je suis vraiment contente de t'avoir pour ami. Et si j'ai besoin, je viendrai t'embêter.

Réglisse... Tiadriel se demandait comment la chouette réagirait quand elle ramènerait le chiot à la bergerie.

C'est sympa pour Réglisse. Je la nourirrais donc si tu me l'envoies...

J'espère bien que tu lui donneras un petit quelque chose, mais je ne m'en fais pas pour elle, elle saura bien te faire comprendre ce qu'elle veut. Elle a un sacré caractère ! Il se pourrait bien qu'elle ne te quitte plus si tu es trop gentil avec elle.

Elle lui fit un clin d'oeil, puis elle l'embrassa sur les deux joues et prit congé. Elle se baissa et prit le petit chiot dans ses bras. Elle l'enveloppa avec elle dans son châle même si elle doutait qu'avec son pelage et ses longs poils, il en est vraiment besoin. Elle fit un petit signe de la main à Rick sur le seuil de la porte, puis elle sortit.


*Ermeline* a écrit:Ermeline alors qu'elle se promenait de bon matin dans le village, tomba par hasard au détour d'une rue du village sur la nouvelle échoppe de son neveu. Il lui avait dit qu'il deviendrait tisserand. Il avait aussi parlé d'une espèce d'association, Ermeline n'avait pas tout compris, curieuse, elle poussa la porte espérant y croiser son neveu.

C'était ouvert, bonne nouvelle, sauf si la veille il n'avait pas fermé sa boutique. Elle sourit.


Bonjour Messire ! Auriez-vous l'aimabilité de faire quelques vêtements à une vieille femme ?

Elle espérait avoir une réponse.


Rick a écrit:Rick venait tout juste de retourner dans l'arrière salle, après le départ de Tiadriel, qu'il entendit à nouveau la porte sonner et une voix familière l'interpeller.

Bonjour Messire ! Auriez-vous l'aimabilité de faire quelques vêtements à une vieille femme ?

Rick ressortit donc dans le magasin en souriant... Sa tante se tenait dans l'entrée de sa boutique...

Bonjour ma tante... C'est sympa d'être venue me voir. Tu n'as pas de chance, tu viens de rater mon associée, Tiadriel...

Puis, prenant le mètre qui se trouvait autour de son cou, le jeune homme s'approcha de sa tante et la bisa sur les deux joues.

Alors, ainsi tu veux des vêtements ? Connais-tu tes mensurations ou tu veux que je te les prenne ? Que veux-tu comme jolis habits ? Une robe de dimanche ? Une chemise ? Veux-tu visiter ?

Rick était très heureux de voir sa tante. Il était tellement heureux qu'il bombarda de questions, sa vieille tante...


*Ermeline* a écrit:Ermeline recula d'un pas, suite à toutes les questions de son neveu, elle le regarda en souriant.

Hum c'est le bureau de la maréchaussé ici ? Je me suis trompée d'endroit ?

Ermeline sourit et donna une légère tape sur l'épaule de son neveu.

Toi alors toujours autant de questions. Ma taille au je sais plus...J'ai du prendre quelques kilos depuis que je suis arrivée. Oh bein une robe...Oui si tu le désires, mais pour tous les jours, pas comme les robes de la forte tête...

Ermeline tourna les talons et regarda la pièce en souriant.

Belle décoration dis-moi, les clients devraient venir...
avatar
Rick
Admin

Nombre de messages : 391
Age : 40
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture de l'échoppe

Message  feu Tiadriel le Lun 9 Juin - 10:12

Rick a écrit:Rick s'aperçut une fois de plus qu'il avait posé ses questions en rafale. Il avait toujours un tas d'interrogations et ne se rendait pas toujours compte de l'effet que ça pouvait avoir sur son interlocuteur.

Oh bein une robe...Oui si tu le désires, mais pour tous les jours, pas comme les robes de la forte tête.

Rick se rapprocha donc de sa tante pour prendre ses mesures, mais avant de le faire, il voulait lui parler de quelque chose.

Ma chère tante, il faut que je te parle de quelque chose qui me gène un peu ! Voilà, tu parles souvent de Kory comme une forte tête et j'ai un peu peur qu'entre vous deux, le courant ne passe pas très bien entre vous deux. Tu sais, ma ch'tite soeur, n'est pas seulement une forte tête. Elle est aussi un coeur d'or, mais elle le cache bien. Tu devrais peut-être apprendre à mieux la connaître...

Puis, il se décida à prendre son ruban et le passa sur toutes les parties du corps de sa tante qu'il devait mesurer.

Alors poitrine, cela fait.... Ok je note...
Taille... ah oui... d'accord c'est marqué...

Tu as une préférence pour la couleur ?


Rick nota toutes les mensurations qu'il venait de prendre sur sa tante, quand il reçut une nouvelle livraison de pelotes. Il ne comprenait pas pourquoi les tisserands de la ville se plaignaient de la difficulté à trouver des pelotes. Depuis qu'il était installé, bon nombre de fournisseurs étaient venus le voir et Rick avait parlementé avec chacun d'eux pour trouver un terrain d'entente. Ainsi, après trois jours d'ouverture de son atelier, il en avait plusieurs dizaines qui l'attendait dans on arrière boutique. Et aucune d'entre elle n'avaient été payés à plus de 12 écus l'une. Certes, il avait dû faire quelques concessions et baisser un peu ses prix, mais au final, n'était-il pas gagnant dans l'histoire. Il le pensait en tout cas...

*Ermeline* a écrit:Ermeline regardait son neveu, a vrai dire, il se doutait qu'il finirait par lui parler de sa soeur.

Ma chère tante, il faut que je te parle de quelque chose qui me gène un peu ! Voilà, tu parles souvent de Kory comme une forte tête et j'ai un peu peur qu'entre vous deux, le courant ne passe pas très bien entre vous deux. Tu sais, ma ch'tite soeur, n'est pas seulement une forte tête. Elle est aussi un coeur d'or, mais elle le cache bien. Tu devrais peut-être apprendre à mieux la connaître...

Hum oui, j'aimerai bien, mais encore faudrait-il qu'elle s'ouvre un peu plus...Elle est assez renfermée en ce moment...Elle a l'air d'avoir quelques soucis d'ailleurs, elle m'en a pas dit plus...Des prises de becs visiblement, son voyage devrait lui faire du bien.

Elle laissa son neveu prendre ses mesures et se mit à réfléchir à la couleur de la robe.

Hum du vert, c'est jolie le vert, comme j'aime bien jardiner en plus...Aller va pour le vert, mon cher neveu.

Elle alla ensuite s'asseoir dans un coin, ses jambes ne lui permettant plus de tenir bien longtemps debut. Elle regardait toujours avec autant d'admiration la boutique de son neveu.

Nevitta a écrit:Les yeux cernés, les traits tirés, Nevitta fit son entrée, suivi de deux domestiques portant un encombrant objet...

Messire Rick, j'ai travaillé sans relâche toute la nuit, et voila ce que j'ai pu fabriquer en si peu de temps, j'espère que cela conviendra au repos de votre pauvre ami ..


Rick a écrit:Rick arriva dans son atelier. La première des choses qu'il vit ce fut le cercueil. Il était là, devant, à attendre qu'on enferme pour toujours Despérado. Rick le toucha du bout des doigts. Nevitta avait vraiment fait un travail extraordinaire. Il avait utilisé du bon bois pour la dernière demeure de son ami.

Le jeune homme rentra dans son atelier afin de récupérer le linceul qu'il avait cousu pour son ami, ainsi que de jolis vêtements qu'il avait fait afin qu'il soit plus présentable pour arriver au ciel. Il pourrait ainsi s'amuser avec les anges. Ceux qu'il portait actuellement, avaient encore la trace de l'infâmie dont il avait fait l'objet. Il y avait encore des traces de sang dessus. Il proposerait à Tiadriel et il verrait si elle préférait changer les vêtements ou pas.

Ensuite, il grava le nom de son ami dans une plaque en métal, qu'il lui restait de son dernier atelier et alla la clouer sur le cercueil. Maintenant, il ne lui restait plus qu'à retourner chez Tiadriel pour lui porter.

Mais avant, il s'assis à son bureau, et pris un parchemin. Il avait envie d'écrire quelques vers pour la mémoire de son ami. Il ne savait pas si il les déclamerait devant sa dépouille ou le jour de son enterrement. Il verrait cela plus tard.

Puis, lorsqu'il eut fini, il prit un nouveau parchemin afin de remercier Nevitta du travail qu'il avait fait pour la dernière demeure de Despérado

kory a écrit:[Polignac]

Ils étaient enfin partis pour leur lune de miel, un peu plus d'un an après leur mariage. Pour sur qu'ils en profiteraient. Un des serviteurs de Cournon avait retrouvé la baronne dans une taverne à Polignac, elle savait que son frère voulait qu'elle essaye de vendre certains de ses vêtements. Une fois les vêtements récupérés. Elle s'installa à une table en taverne et se mit à rédiger sa missive.

Coucou Rick,

Mon serviteur est bien arrivé à Polignac avec le sac de vêtements que tu lui as confié, j'espère pouvoir les écouler.
J'espère que tout ce passe au village, dès que tu auras la date de l'enterrement de Despe...Tu me le diras, même loin je tiens à faire quelque chose...

Bonne journée,
Kory.

Elle laissa son hibou s'envoler vers l'atelier de son frère. Eléa regardait son frère dormir et agitait doucement le couffin. Elle sourit c'était pas très parti au début, elle voulait toujours le pousser et s'en débarasser au fil des jours, ça allait mieux. A part quelques accrochages, mais qui restent tout à fait normal pour une soeur et son frère...

Rick a écrit:Rick venait de terminer son courrier, lorsqu'un hibou arriva. C'était celui de Kory. Il venait lui annoncer qu'elle était à Polignac. Elle avait eu la gentillesse de lui prendre ses premiers vêtements pour les vendre durant son voyage. Il n'y avait pas à dire, elle était vraiment sympathique. Avec la mort de Despé, il n'avait pas eu le temps de faire sa pub comme il le souhaitait. Quel dommage !
Il nourrit le hibou de sa soeur et prépara juste un petit merci qu'il accrocha à sa patte. Il laissa ensuite la fenêtre ouverte pour qu'il puisse repartir dès qu'il serait reposé. Quant à lui, il allait retourner chez Tia, avec les objets pour l'enterrement de son ami.

kory a écrit:[Polignac, une auberge, une chambre, une missive.]

Sa lettre à sa soeur terminée, elle retrempa sa plume dans l'encrier, ses deux enfants étaient toujours aussi calme. Elle aurait bien un peu de temps devant elle pour écrire une courte missive à son frère, elle avait deux bonnes nouvelles à lui annoncer...A nouveau un frottement de plume sur le parchemin.

Coucou le frangin,

Juste un petit mot rapide, j'ai deux bonnes nouvelles.
J'ai réussi à vendre la chemise pour homme et l'houpelande que tu m'avais confié. Il ne me reste plus que les chausses à écouler.

J'espère que tu vas un peu mieux...que la dernière fois...Notre voyage se passe très bien, tu as de " 'os bisous" d'Eléa. Elle s'est trouvée une nourrice...Nanny Modso ! Il l'adore et elle l'adore.

Je t'embrasse fort, et pense fort à toi dans cette épreuve.
Korydwen.

Elle laissa sa mouette s'envoler, elle avait eu raison de les embarquer ces deux là...Cette fois, plus de missive à envoyer...

Rick a écrit:Rick revenait du marché avec 8 nouvelles pelotes à 12 écus (qui a dit qu'on en trouvait jamais sur le marché Shocked Shocked ?), lorsqu'il vit un oiseau sur sa fenêtre avec une missive. Il parcouru la lettre avec plaisir. Sa soeur était vraiment douée pour les affaires. Elle avait vendu deux vêtements pour lui, restaient plus que les chausses à vendre. Il était heureux d'apprendre qu'Eléa avait un nouveau compagnon de jeu en la personne de Modso.
Rapidement, il ramassa sa laine dans son stock et se remis au travail pour des bas.

Rick a écrit:Rick allait quitter son atelier après avoir cousu plusieurs vêtements qu'il irait vendre sur les routes du B.A. prochainement, lorsqu'une de ses fournisseuses frappa à sa porte. Elle apportait cinq nouvelles pelotes à l'atelier des ciseaux et de l'aiguille.
Le jeune tisserand compta 60 écus et prit les 5 pelotes en échange. Il les rangea à côté des dix qu'il avait négocié apprement hier soir après une victoire au ramponneau... Certes, il avait dû, à la fin, accepter de miser un peu plus grand, sachant qu'il allait perdre, afin de ne pas faire perdre trop d'argent à l'éleveur ovin. Mais avec son stock de laine, il allait pouvoir tenir facilement jusqu'à son départ du village. Ensuite, il trouverait certainement de la laine sur les routes du B.A. Lors du dernier voyage, il en avait ramené 50 avec lui... Il comprennait toujours pas pourquoi ses concurrents achetaient leur laine si chère, pourquoi ils arnaquaient les clients avec des mantels et des houppelandes à prix exhorbitants ? Mais bon, si le montbrissonnais se laissait avoir, tant mieux pour les tisserands truands....

Rick a écrit:Rick finit de faire le ménage dans son atelier. Il avait cousu plusieurs vêtements, mais très bientôt, il allait devoir quitter Montbrisson afin d'exporter le poisson dans les autres villes du B.A.

Il avait décidé de partir avec sa soeur Milosa et ses enfants, afin de leur faire découvrir le monde hors des murs du village. Il aménerait avec lui, les vêtements qu'il avait tissé afin d'habiller les autres bourbonnais.... Il profiterait aussi de son voyage pour tisser d'autres liens avec des éleveurs non montbrissonnais pour récupérer de la laine à moindre coût... Il resterait ainsi le tisserand le plus concurrentiel du village, tout en gardant un bon revenu... Avant son départ, Rick reçut à nouveau 15 pelotes à prix intéressants de la part de ses fournisseurs habituels.

*Réglisse* a écrit:Réglisse portait une missive de Tia pour Rick et une pour Kory. Elle déposa le tout à l'atelier avant de rejoindre sa maîtresse.

Coucou Rick, je suis bien arrivée à Montmirail. Pour l'instant, ça a l'air plutôt calme, mais ça risque de bouger dans les prochains jours.
Inuki va bien, il ne pense qu'à jouer.
J'espère que ton voyage se passe bien.

Bisous,
Tia.

P.S. : Je te laisse une lettre pour Kory, si tu pouvais lui transmettre quand tu la verras, merci.

Ma chère Kory,
Je te remercie pour les deux lettres que tu m'as envoyé lors de la perte de Desperado. Celle qui lui était destiné était vraiment très belle.
J'espère que ton voyage t'aura plus et que tu auras fait des affaires sur les routes.

Embrasse toute ta petite famille pour moi,
Amitiés,
Tia.

Rick a écrit:Rick était de retour de sa tournée dans le duché. En arrivant, il vit la missive que Tiadriel lui avait envoyé. Depuis combien de temps était-elle là ? Il ne savait pas mais il faudrait qu'il lui réponde... Etait-elle encore à MM avec son ordre ?

Il faudrait qu'il prenne le temps de lui écrire dans la journée. En attendant, il déposa son stock de laine. Pendant sa tournée, il avait réussi à trouver pas moins de 62 pelotes à 12 écus. Avec cela, il allait pouvoir faire de jolis vêtements pour les personnes du village. En plus, il avait vendu la plupart des vêtements qu'il avait amené en se faisant des petits bénéfices au passage... Il faudrait qu'il raconte tout cela à Tiadriel dans sa missive...

Rick a écrit:Rick profita d'un moment d'alcalmie pendant sa pause déjeuner pour écrire à son associée...

Très chère Tia,

Merci de me donner de tes nouvelles. Je suis enfin de retour à MB où je suis arrivé avec un bon stock de laine. En plus, à peine les portes de l'atelier ouvert, que mes fournisseurs arrivaient en me demandant de leur reprendre leur laine. Je dois bien t'avouer que les 1.200 écus que j'avais amassé avant mon départ ont fondu comme neige au soleil. Désormais, 100 jolies pelotes attendent patiemment dans la réserve qu'on les tisse avec amour.
Pas de chance pour elle, je suis seul pour le faire. J'ai la laine, j'ai les commandes mais j'ai plus d'associée.... Shocked Shocked C'est bien beau de battre le barbare du côté de MM mais quand est-ce que tu penses venir battre les ciseaux du côté de MB ??? Laughing Laughing Laughing
En attendant de tes nouvelles, je t'envoie toute mon affection...

Ton associé,

Rick 😉

Ensuite, il prit un pigeon et l'envoya en direction de l'Anjou pour qu'il retrouve Tiadriel.

LaurentDuMoulin a écrit:Laurent du Moulin rentra dans la boutique pour y regarder les vetements exposés, bien meilleurs que ses propres haillons.

Il finit par remarquer Rick, qui était en train de classer une montagne de pelotes de laine par couleur...

"Bonjour, Messire

Je désirerais commander des braies à ma taille, pour mieux de protéger de la froidure de cet hiver. Je voudrais savoir quand vous pourriez me livrer, et et à quel prix.
"

Rick a écrit:Rick rangeait les différentes pelotes qu'on venait de lui apportait lorsque la porte s'ouvrit. A l'intérieur venait de s'engouffrer Laurent, le conseiller municipal.

"Bonjour, Messire

Je désirerais commander des braies à ma taille, pour mieux de protéger de la froidure de cet hiver. Je voudrais savoir quand vous pourriez me livrer, et et à quel prix."



Rick s'approcha donc de son client, avec son mètre autour du cou.

Bien le bonjour à vous, Sieur Laurent. Concernant mes prix, vous voyez ils sont tous affichés dans la boutique (page 1 du topic 😉 ) afin de ne pas surprendre le client par des prix trop élevés. Ensuite, concernant les braies, si vous êtes d'accord, je vous les tisse dimanche. Aujourd'hui, je termine une commande pour un client donc je ne peux m'atteler à cette tâche. Et si vous les voulez pour la somme de 73 écus, elles vous seront livrées lundi dans la journée.
Dites moi la couleur qui vous plaît et je vous les fait sur le champ. Je peux vous les faire en rouge, en bleue, en vert, en marron. Choisissez et si vous êtes partant, je vous prends vos mensurations pour connaître votre taille.
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture de l'échoppe

Message  feu Tiadriel le Ven 20 Juin - 17:00

LaurentDuMoulin a écrit:Laurent Du Moulin aperçut effectivement la liste des tarifs mais un peu tard...

"Euh oui d'accord... Et bien va pour dimanche et d'accord pour 73 écus. Pour la couleur je ne sais pas encore trop. Le marron c'est un peu trop classique, mais j'ai peur que les autres couleurs flashent un peu. "

Laurent réfléchissait en regardant le tas de pelotes de laine à l'arrière de la boutique.

"Mais j'y pense... Vous qui avez voyagé ces dernières semaines, vous devez savoir quelle est la tendance dans le royaume. Alors que me conseillez-vous pour être à la mode?"

*Réglisse* a écrit:Réglisse se posa sur la fenêtre de l'atelier et regarda si elle voyait quelques à l'intérieur. Apercevant des ombres, elle donna des petits coups de bec contre le carreau pour signifier sa présence. Elle portait missive à la patte.

Très cher Rick,

J'ai bien reçu ta lettre. Je suis agréablement surprise par le nombre de pelotes que tu as réussi à te procurer. Tu vas effectivement avoir du mal à en venir à bout tout seul.
Crois bien que je n'ai qu'une hâte, c'est de rentrer. Mais apparemment les choses n'ont pas l'air de s'améliorer ici.
Montbrisson me manque et j'aurais voulu passer les fêtes de Noël parmi vous, mais il me faut me rendre à l'évidence, cela sera impossible...

Je finis sur une note plus gaie, Inuki grandit bien, j'ai juste un peu de mal à lui faire comprendre que les moutons du coin ne sont pas les miens et qu'il n'a pas besoin de leur courir après quand ils s'éloignent un peu trop.

Je t'embrasse,
Tiadriel

P.S : Si tu pouvais laisser Réglisse se reposer un peu chez toi, je t'en serai reconnaissante, la pauvre, je lui en demande beaucoup ces derniers temps.

Rick a écrit:Rick était en train de conseiller Laurent lorsqu'un petit claquement se fit entendre sur le carreau. Il jeta un coup d'oeil et sourit en voyant Réglisse, la chouette de Tia. Juste derrière, il vit arriver un pigeon avec une double commande. Il était très heureux mais il lirait les messages juste après. Il installa la chouette sur le perchoir que son associée avait prévue dans l'atelier et lui donna des graines.

Excusez moi messire. Donc nous en étions à la couleur. Personnellement, comme vous pouvez le voir, j'ai une paire de braies bleues, mais j'ai remarqué que la tendance était surtout au vert cette année. Les femmes préfèrent le rouge et les hommes le vert. Donc, si vous voulez un conseil et que vous ne voulez pas paraître trop classique. Choisissez cette couleur. En attendant, je vais prendre vos mesures.

Rick se mit à genoux devant son client et commença à mesurer la taille puis la hauteur de ses jambes.


Bon, je crois que j'ai tout. Donc, je vous la fais dimanche et elle sera livrée lundi dans la journée.

*Réglisse* a écrit:Réglisse hulula doucement quand le jeune vint la chercher. Elle accepta docilement de rester sur son perchoir le temps de manger un morceau. Elle avait faim et il faisait froid dehors, même si son plumage la protégeait bien.
Quand elle eut fini et qu'elle se sentit un peu mieux, elle se souvint qu'elle avait une missive accrochée à la patte. Elle se mit à sauter en hululant bruyamment sur son perchoir. Elle avait assez attendu et qu'il soit occupé ou non, ça ne la dérangeait point.
Elle finit par venir se percher sur l'épaule de Rick. Elle lui tendit la patte et lui mordilla gentillement l'oreille pour qu'il se décide à la libérer.

Rick a écrit:Rick voyant le manège de Réglisse, s'approcha d'elle en souriant.

Eh bien, jolie chouette ! Tu me sembles aussi impatiente que ta maîtresse ! Tu veux me faire comprendre que tu as une lettre de sa part... J'espère que ce sont que des bonnes nouvelles...

Le jeune homme détacha la missive de la patte de l'oiseau. Rick sourit en lisant la lettre, mais d'un autre côté il était triste. Son associée était encore coincée dans le Maine pour cette fichue guerre qui ne commençait que. Et elle serait contrainte de passer les fêtes de fin d'année, loin de son village, de ses amis et aussi de lui. Heureusement que dans sa missive, elle ajoutait une note positive. Le chien qui lui avait offert avant son départ se portait bien. Il avait dû sacrément grandir depuis le temps. C'est sûr il aurait dû mal à le reconnaître quand ils reviendraient. Du petit chiot joueur que restait-il aujourd'hui ? En attendant que la chouette ait fini de se reposer, Rick écrirait une missive pour qu'elle ne fasse pas le voyage pour rien. Mais avant, il devait terminer les braies qu'il avait commencé et qu'il devait livrer demain dans la journée... Ensuite, il aurait une ceinture et un chapeau à confectionner.

Rick a écrit:Rick était revenu de bonne heure à son atelier ce matin. Les affaires marchaient vraiment fort. Il avait toujours un stock important de pelotes et les vêtements se vendaient presque de suite. Le plus étonnant avait été de voir une houppelande à un homme. Cela avait fait sourire le jeune homme. Il ne lui resterait plus qu'à en faire une autre et à contacter l'homme au cas où il en veuille une seconde. Il venait aussi de mettre un mantel et des chemises.

Rick a écrit:Rick revint dans son atelier. Rien n'avait changé depuis qu'il était toutes les nuits sur les remparts de la ville. Hier dans la soirée, il avait terminé la robe de sa tante, il fallait qu'aujourd'hui, il voye un peu les commandes qu'il avait passé. Cependant sa sieste avait été trop courte et il n'avait pas la force de travailler tout de suite, il se décida donc à s'asseoir devant son atelier, mais alors qu'il commençait à coudre, il commença à piquer du nez.
Ce n'était pas raisonnable de continuer à travailler ainsi. Après plusieurs baillements successifs, Rick décida de poser son aiguille et prit une pelote pour s'en servir d'oreiller. Il s'enfonça alors dans les bras de Morphée et se mit à rêver... Il voyait le coffre offert par Kory et revit sa mère quand il était petit... Il la revoyait virevolter dans de jolies tenues avec tous ses bijoux...

kory a écrit:Kory avait besoin de nouveaux vêtements, pour une fois pas pour elle. Plus pour son fiston qui poussait et tout commençait à devenir trop petit. Elle avait croisé sa tante Ermeline qui était passée la voir. A vrai dire c'était elle qui lui avait suggéré d'aller voir Rick dans son atelier. Ermeline avait une robe à récupérer.

Eléa bien emmitouflée dans ses vêtements étanches en peaux, courait dans la neige, lançant des boules à sa maman, en hurlant. Elle était heureuse et ça lui faisait oublier un temps l'absence de son père. Elle le réclamait de plus en plus...

Matthis bien emmitouflé lui aussi continuait de mâchouiller ses jouets, poussant de petit couinement quand sa soeur lançait des boules de neige sur sa mère.

Korydwen avançait en regardant sa fille, tout en discutant de tout et de rien avec sa tante. Elle lui expliqua qu'elle avait offert un coffre qui contenait les bijoux de sa mère a Rick et Milosa, si elle aussi voulait le voir et en prendre quelques uns. Son frère et sa soeur n'y verraient certainement aucun problème.

Le petit groupe finit par arriver devant la porte de l'atelier de Rick. Korydwen retira la neige qu'Eléa avait sur elle et la laissa entrer dans l'atelier. La porte était ouverte, Rick devait être à l'intérieur. Mais personne. Il faisait froid et noir. Les volets étaient encore fermés. Elle grimaça se demandant pourquoi tout était ouvert, des brigands. Elle s'arrêta un moment et aucun bruit ne sortait de la pièce a part un léger bruit de ronflement.

Elle sourit et s'approcha de la table, quelqu'un y dormait, mais impossible de savoir qui s'était. Elle ouvrit la fenêtre en grand et poussa les volets d'une main, laissant la faible lueur du soleil qui traversa la brume hivernal qui avait recouvert le village. Elle referma la fenêtre et se tourna vers la table.

Elle découvrit son frère qui dormait. Les rayons finirait bien par le réveiller. Elle invita sa tante à s'asseoir sur une des chaises, son âge avancé...Il valait mieux pas qu'elle reste trop longtemps debout. Elle lui confia Matthis.

Eléa sautait dans tous les sens pour se réchauffer, elle s'approcha de la cheminé y jeta quelques bûches et branchage et alluma un feu. Elle chercha ensuite quelque chose pour faire chauffer de l'eau. Ils resteraient sûrement longtemps ici. Une bonne tisane ne serait pas de refus. Son eau chaude, sa boite de cadeau sortie, des tasses trouver dans un coin ainsi que quelques infusions. Elle prépara plusieurs tisanes, en envoya une vers son frère ainsi que quelques gâteaux. Elle récupéra son fils sur ses genoux. Eléa aussi et ils attendirent que Rick se réveille...

Rick a écrit:Rick était en plein milieu de son enfance, avec sa mère lorsqu'il sentit les rayons du soleil sur ses paupières... Arf ! ce soleil était vraiment trop fort... Que se passait-il donc ? Il lui semblait que la lumière n'était pas dans son rêve mais dans la réalité... Et puis ces cris d'enfants à côté de lui... Il avait beau regarder autour de lui, il ne voyait que sa mère et aucun enfant... Il se réveilla alors totalement... Et il les vit tranquillement installés. Kory, comme à son habitude, avait pris les choses en main et avait allumé le feu et préparait de la tisane... Un jour, il faudrait qu'il lui demande à voir son sac. Partout où elle allait, elle avait toujours tout à porter de main... Mais peut-être n'était-ce pas Kory mais une fée avec son apparence...

Ce doux parfum de la tisane et des gâteaux, et les cris d'Eléa et le sourire bienveillant d'Ermeline sur Matthis... Mais alors, il ne rêvait pas et c'était bien Kory... Il se frotta alors les paupières et s'étira un peu...


Euh, je crois que je me suis assoupi... Excusez-moi mais ces gardes sont très difficiles surtout lorsqu'on a pas encore pris le rythme...

Ah ma Tante, te voilà avec Kory ! J'ai une bonne nouvelle pour toi, ta robe est terminée. J'espère qu'elle te plaîra...

Rick se dirigea dans son arrière boutique et revint avec un mannequin en bois sur lequel se trouvait la robe.

Puis il se tourna vers Kory et lui fit un bisou...

Merci ch'tite soeur d'avoir tout préparer ! :wink:
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture de l'échoppe

Message  feu Tiadriel le Lun 23 Juin - 22:56

*Ermeline* a écrit:Son neveu venait de se réveiller, elle sourit. Il ressemblait beaucoup à sa mère lorsqu'il dormait. Elle déposa Matthis dans les bras de sa mère et se leva pour saluer son neveu.

Bonjour Rick. C'est bien plus que de l'assoupissement si je peux me permettre, tu as du passer la nuit ici.

Elle sourit et l'embrassa sur les deux joues. Puis elle le laissa filer dans son arrière boutique, il lui rapporta sa robe.

Oh elle est magnifique Rick ! Vraiment très jolie ! Tu fais un merveilleux tisserands, tu dois avoir une montagne de commande.

Elle tourna autour de la robe tout en continuant de discuter.

En parlant de commande, je crois que ta soeur à besoin de vêtements.

Elle sourit à sa nièce.

Kory m'a raconté en chemin qu'elle vous avait offert à Milosa et toi, le coffre de bijoux d'Alienor. Tu l'as avec toi ? Peut-être que certains de ces bijoux reveilleront quelques uns de mes souvenirs enfouis...

Elle retourna s'asseoir et regarda son neveu.

Rick a écrit:Rick regardait sa tante ! Elle semblait avoir les souvenirs qui revenaient à la mémoire. Il était certain que les bijoux lui rappelaient des choses...

Ah oui son époux...Votre père à Kory et toi, la couvrait de cadeau. A vrai dire je ne sais pas vraiment pourquoi, avait-il des choses a se repprocher ? Aimait-il énormément votre mère ? Enfin vu comme il la traitait...Certainement la première. Enfin nous ne sommes pas là pour parler de lui et de ses nombreuses manigances...Le pouvoir toujours le pouvoir...

Tu as certainement raison ! Je me souviens de notre père qui me couvrait moi aussi de cadeaux, surtout après qu'il m'avait fait tâté du fouet, lors de ses coups de colère... Le pouvoir l'a rendu fou et c'est pour cela que je ne veux pas du pouvoir ni de poste à grandes responsabilités... Mais bref, on est pas là pour parler de lui...

Rick s'attendait à ce que sa tante entame son histoire quand elle dit

Rick tu ne crois pas qu'il faudrait attendre Milosa ? Je sais bien que ses bijoux n'ont pas grand chose à voir avec son histoire à elle. Mais c'est tout de même sa mère !

Le jeune homme regarda dans l'atelier ! Il aurait pourtant juré avoir vu Milo il y a peu ! Il se frotta les yeux ! Ben non, elle n'y était pas !

Tu as tout à fait raison, Ermeline. On ne peut écouter ton histoire sans la présence de tout le monde. Après cela t'obligerait à tout raconter une deuxième fois !
Rick a écrit:Bonjour Rick. C'est bien plus que de l'assoupissement si je peux me permettre, tu as du passer la nuit ici.

Ah ben non malheureusement ma tante ! J'ai passé la nuit sur les remparts afin de rendre service à Althiof ! Puis, je suis allé faire une sieste mais les oiseaux m'ont réveillé et du coup je suis venu ici encore plus fatigué que si j'avais pas dormi...

Après avoir amené la robe de sa tante, il fut heureux de voir qu'elle lui plaisait. En effet, Ermeline, j'ai pas à me plaindre au niveau de la vente des vêtements. Mais il est vrai que les gens ne se pressent pas pour faire des commandes, mais par contre achètent lorsqu'ils les voyent sur le marché. Depuis que j'ai changé d'atelier, j'ai pas à me plaindre de mes revenus.

Rick se tourna vers sa soeur, lorsqu'il apprit qu'elle avait besoin de vêtements.

C'est vrai ch'tite soeur ? Dis moi ce dont tu as besoin pour toi ou pour les enfants et je te les ferais le plus vite possible... C'est pour le bout de chou ?

Le jeune homme se rapprocha de son neveu. Il avait bien grandi depuis qu'il ne l'avait pas vu... Il ne s'était jamais rendu compte à quel point un enfant pouvait pousser rapidement. A la naissance d'Eléa, il n'avait pas été là et donc ne pouvait pas comparer... Et puis les jumeaux de Milo étaient deux donc il n'avait jamais fait attention qu'ils grandissaient ! Peut-être que le fait de les voir souvent, il n'avait pas fait attention. Il voyait aussi souvent Matthis mais il était souvent dans sa poussette donc il n'avait jamais fait le rapprochement.

Et pendant qu'il pensait à tout cela, tout en attendant la réponse de sa soeur, il entendit Ermeline lui dire


Kory m'a raconté en chemin qu'elle vous avait offert à Milosa et toi, le coffre de bijoux d'Alienor. Tu l'as avec toi ? Peut-être que certains de ces bijoux reveilleront quelques uns de mes souvenirs enfouis...

Ah ben oui, en effet ! Tu as de la chance, je l'ai ramené avec moi de la salle des fêtes, il y a quelques heures. Je devais l'amener dans ma cabane mais je me suis assoupi ici. Attends, je vais te le chercher...

Rick partit à nouveau dans son arrière-boutique tout en criant à sa tante...

Ce serait merveilleux si cela pouvait te permettre de nous raconter un peu ton histoire.

Puis il posa le coffre de leur mère sur la table de son atelier, afin qu'Eléa et Matthis ne puissent pas y toucher...

J'ai hâte de t'entendre raconter un peu ta vie, car finalement on ne sait pas grand chose de ton passé...

kory a écrit:Sa tante et son frère bougeaient dans tous les sens, elle en avait le tourni. Elle sourit en les écoutant. Rien besoin de dire, son frère savait déjà ce qu'elle était venue faire ici. Elle souria nerveusement en voyant l'enthousiasme de son frère et sa tante.

Elle était toujours aussi mal, mais de passer du temps avec ses proches ne lui en ferait pas plus.

Eléa visitait l'atelier, cherchant quelque chose de passionnant à faire. Plusieurs rappels à l'ordre de sa mère, et voilà la petite fille de retour, elle grimpa sur la chaise et tendit ses petites mains vers la boite de gateau. Sa mère l'avança vers elle, en souriant.

Euh oui...Enfin c'est surtout pour Matthis, Eléa j'ai demandé au tisserand de Cournon avant les fêtes de fin d'année et elle grandit moins que Matthis...

Son fils devait sentir qu'on parlait de lui, il commença à remuer dans les bras de sa mère, agitant ses bras son morceau de doudou toujours dans la bouche.

Des vêtements chaud pour l'hivers très rude cette année...Et enfin tu sais bien, il est encore fragile...

Elle regarda sa tante.

Mais laissons Ermeline nous parlé un peu d'elle...En plus je n'ai jamais vraiment participé a ce genre de réunion de famille. La plupart du temps, enfin quand j'étais enceinte de Matthis...Vous me l'aviez caché...

Elle attrapa sa tasse de tisane, tout en regardant le coffre qui était devant elle. Elle connaissait les moindres détails finitions du bois...

Rick a écrit:Pendant que Rick discutait avec sa tante, il voyait Kory se promenait dans l'atelier et surveillait Eléa qui semblait aimer tous les tissus qu'elle pouvait voir et toucher...

Tu veux donc des vêtements chauds pour le bambin ! Pas de soucis, je t'en ferais de très beaux avec des peaux que j'ai acheté dernièrement. Une fois tannées, elles feront des habits solides et chauds. Avec cela, ton fils pourra passer l'hiver dans de bonnes conditions...

Kory remit à nouveau sur le tapis le fait que Milo et lui aient préféré lui cacher sa présence. Certes, ils n'avaient pas été d'une grande diplomatie, mais l'essentiel était qu'elle n'ait pas perdu son enfant.

Je sais Kory que tu n'as jamais eu l'occasion d'avoir ce genre de réunion, enfin à part celles pour le bal masqué de l'an dernier... Mais tu vas voir que tu vas vite t'y habitué. Tu verras Ermeline est une bonne conteuse. Elle a dû te raconter déjà ce que nous savions quand elle vient passer les journées chez toi, non ?

Il se tourna à son tour vers sa tante et prit quelques bijoux dans le coffre qu'il tendit à la vieille dame.

Ermeline, voici certains des bijoux que Kory a retrouvé dans ses affaires... Ils sont magnifiques... Notre mère avait peut-être un époux qui n'avait pas que des qualités mais au moins, on peut dire qu'il n'était pas avare, vu la richesse de ses objets... Qu'en penses-tu ?

*Ermeline* a écrit:Elle laissa la parole à sa nièce, sa commande était plus important que le reste. Se sentait-elle encore fautive de son accouchement prématuré ? Certainement...

Ermeline, voici certains des bijoux que Kory a retrouvé dans ses affaires... Ils sont magnifiques... Notre mère avait peut-être un époux qui n'avait pas que des qualités mais au moins, on peut dire qu'il n'était pas avare, vu la richesse de ses objets... Qu'en penses-tu ?

Elle les regarda avec attention, ils étaient beaux, c'était certain.

Ah oui son époux...Votre père à Kory et toi, la couvrait de cadeau. A vrai dire je ne sais pas vraiment pourquoi, avait-il des choses a se repprocher ? Aimait-il énormément votre mère ? Enfin vu comme il la traitait...Certainement la première. Enfin nous ne sommes pas là pour parler de lui et de ses nombreuses manigances...Le pouvoir toujours le pouvoir...

Elle continuait de regarder les bijoux tout en se remémorant de nombreuses choses. Certains de ses bijoux avait appartenu à sa mère, elle leur raconterait tout ça.

Rick tu ne crois pas qu'il faudrait attendre Milosa ? Je sais bien que ses bijoux n'ont pas grand chose à voir avec son histoire à elle. Mais c'est tout de même sa mère.

Elle se tourna vers lui attendant une réponse...

Rick a écrit:Rick regardait sa tante ! Elle semblait avoir les souvenirs qui revenaient à la mémoire. Il était certain que les bijoux lui rappelaient des choses...

Ah oui son époux...Votre père à Kory et toi, la couvrait de cadeau. A vrai dire je ne sais pas vraiment pourquoi, avait-il des choses a se repprocher ? Aimait-il énormément votre mère ? Enfin vu comme il la traitait...Certainement la première. Enfin nous ne sommes pas là pour parler de lui et de ses nombreuses manigances...Le pouvoir toujours le pouvoir...

Tu as certainement raison ! Je me souviens de notre père qui me couvrait moi aussi de cadeaux, surtout après qu'il m'avait fait tâté du fouet, lors de ses coups de colère... Le pouvoir l'a rendu fou et c'est pour cela que je ne veux pas du pouvoir ni de poste à grandes responsabilités... Mais bref, on est pas là pour parler de lui...

Rick s'attendait à ce que sa tante entame son histoire quand elle dit

Rick tu ne crois pas qu'il faudrait attendre Milosa ? Je sais bien que ses bijoux n'ont pas grand chose à voir avec son histoire à elle. Mais c'est tout de même sa mère !

Le jeune homme regarda dans l'atelier ! Il aurait pourtant juré avoir vu Milo il y a peu ! Il se frotta les yeux ! Ben non, elle n'y était pas !

Tu as tout à fait raison, Ermeline. On ne peut écouter ton histoire sans la présence de tout le monde. Après cela t'obligerait à tout raconter une deuxième fois !
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture de l'échoppe

Message  Rick le Mer 25 Juin - 11:29

milosa a écrit:Milo qui se dirigait en place public décida de faire un petit détour avec ses crapouillous pour voir son frère à son atelier.

Ils n'arrêtaient pas de gigoter et Milo avait de plus en plus de mal à faire rouler normalement la poussette.

Lorsqu'elle approcha de l'atelier de son frère, elle vit du monde !

Elle frappa légèrement et rentra. Il y avait toute sa petite famille.
Elle était contente de les voir.


Coucou vous ! Dis donc il y a réunion de famille et on ne me prévient pas ?!

Puis elle alla embrasser tout le monde et souria.


kory a écrit:Elle écoutait sa tante, ses enfants toujours occupés à la même chose. Eléa mangeait quelques gateaux, tout en regardant la pièce.

Elle sourit, ils avaient décidé d'attendre Milosa ou de reporter cette petite discussion à plus tard. Elle en était ravie, elle ne voulait pas que sa soeur rate ça. Rick avait pris en compte sa commande.

Un bruit de porte, sûrement une future commande. Non c'était Milosa, elle sourit la dernière était là.


Coucou toi ! Euh oui enfin, un peu improvisé...Rejoints-nous regarde on a de quoi manger et boire. Ermeline allait nous parler du fameaux coffre.

Elle laissa sa soeur s'installé avant de reprendre.

Enfin tu sais celui que je vous ai offert...

Rick a écrit:Rick qui écoutait et observait sa tante, vit arriver sa soeur Milo. Il s'approcha d'elle et lui fit un bisou...

Tu tombes bien ch'tite soeur, Ermeline allait nous parler un peu de son passé.

Il se retourna vers la vieille dame.

J'ai beaucoup de questions à te poser, ma tante... Peut-être est-ce parce que c'est moi qui te connaît le mieux et parce que ces bijoux me parlent plus qu'à mes soeurs... Peut-être aussi est-ce parce que je suis le plus bavard des trois. J'ai tellement de questions que je ne sais pas par laquelle commencer... Ou plutôt si...

Il regarde un long moment sa tante avant de se lancer...

Voilà, cela fait plusieurs mois que nous avons le bonheur de te retrouver... Pour moi, ta venue fut une nouvelle gigantesque et pleine de bonnes surprises... Mais je me dis que tu as peut-être de la famille quelque part dans le royaume : un mari ? des enfants ? Et que peut-être tu souhaites les revoir...

Voyant que ses propos pouvaient porter à confusion, il décida de rectifier le tir.

Cependant, ne crois surtout pas que je veux te chasser de Montbrisson et de nos vies. J'aimerais surtout en connaître un peu plus sur toi et sur ton passé. Comme tu le sais, après la disparition de ma mère, je n'ai plus eu le droit de te voir et petit à petit mes souvenirs se sont effacés. J'aimerais donc que tu me parles, que tu nous racontes, un peu ta vie...

Il se tourna alors vers ses soeurs pour chercher une approbation dans leurs regards et peut-être éventuellement d'autres interrogations que les deux femmes pouvaient se poser sur leur parente si proche et si inconnue.


milosa a écrit:Milo sourit en libérant ses enfants. Elle les posa à terre en s'asseyant sur une chaise pour les avoir à l'oeil.

Tu tombes bien ch'tite soeur, Ermeline allait nous parler un peu de son passé.

Et bien je ne serais pas passée pour rien alors. J'ai hâte que tu nous en apprennes davantage ma Tante. C'est vrai que depuis ton arrivée il s'est passé tellement de choses...

Elle regarda le coffre, curieuse de savoir les élèments qu'il contenait et qui resasserait de lointains souvenirs. Milo retrouverait peut être même certains bons souvenirs de sa Mère au travers des dires d'Ermeline. Cela faisait tellement longtemps qu'elle n'en n'avait pas parlé.

Elle sourit à Rick et acquiessa également.

Oui ma Tante, cela serait vraiment formidable. Même si je suis assez mélancolique de cette époque, je crois que nous raconter ton histoire nous permettrait d'en savoir plus sur notre famille. Je trouve cela tellement merveilleux que l'on se soit tous retrouvé...

Elle tenait auprès d'elle ses enfants, et attendait que sa Tante puisse leur conter son passé.


*Ermeline* a écrit:Ermeline regardait tour à tour, son neveu puis ses nièces. Les enfants semblaient bien occupés. Manon et Natanael s'amusaient a se mettre des bouts de tissus sur la tête en riant. Eléa gardait précieusement sa boite de biscuit en donnant de temps au temps au jumeau. Matthis quand à lui dormait dans les bras de sa mère.

J'ai beaucoup de questions à te poser, ma tante... Peut-être est-ce parce que c'est moi qui te connaît le mieux et parce que ces bijoux me parlent plus qu'à mes soeurs... Peut-être aussi est-ce parce que je suis le plus bavard des trois. J'ai tellement de questions que je ne sais pas par laquelle commencer... Ou plutôt si...

Ça y est le grand questionneur reprend le dessus. Elle tacha de rester sérieusement devant son neveu qui comme toujours l'ouvrait beaucoup. On entendait moins ses soeurs. Quoi que Milosa semblait curieuse. Korydwen semblait ailleurs...

Voilà, cela fait plusieurs mois que nous avons le bonheur de te retrouver... Pour moi, ta venue fut une nouvelle gigantesque et pleine de bonnes surprises... Mais je me dis que tu as peut-être de la famille quelque part dans le royaume : un mari ? des enfants ? Et que peut-être tu souhaites les revoir...

Et voilà qu'il veut me virer maintenant ! Mais quel bougre d'âne ! Elle le regardait toujours avec un grand sourire. Histoire de cacher son énervement. Et le laissa continuer...

Cependant, ne crois surtout pas que je veux te chasser de Montbrisson et de nos vies. J'aimerais surtout en connaître un peu plus sur toi et sur ton passé. Comme tu le sais, après la disparition de ma mère, je n'ai plus eu le droit de te voir et petit à petit mes souvenirs se sont effacés. J'aimerais donc que tu me parles, que tu nous racontes, un peu ta vie...

Je vois que tu es toujours aussi diplomate Rick...Sans cesse obligé de te rattraper.

Elle sourit et songea qu'elle ne pouvait plus éviter les questions maintenant. Elle avait toujours redouté ce jour. Elle savait qu'il serait riche en émotion. Mais pour qui ? Rick ? A coup sur ! Korydwen ? Non pas vraiment, elle ne connaissait pas ses parents biologique ! Milosa ? Sûrement lorsque cela concernerait sa mère...

Bien, je crois qu'il va falloir que je me lance. Allons y. Rick comme je te l'ai expliqué lors de notre première rencontre ici à Montbrison. Je t'ai dit que je correspondais toujours avec ta mère bien qu'elle ne m'ait jamais parlé de tes soeurs. Dans une de ses lettres, elle m'avait dit de venir à Montbrisson, elle y serait peut-être et espérait te voir arriver. Elle avait gardé quelques contacts avec ta nourrice...C'est d'ailleurs pour ça que tu t'es retrouvé à Montbrisson...

Elle but une petite gorgée de sa tisane avant de reprendre.

Je suis partie, quelques mois après la mort de mon époux...Il est mort sur un champ de bataille...Enfin je ne vais pas m'attarder là-dessus. Je pensais que mon voyage ne durerait que quelques mois tout au plus. J'ai donc laissé mes deux fils et ma fille, au frère de mon époux...J'ai longtemps correspondu avec eux, même si ces dernières années...Les missives avaient un peu de mal à traverser le royaume.

Elle s'arrêta un moment, et finit sa tasse de tisane. Elle releva la tête.

Pardonnez-moi, je n'entre pas vraiment dans les détails...Mais vous savez c'est assez dur pour moi et reparler de tout ça...Vous savez mon vieux coeur a du mal...

Elle avait le coeur gros, elle sentait les larmes montés. Elle avait mal au coeur, ses membres tremblaient. Elle se sentait mal. Elle sourit nerveusement...


milosa a écrit:Milo s'approcha de sa Tante pour la réconforter, elle se doutait que cela n'avait pas du être une période facile...

Mais tout a coup un bruit sonore se fit entendre dehors, les fenêtres tremblèrent et on sentit comme une secousse... Dehors de gros grelons tombaient. Tout le monde affichait un air de désarroi et d'inquiètude... Mais très vite la tempête se calma. Il n'y avait pas eu énormément de dégâts, plus de peur que de mal.

Milosa vérifia si tout allait bien. Autour d'elle quelques visages inquiets. Elle passa la tête par une fenêtre. Le toit avait subi quelques dégâts mais apparemment rien d'alarmant. Elle reprit alors la parole.


Dis donc... Une grosse tempête... Mais tout va bien apparement. Rick tu devrais quand même vérifier ton toit...

Elle alla calmer ses enfants puis s'adressa de nouveau à sa Tante.

Tu sais Ermeline, cela me fait plaisir de savoir que l'on a deuxs cousins et une cousine. J'aimerai bien qu'on puisse reprendre contact avec eux et cela te ferait plaisir je pense... Mais si c'est trop dur pour toi je comprendrais aussi...

Puis elle fit des bisous à ses enfants qui avaient encore l'air effrayé de la tempête et sourit à sa tante... Elle ne voulait pas l'obliger...


*Elea* a écrit:La petite fille gardait toujours bien précieusement sa boite de gateau et faisait la distribution quand les jumeaux étaient gentil avec elle. Elle échangeait des gâteaux contre des jouets.

Soudain un grand bruit dans le ciel. Eléa releva la tête et regarda par la fenêtre, il faisait sombre. Un grand bruit et les vitres de l'atelier furent brisées.

Manon et Natanael se mirent à pleurer de toute leur force. Eléa se releva juste à temps pour éviter un gros morceau de verre.


Mamaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan !

Elle se leva en hurlant et partit en courant se réfugier contre sa maman. Son frère venait lui aussi d'avoir très peur...


*Matthis* a écrit:Matthis dormait dans les bras de sa maman, il avait le sommeil profond et n'entendait pas ce qu'il se passait autour, le bruit déchirant dans le ciel, ni les vitres brisées.

C'est plutôt la douce voix de sa soeur qui le sortit des bras de morphée. Il regarda un moment sa soeur avec ses grands yeux se demandant ce qu'il se passait.

"Pourquoi elle crie, et pourquoi les jumeaux pleurent. Je dormais bien, pas besoin de me réveiller, maintenant je vais hurler moi aussi, y a pas de raison."


Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin

Il deversa toutes les larmes de son coprs pour s'attirer l'attention de sa maman...Réelle peur ou tout simplement jalousie ?

Rick a écrit:Rick avait écouté l'histoire de sa tante. Une nouvelle fois, elle l'avait trouvé non diplomate. Certes, il n'avait pas toujours les mots justes mais c'est parce qu'il parlait avec son coeur et qu'il ne réfléchissait qu'après. Il savait bien qu'il fallait éviter de parler avec son coeur, mais il avait du mal à faire cela.

Waouh deux cousins et une cousine ! c'est vraiment génial !

La vieille dame ne semblait pas vouloir continuer son histoire. Mais d'un côté, il n'y avait que lui que ça semblait vraiment déranger. Kory semblait perdues dans ses pensées et Milo qui comprenait que sa tante ne veuille pas aller plus loin. Avec cela, comment pouvait-il la forcer à continuer son histoire. Parce que l'histoire d'Ermeline c'était aussi son histoire à lui qu'il avait oublié un peu !

Dis donc... Une grosse tempête... Mais tout va bien apparement. Rick tu devrais quand même vérifier ton toit...

Rick, n'avait pas fait attention à cela. Heureusement que Milo le lui rappelait !

Oui Milo, je regarderais cela ! Ma tante, Milo a raison. Si tu veux qu'on les retrouve, on peut essayer ! Je serais d'accord pour cela en tout cas !

Rick lui montra à nouveau les bijoux.

J'aimerais tellement en savoir sur ces bijoux. Si il y en a qui t'appartiennent ou à ta mère, Ermeline, ils sont pour toi. Ce qui est normal. D'ailleurs, Milo, si il y en a qui te plaisent, tu peux les prendre aussi...

Soudain, un grand cri et des pleurs en bagaille. Qu'est ce que ça pouvait avoir de la voix, un enfant ! Eléa couru se cacher dans les bras de sa mère qui regardait tout le monde d'un air hébété... Rick décida donc de rassurer tout le monde.

Il se rapprocha de la petite fille et lui dit d'une voix calme.


N'aies pas peur, ch'tite puce ! La maison est solide ! Tu ne crains rien tant que tu es là....

Et il lui fit un bisou rassurant puis mis sa main sur l'épaule de sa soeur en souriant

ça va aller ?


kory a écrit:Korydwen écoutait attentivement sa tante qui racontait nombre de ses souvenirs. Son frère et sa soeur semblaient boire ses paroles. Elle...Elle avait la tête ailleurs. Elle écoutait mais se sentait si loin d'eux. Elle n'avait jamais connu ses véritables parents, alors ce genre d'histoire.

Elle fit tout de même bonne figure. Ils avaient des cousins et une cousine. Bien, elle écouta Ermeline jusqu'au bout, cela ne semblait pas évident tout ce qu'elle avait vécu.

Puis un gros bruit dans le ciel, un grand bruit de vitres brisées, un rapide coup d'oeil vers sa fille qui jouait non loin de la fenêtre, pas d'Eléa mais a la place du verre brisé. Un gros soupire de soulagement puis un cri.


Mamaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan !

Sa fille arrivait en courant, son cri glaça le sang de sa mère, Korydwen la regarda rapidement, elle n'avait rien, nouveau soupire de soulagement. Un nouveau hurlement, mais cette fois des pleures. Matthis se manifestait lui aussi.

Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin

Elle le serra dans ses bras, laissant un peu de place à Eléa sur ses genoux, elle était toute tremblante. Korydwen serra ses deux enfants contre elle, les berçant, les rassurant, les couvrant de baisers. Un regard vers la fenêtre, son époux...où était-il, elle espérait qu'il soit à l'intérieur...plus ou moins à l'abri. Elle resta silencieusement, regardant tour à tour sa soeur, puis son frère et sa tante...

Rick s'approcha d'Eléa, la petite fille le regarda avant de retourner cacher son visage dans la cape de sa mère. Kory sentit la main de son frère sur son épaule, elle lui répondit un simple :


ça va...

_________________
avatar
Rick
Admin

Nombre de messages : 391
Age : 40
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture de l'échoppe

Message  Rick le Mer 25 Juin - 11:32

*Ermeline* a écrit:Elle racontait doucement son passé, puis s'était arrêtée, trouvant cet exercice difficile. A peine le temps de tourner la tête vers son neveu qui lui parlait encore. Qu'une tempête déchira le ciel.

Des bruits de verres, des cris, des pleures. Les enfants avaient été très impressionnés. Quoi que l'on entendit pas beaucoup les jumeaux. Eléa et Matthis suffisant largement...

Le calme a peu près revenu, elle reprit la parole.


Bien tu veux que je te parle des bijoux. C'était donc ta soeur Kory qui avait tout ce butin sans le savoir.

Elle se tourna vers Kory qui semblait perdue dans tout ce bruit. Elle lui passa la main devant les yeux, histoire de la tirer de ses pensées.

Tu n'avais jamais pensée à l'ouvrir avant ?

Elle espérait une réponse, mais vu l'état de sa nièce si elle arrivait à lui tirer quelques mots, elle pouvait s'estimer heureuse.

Bien ! Elle attrapa le coffre et versa son contenu sur la table, examinant chacune de ses bagues colliers et bijoux. Un anneau l'attira, elle l'aurait reconnu entre mille. Elle la montra a Rick.

Tiens regarde, c'était l'alliance de ta grand-mère, c'est votre mère Alienor qui la reçu en héritage.

Elle les laisse la regarder d'avantage.

Je pense qu'elle serait heureuse si Rick tu l'offrais à la femme que tu aimes, enfin si femme il y a...Lorsque tu la demanderas en mariage...

Elle attrapa ensuite un autre collier.

Ça c'est le premier collier qu'elle a eût. Il est très joli si l'une de vous deux souhaite le porter qu'elle le prenne.

Elle regarda ensuite les autres bijoux...

Quand aux autres ils ne m'évoquent rien...Sûrement des présents de son premier époux...

Elle se cala dans le fond de sa chaise, les laissant regarder l'ensemble des bijoux.

Vous pouvez les garder vous trois, ils sont à vous.

Un silence pesant avait prit place dans la pièce, le vent s'engouffrant à présent dans l'atelier. Personne n'élevait pas la voix.


kory a écrit:Korydwen rêvassait, serrant contre elle ses deux enfants, ils s'étaient enfin calmés pour le plus grand bonheur de tout le monde. Au moins maintenant si vous ne le saviez pas...vous le savez, ils ont de la voix.

Un main passa plusieurs fois devant ses yeux. Sa tante tentait d'entrer en communication avec elle. Elle sourit bêtement et répondit d'un simple :


Non.

Elle n'avait rien d'autre à ajouter, cette histoire de bijoux et de passer ne l'intéressant pas plus que cela, elle écoutait sans broncher, laissant le plaisir à son frère et sa soeur.

Ermeline leur racontait tout un tas de chose sur ses bijoux qu'ils avaient appartenu a machin et bidule...Elle regardait les bijoux d'un coin de l'oeil. Ermeline lui proposait un collier.


Milo tu peux le prendre, ça me fait plaisir de te le laisser...Moi j'en ai déjà bien assez et toi tu l'as connu notre mère.

Pour cette raison, elle se sentait différente de son frère et de sa soeur. Ils avaient tous les deux hérités des dons de leur mère, conteurs, poètes...Elle non, ils l'avaient connu, elle non...Et si...Et si ce n'était pas elle après tout...Peut-être s'était-il trompé Rick...Pourtant tous les évènements coïncidaient...C'était étrange, être a la fois si proche d'eux, mais si loin...

Elle laissa ses pensées vagabonder, des légers cris et des coups de pieds et de mains la tirèrent de ses rêveries, elle pensait à ses parents adoptif...A ce pays glacial, souvent recouvert par la neige...

Elle les regarda, s'étaient-ils aperçu de son absence psychologique. Elle se leva doucement, gardant Matthis dans ses bras, Eléa se retrouvant à terre.


Bien...Ce jeune messire réclame son repas, je ne vais pas m'attarder plus longtemps avec vous. Ce fût une joie de partager ce moment d'histoire avec vous !

Profitez bien d'Ermeline, vous pouvez continuer votre discussion...De toute façon j'en ai perdu le fil. Les histoires de famille, c'est pas vraiment mon truc...Enfin vous avez du le voir.


Après une bise a chacun, elle récupéra ses affaires, se couvrit et sortit...Le village était quelque peu chaotique. Enfin pas partout, elle arriva devant sa maison qui était encore en un seul morceau...

milosa a écrit:Rick et Kory en train de rassurer Matthis et Eléa, Milo, elle, avait ses deux enfants dans les bras et leur déposait des baisers.

Après que tout le monde se soit calmé, Ermeline reprit la parole.
Elle l'écouta attentivement et reçut les cadeaux avec grand plaisir.
Par contre Kory n'avait pas l'air plus que ca contente d'apprendre toute ces histoires.


Milo tu peux le prendre, ça me fait plaisir de te le laisser...Moi j'en ai déjà bien assez et toi tu l'as connu notre mère.

Oh merci Kory, tu es sûre ? Sa soeur hôcha la tête pour confirmer.
Merci, merci. Elle alla l'embrasser pour la remercier.


Profitez bien d'Ermeline, vous pouvez continuer votre discussion...De toute façon j'en ai perdu le fil. Les histoires de famille, c'est pas vraiment mon truc...Enfin vous avez du le voir.

Oh... Bien... Au revoir Kory.

Et elle laissa filer sa soeur, sans mot dire, un peu triste qu'elle parte si vite.

Elle resta sonc avec Rick à écouter d'autres anecdotes de sa tante, à rire un peu aussi mais surtout à imaginer sa Mère. Mais le temps filait et la tempête avait un peu effrayé Milo qui craignait pour sa maison. Elle se leva donc et embrassa sa Tante et son frère puis remit Nat et Manon dans leur espèce de poussette.


J'ai été vraiment ravie ma Tante d'apprendre tout cela. La prochaine fois on fera cela chez moi, devant une bonne tasse de thés. Tu pourras continuer à nous parler de toi et de Maman. Et même de nos cousins, j'aimerai vraiment faire leur connaissance.

Elle la serra contre elle et reprit.

Je vais rentrer, il se fait tard et les jumeaux vont avoir faim aussi. En plus avec cette tempête j'ai peur qu'il y ait eu quelques dégâts chez moi.

Elle leur souria et leur fit signe de la main en partant.

A bientôt ! Je me dépêche il ne fait pas bon de trainer dans la rue avec ce temps !

Et elle franchit la porte au pas de course.


Rick a écrit:Rick écoutait attentivement sa tante. La tempête n'avait pas fait de gros dégâts et il s'en occuperait après. Pour l'instant, il allait recevoir des réponses à ses questions et il voulait pas laisser partir la seule personne qui connaissait ce qu'il voulait savoir.

Bien tu veux que je te parle des bijoux. C'était donc ta soeur Kory qui avait tout ce butin sans le savoir.

Ermeline essaya de tirer Kory de ses pensées, mais la ch'tite soeur semblait à des miles de là.

Tu n'avais jamais pensée à l'ouvrir avant ?

Kory ne répondit pas à nouveau. Rick s'apprêtait à lui demander ce qui se passait lorsqu'Ermeline déversa le contenu du coffre sur la table. Elle prit un anneau et le lui montra.

Tiens regarde, c'était l'alliance de ta grand-mère, c'est votre mère Alienor qui la reçu en héritage.

Rick admira le bijou.



Il était somptueux. Ce saphir était vraiment éclatant... Et la dorure autour... Rick n'arrivait pas à quitter les yeux de ce bijou.

Je pense qu'elle serait heureuse si Rick tu l'offrais à la femme que tu aimes, enfin si femme il y a...Lorsque tu la demanderas en mariage...

Rick fit un sourire magnifique à sa tante...

Ah euh oui... Je pense qu'elle l'aimerait en effet... Mais euh, je pense qu'il est encore un peu trop tôt pour la demander en mariage...

Rick avait légérement rougit... Il n'aimait pas trop parler de sa vie sentimentale. Heureusement qu'Ermeline continuait à déballer les bijoux. Ce fut au tour d'un collier de se voir admirer devant tout le monde.

Ça c'est le premier collier qu'elle a eût. Il est très joli si l'une de vous deux souhaite le porter qu'elle le prenne.

Kory refusa le présent et le laissa à une Milo folle de joie. D'ailleurs, la baronne décida de se retirer de l'atelier... Matthis avait faim et elle se devait d'aller le nourrir. Ce qui attrista le plus le jeune homme, ce fut lorsqu'elle prétendit qu'elle n'aimait pas les histoires de famille. Il soupçonna qu'elle soit un peu jalouse de ne pas avoir connu leur mère. Il ne lui en voulait pas, certes, car cette femme qui était sa mère, elle ne l'avait pas connu. Quoi qu'était son histoire, et si Aliénor était encore en vie, Rick était certain que sa soeur n'aurait jamais pu l'appeler Maman. Sa maman était l'autre, celle qui l'avait élevé et qui était morte dans l'accident de voiture. C'était vraiment dommage. Il embrassa néanmoins sa soeur en lui souriant.


Quand aux autres ils ne m'évoquent rien...Sûrement des présents de son premier époux...

Vous pouvez les garder vous trois, ils sont à vous.


Rick continuait à regardes ses magnifiques bijoux. Milo en prit quelques uns pour elle et laissa le reste au jeune homme. Au moins, il savait ce qu'il en ferait. Il embrassa sa tante pour la remercier de tout cela. Mais avant de pouvoir enchaîner sur un autre sujet. Milosa décida, elle aussi, qu'il était temps de partir. Rick était vraiment déçu. Ses soeurs ne semblaient pas intéressées par l'histoire de leur famille. Il fit cependant semblant de rien, afin de ne pas mettre de l'eau sur le gaz...

Bon et bien ma tante, nous voilà seuls ! J'espère que toi, tu n'as pas l'intention de partir aussi vite...

*Ermeline* a écrit:Ermeline continuait de regarder les bijoux, vérifiant si elle n'en avait pas oublié un. Elle redressa la tête. Korydwen décida de partir. Elle n'avait pas l'air en grande forme et semblait perdu dans ses pensées. Elle la salua en souriant, ne cherchant pas à la retenir. Eléa suivit sa mère sans rien dire. Ermeline sourit.

Puis se fut au tour de Milosa de s'eclipser. Là Ermeline n'avait pas vraiment compris, elle la regarda partir, elle avait oublié le collier. Tant pis.

Bon et bien ma tante, nous voilà seuls ! J'espère que toi, tu n'as pas l'intention de partir aussi vite...

Non je ne comptais pas partir...Enfin tu seras le seul à connaître l'histoire. Mais je me fais du souci pour ta soeur Kory. Elle n'avait pas l'air très en forme et elle semblait être perdue dans ses pensées..Elle trouvera du réconfort chez elle. Je ne me fais pas de soucis.

Regarde Milosa a oublié le collier, c'est dommage...Il faudra lui apporter.

Ermeline reposa le collier sur la table et commença à remettre les bijoux dans le coffre. Ne pas les perdre et ne pas les abimer.

Donc tu souhaites retrouver tes cousins. Je ne vais pas t'en empêcher alors et ça serait une bonne chose. Je te donne carte blanche...

Elle sourit en regardant son neveu.

Rick a écrit:Non je ne comptais pas partir...Enfin tu seras le seul à connaître l'histoire. Mais je me fais du souci pour ta soeur Kory. Elle n'avait pas l'air très en forme et elle semblait être perdue dans ses pensées..Elle trouvera du réconfort chez elle. Je ne me fais pas de soucis.

Rick soupira. Lui aussi se faisait beaucoup de soucis pour sa soeur. Il était triste d'apprendre qu'elle partait du village et qu'elle envisageait même de déménager. Quand il savait ce qu'elle et Al avaient fait pour le village et que certaines personnes oubliaient cela, ça le révoltait. Certains savaient les trouver quand tout allait mal au village, mais ils savaient aussi les oublier très vite. C'était du grand n'importe quoi. Si il n'avait pas eu cette passion pour Montbrisson, il serait sans doute parti lui aussi.

Regarde Milosa a oublié le collier, c'est dommage...Il faudra lui apporter.

Rick était perdu dans ses pensées quand sa tante reprit la parole.

Ah oui ! En effet ! Sinon, ce qui est mieux, c'est que nous le laissions dans la boîte avec les autres et quand elle voudra le récupérer, elle saura le trouver. C'est mieux, plutôt que de lui courir après.

Les bijoux étaient maintenant ramassés dans le coffre par le bon soin de sa tante. Rick sourit en la voyant faire.

Donc tu souhaites retrouver tes cousins. Je ne vais pas t'en empêcher alors et ça serait une bonne chose. Je te donne carte blanche...

En effet, ma tante, j'aimerais les retrouver ! Comme tu as dû t'en rendre compte, pour moi la famille est primordiale. D'ailleurs, je crois que des trois, c'est moi qui suis le plus intéressé ! Tu as aussi le droit au bonheur, Ermeline ! Et si nous pouvons retrouver tes enfants, ce sera une bonne chose pour toi comme pour nous ! Tu me donnes carte blanche, soit mais j'ai besoin d'en savoir plus ! As-tu une idée où ils pourraient se trouver à l'heure actuelle ? Ont-ils de la famille ailleurs qu'ici, du côté de leur père par exemple ?

Rick se demandait comment les reconnaître et si il devait mettre un nouvel avis de recherches ou si il fallait attendre que le destin les mette en rapport avec eux.

_________________
avatar
Rick
Admin

Nombre de messages : 391
Age : 40
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture de l'échoppe

Message  Rick le Mer 25 Juin - 11:35

*Ermeline* a écrit:Ermeline écouta attentivement son neveu et tenta de se rappeler...Elle réfléchissait, mais le coup qu'elle l'avait prit sur la tête durant un de ses voyages, l'avait rendu amnésique sur certains évenements de sa vie...

Rick...Je suis désolée, je ne pourrai te répondre, je ne sais plus...Peut-être que oui, peut-être que non...

Elle le regarda, elle était vraiment désolée, ça se voyait dans son regard, elle esquiva les autres questions et revint sur la boite.

Non ! Je vais lui apporter !

Elle s'apprêta à partir sans oublier sa robe et le collier pour Milosa, elle devait retourner chez Milo de toute façon...

Bien, si tu n'as rien d'autres à me dire ou me demander, je vais me retirer, je commence à fatiguée...

Rick a écrit:Bien, si tu n'as rien d'autres à me dire ou me demander, je vais me retirer, je commence à fatiguée...

Rick sourit à sa tante...

Je comprends, ma chère tante et je te libère alors pour l'instant. Tes souvenirs sont à l'état de brouillon, il me semble. Il est vrai qu'il est difficile pour l'instant de retrouver tes enfants avec les maigres informations que tu m'as donné. Mais si jamais d'autres choses te viennent en mémoire, j'aimerais que tu viennes me les dire. Je te promets qu'un jour, on réussira à te réunir avec tes enfants... Cela prendra juste un peu plus de temps que prévu...

Rick était déçu que sa tante est perdue la mémoire. La porte sur son passé venait de se refermer pour l'instant. Il lui restait les bijoux de sa mère et cette magnifique bague. Il la regardait en souriant et en la faisant tourner entre ses doigts.

Merci Ermeline pour tout cela ! fit-il en montrant les bijoux. Je te laisse donc porter le collier à ma tête en l'air de soeur...

Rick s'approcha de sa tante et lui fit un bisou sur la joue.

*Ermeline* a écrit:Ermeline prit doucement le collier et l'enveloppa dans un bout de tissus qu'elle mis délicatement dans sa poche. Elle se tourna vers Rick et s'approcha de lui pour lui faire deux grosses bises.

Oui si d'autres choses me reviennent en tête, je t'en parlerai sois en sur. C'est assez difficile...Enfin des fois les objets aident à retrouver la mémoire. Il faudra que je passe chez ta soeur...Quelque chose me dit qu'elle doit encore avoir des choses...

Elle sourit, prit ses affaires et quitta l'atelier de son neveu. Elle prit la direction de la maison de Milosa où elle passait beaucoup plus de temps que chez elle...

Rick a écrit:Rick était content depuis quelques jours. En effet, il avait remarqué que plusieurs de ses concurrents s'étaient lassés de vendre leurs vêtements. Cela ne pouvait en être autrement. Il y avait de la laine en pagaille sur le marché. Certes, elle était un peu chère mais cela ne les arrêtaient pas avant.

La seule raison à cet arrêt, c'est qu'ils avaient enfin compris qu'ils vendaient à perte et qu'ils étaient en train de couler littéralement. Du coup, le jeune tisserand en profitait pour faire des vêtements. Certes, son stock de laine était un peu bas, mais nombreux étaient les habits qui sortaient de l'atelier "L'aiguille et les ciseaux". En plus, son associée, Tiadriel avait enfin fini ses gardes sur les remparts et elle allait pouvoir venir en coudre plusieurs. Il ne leur resterait plus qu'à exporter tout cela si un voyageur acceptait de partir en tournée.

Pour l'instant, les deux associés ne pouvaient se permettre, l'un comme l'autre de quitter le village, en raison de leurs devoirs municipaux. Rick commençait déjà à envisager à reprendre les routes du duché, à partir du mois prochain. La politique n'était vraiment pas pour lui et le dernier mandat l'avait épuisé tant moralement que physiquement. Heureusement que celui-ci était plus apaisant pour lui.

En attendant cela, il continuait à coudre et il espérait que les clients franchiraient bientôt la porte de leur atelier. Il vendait très fréquemment et la réputation des ciseaux et de l'aiguille commençait à faire le tour du village.

Tiadriel a écrit:Tiadriel, après être passée à la taverne vérifier les stocks, se dirigea vers l'atelier. Elle avait fini sa semaine de garde et avait vendu la ceinture de Flaxous pendant qu'il se promenait pour la ville dans le Duché. Il fallait qu'elle se remette dès ce soir au travail pour lui en confectionner une autre.
Elle marqua un temps d'arrêt devant la porte. La dernière fois qu'elle l'avait franchie avait été la première... Elle était partie en Maine en en sortant.
Elle poussa la porte, le sourire aux lèvres. Rick devait déjà être au travail.


Bonjour ! Mon coeur ? Tu es là ?

Elle avait entendu du bruit dans l'arrière boutique et s'y dirigea, après avoir posé son manteau, son écharpe et ses gants. Elle passa la tête par l'encadrure de la porte et l'aperçut, en plein travail. Elle s'approchait et vint lui déposer un bisou dans le cou.

Bonjour mon ange, je suis venue te donner un coup de main. Tu as des commandes pour moi ? Je m'y mettrai dès que j'aurai fait une ceinture pour Flaxous.

Elle prit place à ses côtés, après avoir pris le nécessaire à la confection de sa ceinture et tout en écoutant la liste des éventuelles commandes, faisant attention à ne pas se piquer avec son aiguille...

kory a écrit:[Quelque part dans le Royaume de France, près de la Touraine ?]

Sa première missive partie, elle resta un moment silencieuse, chassant ses mauvaises pensées. Elle regarda le parchemin encore vierge et se pencha dessus...Son écriture était toujours tremblante. Son deuxième bras en écharpe coincé sous son chemisier ne l'aidait pas. Elle se débrouillait comme elle pouvait pour écrire sa missive, regardant de temps à autre son époux...Elle soupira, elle espérait qu'ils arriveraient rapidement.

Elle commença à écrire à son frère Rick,

Cher Rick,

Tu as sûrement du avoir ma premier missive, lorsque je suis partie en précipitation il y a quelques jours jouter...Autant ne pas te le cacher plus longtemps, de toute façon mon écriture t'aurait alarmée...J'ai fait une mauvaise chute et me suis déboîtée l'épaule. Elle a bien été remise, mais mon bras est au repos pour de nombreuses semaines encore...Pas la peine de t'affoler Althiof veille sur moi.

Une deuxième nouvelle beaucoup plus heureuse cette fois. D'ailleurs je vais avoir besoin de toi, il faudrait que tu ailles porter la missive à Nevitta, elle sera accrochée avec la tienne. Je préférerai que quelqu'un soin avec lui, lorsqu'il l'apprendra, on ne sait jamais ce que ce genre de nouvelle peut faire comme effet chez les personnes...

Assez les cachotteries, j'ai reçu avant de partir une missive. Elle venait de Loup, le fils de feue Blatgirl et feu Arboubou. Il a bien grandi depuis sa disparition. Il aurait une soeur d'après ses dires. Pour le moment il se trouve encore à Côsne en Bourgogne, il faudrait voir avec son parrain et peut-être organisé une petite expédition pour aller le chercher, les routes ne sont pas forcément sûres et un jeune homme comme lui, ne doit pas être très fort. Je lui ai envoyé une troisième missive pour lui demander d'attendre à Cosne et se faire un peu d'argent en attendant.

Aiguemarine sa marraine à reçu elle aussi une lettre de ma part. Elle a du en prendre connaissance, ma mouette étant revenue.

Bien tout repose sur toi maintenant, j'espère que ça ne t'embête pas...J'aurai aimé le faire, mais de nombreux lieux nous séparent...Je vais en Touraine, nous allons voir Thémis...

Tu reconnaîtras la missive destinée à Nevitta de part le sceau qui la scelle.

Prends soin de toi et Tia,
ne vous laisser pas faire par vous savez qui...
la jalousie et les rancoeurs font faire des bêtises parfois.
Je t'embrasse fort,
Korydwen ta petite soeur.

Elle enroula la missive et l'attacha à la patte de son hibou. Elle regarda le parchemin blanc a nouveau, il fallait écrire à Nevitta, mais comment lui annoncer.

Messire de Saint Chamant, Messire Nevitta,

J'ai une grande nouvelle à vous annoncer. Elle concerne votre filleul Loup. Je suis sûre que vous vous rappeler de la promesse que je vous avais fait lorsque j'étais Bourgmestre de Montbrison, retrouver Loup. Je crois que j'y suis arrivée.

J'ai en effet, trouver en revenant de chez moi, une missive de votre filleul Loup. Je voulais passer vous voir avant de repartir sur les routes, mais malheureusement le temps m'a manqué. J'ai envoyé Rick vous voir afin que vous voyez avec lui comment faire revenir Loup à Montbrison, il se trouve actuellement à Cosne en Bourgogne.

Je lui ai envoyé une seconde ou troisième missive, lui demandant de ne pas bouger. Je ne voudrai pas que votre filleul se fasse agresser en chemin. J'ai prévenu votre commère Aiguemarine qui se trouve à Agen en Guyenne, elle a eut ma missive, étant donné le retour de mouette.

J'espère que votre blessure vous fait moins souffrir.

Respectueusement,
Korydwen,
Baronne de Cournon d'Auvergne,
Dame de Nescher.


Elle enroula la missive et apposa son sceau, c'était toujours mieux pour ce genre de nouvelle, ne pas faire croire à une plaisanterie...Elle attacha la missive à la patte de son hibou et s'apprêta à écrire celle pour Tia. Elle releva la tête et lança un autre rapide coup d'oeil a son époux, il attendait, il voudrait sûrement repartir très vite.

Chère Tia,

J'espère que tu te portes bien, que la mairie ne mange pas trop de temps, bien que lorsque l'on se donne à fond, cela prenne beaucoup de temps. J'ai réfléchi à notre projet commun, je dois passer récupérer le livre chez Aiguemarine et Nictail. Celui sur les bases de la biologie, il pourra toujours nous servir, dans un futur proche ou lointain...Nous verrons.

Rick te dira sûrement ce que contenait sa missive et la mission que je lui ai confié. Mais comme il s'agissait de ta marraine, je vais te l'annoncer à toi aussi. J'ai reçu une missive du fils de feue Blatgirl et feu Arboubou. Loup est en vie. Aiguemarine est prévenue, Nevitta le sera grâce à Rick. Je ne sais plus qui étaient les parrains de Blatgirl et Arboubou. Je me souviens juste pour les marraines. Existenz pour Blatgirl et moi pour Arboubou. J'aimerai tellement m'en souvenir pour les en informer...Je vais écrire à Existenz, si les noms me reviennent, j'enverrai là aussi des missives. Ils sont en droit de savoir...

Bien j'espère que cette nouvelle te réjouit. Ça ne ramènera pas ta marraine, mais tu pourras voir son fils. Et d'après les dire de Loup, il aurait une soeur, la aussi il faudra l'aider dans ses recherches. Enfin lorsque l'on aura trouvé un moyen de le rapatrier. Je pense que Nevitta sera de bon conseil la dessus.

Je t'embrasse fort Tia,
Prends soin de toi,
et ne tombe pas dans certains piège.
Korydwen.

La troisième missive fut rapidement accrochée avec les deux autres sur la patte du hibou, elle le regarda s'envoler. Ce hibou était porteur, d'espoir et de bonne nouvelle. Peut-être en apprendraient-ils tous plus sur la disparition tragique de Blatgirl et Arboubou...Korydwen se releva et s'approcha de son époux, un seul signe de la tête et il comprit, elle était prête à reprendre la route...

[Montbrisson]

Les ciseaux et l'aiguille, qu'elle a dit la Baronne. Hibou se dépêche et vole très très vite, sans se perdre. Il risquait de payer cher si il perdait les précieuses missives. Il finit par arriver en vue de l'atelier. Il se posa sur le rebord de la fenêtre et attendit qu'on vienne lui ôter son lourd fardeau...

Rick a écrit:Rick était en train de s'amuser en lancer des pelotes à Tiadriel tout en lui parlant des commandes qu'ils avaient. Il venait tout juste de vendre une chemise à une dame que connaissait Tia. C'était Ladie_maria.
Depuis que son associée était revenue en ville, le temps paraissait moins loin dans l'atelier et du coup, ils avaient parfois le temps pour chahuter comme en ce moment. Ce fut à ce moment là que le jeune homme entendit toquer à la fenêtre. C'était un hibou mais pas n'importe lequel, c'était celui de Kory.


Ehhhhh Tiaaa ! Regarde on reçoit un courrier de ma ch'tite soeur.

Il fit alors entrer le volatile et détacha les missives.

Eh bien elle était en verve car il y en a trois...[i] fit-il en riant.[/i]

Il les regarda en se disant que l'écriture était bizarre.

Elle a dû trop boire avant d'écrire ! pensa-t-il. Etrange, il y en a une avec le sceau des Cournon. Bon, ça doit pas être pour nous alors. Tiens, en voilà une pour toi, mon coeur !

Il commença à lire en fronçant les sourcils. Il pestait tout seul en faisant les cents pas.

Non mais c'est pas croyable ! Elle s'est blessée et en plus elle prend la plume... Mais qu'est-ce qu'elle peut-être têtue ! Tu te rends compte, jolie Tia que le charlatan lui a prescrit du repos pour son bras et qu'elle prend tout de même le temps de lire. Heureusement qu'Al veille sur elle. Bien envie de lui envoyer une missive.

Il releva un peu la tête et vit Tiadriel qui souriait et qui lui disait de rester un peu zen. Son sourire était tellement communicatif qu'il sourit à son tour. Sa soeur était vraiment infernale mais tellement adorable. Il plaignait parfois son beau-frère d'avoir choisi une femme si ingérable. Il continua à lire et sauta de joie en apprennant la nouvelle.

Tu te rends compte Tia, elle a réussit à retrouver Loup ! C'est une merveilleuse nouvelle ! Oh elle veut que j'aille l'annoncer à Nevitta ! Tu veux bien venir avec moi, car tu es plus diplomatique que moi pour cela. Et puis en tant que marraine de Blat, tu as plus de lien dans cette histoire.

Au fait, elle te dit quoi à toi, Kory ?

Rick était toujours aussi curieux. Il commença à ramasser les pelotes qu'il avait jetté dans l'atelier, donna à manger et à boire au volatile de sa soeur et ouvrit la petite fenêtre qui lui permettrait de repartir. Puis, il aida la jeune femme à mettre son mantel et ils sortirent tous les deux dans le froid, main dans la main, en direction de la demeure de Nevitta.

Tiadriel a écrit:Tiadriel chahutait gentillement avec Rick quand le hibou de Kory arriva. Elle prit la lettre qui lui était destinée et se mit à la lire tout en écoutant Rick maugréer tout seul. Elle lui sourit simplement sans dire un mot, finissant de lire sa missive.
Elle laissa couler une larme de joie en apprenant la nouvelle en même temps que Rick lui en faisait part. Loup était vivant, elle se souvenait l'avoir vu bébé, au moment du départ en voyage de noces de Blat et Arboubou. Elle fut surprise d'apprendre qu'il avait une soeur, mais d'autant plus ravie.


Tu te rends compte Tia, elle a réussit à retrouver Loup ! C'est une merveilleuse nouvelle ! Oh elle veut que j'aille l'annoncer à Nevitta ! Tu veux bien venir avec moi, car tu es plus diplomatique que moi pour cela. Et puis en tant que marraine de Blat, tu as plus de lien dans cette histoire.
Au fait, elle te dit quoi à toi, Kory ?


Oui, c'est vraiment une très bonne nouvelle, elle vient de me l'annoncer à moi aussi et...

Elle n'eut pas le temps de terminer sa phrase qu'il l'avait aidée à s'habiller après avoir rangé et qu'ils étaient sortis, se dirigeant vers la demeure de Nevitta.

_________________
avatar
Rick
Admin

Nombre de messages : 391
Age : 40
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture de l'échoppe

Message  Rick le Mer 25 Juin - 11:36

Moi, Atalante, son ombre a écrit:Arrivant dans le village, avant de retrouver mon parrain, je doit me faire belle pour lui.
Mais je n'ais plus grand chose apres cette nouvelle attaque une fois de plus en Berry. Il ne me reste plus que cette chemise que j'avais mise pour le voyage, et elle commence a etre un peu petite.

Je vais donc chez un tailleur pour la faire retoucher.....une échoppe, j'entre.

Bonjour, hum, je me presente, Atalante, je suis nouvelle dans le village, enfin, ça fait déja un momen tque j'etais là, mais j'etais en voyage a courir apres mon parrain qui lui est revenu avant moi ici.
Heu, en fait, je viens vous voir, c'est pas pour discuter, mais pour faire retailler ma chemise.

Voyez vous, depuis que je suis montée en niveau, elle me set un peu en dessous des épaules et au niveau de la poitrine, alors je suis obligée de défaire un bouton, mais en hivers, j'ai peur de prendre froid, et heu, les hommes, hum, ils ne font que regarder. C'est fort incommodant.


je fait voir en même temps que j'explique, le tailleur se montre tres interressé, je ne sais pas si c'est la chemise, ou ce qui est dessous qui attire son regard.



Vous pouriez faire quelque chose rapidement? je peut vous la laisser là tout de suite si vous voulez...........?

Tiadriel a écrit:Tiadriel, Rick et Inuki arrivèrent à l'atelier de plutôt bonne heure, après avoir pris un solide petit-déjeuner et pouvoir tenir toute la matinée.
Elle installa Inuki dans un coin, déposant une chute de tissu sur le sol, assez grande pour que le chien y soit à son aise. Puis elle fit l'inventaire des stocks avant de jeter un coup d'oeil aux commandes à honorer.

Aujourd'hui encore, ils ne chômeraient pas. Elle sourit. L'affaire marchait plutôt bien, Elle n'allait quand même pas s'en plaindre.
Elle commença à trier les pelotes dont elle aurait besoin quand elle entendit la porte s'ouvrir. Rick était devant, elle jeta un rapide coup d'oeil pour s'assurer qu'il s'occupait de la cliente venant d'arriver. Elle l'a reconnut pour l'avoir croisée peu de temps auparavant en taverne. Elle avait parlé de chemise trop petite et de retouches à faire. La sachant entre de bonnes mains, elle reprit son travail de tri. Elle allait s'installer à son métier à tisser quand elle entendit frapper à la porte.

Elle passa donc dans la boutique et se dirigea vers la porte. Elle l'ouvrit et se retrouva nez à nez avec un homme portant un paquet...

Rick a écrit:Rick venait tout juste d'arriver en compagnie de Tia et d'Inuki, lorsque la porte s'ouvra et une cliente vint à leur rencontre.

Bonjour, hum, je me presente, Atalante, je suis nouvelle dans le village, enfin, ça fait déja un moment que j'etais là, mais j'etais en voyage a courir apres mon parrain qui lui est revenu avant moi ici.
Heu, en fait, je viens vous voir, c'est pas pour discuter, mais pour faire retailler ma chemise.

Voyez vous, depuis que je suis montée en niveau, elle me set un peu en dessous des épaules et au niveau de la poitrine, alors je suis obligée de défaire un bouton, mais en hivers, j'ai peur de prendre froid, et heu, les hommes, hum, ils ne font que regarder. C'est fort incommodant.


Rick regarda l'étendue de la catastrophe au niveau de la chemise. Il fallait avouer qu'elle baîllait énormément. En plus, en tâtant le tissu, il s'aperçut qu'elle était vraiment de très mauvaise qualité. Sûrement une de ses chemises achetées au rabais sur le marché et qui, dès le premier lavage devenait aussi petite que celle d'une fillette. Il ne comprennait vraiment pas comment certains tisserands continuaient à tromper leurs clients et comment les clients continuaient à se faire avoir. Une chemise en dessous de 120 écus, c'était pourtant évident que ça allait avoir cet effet.

Franchement, Damoiselle, si vous voulez mon avis de tailleur, lorsqu'on a une poitrine aussi opulante que la vôtre, on évite d'acheter de la camelote à un tisserand de pacotille. Il y a fort à parier que les braies que vous portez subiront prochainement le même sort. En tant qu'artisan, je ne peux et ne veux pas retoucher à cette horreur. Et si vous aviez autre chose sur vous, je vous l'aurez arraché pour la mettre à la poubelle. Elle n'est même pas assez digne pour que notre chiot s'y couche dessus. Vous vous êtes fait avoir en beauté. Cependant, je ne suis pas rancunier et aujourd'hui, vous passez me voir pour une chemise. Je vais donc vous en faire une, digne de ce nom. Et vous pourrez aller aussi souvent au lavoir que cela vous chante, vous n'aurez pas besoin de la donner ensuite à votre petite soeur ou à la fille de la voisine.

Rick prit son mètre qu'il avait mis autour du cou en arrivant, puis, il se mit à genoux devant la cliente. Il commença à prendre les mesures : d'abord celle de la taille pour que la chemise soit bien centrée, ensuite, il prit celle de la poitrine, afin que la cliente puisse respirer convenablement sans risquer d'éborgner quelqu'un en reprennant sa respiration. Il eut été dommage qu'un de ces vicieux en taverne qui se rinçait l'oeil soit éborgné par un bouton qui lui saute au visage. Enfin, il se releva et prit la longueur de la jeune femme entre le cou et le bassin. Il lui resta plus qu'à mesurer la longueur de ses bras. Il consigna tout cela sur son parchemin.

Vous pouriez faire quelque chose rapidement ? Je peux vous la laisser là tout de suite si vous voulez...........?

Ah non certainement pas que vous la laissez là ! Mais en effet, Tiadriel ou moi-même vous ferons quelque chose de bonne qualité. Et vous verrez, il n'y aura rien à voir avec cette loque que vous portez actuellement. Elle sera prête demain ! Vous n'aurez qu'à repasser en fin de matinée et nous vous vendrons votre bien.

Rick soupira et remua la tête en se disant une nouvelle fois que cela ne devrait pas être permis d'arnaquer les clientes comme cela. Les prix qu'il affichait dans leur atelier, avaient été calculés par Tiadriel et lui-même. Heureusement que dès qu'un de leur vêtement était en vente, les villageois ne s'y trompaient pas et se ruaient pour acheter leurs vêtements. Pour dépanner cette cliente et ne pas la faire attendre trop longtemps, Rick serait vraisemblablement obligé de passer la nuit avec sa aiguille. Mais s'il ne faisait pas cela, avec le froid qui était installé depuis plusieurs jours dans le duché, il y a fort à parier que la jeune femme serait retrouvée morte avant d'avoir eu quelque chose de potable à porter sur elle.

_________________
avatar
Rick
Admin

Nombre de messages : 391
Age : 40
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture de l'échoppe

Message  Rick le Mer 25 Juin - 14:27

Moi, Atalante, son ombre a écrit:L'homme me dit que ma chemise est de mauvaise qualité............. je le sais bien, mais....enfin.........c'est un commerçant, et forcement, il est le meilleur.

Vous savez, celle là, c'est une de mes premieres chemises, j'etais encore jeune. J'en ais achetée une autre, mais, je me suis faite attaquer une nouvelle fois en Berry, et ils me l'ont volée ces bougre...........toute neuve, je la gardais pour la mettre quand je rencontrerai mon pârrain, pour etre toute belle pour lui........mais c'est raté.


Elle sera prête demain ! Vous n'aurez qu'à repasser en fin de matinée et nous vous vendrons votre bien.

C'est vrai, demain.........? Vous me sauvez la vie, je vous serais reconnaissante pour toujours, demandez moi ce que vous voulez......
.....par contre, en ce moment, j'ai peu de sous, mais vous serez payé, mon parrain, vous devez certainement le connaitre, c'est un grand noble de votre duché.
Il est duc, brave, c'est un chevalier aussi, avec ses copains, il m'a sauvé la premiere fois que je me suis faite attaquer en Berry lors de la guerre l'année derniere.
C'est le duc Silec des Licornes, il est riche, si je ne peu vous payer, lui le fera surement........


Je ne peu me tenir, je lui saute au cou et lui fait une bise, il est si mignon avec son petit metre à me mesurer dans tout les sens, profitant pleinement de ceci pour s'approcher un peu plus pres de moi...........ha ces hommes.......

Moi, Atalante, son ombre a écrit:Les mesures prises, le tissu choisi, le prix convenu, le tailleur un peu rouge, sa femme faisant semblant de déméler ses pelotes de laine me regarde du coin de l'oeil, je sort toute contente, je vais avoir une belle chemise pour aller dans les soirées et rencontrer les gens.

Direction la taverne ou alors le lac, quoique, les deux a la suite.

Rick a écrit:Rick avait certes rougi à la bise de la cliente, mais c'était plutôt un rouge de colère. En effet, comme cette damoiselle osait-elle se comporter avec lui. Pour qui le prennait-elle ? Pour un de ces hommes sans foi ni loi, qui une fois le dos de leur compagne tournée, n'hésitait pas à conter fleurette à la première donzelle venue.

Le jeune tisserand ne supportait pas d'être classé dans cette catégorie d'homme. Il était fidèle et amoureux de son associée. Puisque la cliente ne savait se comportait de manière décente, il allait faire autrement. Une fois, que cette dernière fut partie, il se retourna vers une Tiadriel tout aussi surpris que lui par cette attitude.


Tu as vu, Tia ? Il y a encore des personnes sans gêne.

Il lui tendit alors son calepin avec les mesures qu'il venait de prendre.

Tiens, voilà les mensurations de notre cliente. Si cela ne te dérange pas, je te laisse continuer avec elle. Je n'ai pas apprécié sa manière de faire, donc je préfère que ce soit à toi qu'elle est affaire la prochaine fois...

Il maugréait encore en allant chercher des pelotes et faire une paire de braies pour un client...

Tiadriel a écrit:Tiadriel n'avait guère apprécié l'attitude un peu trop sûre d'elle-même de cette cliente. Quelle grossièreté dans son comportement !
Elle se radoucit quand celle-ci fut sortie et que Rick laissa parler sa colère.


Tu as vu, Tia ? Il y a encore des personnes sans gêne.

Elle sourit simplement, le fait qu'il soit aussi énervé eut le don de l'apaiser.

Oui, j'ai vu mon coeur. Elle n'a pu résister à ton charme ravageur. Elle n'est pas la seule d'ailleurs.

Elle prit le calepin qu'il lui tendit.

Tiens, voilà les mensurations de notre cliente. Si cela ne te dérange pas, je te laisse continuer avec elle. Je n'ai pas apprécié sa manière de faire, donc je préfère que ce soit à toi qu'elle est affaire la prochaine fois...

Très bien, je vais m'occuper de cette chemise.

"Si j'y laissais quelques aiguilles, ça ne serait certe pas très professionnel, mais au combien amusant...", pensa-t'elle.

Elle chassa bien vite de telles pensées. Rick maugréait toujours. Elle décida donc de faire un peu de tisane. Elle alla chercher de l'eau et la mit à chauffer. Pendant ce temps, elle farfouilla dans sa besace et en sortit quelques plantes. Quand l'eau fut prête, elle remplit deux tasses et y jeta les plantes. Elle laissa infuser un moment, retira les plantes et rejoignit Rick.


Tiens mon coeur, je nous ai fait une tisane, ça nous calmera tout en nous réchauffant.

Elle déposa un baiser sur les lèvres du jeune homme avant de s'asseoir et de boire sa tisane.

Rick a écrit:Rick répondit au baiser de Tia et prit la tisane de ses mains. Elle avait vraiment le don pour le calmer. Sans elle, il aurait certainement casser quelques choses à la mairie et dans le village. Mais elle savait par ses propos comment faire pour le détendre et ses tisanes étaient exquises.

Il avait écrit un poème cette nuit et il se dit que c'était le moment de l'offrir à Tia.


Toi et moi une rencontre merveilleuse
Il était une fois une histoire fabuleuse
Accompagnée de bisounours et de mauvais garçons
Dont certains siègent à la mairie de Montbrisson
Rires par milliers, tendresses, baisers et caresses fécondes
Il était une fois deux personnes sur la même longueur d'ondes
Elle était une maire merveilleuse et tellement fabuleuse
Lui un poète qui voulait la voir mère, épouse épanouie et heureuse

Voilà le début de cette belle histoire
Elle commence un peu bizarrement un soir
Unis par la perte d'un ami, d'un amant un grand malheur
Xérès et Sangria étaient bien sûr à l'honneur

T ristement pour noyer leur peine leur chagrin
U n peu d'alcool pour croire que ça ira mieux demain

M aintenant, ils se sont avouer leurs sentiments réciproques

Et pour certains ils vivaient dans une autre épqoue
Parce qu'à deux ils semblaient si fort si complémentaires
On les croyait venus d'un autre univers
Un poème qui raconte une histoire au premier abord
Sans que les vers entre eux ne connaissent de véritables accords
Et pourtant ils cachent un beau message secret
Réussiras tu jolie Tiadriel à le déchiffrer ?


Tiens Tia, voici un joli parchemin que j'ai écrit cette nuit pour toi. C'est un poème un peu particulier qu'on appelle acrostiche.

Rick souriait à la jeune femme en lui tendant le message. Il espérait qu'elle y trouverait le message caché.

_________________
avatar
Rick
Admin

Nombre de messages : 391
Age : 40
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture de l'échoppe

Message  Rick le Mer 25 Juin - 14:32

Tiadriel a écrit:Tiadriel prit le parchemin que Rick lui tendait.

Tiens Tia, voici un joli parchemin que j'ai écrit cette nuit pour toi. C'est un poème un peu particulier qu'on appelle acrostiche.

La jeune femme se demandait bien ce que pouvait-être une acrostiche... Elle posa sa tisane et se mit à lire le poème le sourire aux lèvres. Elle aimait les écrits de Rick et prenait toujours grand plaisir à les lire. Quand elle eut terminée, elle chercha donc cette fameuse acrostiche.

"Qu'est-ce que ça peut bien être... ?"

Elle réfléchissait quand elle remarqua que les premières lettres étaient toutes d'une couleur différente par rapport au texte.

"Tiens, ça donne quoi, si je ne lis que celles en couleur ?"

Elle faillit en lâcher le parchemin, jeta un coup d'oeil en coin à Rick, relut une fois, deux fois... Ses yeux ne la trompaient pas.
Pendant qu'elle avait lu son poème, Rick avait bu sa tisane et avait reposé sa tasse. Heureusement...
Tiadriel, les yeux brillant lui sauta dessus, manquant faire tomber le jeune homme et lui couvrit le visage de bisous pour finir par lui donner un long baiser. Le souffle un peu court, elle s'écarta légèrement de Rick pour le regarder dans les yeux.


Mon coeur, tu fais de moi la plus heureuse des femmes et j'accepte avec joie de devenir ta femme !
Je t'aime mon ange, plus qu'hier et moins que demain.


Elle se blottit contre lui et lui tendit ses lèvres pour qu'il vienne y déposer les siennes, son coeur bondissant de joie comme un fou dans sa poitrine.

Moi, Atalante, son ombre a écrit:Tenant le bras de Silec, j'entre dans la boutique, de jolis vétement neuf décore les murs.
Les deux tailleurs sont là qui discute.
J'attend un peu, puis je les salut.
Je sort ma bourse.

Salut, je viens chercher ma chemise neuve.

Je dépose les sous sur le comptoir, mais je n'ai pas assez.

Par contre, hier soir, je rougit Embarassed , j'ai un peu trop bu en taverne et il me manque uen partie du montant, je viendrais vous le payer plus tard. Rolling Eyes

tiens, pour une fois, je suis un peu genée, surement l'effet de l'alcool.

silec a écrit:Les retrouvailles avaient été heureuses, la jeune fille avait pris le bras de Silec, celui ci avait sourit au vu de l'etat de sa filleule.

Une fois entré dans l'échoppe du tailleur, elle avait ouvert sa bourse et semblait préoccupée.


Que t'arrive t'il? Tu me semble preoccupée.

Rick a écrit:Rick sourit en regardant Tiadriel lire le poème. Il s'amusait à la voir chercher le sens du poème. Pendant ce temps, il buvait tranquilement sa tisane. Il reposa sa tasse, juste à temps, car Tia venait de comprendre sa demande. Elle lui sauta dessus et l'embrassa avec passion.

Mon coeur, tu fais de moi la plus heureuse des femmes et j'accepte avec joie de devenir ta femme !
Je t'aime mon ange, plus qu'hier et moins que demain.


Il ne put résister à ses lèvres tendues et l'embrassa avec passion. Il allait lui faire une demande plus officielle, lorsqu'il fut interrompu par la cliente indélicate, accompagnée par son parrain.

Salut, je viens chercher ma chemise neuve.

Rick se détacha de Tia pour répondre à la cliente. Il savait qu'il devait garder une distance honorable avec la jeune femme et resta derrière le comptoir. Elle déposa une partie de la somme et Rick haussa des sourcils. Il allait prendre la parole, lorsqu'il entendit l'ancien duc parler.

Que t'arrive t'il ? Tu me semble preoccupée.

Bien le bonjour, Monsieur le Duc. Il me semble que votre filleul n'a pas la somme nécessaire pour son vêtement.

Moi, Atalante, son ombre a écrit:Soudain, j'ai chaud, le sang me monte à la tete, je dois etre rouge comme une belle pivoine.

Hum, oui, il me manque quelques sous, mais je travail beaucoup pour en gagner, seulement, les embauches bien payées sont rares.
Puis, je te disais que j'avais plein de choses a te raconter depuis la derniere fois.
Si j'ai mis tant de temsp a revenir de vendome apres votre départ, c'est parceque je me suis refaite attaquer, et encore en Berry. Donc, de nouveau plus de sous, et en plus, j'avais acheté la bas une belle chemise en soie, et les voleurs me l'ont volée.

Dit, parrain, tu pourais m'avancer un petit peu, oh, pas longtemps?


Il est quand même tombé a point dans la rue lui, sinon, j'aurai surement du faire, tiens, mais c'est une idée ça pour me rattraper.
Je me tourne vers le tailleur.

Si vous voulez maitre, je peu pour vous dedomager en attendant faire un peu de ménage ou laver la laine?

silec a écrit:Silec attends que les embrassades plutôt intimes finnissent, la dame avait l'air d'etre tres heureuse. L'homme se tourne vers eux, et avant qu'il prononce

Bien le bonjour, Monsieur le Duc. Il me semble que votre filleul n'a pas la somme nécessaire pour son vêtement.

Silec le reconnais

Messire Rick de Montbrisson bien le bonjour.

Un sourire s'accroche aux levres de Silec voyant rougir sa filleule.

Il me semble effectivement qu'il y a un petit probleme.

Dit, parrain, tu pourais m'avancer un petit peu, oh, pas longtemps?
Je la regarde et sors ma bourse.

Voyons messire, il reste combien a donner pour cette belle chemise?

Rick a écrit:Rick sourit à l'ancien duc.

Voyons messire, il reste combien a donner pour cette belle chemise ?

Le jeune tisserand compta les pièces données par la jeune femme puis dit.

Si je compte bien, il y a ici 60 écus ! Il en manque donc la moitié puisque une chemise de notre atelier vaut 120 écus, comme vous pouvez le voir sur les murs de notre boutique (page 1 😉 ).

Puis, il fut interpellé par la jeune femme qui racontait ses déboires à son parrain.

Si vous voulez maître, je peux pour vous dédommager en attendant faire un peu de ménage ou laver la laine ?

C'est honorable à vous, damoiselle, mais vous savez nous sommes deux associés et nous fonctionnons à tour de rôle à chacun des postes. Pendant que l'un s'occupe de tisser la laine en de magnifiques vêtements, l'autre s'occupe de recevoir les clients et de faire tout ce qui inhère à l'entretien de l'atelier. Et le lendemain, on inverse les rôles.

Rick se tourna vers Tiadriel et lui sourit.

silec a écrit:Rick compte les sous posés sur le comptoir.

Si je compte bien, il y a ici 60 écus ! Il en manque donc la moitié puisque une chemise de notre atelier vaut 120 écus, comme vous pouvez le voir sur les murs de notre boutique

parfait messire permettez donc que je vous donne le solde.

Silec sort les ecus de sa bourse et les tends au tailleur

Verifiez messire si le compte est bon, et allez chercher cette belle chemise.

Me tournant vers ma filleule.

Tu ne me dois rien fillotte, considere que cela est mon cadeau de retrouvailles.

Je souris et lui dis a voix basse

Je serais toi je me mefierais en taverne, tout les hommes ne sont point gentils, et saouler les jeunes damoiselles fait parti de leurs amusements. Me tromperais je?

Mon regard est interrogateur mais souriant

Rick a écrit:Rick compte les écus tendus par le Duc de Saint-Nectaire.

Je vous remercie, le compte est en effet exact, Messire.

Le jeune tisserand part donc dans son arrière boutique pour récupérer le vêtement tissé par Tiadriel. Puis, il le tend à la cliente.

Voilà la chemise. J'espère qu'elle vous siera...

*Ermeline* a écrit:Ermeline arriva enfin à l'atelier de son neveu Rick. Elle glissa une missive similaire sous la porte, elle savait qu'il reviendrait ici en premier avant de retrouver sa cabane.

Elle sourit, elle avait hâte de les revoir tous les trois, faire une grande fête ou quelque chose comme ça. Ils s'éloignaient tellement et pour rien...Enfin c'était comme ça. Peut-être qu'après son repos, elle aurait quelques idées.

Elle partit en direction du monastère ce petit mois chez les soeurs lui ferait grand bien. Elle n'en reviendrait que plus en forme...

_________________
avatar
Rick
Admin

Nombre de messages : 391
Age : 40
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture de l'échoppe

Message  Rick le Mer 25 Juin - 14:42

Rick a écrit:Pendant son voyage, Rick avait découvert de nouveaux procédés de teintures. Grâce à cela, il allait pouvoir ouvrir une nouvelle forme de vêtements. Il décida donc d'envoyer quelques croquis dans son atelier, pour son retour.





Avec ces nouvelles couleurs, il pouvait aussi bien proposer des vêtements masculins que féminins.





Les nouvelles teintes étaient au nombre de onze : cyan, jaune, rouge, bleu, vert, gris, noir, blanc, rose, marron et beige. Pour les hommes, il se refusait à faire des vêtements de couleur rose, ce qui ne faisait que dix couleurs masculines.


Rick a écrit:Rick était heureux. Depuis son voyage, il avait appris de nouvelles techniques. Et ce qui était sûr, c'est que maintenant, il allait faire de nouveaux vêtements.

Tisserand :
Bottes (H et F) - 4 peaux - 85 écus
Gilets (H) - 7 peaux - 130 écus
Capes (H et F) - 4 laines & 7 peaux - 180 écus
Cols (H et F) - 4 laines - 75 écus (oups j'avais oublié le salaire dessus :? )
Jupes (F) - 4 laines et 4 peaux - 135 écus
Robes (H) - 12 laines et 5 peaux - 250 écus
Tabard/Tablier (H) - 6 peaux - 115 écus (oups j'avais oublié le salaire ici aussi :? )
Bustier (F) - 7 peaux - 130 écus
Corde (servant notamment de ceinture) (H) - 1 laine et 1 peau - 53 écus
Foulard (H) - 2 laines - 50 écus
Toque (H) - 2 peaux - 55 écus
Coiffes (F) - 2 laines et 2 peaux - 80 écus
Poulaines (H et F) - 3 peaux - 70 écus

Nous vous attendons pour de nouvelles commandes.... Faites vous plaisir... Faites nous travailler.

Pour voir à quoi vous ressemblerez avec les nouveaux vêtements c'est ici que ça se passe

Rick a écrit:




foulke a écrit:Toc Toc

Foulke entra dans le magasin. Il allait bientôt partir en voyage, et il cherchait a se proteger du froid

Rick a écrit:Rick courait partout pour répondre à toutes les commandes qu'il recevait par pigeon. Certains venaient même à lui de villes autres que Montbrisson.

Soudain, il entendit un frappement à la porte. Il alla ouvrir.


Bonjour padre... Ne restez pas là... Que pouvons-nous faire pour vous ?

L'ancien curé lui expliqua qu'il voulait une robe de bure plus chaude pour le voyage et qu'il était prêt à écouter les propositions. Rick appela donc son associée pour qu'elle vienne les aider.

Tia, tu peux venir un instant avec un miroir. On a un essayage à faire !

foulke a écrit:Bonjour Rick.

Voila, je cherche une robe de bure chaude, oui, et une version robe de bure de compet' Smile

Tiadriel a écrit:Tiadriel était dans la pièce du fond à trier des pelotes quand elle entendit la porte s'ouvrir puis Rick lui demanda le miroir. Elle laissa ses pelotes et prit le psyché qui était rangé dans un coin. Elle le tira dans la boutique en faisant un boucan de tous les diables.

Elle regarda ensuite, un peu rouge sous l'effort pour qui elle avait fait tout ça.


Oh, bonjour mon Père ! Vous allez bien ? Vous êtes venus faire des essayages ?

Elle écouta ce qu'il voulait essayer, elle s'éclipsa un instant puis elle revint avec deux robes.

Voilà, essayez voir ceci, on pourra réajuster ensuite ou sinon on vous les fait à votre taille s'il y a trop de jeu, mais vous aurez un aperçu.

Le Padre avait plutôt fière allure, même si ça baillait un peu...



Pendant que le padre essayait les robes, elle alla chercher deux autres accessoires.

Tenez, mettez ça par dessus ainsi que ça.
Mon Père, ça vous va à ravir.


Elle le trouva très beau ainsi vêtu. Il allait faire des ravages.

"Je me demande si j'ai le droit de penser des choses pareilles, le Padre est un homme d'Eglise."


foulke a écrit:Foulke se regarda dans le miroir.

Tia, c'est comment dire...
Magnifique !

Mais ça va couter cher ?

Est-ce que vous reprenez mes anciennes robes de bures ?

Vous faites crédit ?

Rick a écrit:Rick sourit en voyant Tia rajoutait un peu plus de vêtements sur le padre.

Alors padre, pour tout cela, il vous en coûterait la modique somme de :

Rick commença à aligner les chiffres

Une robe : 250 écus
Un col : 75 écus
Une cape : 180 écus

Cela fera un total de 505 écus, padre... Mais il faut nous prévenir un peu avant qu'on fasse les modifications par rapport à votre taille et votre profil.

foulke a écrit:Quand le père Foulke entendit la facture, il dut chercher un tabouret pour s'assoir.
Whaou. 505 écus !!


Mes amis, vous savez que je vis dans une extrême pauvreté.
Je donne tout aux pauvres. Je prêche a longueur de journée, et tout cela pour sauvez vos âmes. Cela ne me rapporte rien de sonnant et trébuchant.

Pouvez vous me faire un prix d'amis ?

Et si vous le voulez, je peux même vous aider a vendre votre magnifique collection lorsque je partirais prêcher a travers le duché ?

Rick a écrit:Rick vit le padre s'asseoir à l'annonce de la note.

Whaou. 505 écus !!

Mes amis, vous savez que je vis dans une extrême pauvreté.
Je donne tout aux pauvres. Je prêche a longueur de journée, et tout cela pour sauvez vos âmes. Cela ne me rapporte rien de sonnant et trébuchant.

Pouvez vous me faire un prix d'amis ?

Et si vous le voulez, je peux même vous aider a vendre votre magnifique collection lorsque je partirais prêcher a travers le duché ?


Pour ce qui est du prix d'amis, padre, c'est déjà un prix intéressant là. La matière première coûte chère donc difficile de rogner sur les prix. Mais en revanche, nous acceptons volontiers que tu nous vendes la collection quand tu voyages. Et pour ajouter au prix d'ami, je rajouterais que tous les bénéfices que tu feras seront pour toi. Donc ça te permet de gagner des écus trébuchants, ainsi.
Rick sourit.

foulke a écrit:Voyant Rick qui souriait, Foulke se demanda s'il se moquait a moitié de lui.
Peut-être qu'il avait l'air d'un clown avec tout ça...


Bon de toute façon j'imagine que ça va vous prendre du temps de tout mettre à ma taille.

On va dire ok pour le col et les robes de bure. Version normale et version de compet'. D'accord.

Pour la cape on verra plus tard.

Mais j'attends encore votre vrai prix Smile

Tiadriel a écrit:Tiadriel sourit en voyant que le résultat plaisait au Padre. Par contre, il déchanta vite en entendant la note. Elle était salée mais calculée au plus juste afin d'amortir le coût des matières premières tout en garantissant au tailleur un salaire décent. Elle crut un instant qu'il allait faire un malaise.

Elle laissa à Rick le soin de répondre à la floppée de questions qui suivit, tout en prenant les mensurations du Padre qu'elle nota sur son calepin.


Bon de toute façon j'imagine que ça va vous prendre du temps de tout mettre à ma taille.
On va dire ok pour le col et les robes de bure. Version normale et version de compet'. D'accord.
Pour la cape on verra plus tard.
Mais j'attends encore votre vrai prix


Oui, ça nous prendra un certaint temps en effet. Mais je vous assure mon Père que Rick vous a donné les bons prix. Il n'y a pas d'erreur...

lestatvampyre a écrit:Lestat entra en flanant dans l'échoppe.

La nouvelle de l'arrivée dans les royaumes d'une nouvelle mode vestimentaire lui était venu aux oreilles, malgré sa vie isolé du reste du village. Par curiosité il vint donc voir de quoi il s'agissait.
Et puis cela lui permettrait aussi d'utiliser ses écus pour quelque chose d'utile.

Il admira les articles présent en s'arretant plus particulièrement devant une cape et une paire de botte.


178 écus et 85 écus cela fait 263 écus, murmura-t-il.

Il jeta un regard à sa bourse, et faisant un rapide calcul, il reprit son tour de l'échoppe. Mais malgré tout, il ne vit rien d'autre dont il aurait besoin. Haussant les épaules il se rapprocha donc du comptoir.

Bonjour, vous faites là de la tres belle ouvrage, maitre tisserand! Et j'aimerais me procurer une cape et une paire de botte.
Par ailleurs, n'avez-vous d'autres articles que ceux exposés?

_________________
avatar
Rick
Admin

Nombre de messages : 391
Age : 40
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture de l'échoppe

Message  Rick le Jeu 26 Juin - 15:58

kory a écrit:Korydwen arriva de bon matin en ce dimanche 9 mars. Elle avait fait un petit passage à la messe, depuis le temps qu'elle ne s'était pas rendue à l'Église a cause de son voyage. Elle prit la direction de l'atelier de Tia et Rick. Visiblement la Houppelande commandée durant le voyage était prête.

Elle poussa doucement la porte et entra. Que de monde dans l'atelier, elle les laissa tous finir avant de s'adresser au deux tisserands.


Bonjour ! Comment vont les deux meilleurs tisserands du village ? Je crois que bientôt vous devrez mettre quelques rafraîchissements à l'entrée, la file d'attente risque de s'agrandir de jour en jour.

Bon il parait que ma Houppelande serait prète...


Elle posa sa bourse pleine d'écus, 260 écus au total, elle les avait compté un par un...Que des petites pièce de quelques deniers. Elle faisait les fonds de tiroirs et autres de chez elle...

Tiadriel a écrit:Tiadriel laissa un instant le Padre avec Rick et se dirigea vers Altania qui venait d'entrer. Elle la salua, un grand sourire aux lèvres.

Bonjour, comment vas-tu ?
Alors tu es aussi venue te laisser tenter par une nouvelle garde-robe ?


Tiadriel sortit son calepin pour noter la commande d'Altania. Puis elle prit son mètre-ruban, prit les mesures de la jeune femme et les nota à côté de la commande.

Par contre, je manque de moyen pour le moment, serait il possible de faire cette commande petit a petit, une fois par semaine je prendrais plusieurs articles si cela vous convient.

Il n'y a pas de soucis de ce côté là. Je te contacte dès que ta commande avance. Mais vu la liste des clients qui s'allonge, ce qui n'est pas sans me déplaire, j'espère que tu ne seras pas trop pressée.

Elle remercia la jeune femme, puis se dirigea discrètement vers Rick qui était toujours avec le Padre et lui glissa un petit billet dans le creux de la main. Quelque chose l'avait gênée en notant la commande d'Altania. il y avait un petit soucis sur les prix affichés.

Rick,
Dis au Padre, qu'il y a eu une petite erreur dans le calcul, ça fait 472 et non 482 pour une robe, un col et une cape.

Elle vit ensuite entrer un villageois dont le visage semblait lui dire vaguement quelque chose. Elle le laissa faire le tour de la boutique tranquillement.

Bonjour, vous faites là de la tres belle ouvrage, maitre tisserand! Et j'aimerais me procurer une cape et une paire de botte.
Par ailleurs, n'avez-vous d'autres articles que ceux exposés?


Bonjour Messire, je vous remercie.
Une cape et des bottes ? Oui, cela est possible, mais il y aura un petit délai d'attente, j'en ai bien peur.
Non, nous ne faisons que ce que vous pouvez voir ici, mais les coloris sont multiples et donne une touche de couleur exceptionnelle.
Si vous le permettez, je vais mesurer votre pied et votre stature pour que la cape tombe bien.


Elle reprit son mètre-ruban, nota les mesures, puis les articles demandés.

Je la mets à quel nom, s'il vous plait ?

Elle nota le nom tout en écarquillant les yeux.

Il me semblait bien que votre visage m'était vaguement familier. Cela faisait bien longtemps que l'on ne vous avait vu au village. Je suis ravie que vous soyez sortis pour venir chez nous. J'espère que nous aurons le plaisir de vous voir un peu plus souvent dorénavent.

Elle lui sourit.

Dès que votre commande est prête, nous vous le ferons savoir.

Kory entra dans l'atelier. Tiadriel s'excusa auprès de Messire Lestatvampyre et se dirigea vers elle. Elle embrassa Kory, puis sourit, cachant discrètement ses doigts.
Partir en voyage, l'avait légèrement rouillée et elle s'était piquée la veille en finissant tard sa tâche à la lueur des bougies.


Bonjour ! Comment vont les deux meilleurs tisserands du village ? Je crois que bientôt vous devrez mettre quelques rafraîchissements à l'entrée, la file d'attente risque de s'agrandir de jour en jour.

Bonjour Kory ! Je vais bien, merci. Et toi ?
Oui, c'est peut-être une idée, les rafraîchissements...


Bon il parait que ma Houppelande serait prète...

Oui, je vais te la chercher, je l'ai finie cette nuit.

Tiadriel passa dans la réserve et en ressortit quelques instants plus tard avec la houppelande de Kory.

Voilà, si tu veux la passer que je vois s'il n'y a pas une ou deux retouches à y apporter ?

kory a écrit:Korydwen attendit sagement que Tiadriel aille lui chercher sa Houppelande. Elle regardait tout autour d'elle, des montagnes de pelotes de laine, mais peu de peaux. Ah ces peaux toujours un problème, un coup y en a trop, un coup y en a pas assez...

Elle sourit en la voyant revenir, la couleur était magnifique. Elle l'attrapa et la regarda, aucune tache de sang dessus, un travail digne d'un grand couturier.


Bien Tia je vais l'essayer. Je reviens dans un petit moment.

Elle se dirigea dans l'arrière boutique, ferma la porte. Elle retira chemisier, bras, braies et enfila sa houppelande. Elle se tourna sur elle même, visiblement aucune retouche à faire Tiadriel s'était bien débrouillée. Elle récupéra ses vêtements et retourna dans l'atelier.

Tia je crois qu'il n'y a rien à touché, la coupe est très bien faite, bonne longueur, bonne largeur. Parfait. J'ai mis tes écus sur la table, je ne vais pas te retenir plus longtemps, il semblerait que tu es quelques commandes

Puis elle se rappela que son frère avait terminé son col.

En fait je vais rester à l'atelier...Rick doit avoir fini mon col, je vais l'attendre dans un coin, ne fait pas attention à moi, si j'ai besoin de quelque chose je le trouverai...Je le connais l'atelier...

Altania a écrit:Bonjour, comment vas-tu ?
Alors tu es aussi venue te laisser tenter par une nouvelle garde-robe ?


Ca va assez bien, je me suis dit, tant qu'a se présenter, autant être la plus belle Laughing
Comment s'est passé ton voyage ? Aucun probléme ?


Il n'y a pas de soucis de ce côté là. Je te contacte dès que ta commande avance. Mais vu la liste des clients qui s'allonge, ce qui n'est pas sans me déplaire, j'espère que tu ne seras pas trop pressée.

J'ai tout mon temps ma chére amie, je ne suis pas préssée comme toujours...
Par contre, je ne sais pas si je pourrais réceptionner, je serais dans les domaines de mon pére afin de travailler au calme, possibilité de m'y livrer ?

Rick a écrit:Rick venait tout juste de terminer avec le padre et de noter les différentes commandes, qu'il vit arriver une collègue de Tia à la maréchaussée. D'ailleurs sa jeune fiancée était déjà partie à sa rencontre. Il prit donc le temps de discuter avec son parrain, lorsque Tia vint à lui et lui tendit un papier.

Rick,
Dis au Padre, qu'il y a eu une petite erreur dans le calcul, ça fait 472 et non 482 pour une robe, un col et une cape.


Rick regarda à nouveau ses prix et s'aperçut avec effroi qu'il avait compté la laine à 12 écus alors qu'elle était plus souvent à 12.50. Tant pis pour eux, il fallait assumer sa bévue. Il corrigea donc les prix pour le devis du padre et s'excusa auprès de lui. Il voulut expliquer à Tiadriel son erreur au cas où quelqu'un lui poserait la question. Mais déjà elle était repartie au devant d'un nouveau client. Elle le laissa faire le tour de la boutique puis elle s'occupa de lui.

Pendant qu'il finissait ses calculs, un pigeon arriva et Rick sourit en le lisant. Il venait d'une ville éloignée du nom de Valence et un collègue à lui le féliciter pour son catalogue de prix. Il lui demandait de lui en fournir un. Rick prit donc sa plume et lui écrivit qu'il enverrait un porteur jusque chez lui avec le catalogue. Il est vrai que cela lui avait demandé du temps de tout mettre propre afin que les clients voyent les prix.

Tia s'occupait déjà du nouveau client, en prenant les mesures. Elle discutait de tout et de rien avec les clients et cela le faisait sourire. Elle avait vraiment le sens du relationnel. Lui était plus pour le sens des affaires et elle pour le relationnel. A eux d'eux, ils faisaient vraiment une équipe du tonnerre de Zeus. Ce fut ensuite au tour de sa ch'tite soeur d'arriver.


Bonjour ! Comment vont les deux meilleurs tisserands du village ? Je crois que bientôt vous devrez mettre quelques rafraîchissements à l'entrée, la file d'attente risque de s'agrandir de jour en jour.

Bonjour Kory ! Je vais bien, merci. Et toi ?


Oui, c'est peut-être une idée, les rafraîchissements...


Coucou ch'tite soeur, je vais bien aussi.

Sa soeur avait toujours de bonnes idées. Il faudrait donc qu'avec Tia, il propose de quoi se sustenter.

Bon il parait que ma Houppelande serait prète...

Oui, je vais te la chercher, je l'ai finie cette nuit.

Voilà, si tu veux la passer que je vois s'il n'y a pas une ou deux retouches à y apporter ?

Et Kory disparut dans l'arrière-boutique pour se changer. Quand elle revint, Rick ne put s'empêcher de siffler. Elle était magnifique et ce rouge était éblouissant. Le jeune homme se rapprocha de Tia pour la féliciter.

Travail merveilleux, Tia... Kory a raison, elle est parfaite ainsi.

En fait je vais rester à l'atelier...Rick doit avoir fini mon col, je vais l'attendre dans un coin, ne fait pas attention à moi, si j'ai besoin de quelque chose je le trouverai...Je le connais l'atelier...

Rick se rappela soudain qu'il avait pas donné son vêtement à sa soeur. Il alla le chercher dans l'arrière-boutique. Il lui avait fait noir, comme à sa demande. Il la laissa l'enfiler et il trouva que le noir et le rouge allait parfaitement ensemble.

Kory pour le reste des vêtements, on va attendre un peu. On va faire d'autres vêtements pour les autres clients et après on reviendra à toi. Cela te permettra de renflouer ta bourse aussi.

Puis Rick, qui avait envoyé la veille un pigeon à un contact le vit revenir. Il s'excusa auprès des deux femmes et lut le message.

Tia, tiens lis. C'est les peaux ! Mon contact nous en a trouvé un stock important. Je pense qu'on devrait les faire rappatrier jusqu'à nous ! Qu'en penses-tu ? Tu crois que l'on prend la totalité ou seulement la moitié ? J'ai peur qu'avec la moitié, on soit obligé de refaire la route.

Le jeune homme était heureux. Depuis leur retour de voyage, il voyait le carnet de commandes s'allongeait mais le stock de matières premières diminuaient. Et là, grâce à cette personne, les deux associées allaient avoir assez de peaux pour voir venir...

_________________
avatar
Rick
Admin

Nombre de messages : 391
Age : 40
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture de l'échoppe

Message  Rick le Jeu 26 Juin - 16:03

Tiadriel a écrit:Tiadriel sourit à Altania.

Ca va assez bien, je me suis dit, tant qu'a se présenter, autant être la plus belle
Comment s'est passé ton voyage ? Aucun probléme ?


Oh ? Tu te présentes pour la Mairie ? Eh bien, toutes mes félicitations !
Sinon, le voyage s'est bien passé, un peu mouvementé, une toute petite attaque de pomme mais on ne voit presque plus rien.


L'oeil de Tia était passé à la phase jaune et lui faisait ncore un peu mal, mais le baume d'Aigue avait fait des merveilles, elle avait plus de facilité pour camoufler les dégâts qu'au début. Et en évitant les sources directes de lumière, ça passait mieux.

J'ai tout mon temps ma chére amie, je ne suis pas préssée comme toujours...
Par contre, je ne sais pas si je pourrais réceptionner, je serais dans les domaines de mon pére afin de travailler au calme, possibilité de m'y livrer ?


Pas de soucis pour la livraison, je te trouverai un coursier le moment venu.

Elle lui sourit de nouveau. Avec ce qu'elle avait commandé, nul doute qu'elle serait belle, mais il en faudrait un peu plus pour être élue mais ça Tiadriel savait qu'Altania en était consciente.

Kory revint ensuite parée de sa houppelande. Elle était magnifique dedans. Le rouge tranchait parfaitement avec la noirceur de ses cheveux.


Tia je crois qu'il n'y a rien à touché, la coupe est très bien faite, bonne longueur, bonne largeur. Parfait. J'ai mis tes écus sur la table, je ne vais pas te retenir plus longtemps, il semblerait que tu es quelques commandes.

Je te remercie Kory. Ne t'inquiètes pas pour les commandes, je m'occupe de tout le monde, chacun son tour et ça a l'air de plaire.

Elle lui lança un petit sourire taquin.

En fait je vais rester à l'atelier...Rick doit avoir fini mon col, je vais l'attendre dans un coin, ne fait pas attention à moi, si j'ai besoin de quelque chose je le trouverai...Je le connais l'atelier...

Oui, il me semble en effet qu'il l'a terminé cette nuit.

Rick disparut un instant pour aller chercher le col, après avoir féliciter son associée sur son travail. Tiadriel regarda Kory passer son col et sourit. Décidément, Kory portait le tout merveilleusement bien.

Très joli Kory, tu vas faire des envieuses. Dis-leur bien que ça vient de chez nous !

Elle lui fit un clin d'oeil, volant sûrement sa réplique à Rick. D'habitude, c'était lui qui leur faisait de la pub. Rick lui tendit une missive qu'elle s'empressa de lire. Des peaux ? Quelle aubaine !

Tia, tiens lis. C'est les peaux ! Mon contact nous en a trouvé un stock important. Je pense qu'on devrait les faire rappatrier jusqu'à nous ! Qu'en penses-tu ? Tu crois que l'on prend la totalité ou seulement la moitié ? J'ai peur qu'avec la moitié, on soit obligé de refaire la route.

Soyons fous et prenons le tout, ça nous permettra de voir venir et avec mes moutons, je vais commencer aussi à faire plus de peaux. Avec tout ça, nous devrions pouvoir assurer toutes les commandes.

Tiadriel sourit, ce stock les aiderait vraiment et ils en avaient besoin. Il fallait absolument trouver le moyen de les rapatrier à Montbrison.

Altania a écrit:Oh ? Tu te présentes pour la Mairie ? Eh bien, toutes mes félicitations !
Sinon, le voyage s'est bien passé, un peu mouvementé, une toute petite attaque de pomme mais on ne voit presque plus rien.


Je me présente oui, le goût de l'aventure je pense.
Une attaque de pomme ? Elle était juteuse au moins ?


Elle sourit a son amie de cette remarque...

Tiadriel a écrit:Je me présente oui, le goût de l'aventure je pense.
Une attaque de pomme ? Elle était juteuse au moins ?


Tiadriel éclata de rire à la dernière question de son amie. Elle n'avait pas pris le temps de goûter normalement cette pomme, alors, dire si elle était juteuse ou pas...

Je n'en sais fichtrement rien du tout. En attendant, elle n'était pas pourrie, sinon elle ne m'aurait pas laissée un tel souvenir. Mais promis, la prochaine fois, j'essaierai de la goûter... Enfin, j'espère quand même qu'il n'y aura pas de prochaine fois, mais on ne sait jamais ce que l'avenir peut nous réserver... Les desseins d'Aristote sont impénétrables.

Elle sourit, méditant ses propres paroles un instant.

Nevitta a écrit:Nevitta fit un bref passage dans la boutique

Messire Rick, comme je vous le disais en taverne, je vous passe commande pour une paire de bottes et une cape...il faut que cela fasse jeune dans la coupe, Valombreuse aime à me voir élégant Smile

kory a écrit:Beaucoup d'agitation dans cet atelier, sensation d'étouffer, trop de bruit, un mal de tête naissant. Tout le monde cherchait à se procurer les nouveaux vêtements. Elle fut verte lorsque Rick décala sa commande. Elle l'avait bien commandé il y a un moment. Enfin elle avait déjà son col, elle devrait se contenter de ça.

Elle salua les derniers arrivés, posa une cinquantaine d'écus sur la table et partit avec ses affaires. Elle repasserait plus tard, pour la suite...

Niico94 a écrit:Niico94 entra dans l'atelier pour faire commande. Il s'avença jusqu'au comptoir et demanda a Rick quelques affaires.

B'jour Rick! j'aim'rais bien des bottes noires, une braie rouge, une chemise noire et un col rouge. J'aimerais bien avoir le col en priorité car la chemise et les autres habits, je n'ai pas encore assez.

Niico94 regarda Rick qui notait

Ok! dit Rick, Je te fais le col demain mercredi.

Niico94 fit un sourire, serra la main de Rick et s'en alla, fier de ses achats. Smile

Rick a écrit:Rick vit entrer tour à tour Nevitta et Niico dans son atelier. Il prit leur commandes et les marqua sur le calepin qu'il tenait. Tiadriel était partie la veille pour aller récupérer des peaux un peu plus loin et il devait assumer les commandes. Heureusement que sa meilleure amie Epson avait décidé de venir lui prêter main forte. L'ennuyeux, c'est que le manque de peaux commençait à faire défaut. Et pour lui, comme pour Epson, il n'en restait pas beaucoup.

Il regarda donc les commandes et barra ce qui avait déjà été fait. Les bottes, la houppelande et le col pour Kory, qui avait été la première à en faire la demande. Ensuite, il regarda ce qui était urgent ou pas à faire et surtout ce qui ne demandait pas beaucoup de peaux dans la confection.


Alors les bottes et les capes, ce ne sera pas pour l'instant car il en faut trop ! se dit-il. Par contre, j'ai trois cols en attente et quelques pelotes de laine, je vais donc faire cela en priorité. Robes et houppelandes nécessitent trop de laine d'un coup, donc cela ce sera pour plus tard aussi.

Il se demandait aussi quand sa grande fournisseuse de laine reviendrait de mission avec l'armée. Il savait qu'elle avait un grand stock de pelotes mais elle tardait à venir et c'était ennuyeux. Hier, il avait terminé une paire de bottes pour sa soeur et il lui restait plus qu'à se rendre chez elle, au bord du lac, pour les lui apporter.

Niico94 a écrit:Niico94, après quelques jours, revint à l'atelier. Il avait fait beaucoup de bénéfice ces derniers jours. Il entra et vit Rick toujours en train de noter des commandes. Il attendit à la file. Une fois son tour arrivé, il dit à Rick:

B'jour Rick, tu te souviens de la commande que je t'es faite?

Rick chercha sur son calepin et lue à voie haute. Après avoir fini il dit:

Oui, et quoi la commande?

Bah, euh... comme j'ai fait beaucoup de bénéfice ces derniers jours j'aimerai ne pas acheter le col en premier. Je préfererai la chemise. Ca ne te dérange pas?

Rick barra sur son calepin la phrase qui disait "faire le col en premier" et écrivit "faire la chemise en premier".

Non, y a pas de problème Nico, dit-il, mais tu hésites beaucoup je trouve.
Bon c'est d'accord tu auras la chemise en premier.


Niico94 serra la main de rick et s'en alla.

Altania a écrit:Al arriva pour prendre une partie de sa commande...

Rick ???? Je suis la !!!!!

Elle regarda pour voir s'il y avait quelqu'un...

Rick a écrit:Rick venait tout juste de terminer une jolie paire de bottes, lorsqu'il vit arriver Niico.

Bah, euh... comme j'ai fait beaucoup de bénéfice ces derniers jours j'aimerai ne pas acheter le col en premier. Je préfererai la chemise. Ca ne te dérange pas ?

D'accord Niico, je comprends. Par contre, il va y avoir du coup, un peu de délai d'attente. En effet, je n'ai quasiment plus de laine, et Tia n'est pas là aujourd'hui. Donc, je vais lui laisser un mot pour lui dire de te la faire dès qu'elle sera rentrée. Et ton col, je vais le vendre à un autre client. Tu me préviendras, dès que tu en voudras un autre ?

Rick barra la précédente commande du jeune homme, puis lui serra la main et le laissa partir. Il alla ranger le col dans l'arrière-boutique, lorsqu'il entendit une voix féminine l'appeler.

Rick ???? Je suis la !!!!!

Le jeune tisserand se rendit donc à l'avant de la boutique et y retrouva Altania.

Bien le bonjour Dame Altania ! Vous avez donc reçu mon pigeon ? Vos bottes sont prêtes et vous avez de la chance, le client précédent vient d'annuler sa commande de col, donc, j'ai aussi un col pour vous.

Rick partit chercher les articles derrière et revint avec un col de couleur rouge ainsi qu'une jolie paire de bottes en peau, de couleur rouge aussi.

Cela vous convient-il ?

_________________
avatar
Rick
Admin

Nombre de messages : 391
Age : 40
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture de l'échoppe

Message  Rick le Jeu 26 Juin - 16:14

Altania a écrit:Elle vit arriver Rick... Enfin quelqu'un. Il lui dit que deux articles de sa commande étaient prêtes...

Bien Messire Rick, je suis enfin heureuse d'avoir deux articles. Vous n'avez pas trop forcés pour les fabriquer ? J'ai pas envie que mon amie Tia vienne pour me dire que je vous ai fatigué avec ma commande...

Elle sourit.

Rick a écrit:Bien Messire Rick, je suis enfin heureuse d'avoir deux articles. Vous n'avez pas trop forcés pour les fabriquer ? J'ai pas envie que mon amie Tia vienne pour me dire que je vous ai fatigué avec ma commande...

Rick sourit à cette remarque.

Ne vous inquiétez pas. Je commence à bien connaître mon travail et je le fais plutôt bien, je pense sans me vanter. Il est vrai que tout de suite, nous avons un surplus de travail avec la nouvelle collection, mais Tia, comme moi-même aimons notre travail. Cependant, nous ne sommes pas encore prêts à faire passer celui-ci avant notre vie privée. D'ailleurs, nous recherchons un associé pour nous aider. Enfin bref, je vais pas vous ennuyer avec cela.

Rick prit son calepin, barra les deux articles vendues et ramassa l'argent dans sa bourse.

Alors qu'elle est la prochaine commande que vous souhaitez ? Quel délai vous laissez-nous ?

Altania a écrit:Elle sourit quand il lui apporta ses nouvelles affaires qu'elle s'empressa d'essayer...

Ca me va a ravire...
Vous recherchez un associé pour faire quel genre de travail a peu prés ?


Il lui demanda qu'elle était le prochain article qu'elle voudrait...

J'aurais aimer avoir la ceinture, et pour le délai... Vous avez tout votre temps. Je n'ai presque plus d'écus et il va falloir que j'en garde, ca part vite ses temps ci entre les tavernes et ma commande.

Elle sourit.

Rick a écrit:Après le départ d'Altania, Rick s'était remis à son travail. Il devait terminer quelques commandes. Un pigeon arriva d'ailleurs avec une nouvelle commande. Le jeune tisserand prit donc la peine de marquer sur son calepin et envoya une réponse avec un délai pour le destinataire. En regardant son carnet, il vit qu'il avait presque terminé la commande de Nevitta. Ensuite, il s'attaquerait à celle de son ami de Montpensier, qui était encore dans son village, aux dernières nouvelles.

Soudain, il entendit la porte s'ouvrir et vit une jolie femme exténuée et couverte de poussière.


Tia chérie !

Rick s'empressa de la rejoindre en deux enjambées et l'embrassa avec une passion non dissimulée au mépris des villageois qui pouvaient passer dans la rue. Il l'aida à décharger le gros stock de peaux qu'elle venait de rapporter.

Tu arrives juste à temps, ma douce... Les commandes continuent à arriver et le stock était presque terminé. Avec ces 100 nouvelles peaux, on a le temps de voir les commandes venir. Mais avant que tu ne te mettes au travail, j'ai quelque chose pour toi. Attends-moi là...

Rick partit dans l'arrière-boutique et revint les deux mains dans le dos...

Ferme les yeux, mon bel amour...

Le jeune homme passa alors autour du cou de sa fiancée, un magnifique col en laine de couleur rouge.

Voilà, tu peux ouvrir les yeux ! J'ai pensé que par ce vent glacial, tu aurais besoin de quelque chose pour te protéger... Et puis, il aurait été dommage que tu ne profites pas de cette jolie mode. Je l'ai fait rouge pour qu'il se marie avec tes chausses et tes braies... Il te plaît ?

Rick la regarda en souriant ! Elle était vraiment magnifique et avait fière allure avec ce nouveau vêtement ! Bien qu'elle n'avait pas besoin de cela pour être belle.

Altania a écrit:Al revint a l'atelier avec ses écus afin de régler une autre partie de la commande...

Messire Rick, il parraitrait que la cape que j'ai commandé vient d'arriver, est ce exact ?

Heureuse d'etre habitllé par des amis et de bons tisserands, il lui fallait leur donner un peu plus a la derniere commande afin de les remercier...

Tiadriel a écrit:Enfin, elle était revenue de Bourg. Un peu poussièreuse mais en un seul morceau et sans avoir fait de mauvaises rencontres. Sa charette pleine des peaux achetées là-bas.

Elle n'eut pas tôt fait d'ouvrir la porte qu'elle aperçut une fusée lui sauter dessus. Elle avait dû lui manquer autant qu'il lui avait manqué.


Bonjour mon ange ! Tu m'as manqué, tu sais !

Elle lui rendit avec la même fougue son baiser avant de l'aider à décharger les peaux.

Tu arrives juste à temps, ma douce... Les commandes continuent à arriver et le stock était presque terminé. Avec ces 100 nouvelles peaux, on a le temps de voir les commandes venir. Mais avant que tu ne te mettes au travail, j'ai quelque chose pour toi. Attends-moi là...

Elle attendit donc patiemment, un peu surprise que Rick revienne.

Ferme les yeux, mon bel amour...

Elle obtempéra docilement, commençant à être un peu impatiente de découvrir sa surprise. Elle sentit qu'il lui passait quelque chose par la tête et qui vint lui couvrir le cou.

Voilà, tu peux ouvrir les yeux ! J'ai pensé que par ce vent glacial, tu aurais besoin de quelque chose pour te protéger... Et puis, il aurait été dommage que tu ne profites pas de cette jolie mode. Je l'ai fait rouge pour qu'il se marie avec tes chausses et tes braies... Il te plaît

Elle ouvrit les yeux et les posa sur le merveilleux col que Rick lui avait tricoté. La couleur était magnifique, un rouge parfait. Nul doute qu'elle finirait l'hiver au chaud avec un tel trésor.

C'est très joli mon ange, et ça me tient très chaud, il est très agréable à porter et j'adore sa couleur. Merci beaucoup, beaucoup, beaucoup.

Elle se rapprocha tout près et lui fit un énorme bisou pour le remercier de ce superbe cadeau.

lestatvampyre a écrit:Lestat reçu le message indiquant que sa cape était prête.
Mais il ne pu arriver à la boutique avant l'heure de fermeture, aussi glissa-t-il une missive sous la porte.


Maitre Rick,
J'ai reçu votre courrier, mais je n'ai pu me libérer à temps.
Je tenterais de revenir demain.
Au sujet de votre gilet, je suis preneur.

Cordialement,
Lestat.

Rick a écrit:Après être passé à la mairie et en taverne, Rick et Tia étaient arrivés à l'atelier. En ouvrant la porte, le jeune homme trouva le papier de son client. Il espérait ne pas le louper aujourd'hui. Chacun des deux tisserands avaient du travail à faire dans leurs commandes. Mais sur le chemin les conduisant à l'atelier, les deux amoureux avaient évoqué à nouveau leur mariage. La jeune femme s'était déjà mis au travail, lorsque Rick arriva dans son dos et lui prit son travail. Tia fut étonnée de son geste.

Viens ma chérie ! Ta commande peut attendre ! J'ai envie de nous détendre un peu et de faire quelques essayages pour notre future tenue ! Tu en penses quoi ?

Il prit alors le nuancier de couleurs que Rick avait créé et commencèrent à discuter sur les couleurs. Le jeune homme prenait des nuances qu'il aimait bien sans se soucier si elles se mariaient entre elles. Heureusement que Tia veillait au grain. Après de longues palabres, elle lui fit essayer des braies de couleur blanche. Le jeune homme n'aurait jamais envisagé cette couleur sur lui. Puis, il enfila des bottes rouges, une chemise verte.

De quelle couleur, tu penses que je devrais mettre le gilet ?

Il hésitait entre plusieurs teintes et attendait l'avis de sa fiancée.

Tiadriel a écrit:Tiadriel avait laissé Rick lire le papier glissé sous la porte et s'était dirigé vers la réserve en arrivant. Il y avait encore un nombre impressionnant de commandes à réaliser. Pas le temps de chômer. Elle récupéra son calepin pour pouvoir couper le cuir à la taille voulue, puis elle commença à assembler le tout. Elle prit du gros fil, une grosse aiguille et fit un premier point. Elle continua un moment ainsi quand Rick vient lui voler son ouvrage. Un peu étonnée, elle se tourna vers lui.

Viens ma chérie ! Ta commande peut attendre ! J'ai envie de nous détendre un peu et de faire quelques essayages pour notre future tenue ! Tu en penses quoi ?

Bonne idée mon ange !

La jeune femme eut beaucoup de mal à marier les couleurs choisies par Rick. Il faisait vraiment selon ce qui lui plaisait sans vraiment se soucier du résultat. Elle sourit avec indulgence. Elle finit par réussir à lui faire passer des braies blanches. Elle contempla le résultat et le trouva vraiment beau la-dedans.

De quelle couleur, tu penses que je devrais mettre le gilet ?

Elle lui entendit un rouge.

Tiens, essaies celui-là pour voir ce que cela donne.

Elle prit aussi une cape rouge et l'aida à l'ajuster. Elle lui attacha la ceinture autour de la taille et finit en lui posant une toque verte sur la tête.

Voilà ! Alors qu'en penses-tu ?

Rick a écrit:Rick laissa Tia l'aider à s'habiller en se demandant ce que le résultat pouvait bien donner à l'arrivée.

Tiens, essaies celui-là pour voir ce que cela donne.

Rick prit le gilet rouge, puis la cape et la ceinture. Il laissa la jeune femme lui mettre un nouveau chapeau.

Voilà ! Alors qu'en penses-tu ?

Rick se regarda dans le miroir et se tourna plusieurs fois pour voir ce que ça pouvait donner.

Hum ! hum !

Il regarda un instant Tiadriel dubitatif... puis avec un grand sourire, il lui dit...

C'est magnifique ! Dommage que ces vêtements soient les modèles d'exposition, sinon je les aurais porté volontiers dès ce soir. Je crois qu'après toutes les commandes, on va penser à nous.

Il vit sa fiancée sourire. Elle s'apprêtait à retourner travailler mais Rick la retint une dernière fois.

Non ! Attends ! A ton tour ! Alors tu m'as dit qu'Epson te conseillait une coiffe pour le grand jour. Attend je crois qu'on en a une en stock...

Rick alla lui chercher le vêtement et lui tendit en bleu.

Par contre, ça ne va plus avec ta houppelande. Il faudrait que tu en prennes une d'une couleur différente.

Puis, le jeune homme lui tendit un bustier et des poulaines afin qu'elle aille s'habiller derrière.

Tiens, va mettre tout cela ! Si tu as besoin d'aide pour te changer, n'hésites pas !

Rick espérait qu'elle aura besoin d'aide, juste pour le plaisir de la voir en tenue légère. Une petite entorse avant le mariage ! Qui le saurait à part eux ?

Tiadriel a écrit:Tiadriel crut un instant que ça ne lui plaisait pas du tout. Il finit par lui faire un grand sourire. Un peu rassurée, la jeune femme lui rendit.

C'est magnifique ! Dommage que ces vêtements soient les modèles d'exposition, sinon je les aurais porté volontiers dès ce soir. Je crois qu'après toutes les commandes, on va penser à nous.

Oui, après les commandes... Nous aurons le temps !
Alors au travail !


Rick la retint. Décidemment, à ce rythme, ils ne risquaient pas de terminer.

Non ! Attends ! A ton tour ! Alors tu m'as dit qu'Epson te conseillait une coiffe pour le grand jour. Attend je crois qu'on en a une en stock...

Elle m'a demandée si je comptais en mettre une, oui, c'est exact.

Elle prit la coiffe que lui tendait Rick. C'est vrai qu'avec sa houppelande marron, ça ne rendait pas du tout. Elle s'en ferait sûrement une blanc cassé pour le grand jour.
Elle prit donc ce que Rick lui avait choisi et passa dans l'autre pièce. Elle essaya de se changer rapidement mais elle emmela un bouton dans ses cheveux. Un peu coincée, elle dut se resoudre à appeler Rick.


Mon ange ? Tu pourrais venir m'aider ? J'ai un petit soucis et je suis coincée.

Grâce à l'aide de Rick, elle réussit à sortir du pétrin dans lequel elle s'était mise. Elle perdit un ou deux cheveux dans la bataille, rien de catastrophique. Elle se changea et lui demanda de l'aider à attacher le bustier. Elle repassa dans la boutique et regarda le résultat dans le miroir.
Elle hésitait encore pour les couleurs mais l'ensemble lui plaisait bien.


Tu en penses quoi ? Tu préférerais du vert, j'en suis sûre !

Elle lui sourit d'un sourire jusqu'aux oreilles avant d'éclater de rire.

foulke a écrit:Foulke avait recu un courrier de dame Tiadriel.
Il vint donc chercher sa commande...


Toc toc !

Tiadriel a écrit:Tiadriel finissait la robe du Padre quand elle entendit frapper à la porte. Elle posa son ouvrage précautionneusement et alla ouvrir.

Bonjour mon Père ! Je vois que vous avez reçu mon pigeon, vous m'en voyez ravie. Entrez, je vous en prie.
Par contre, je n'ai pas encore votre col, il faut faudra patienter un peu. Je vais chercher votre robe.


Elle sourit et disparut un instant, le temps de ramener la robe.

La voici, vous m'avez fait part de votre désir de la prendre beige finalement, j'ai fait selon vos souhaits.
Il me semble qu'avec un col marron, cela siérra mieux qu'avec un col beige comme prévu auparavant.
Mais je vais vous montrer avec le modèle de démonstration. Si vous voulez passer à côté pour enfiler la robe.


Elle le laissa aller se changer et sortit pendant ce temps une corde marron ainsi qu'un col. Quand il reparut, elle lui passa le col et la ceinture, puis le plaça devant le miroir.

Voilà ! Qu'en dites-vous ? Il faut que ça tranche un peu au niveau des couleurs, sinon ça fera trop fade.


Rick a écrit:Rick accueillit à son tour le padre. Il avait des commandes à terminer mais plus les jours passaient et plus il se sentait à l'aise dans la fabrication de la nouvelle collection. Il avait déjà fait de nombreuses bottes et capes pour ses clients. Et le stock de peaux que Tia avait été récupéré il y a quinze jours était presque terminé.
Le jeune homme attendait désormais un gros stock de laine. Sa fournisseuse officielle était arrivée en ville, mais n'avait pas eu le temps de passer à la boutique.
Rick regarda Tia s'occuper de son parrain. Il n'y avait pas à dire mais elle était vraiment faite pour ce métier. Il ne regrettait pas son choix de s'être associé à elle. Il sourit en la voyant faire.


Ah ben padre, je trouve qu'ainsi, vous avez un look vraiment magnifique. Cette robe de bure et cette cape vous vont à ravir. Et tout comme Tia, je pense qu'avec le col et la corde pour tenir votre robe se sera parfait...

Mpumalanga a écrit:Le panier rempli de la commande de sa marraine, Mpu remonta tranquillement les rues de Montbrisson pour rejoindre l'échoppe de Tia et Rick. Ils lui avaient proposé de s'associer à eux pour travailler ensemble et l'idée lui plaisait.
En arrivant près de l'échoppe elle entendit des voix et frappa à la porte.

Tia ? Rick ? c'est Mpu je peux rentrer ?

_________________
avatar
Rick
Admin

Nombre de messages : 391
Age : 40
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture de l'échoppe

Message  feu Tiadriel le Jeu 3 Juil - 12:06

Rick a écrit:Rick était en train de faire une autre partie de la commande de Mushtache, lorsqu'il entendit une voix à l'extérieur.

Tia ? Rick ? c'est Mpu je peux rentrer ?

Il se précipita à la porte pour aller lui ouvrir.

Bonjour Mpu ! Heureux de voir que tu ais enfin pris ta décision. Tiens, tu n'as qu'à poser tes affaires là !

Il débarassa une partie de la grande table de travail, afin que leur nouvelle associée puisse s'installer.

Une petite visite de l'atelier s'impose si tu es d'accord !

Rick fit donc visiter la boutique des Ciseaux et de l'Aiguille à Mpu.

Comme tu peux le voir, ici, c'est donc l'endroit où nous recevons les clients. Tu pourras remarquer que nous avons affiché sur les murs, la nouvelle collection afin de les aider un peu dans leurs choix et surtout aussi les prix. En effet, l'une de nos devises est "Un client averti est un client heureux". Il faut que la personne qui entre sache de suite combien vont lui coûter les vêtements. Nos prix comprennent donc le prix d'achat des matières premières ainsi que le salaire quotidien de 25 écus.

Puis, il rajouta en souriant

En plus, ça nous permet à nous de pas nous perdre dans les prix... Laughing :lol:

Rick continua sur sa lancée d'explications.

Il arrive aussi que nous fassions des prix d'amis à ceux qui le méritent vraiment, comme nos fournisseurs, enfin ceux qui consentent à nous faire un prix de départ, et nos amis intimes. Sinon pour les autres, il faut savoir rester ferme et leur expliquer que la qualité se paye.

Rick partit ensuite dans la réserve pour montrer à Mpu, ce qu'ils avaient déjà en stock.

Donc, en général, avec Tia, on dépose notre stock ici et chacun se sert en fonction des commandes qu'il a à faire. D'ailleurs, ici, sur ce parchemin, on note toutes les commandes en cours. Comme tu peux le voir, nous avons donc plusieurs clients à honorer.

Puis, il retourna ensuite dans la pièce principale, vers la table de travail.

Nous avons décidé avec Tia, d'avoir une table de travail proche des clients, au cas où l'un de se pose des questions sur la manière de faire des vêtements.

Rick se tourna vers sa fiancée.

Tia, as-tu autre chose à ajouter à cela ?

Puis, se tournant à nouveau vers leur nouvelle associée

Mpu, des questions ?

Tiadriel a écrit:Tiadriel avait souri en voyant arriver Mpu. Cela lui fit plaisir de la voir. Elle alla lui faire la bise et pendant que Rick, qui avait pris les choses en main, lui faisait faire le tour du propriétaire, elle mit de l'eau à chauffer et prépara une chaise. Elle finissait de faire infuser quelques plantes quand Rick lui demanda si elle avait autre chose à ajouter.
Heureusement qu'elle les avait écouté, enfin surtout lui, pendant qu'elle préparait la tisane.


Je pense que tu lui as dit l'essentiel mon ange.
Mpu, viens t'asseoir un peu. Je t'ai fait une tisane et tu seras plus à l'aise pour nous poser tes éventuelles questions.


Elle lui sourit, la laissa s'asseoir et lui tendit la tisane.

Tu en veux une aussi mon ange ?

Mpumalanga a écrit:Mpu avait écouté avec beaucoup d'attention toutes les explications de Rick. Elle était heureuse de rejoindre ce duo. Elle pris le soin déposer la commande de Gypsie sur l'établi.
Puis suivant Rick qui lui montrait l'atelier elle se dit qu'elle allait être bien là avec eux.
Lorsque Rick eu terminé son discours, qu'elle eu rendu sa bise à Tia, elle accepta de s'assoir.

Bon et bien voilà, je crois que nous voilà associés dit elle en souriant. Elle sorti de sa besace une bouteille bouchée de Lumbrusco. Oui Tia va pour la tisane car dans mon état il me faut que ça dit elle en leur souriant à tous les deux. Mais vous pour trinquer avec moi une petite larme de ce nectar devrait sceller notre association

Elle posa la bouteille et pris la tasse que lui tendait Tia.

Bon là dans mon panier j'ai une robe, une toque et un bustier pour Gypsie. Je lui demande de passer à la boutique ?


Puis Mpu regarda autour d'elle et eu tout à coup une grande envie d'éclater de rire.

Dites moi tout les deux ... la robe ? c'est pour homme ou pour femme ? je sais cela à l'air idiot comme question mais en regardant vos modèles je crois que j'ai confondu

Elle riait toute seule de sa bévue.

Tiadriel a écrit:Ravie que Mpu accepte de s'associer avec eux, elle alla chercher deux verres quand elle lui eut donnée la tisane. Ne posant pas la question à Rick, se doutant qu'il préférerait sûrement un petit verre pour sceller leur association, elle lui en servit un après avoir ouvert la bouteille offerte par Mpu. Elle s'en servit un aussi et tendit le sien à Rick. Elle s'apprêtait à porter un toast quand elle entendit les questions de Mpu.

Bon là dans mon panier j'ai une robe, une toque et un bustier pour Gypsie. Je lui demande de passer à la boutique ?

Elle sourit.

Dites moi tout les deux ... la robe ? c'est pour homme ou pour femme ? je sais cela à l'air idiot comme question mais en regardant vos modèles je crois que j'ai confondu.

Elle rit de bon coeur avec Mpu avant de lui répondre entre deux hocquets.

Oui, je crois que tu as fait une petite erreur, mais qui ne l'aurait pas faite ! Appeler robe, un vêtement pour homme, il fallait oser.
Je crois qu'il va falloir trouver un autre client pour lui la vendre.

Sinon, oui, tu peux demander à Gypsie de passer prendre sa commande ici, pas de soucis.


Elle leva son verre.

Et maintenant que nous avons clarifié les choses, trinquons ! A notre association !!! Quelle soit longue et enrichissante, dans tous les sens du terme !!!
Santé !

Mpumalanga a écrit:Mpu riait de bon coeur.
Bon et bien j'ai plus qu'à la garder pour Koura et notre mariage. Il va juste falloir que je revoie quelques peu les dimensions car marraine n'a pas vraiment la même silhouette que Koura. Ou alors c'est Palo qui va raler parce la robe sera au dessus du genou. Quoique Rick a bien réussi à vendre un vètement de femme à un homme ... il n'y a pas de raison qu'en prenant des cours en accéléré auprés de lui je ne fasse pas pareil mais pas à ma marraine c'est certain.
Laughing

Rick a écrit:Rick prit un des verres tendus par la jeune femme.

Oui que notre association soit longue et enrichissante.

Rick sourit puis ajouta...

Les filles, je crois que vous oublié quelque chose tout de même.

Rick les regarda. Elles semblaient étonnées... Il se dirigea dans l'arrière boutique, puis tendit à Mpu, un jeu de clés.

Je crois que ce serait mieux que tu possèdes un jeu, ainsi, tu n'auras plus besoin de frapper. Celle-ci ouvre la porte principale, celle-ci ouvre la réserve et celle-ci est celle de notre nouvelle taverne. Ce sera une manière pour nous de faire de la publicité plus facilement.

Puis, le jeune homme continua.

D'ailleurs, en parlant de publicité, pour l'instant elle n'a pas fait mouche. C'est dommage, je trouve.

Rick prit les vêtements apportés par Mpu puis se tournant vers elle, il lui demanda.

Je peux regarder ?

Il inspecta le travail...

Tu fais du bon travail, je te félicite. Il y a encore quelques points que tu ne sembles pas encore maîtriser totalement. Mais je suis sûr qu'avec Tia et moi, tu apprendras très rapidement. D'ailleurs, je t'apprendrais sans soucis, les techniques de vente.

Rick réfléchit un instant pour savoir s'il n'avait rien oublié.

Ah si ! Avec Tia nous avons décidé que j'étais en charge de ramener les clients et que c'était elle qui gérait le planning des commandes. Donc, c'est elle qu'il faut que tu vois pour qu'elle te donne du travail. Moi, je m'occupe de la partie fournisseurs et clients. Pour toi, pour l'instant, nous allons t'apprendre toutes nos techniques avant de te mettre plus en avant si tu es d'accord.

Elwë** a écrit:Elwë* avait appris par Rick qu'il y avait désormais une nouvelle associée aux ciseaux et l'aiguille. Elle s'y rendis donc afin de féliciter Mpu, et faire quelques commandes personnelles Cool

Elle frappa a la porte, derrière laquelle elle entendais des éclats de rire et de conversation. Quelqu'un lui dit d'entrer, et elle poussa la porte:


Bonjour à tous! Comment allez vous? Je vous ai amené quelques chose!
Elle fouilla dans son panier et en sortit triomphalement une dizaines de petites brioches toutes chaudes:

Voilà, c'est pour vous! A propos Mpu, félicitation! te voila maintenant membre a part entière de l'échoppe! Very Happy

Elle ajouta ensuite, sortant une feuille de papier ou elle avait inscrit les vetements qui lui faisaient envie:

Je voudrais aussi savoir si vous pouviez me faire une paire de poulaine, un col et des braies? leur demanda t'elle avec son plus beau sourire... J'ai dévalisé un tisserand hier, me voila provisoirement riche 😉

Rick a écrit:Rick accueillit avec le sourire sa fournisseuse personnelle.

Bienvenue Elwë ! Oh des brioches toutes chaudes, quelle délicate intention !

Rick sourit à la jeune femme en voyant sa commande.

Pour les commandes, il n'y a pas de soucis, mais il faut voir avec Tia pour le délai. C'est elle qui gère le planning des commandes. En plus, je vais chez les moines à la fin du week-end et je ne pourrais pas travailler.

J'ai dévalisé un tisserand hier, me voila provisoirement riche !

Rick éclata de rire...

Je confirme en effet, te voilà riche... et moi pauvre... Je n'ai plus d'écus mais pleins de jolies pelotes. Elles attendent sagement dans l'arrière-boutique qu'un client vienne commander.

La veille, Rick avait acheté à la jeune éleveuse, pas moins de 77 pelotes à prix intéressants ainsi que 7 peaux. Toutes ses économies y étaient passées mais ça valait le coup. Grâce à cet arrivage de laine, ils avaient les moyens de faire des vêtements pendant quelques semaines.

Mpumalanga a écrit:Mpu n'eu pas le temps de répondre à Rick que Elwë entrait.

Décidément je sens que je vais être comme un coq en pâte moi ici ou plutôt comme une poule en pâte ... le Coq ici c'est Rick Very Happy

kory a écrit:De retour des joutes, Korydwen passa par l'atelier de son frère. Elle avait reçu une missive, sa jupe et son bustier rouge étaient prêts, il fallait les récupérer.

Il n'était pas tard et des bruits de voix s'échappaient de l'atelier, les rumeurs allaient bon train Mpumalanga avait rejoint le duo de tisserands. Elle resta un moment devant la porte, si Mpumalanga était à l'intérieur, peut-être que Kourandair aussi...Elle n'était pas prête à le revoir et voulait surtout éviter tout scandale dans l'atelier de son frère.

Elle tourna doucement la poignée de la porte, l'entre ouvrit et glissa son regard dans la pièce. Elle le laissa balayer, Rick, Tiadriel, Mpumalanga et Elwë étaient présents. Elle sourit légèrement, se redressa et entra dans la boutique sans faire de bruit, elle ne voulait pas les déranger dans leur discussion et elle n'était pas d'humeur à discuter, elle en avait encore gros sur le coeur suite à sa défaite.

Elle laissa échapper un léger :


Bonjour...Ne vous occupez pas de moi, je vais me débrouiller, rester à votre discussion.

Elle s'approcha néanmoins de la table, ayant oublié de dire quelque chose.

Mpumalanga mes félicitations...Je souhaite à votre famille beaucoup de bonheur et c'est sincère.

Elle sourit, pour sur qu'elle était sincère, elle l'ouvrait beaucoup, elle ne pouvait le nier, cependant certains s'en servaient pour lui faire dire tout et n'importe quoi. Elle inclina légèrement sa tête, laissant les quatre tranquilles. Elle s'approcha du comptoir de l'atelier, sa jupe et son bustier était là, avec une étiquette sur le dessus où était inscrit Korydwen. Elle prit le tout dans ses bras, sortit de sa besace une bourse contenant 265 écus pour le tout. Elle la laissa en évidence sur le comptoir et prit la direction de la sortit, passant à nouveau devant la table.

Bonne fin de journée à vous tous. A une prochaine fois peut-être...

Elle ouvrit la porte et quitta l'atelier sans demander son reste.

Mpumalanga a écrit:Mpu regarda entrer Kory avec un large sourire. Elle était contente de la voir mais vu très vite que Kory n'avait pas envie de faire de commentaires. Elle allait lui répondre pour la remercier de ces paroles gentilles mais elle n'eut pas le temps et Kory était déjà repartie.

Kory l'avait appelé Mpumalanga comme si elle ne la connaissait pas et l'avez vouvoyez.
Mpu porta sa tasse à ses lévres, triste de tout cela.

Il faudra que j'aille voir la voir, je n'aime pas ces disputes et ces conflits permanents dit elle presque à mi-voix un peu pour elle.

Puis plus fort.

Bon je vais vous laisser en reprenant une petite brioche et mordant dedans à belles dents. Il faut que j'aille voir Milo et je voudrais rentrer faire ma lettre à Gypsie pour lui dire de passer chercher sa toque et son bustier. Je les laisse là sur le comptoir. Je reviens tout à l'heure pour vous porter mes stocks et mes ouvrages

Elle se leva, fit une bise à ses amis.

Rick a écrit:Rick sourit à la blague de leur nouvelle collègue. Un coq ! Lui ? C'est vrai qu'en y repensant un peu, il n'avait pas beaucoup d'homme dans son entourage proche. Hormis, son beau-frère Althiof et son parrain Foulke, son entourage proche regroupait essentiellement des femmes : sa fiancée, ses deux soeurs, ses deux amies et témoins au mariage et ses différentes fournisseuses et souvent amies. Ensuite, dans son entourage moins proche, il en comptait un peu plus, mais ce n'était pas pareil, c'était plus des relations plus ou moins professionnelles.

Il était perdu dans ses pensées, lorsque sa soeur entra dans l'atelier. Elle félicita Mpu et Kourandair, par la même occasion, même si celui-ci n'était point dans la pièce, puis fit comme chez elle et prit sa commande. Rick sourit, en la voyant faire. Mais, il n'eut pas le temps de parler, que Kory était repartie. Il avait juste eu le temps de voir son air triste ! Il se demandait ce qu'elle avait et se souvint qu'aujourd'hui elle avait un tournoi de joutes. Son résultat n'avait peut-être pas été au niveau de ses espérances.

Rick n'avait pas eu le temps de la voir pour lui dire au-revoir avant son départ pour les moines, mais il savait qu'il la rencontrerait dans leur nouvelle taverne. Elle faisait partie des clients fidèles et pour cela il lui en était reconnaissant. D'ailleurs, en pensant au stock de la taverne, il repensait aux courriers qu'il venait de recevoir et il sourit. Grâce à ses relations, il allait pouvoir permettre aux Montbrissonnais de manger équilibré pour pas très cher. Et de cela, il en était fier.
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture de l'échoppe

Message  feu Tiadriel le Jeu 3 Juil - 12:17

Tiadriel a écrit:Bon et bien j'ai plus qu'à la garder pour Koura et notre mariage. Il va juste falloir que je revoie quelques peu les dimensions car marraine n'a pas vraiment la même silhouette que Koura. Ou alors c'est Palo qui va raler parce la robe sera au dessus du genou. Quoique Rick a bien réussi à vendre un vètement de femme à un homme ... il n'y a pas de raison qu'en prenant des cours en accéléré auprés de lui je ne fasse pas pareil mais pas à ma marraine c'est certain.

Tiadriel s'imagina sans mal Koura dans une robe à la taille de Gypsie. L'image était très curieuse et très drôle. Quant aux cours accélérés pour vendre des vêtements d'homme à des femmes et vice-versa, Tiadriel n'était pas sûre que cela soit la meilleure solution. Il risquait d'y avoir des réclamations, bien légitimes.

Les filles, je crois que vous oublié quelque chose tout de même.

Tiadriel fronça les sourcils, se demandant ce qu'elles avaient bien pû oublier, puis sourit en voyant Rick tendre un jeu de clés à Mpu. Elle n'avait pas pensé à ça, pour sûr.
Très curieuse, elle aussi du travail de Mpu, elle jetta un oeil en même temps que Rick sur les créations de son amie.


Tu fais du bon travail, je te félicite. Il y a encore quelques points que tu ne sembles pas encore maîtriser totalement. Mais je suis sûr qu'avec Tia et moi, tu apprendras très rapidement. D'ailleurs, je t'apprendrais sans soucis, les techniques de vente.

Oui, ton ouvrage est magnifique Mpu. Et pour ce qui est des techniques de vente, tu peux être sûr qu'il te montrera toutes ses meilleures ficelles.

Elle écoutait Rick parler du l'organisation concernant le démarchage des clients et la gestion des commandes quand Elwë arriva. Elle leur ramenait une jolie surprise, des brioches.

Bonjour Elwë, merci pour cette délicate attention. Elles ont l'air délicieuses.

Elle en prit une et mordit avec plaisir dedans tout en écoutant ce que disait Elwë. Une commande !
Elle attrappa son calepin, pour noter tout ça, puis alla chercher le mètre-ruban.


Je vais prendre tes mesures, Elwë, et dès que c'est prêt, je t'envoie un pigeon.

Elle s'exécuta rapidement, nota le tout et rangea précieusement ces informations.
Kory entra discrètement, prit sa commande et fila rapidement sans leur laisser le temps de réagir. Mpu murmura quelque chose d'incompréhensible puis prit congé.


Au revoir Mpu. Je suis vraiment ravie que tu sois passée et que tu acceptes de travailler avec nous. Embrasses Koura pour moi quand tu le verras.

Elle lui fit la bise et la regarda s'en aller...

milosa a écrit:Milo venait juste de passer à son bureau de parrainages. En ce moment les petits monstres lui prenaient un temps important en plus de ses autres tâches. Ils grandissaient vite et les bêtises avec.

D'ailleurs, une ne tarda pas à pointer le bout de son nez...

Manon et Nat marchaient devant leur maman, qui elle, les regardait avec prudence. Heureusement car le petit coquin de Nat regarda sur les côtés du chemin, les plantes avec attention... Apparemment il avait lui aussi la fibre de l'herbologie comme sa mère. Il s'approcha d'un ortie et Manon le suivait gaiement... Sa petite main était prête à le saisir mais Milo la prit avant que cela n'arrive.


Nat !! Rolling Eyes Non ça pique cette plante ! Ouille ! Aïe ! Tu comprends ?

Les deux petits se mirent à rire et à répéter "Ouïe, Aïe !" en continuant leur chemin. Vraiment les enfants... Laughing

Enfin arrivés devant la porte de l'atelier, Milo toqua à la porte, accompagnée par le tambourinement des coups de ses enfant. Rolling Eyes


Chut ! Ca suffit, ils ont entendu à mon avis mes crapules ! Allez un peu de calme.

Elle les prit par la main, attendant une réponse.

kory a écrit:Korydwen et Matthis était en chemin, Matthis avançait doucement à côté de sa mère, un paquet de missive dans ses mains. Le petit garçon avait une mission à remplir.

Eléa n'était pas là, elle était restée avec Mathilde, elle s'occupait de sa plante qui poussait doucement.

Korydwen arriva en vue de l'atelier, il y avait sa soeur derrière la porte avec Manon et Natanael.


Matthis regarde, ta cousine et ton cousin sont là.

Matthis les regarda et attrapa les braies de sa mère. Il refaisait son timide, c'est vrai qu'il ne les avait rarement vue et il était très impressionnable. Son ours et ses missives dans les bras il avançait doucement.

Il les regarda.


Bonjou' This ! T'appelle quoi !?

Korydwen sourit, et regarda sa soeur.

Bonjour, tu tombes bien..? Matthis a quelque chose pour vous.

milosa a écrit:Alors qu'elle attendait, elle entendit sa soeur et son petit neveu arriver gaiement.

Bonjou' This ! T'appelle quoi !?

Milo sourit à Matthis et s'approcha doucement pour lui faire un bisou alors que Manon et Nat regardaient leur cousin avec curiosité.

Bonjour mon petit Matthis. Alors tu te rappelles de moi ? Ta tata Milosa ?

Les jumeaux commencèrent à leur tou les présentations.


Nat, moi gannd, toi bébé enco', toi féreuh com moua.

Maon é moua... Toi sé qui tu é... Toi Mahis, cousin nous et peti enco'.

Puis, toujours arborant un grand sourire, elle dit bonjour à sa soeur avant que celle ci le fasse à son tour.

Bonjour, tu tombes bien..? Matthis a quelque chose pour vous.

Ah bon ? Tiens, alors qu'as tu à me donner Matthis ?

Milo regarda alors son p'tit neveu tout timide.

kory a écrit:Korydwen sourit et laissa son fils se débrouiller avec ses cousins, il serrait son ours fort dans contre lui et les écouta.

Nat, moi gannd, toi bébé enco', toi féreuh com moua.

Non ! Léa !

Korydwen ne savait pas si son fils avait compris, mais il n'avait pas l'air d'avoir envie de faire comme Natanaël.

Maon é moua... Toi sé qui tu é... Toi Mahis, cousin nous et peti enco'.

Matthis regarda sa cousine et répéta.

This ! Nanananana ! Maman ! Aon et At !

Puis sa tante s'approcha de lui et lui demanda ce qu'il avait à lui donner. Matthis donna son ours à sa maman. Korydwen le récupéra et le regarda faire avec un grand sourire.

Matthis attrapa une missive et la tendit à sa tante.



Tu en lui donnant Matthis posa son doigt sur la bouche et regarda sa tante.

Chuuuuut Léa !

Korydwen sourit et s'approcha de ses deux petits neveux pour les couvrir de baisers. Puis se releva sa soeur.

Oui il faut être discret, Eléa ne doit pas être au courant c'est une surprise...

Rick a écrit:Rick qui venait d'afficher son programme en taverne, entendit des coups frappés à l'atelier. Il se dirigea donc vers la deuxième porte et ouvrit là bas.

Il y trouva ses neveux et nièces ainsi que ses deux soeurs...


Oh ! Bonsoir toute le monde ! Soyez les bienvenus ici...

*Matthis* a écrit:Le petit garçon avait donné sa missive à sa tante. Il se tourna vers sa maman et reprit l'ours dans ses bras.

L'ours sous le bras, le pouce dans la bouche et le reste des missives dans la main, il attendait qu'on ouvre la porte. Il était bien dans son petit manteau, il regardait Manon et Natanaël.

Il se balançait sur ses jambes, lorsqu'il entendit une voix.


Oh ! Bonsoir toute le monde ! Soyez les bienvenus ici...

Soi, nonon i !

Matthis retira son pouce de sa bouche et s'approcha doucement de son oncle, il le regarda avec ses yeux grands ouverts. Puis posa son ours par terre, il prit une missive et la donna à son oncle.

Léa Chuuuuuuuuuut !

Matthis récupéra son ours qui se trouvait par terre et le glissa à nouveau sous son bras, puis retourna vers sa maman. Il avait fini sa mission pour le moment, mais il fallait encore l'affiché à trois endroits l'invitations...

Rick a écrit:Rick vit arriver son neveu avec une lettre qu'il lui tendit.

Merci p'tit bonhomme !

Il prit l'enveloppe et l'ouvrit !

Bien, vous fêtez l'anniversaire d'Eléa, alors je serais là lundi. Il faut venir à quelle heure, Kory ? C'est chez vous ?

Puis se tournant vers Milo...

Comment vas-tu toi ? Et vous deux p'tites crapules ?

Tiadriel a écrit:Tiadriel travaillait sur des bottes pour un client quand elle avait entendu frapper bruyamment à la porte. Elle avait laissé Rick aller ouvrir puis elle entendit vaguement des bruits de conversations. Elle jeta un oeil dans l'atelier et vit que Rick discutait sur le pas de la porte. Mue par la curiosité, elle posa son ouvrage et se décida à aller voir.

Elle poussa gentimment Rick qui prenait toute la place devant la porte et sourit en découvrant tout ce petit monde...


Bonjour, bonjour, quelle bonne surprise ! Vous ne voulez pas entrer un moment ? Il fait encore un peu frais dehors, vous seriez mieux à l'intérieur pour discuter.

Attendant qu'ils se décident, elle sortit et alla embrasser tout ce petit monde, ébouriffant gentillement les cheveux des enfants au passage. Ils grandissaient tellement vite...

kory a écrit:Son fils revenait vers elle, elle le regarda en souriant, il avait bien accompli sa mission de distribution des invitations. Mais il ne semblaient pas très à l'aise, son cousin et sa cousine, l'effrayant quelque peu. Il ne les connaissait pas, et puis ils étaient deux et plus grands que lui. Lui il était tout seul, Eléa n'était pas là.

Korydwen regarda son frère et leva les yeux au ciel suite à sa question, mais quelle andouille, il n'avait pas lu la missive entièrement...Elle sourit certes ils n'avaient pas mis d'heure, mais la lieu y était bien.

Rick...Si tu lisais l'invitation au lieu de me poser des questions bêtes...le "je vous attends dans la salle des fêtes" devrait te mettre la puce à l'oreille non ? A moins que la salle des fêtes soit une annexe de chez moi...Ou alors peut-être que tu pensais à la salle des fêtes du chateau de Cournon, ou de Neschers ?

Korydwen éclata de rire, en regardant son frère.

Il n'y a pas d'heure exact...Je pense passer la journée dans la salle des fêtes, avec la préparation, même si Milo nous la prête et Azdrine prépare quelques animations...Il reste le problème de la nourriture et des boissons. Alors vous venez quand vous pouvez.

Puis Tiadriel sortit de l'atelier, Korydwen grimaça, elle sentit une petite main qui serrait d'avantage ses braies. Elle posa une main sur l'épaule de son fils...Une fois qu'il connaîtra tout ce monde il sera plus à l'aise.

Bonjour, bonjour, quelle bonne surprise ! Vous ne voulez pas entrer un moment ? Il fait encore un peu frais dehors, vous seriez mieux à l'intérieur pour discuter.

Un court instant alors Tia, j'ai encore du travail à faire avec le fiston. Je crois d'ailleurs que j'ai une cape à récupérer...

Tiadriel a écrit:Un court instant alors Tia, j'ai encore du travail à faire avec le fiston. Je crois d'ailleurs que j'ai une cape à récupérer...

Tiadriel sourit à Kory, elle avait noté la réaction de Matthis. Tout ce monde devait l'intimider un peu. Elle s'agenouilla à hauteur du petit garçon et lui sourit.

Bonjour Matthis, il est mignon ton ours. Tu veux bien me dire comment il s'appelle ?
Moi, je m'appelle Tia. J'avais un ours un peu comme le tien quand j'étais petite. Il s'appelait Nounours.
Alors tu es en mission avec ta maman ? ça doit être important. Promis, je ne dirais rien.


Elle mit un doigt sur sa bouche et lui fit un clin d'oeil avant de se relever et d'inviter tout ce petit monde à l'intérieur, se demandant où elle avait rangé la cape pour Kory.

*Matthis* a écrit:Une Dame s'approcha de lui, il la reconnaissait, c'était Tata Tiadriel, elle avait voyagé avec lui pour aller chercher un loup. Matthis ne savait pas ce que c'était un loup et il ne l'avait pas vue le loup. Pourtant l'autre jour au dispensaire, sa maman lui avait dit qu'il y avait un loup. Mais il ne l'avait pas vue, il n'avait vue que des grandes personnes. Même que ce jour-là, il y avait beaucoup trop de monde chez sa maman.

Bonjour Matthis, il est mignon ton ours. Tu veux bien me dire comment il s'appelle ?
Moi, je m'appelle Tia. J'avais un ours un peu comme le tien quand j'étais petite. Il s'appelait Nounours.
Alors tu es en mission avec ta maman ? ça doit être important. Promis, je ne dirais rien.


Il l'écouta et commença à lui faire un léger sourire. Puis il posa ses parchemins dans l'herbe fraîche et lui dit.

This !

Il posa sa main libre sur son ventre, puis pointa sa main vers Tiadriel et lui dit.

Tati Tia !

Puis il regarda son nom et finit par le montrer à tiadriel.

Nou's !

Matthis le posa ensuite par terre, Tiadriel lui avait parlé de mission, sa maman lui avait expliqué à la maison ce que c'était une mission. Depuis plusieurs jours, elle lui en donnait. Il grandissait.

Ninnisai Léa ! Chuuuuuut !

Il la regarda, puis il attrapa ses missives, et suivit sa tante passant devant les jumeaux qui l'avaient traité de petit. Il leur tira la langue et commença à leur dire.

bleblsblsblblblblblb Missiiiiiiiiion This ! Na !

Puis il regarda l'intérieur de l'atelier.

willeod a écrit:Willéod arriva devant le magasin de Rick et Tia…Il avait envoyé il y a quelques jours, un pigeon à Tia pour une commande de botte, ce sur quoi elle lui avait répondu positivement à sa demande…

Il frappa à la porte et rentra tout timidement…Tia était là, mais elle avait l’air un peu occupée…alors il se mit dans un coin en attendant…Sans faire de bruit pour ne pas déranger…..
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture de l'échoppe

Message  feu Tiadriel le Jeu 3 Juil - 12:42

Tiadriel a écrit:Tiadriel avait écouté le petit garçon lui présenter son ours et lui parler de sa mission secrète pour l'anniversaire de sa soeur. Il était trop mignon lui aussi.

Une fois tout le monde à l'intérieur, Tiadriel sortit des biscuits maison pour le goûter et en donna un à chacun des enfants après avoir poussé ce qui se trouvait sur la table et les y avoir assis sur des chaises. Elle leur donna un petit verre de jus de fruits à chacun.


Bon appétit les enfants !

Puis elle se tourna vers Kory.

Je vais chercher ta cape, juste le temps de la sortir de l'endroit où elle est cachée.

Elle lui fit un clin d'oeil et s'éclipsa derrière. Elle farfouilla un instant. C'était bizarre qu'elle ne la retrouve pas de suite, d'habitude tout était bien rangé. Puis, elle se souvint. Elle l'avait déplacée deux jours auparavant pour y faire une retouche.
Elle revint dans la boutique et déplia la cape d'un rouge éclatant pour la montrer à Kory.


Voilà ! De quoi faire concurrence au Petit Chaperon Rouge !

Elle sourit, s'étant elle-même déguisée en Petit Chaperon au dernier Bal chez Tante Ermeline.
Elle replia la cape soigneusement et l'emballa dans du papier avant de la donner à Kory. Elle prit la bourse que Kory lui tendait et la remercia.


Merci pour cette commande ! Je te tiens au courant pour la suite.

Tiadriel vit ensuite entrer Willeod. Elle en conclut qu'il avait du recevoir son pigeon. Elle s'excusa auprès de Kory, Milo et les enfants et alla le saluer.

Bonjour Will ! Heureuse de te voir. Tu vas bien ? Tu es venu pour tes bottes ?
C'est Rick qui les a rangées. Je vais lui demander d'aller te les chercher. Mais je t'en prie, fais un tour dans la boutique en attendant, ne reste pas à l'écart. Personne ne va te manger.


Elle lui fit un clin d'oeil avant de rejoindre Rick et de lui murmurer à l'oreille.

Mon ange, Will est venu récupérer ses bottes, tu veux bien aller les lui chercher, s'il te plait ?

Rick a écrit:Rick regarda tendrement Tiadriel faire avec Matthis. Elle était vraiment adorable et elle semblait savoir y faire avec son neveu.

Rick...Si tu lisais l'invitation au lieu de me poser des questions bêtes...le "je vous attends dans la salle des fêtes" devrait te mettre la puce à l'oreille non ? A moins que la salle des fêtes soit une annexe de chez moi...Ou alors peut-être que tu pensais à la salle des fêtes du chateau de Cournon, ou de Neschers ?

Je suis désolé, ch'tite soeur ! Tu as raison, je ne suis pas allé jusqu'au bout du message... Mais lundi je serais à tes côtés et à ceux de ta fille pour fêter ses deux ans...

Rick venait de se faire prendre en faute et il se sentait gêné. Mais, peut-être était-ce dû au stress qui montait petit à petit. Il y avait ce poste convoité qui l'attirait et lui faisait peur en même temps. Et puis et surtout, il y avait ce crieur public qui venait d'annoncer la levée de ban. Il savait ce que ça signifiait pour sa soeur et Althiof, Kory lui avait expliqué plusieurs fois déjà. Il savait aussi qu'il ne pouvait rien contre ça. Il ne voulait pas montrer sa tristesse ni à sa soeur ni à sa fiancée. L'anniversaire d'Eléa serait en quelque sorte une petite fête d'adieu avant des retrouvailles magnifiques.

Rick avait tremblé lorsque Tia, qui n'était alors qu'une amie était à la guerre. Elle, elle ne s'y rendrait plus car par amour pour lui, elle avait renoncé à sa famille spirituelle. Mais il y avait toujours Kory, Al et sorcière qui pouvaient à tout moment partir et cela l'inquiétait beaucoup.

Totalement perdu dans ses pensées, il ne vit pas Tia s'absenter pour donner la cape à Kory. Il ne vit pas non plus Willéod entrer et demander si ses bottes étaient prêtes. Ce n'est que le murmure de sa fiancée dans son oreille qui le reconnecta à la réalité...


Mon ange, Will est venu récupérer ses bottes, tu veux bien aller les lui chercher, s'il te plait ?

Hein ! Pardon ? Ah oui j'y vais de ce pas... Bonjour Will...

Rick s'éclipsa dans l'arrière-boutique et revint avec une paire de bottes noires en pointure 43 1/3 conformes à la commande du client.

Tenez Willéod ! Vous voulez les essayer ?

willeod a écrit:Bonjour Will ! Heureuse de te voir. Tu vas bien ? Tu es venu pour tes bottes ?
C'est Rick qui les a rangées. Je vais lui demander d'aller te les chercher. Mais je t'en prie, fais un tour dans la boutique en attendant, ne reste pas à l'écart. Personne ne va te manger.


Bonjour Tia !! Je vais bien merci et toi ? Oui je viens bien pour cela !
Willéod suivant les dires de Tia commença à visiter la boutique...

Hein ! Pardon ? Ah oui j'y vais de ce pas... Bonjour Will...

Willéod eu à peine le temps de répondre que Rick était déjà parti chercher les bottes !
Il revint avec la commande quelques instant plus tard, le temps pour Will de repérer en vitrine un mantel noir également qui lui plaisait bien...

Tenez Willéod ! Vous voulez les essayer ?

Elles sont superbes !! En espérant qu’elles m’aillent...Mais il n'y a pas de raison...

Will essaya les bottes...Parfait...Il se sentait super bien dedans !!

Impeccable Rick !!Du super boulot !! C'est vraiment ce que je voulais !!
Je vous dois combien ?

kory a écrit:Korydwen récupéra sa cape en souriant. Elle l'a déposa dans sa besace et regarda son fils manger. Ils leur faudraient bientôt reprendre leur travail.

Ils avaient encore beaucoup de chose à faire dans un laps de temps assez court. Le levé de Ban du roi avait été annoncé, celui du Duc finirait bien par arriver et celui de son Suzerain aussi...Autant dire que son temps à Montbrison était compté.

Son frère serait là, pour l'anniversaire. Il devait être au courant lui aussi pour le Ban, Korydwen s'en fichait, il n'avait rien à dire. De toute façon son choix serait vite fait...

Taper sur quelques bretons ou autres ça lui changerait les idées et puis jamais elle n'avait eu l'occasion de le faire. Ses vassaux Ptitoliv et Sunburn étaient déjà là-bas...Il fallait les rejoindre.

Elle le laissa s'occuper de messire Willeod, puis elle s'approcha de son frère, Milosa était dans les parages mais très discrète. Tiadriel était là aussi.


Bien, nous allons vous laisser, nous avons encore deux, trois petites choses à faire...Avant lundi.

Elle les embrassa sur les deux joues, attendit que son fils termine son gâteau et qu'il la rejoigne... Elle quitta l'atelier et se dirigea vers le panneau d'affichage du village.

milosa a écrit:Milo prit l'invitation des mains du petit Matthis en souriant et en se mettant à sa hauteur.

Oh, merci c'est gentil, mon grand !

Elle parcourut la missive des yeux et s'adressa à sa soeur par dessus la tête de son neveu. On voyait à son visage qu'elle était contente de cette fête dédiée à sa nièce. Il était vrai que cela faisait un moment que toute la famille ne s'était pas réunie pour une joyeuse occasion.

Deux ans ! Que le temps passe vite ! En tout cas ce sera vraiment l'idéal pour se retrouver en famille et passer un bon moment.

Rick vint enfin leur ouvrir et les saluer, suivi peu de temps après par Tia et Will.
Toute heureuse qu'elle était, Milo fit de grosses bises à tous ses proches et les suivit dans l'atelier. Un peu occupée à calmer ses garnements elle ne suivit pas toute la conversation et, lorsque sa soeur décida de partir, fut surprise de ce départ rapide.


Oh, tu pars déjà ? En tout cas, magnifique travail que cette nouvelle cape ! Elle t'ira à ravir.

Puis elle embrassa Kory et Matthis affectueusement et leur fit signe de la main en les regardant partir. Elle retourna près de Tia, Rick étant occupé avec Willeod.

Vous faites vraiment du bel ouvrage, Rick et toi ! D'ailleurs je venais vous voir pour que vous me fassiez une ceinture. Est-ce possible ? Vous n'avez pas trop de commandes en cours ?

Elle lança à la suite un grand sourire, pensant à ce que cela donnerait avec sa nouvelle houpellande. Puis elle jeta un oeil sur Manon et Nat qui jouaient avec les pelotes de laine. Elle leva les yeux au ciel.... Rolling Eyes

Ah lalalala.... !!

mushtache a écrit:Dame mushtache passait par là.

Elle était tellement contente de ses achats et se trouvait plutôt jolie grâce aux vêtements qu'elle avait achetés ici.

De plus Sieur Rick lui avait présenté Sieur Flaxous et ce dernier l'accompagnait au mariage des bienheureux Rick et Tiadrel qui avait lieu dans un peu plus d'un mois.
Comme Sieur Flaxous venait de passer un nouveau printemps cette semaine, Dame Mushtache avait voulu participer à sa façon et en offrant le tissu pour le gilet de sieur Flaxous.

Elle hésitait encore et imaginait Sieur Flaxous tout habillé de pieds en cape.
Ainsi elle le voyait ainsi :


Elle hésitait entre le tissu bleu et le tissu vert car elle se disait que s'il devait attendre longtemps peut-être qu'habillé tout en bleu lui irait mieux. Cependant elle le voyait si bien en vert.
Décidemment, elle hésitait énormément.

Rick a écrit:Rick était en train de s'occuper de Will et de ses bottes.

Alors, Will, cela te fait 85 écus pour cette magnifique paire de bottes noires ! Je trouve qu'elles te vont vraiment à ravir !

Tiadriel avait vraiment fait un travail admirable une fois de plus ! Puis, le jeune homme se tourna vers sa soeur Milosa qui lui demandait des renseignements pour une ceinture !

Alors ch'tite quiche ! Il est vrai qu'en ce moment, avec le travail de Tia sur les remparts, c'est un peu gênant car il n'y a que moi qui travaille !

Cela faisait une éternité que Mpu ne s'était pas présenté à l'atelier, mais il savait que la jeune femme convolait en justes noces à la fin de la semaine, et il comprennait qu'elle ait d'autres choses à faire que de s'occuper de son échoppe !

Donc, tu veux une ceinture ? Tu la veux pour quand ?

Rick regardait en même temps son carnet de commande !

Alors, j'ai un chapeau, trois paires de braies et une nouvelle paire de bottes déjà en commandes et toi tu veux une ceinture ! Bon, je peux rien te promettre avant la fin de la semaine ! ça te convient ?

Puis se tournant vers Tiadriel il lui dit

Jolie Tia, nous n'avons que ça en commande ? Je n'ai rien oublié ?

Il ne savait plus où il en était exactement et s'il avait dit à sa fiancée toutes les commandes reçues. Grâce au réseau qu'ils avaient réussi à tisser, le nombre de laine et de peaux ne désemplissait et ils réussissaient toujours à avoir un stock suffisant de matière première. En plus, une de leurs amies très proches, leur avait dit qu'elle en raménerait prochainement d'un de ses voyages.

Rick vit entrer sa fournisseuse Dame Mushtache. Il y a peu, il lui avait présenté son ami Flaxous qui était seul pour se rendre à leur mariage. Le courant avait semblé passer entre les deux personnes et le jeune tisserand en était heureux. Il s'excusa donc auprès de sa fiancée et de sa soeur et avança donc en direction de la Dame.

Bonsoir Mushtache ! Heureux de vous voir à nouveau ici ! Vous venez nous apporter un peu de laine ou de peaux ? Ou vous préférez nous voir pour autre chose ?

flaxous a écrit:Flaxous entra dans la boutique pour récupérer son gilet mais il n'était toujours pas fixé sur de la couleur.
En entrant il vit dame Mushtache

Bonjour dame mushtache, comment allez vous? c'est gentil de venir m'aider dans mes choix.
Flaxous était très content qu'elle se soit déplacée pour l'aider.
Il examina les modèles que dame mushtache avait préparé.
Tout en réfléchissant il vit rick s'activer dans l'arrière boutique

Bonjour mon ami, comment vas tu?
Je te sudgère d'engager dame mushtache comme styliste, elle marie très bien les couleurs Very Happy
Il se retourna vers dame mushtache :
gente dame, je porterai donc du vert, je n'aurai pu moi m^me faire un meilleur choix.
puis il dit à rick :
maintenant tu sais quelles seront mes futures commandes enfin quand j''aurai découpé mes vaches en carcasses Laughing

milosa a écrit:Milo se retourna en entandant Rick lui parler.

Donc, tu veux une ceinture ? Tu la veux pour quand ?

Oui une jolie ceinture Rick Very Happy J'ai reflechi et je préfére, plutôt que le bustier. Enfin Laurent préfére aussi Laughing

Elle l'écouta énumérer ses commandes. C'est sur il ne manquait pas de travail ! 😉


Alors, j'ai un chapeau, trois paires de braies et une nouvelle paire de bottes déjà en commandes et toi tu veux une ceinture ! Bon, je peux rien te promettre avant la fin de la semaine ! ça te convient ?

Oui, oui pas de soucis, je ne suis pas pressée. Merci grand frère ! Very Happy

Elle lui fit un baiser et puis salua Tia.

Bon allez je vous laisse à vos commandes ! Je vois que vous êtes surchargés et je le suis un peu aussi ! A bientot Rickoukou ! Bye Tia 😉

Elle sourit aux nouveaux arrivants, leur disant bonjour et repartit calmement avec ses enfants qui s'étaient bien emmêlés dans les pelotes Laughing
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture de l'échoppe

Message  feu Tiadriel le Jeu 3 Juil - 13:48

mushtache a écrit:Alors qu'elle réfléchissait toujours sur le tissu du gilet Dame Mushtache aperçu Sieur Rick qui était en grande discusion avec sa fiancée et sa soeur venir vers elle.

Bonjour Sieur Rick, je venais en fait aider Sieur Flaxous à choisir la couleur du tissu de son gilet.
Cela étant, j'ai effectivement de la laine et des peaux de coté pour vous.


A ce moment là, la porte s'ouvrit et Sieur Flaxous entra, et Sieur Rick s'effaça à nouveau dans l'arrière boutique où sa soeur l'attendait.
Dame Mushtache se sentait émue à la vue de Sieur Flaxous mais essaya de n'en rien montrer. Ce dernier se dirigea vers elle et la remercia d'être venue l'aider à choisir. Elle tenta tant bien que mal de na pas trop rougir et lui montra pour ce faire alors ce à quoi elle avait pensé. Sieur Flaxous paru enchanté. Il interpella alors Sieur Rick dans l'arrière boutique pour lui dire qu'il devrait engager Dame Mushtache comme styliste. Dame Mushtache senti son visage devenir écarlate. Elle balbutia :


Je ne sais, je ne crois pas ... en fait, je m'excuse Sieur Flaxous de ma hardiesse, je crois que j'étais juste inspirée... pardon, je ne sais plus, pas ce qui m'a pris, ...excusez moi.

Sieur Flaxous se tourna alors vers elle pour lui faire part de son choix de la couleur verte, elle souria car c'était ce qu'elle avait trouvé de mieux et cela l'aida à se resaisir. Lorsque Sieur Flaxous se tourna à nouveau vers Sieur Rick pour lui dire quelles seraient ces futures commandes, elle était redevenue elle-même et revint au sujet de discussion d'avant l'entrée de Sieur Flaxous.

A ce propos, Sieur Rick, j'ai plein de laine et de peaux, est-ce que si je continue à vous les vendre à un tarif avantageux, Sieur Flaxous pourrait profiter du prix atelier pour ses futurs achats ?

Dame Mushtache regretta presque immédiatement ses propos, car elle se demanda ce que Sieur Flaxous allait en penser, mais elle voulait qu'il soit à son avantage au mariage de Rick et Tiadrel. Elle espérait que Sieur Flaxous n'y verrait rien de mal. Après tout ses revenus lui suffisaient pour étudier en toute quiétude, elle pouvait se passer d'un ou deux cours sans que cela n'influe sur ses revenus. Et puis elle se demandait si spécialement pour le mariage, elle ne prendrait pas une coiffe aussi, ce serait un peu plus de cours en moins mais peu importait, les mariages sont des choses plus importantes.

Rick a écrit:Rick discutait avec Mushtache.

Bonjour Sieur Rick, je venais en fait aider Sieur Flaxous à choisir la couleur du tissu de son gilet.
Cela étant, j'ai effectivement de la laine et des peaux de coté pour vous.


Parfait, Mushtache ! Il va sans dire que je suis preneur ! Attendez moi là, je vais chercher les écus.

Rick partit donc en direction de l'arrière-boutique et salua sa soeur au passage qui prennait congés.

A bientôt ch'tite quiche !

Rick était encore dans l'arrière-boutique lorsqu'il entendit une voix familière

Bonjour mon ami, comment vas tu ? Je te suggère d'engager Dame Mushtache comme styliste, elle marie très bien les couleurs.

Rick sourit en reconnaissant la voix de son ami. Il était amusant que tous les deux soient là en même temps.

Et bien Flaxous, je vais y réfléchir à ta proposition. Mais même si elle est douée, je ne suis pas le seul décisionnaire, nous sommes trois et en plus, elle n'est pas tisserande. Mais je garde ton conseil en mémoire, au cas où !

Rick paya sa fournisseuse et récupéra les 15 peaux et les 14 pelotes qu'elle avait apporté. Il sentait la jeune femme très émue, qu'elle balbutiait un peu. Cela fit rire le jeune tisserand.

A ce propos, Sieur Rick, j'ai plein de laine et de peaux, est-ce que si je continue à vous les vendre à un tarif avantageux, Sieur Flaxous pourrait profiter du prix atelier pour ses futurs achats ?

Puisque vous nous le demander, nous lui ferons donc les prix réservés à nos fournisseurs. Le fournisseur peut en effet octroyer son privilège à la personne de son choix.

Rick fit un clin d'oeil discret à son ami. Il avait vraiment de la chance d'avoir rencontré de manière plus ou moins arrangée, cette jeune femme.

En tout cas, Mushtache, je vous remercie de vous montrer si sympathique envers mon ami, et de l'aider en lui donnant un coup de pouce. Vous allez nous le changer, notre éleveur de vaches. Au fait, ça me gêne beaucoup que vous m'appeliez Sieur Rick. Mes amis, me nomment juste par mon prénom alors faites donc ainsi, svp !

Grâce aux essais qu'il venait de faire en compagnie de la jeune femme, Flaxous avait une idée précise de ce qu'il voulait. Un mantel, un col, une cape.

Pas de soucis, Flaxous, tu me tiens au courant dès que tu veux la suite.

Mpumalanga a écrit:Mpu poussa la porte de l'atelier chargée de toutes ses affaires.

Oh mais c'est qu'il y a du monde. Bonjour à tous.

Elle posa délicatement sa robe de mariée sur son établi puis se retournant vers ses amis.

Et bien voilà je crois que cette fois c'est la bonne, je viens de terminer ma robe pour demain j'ai bien cru que je n'y arriverai pas et Koura qui voulait absolument savoir comment elle était dit elle en riant. Puis s'approchant de Milo qui partait avec les enfants qu'elle embrassa tendrement.

Milo j'allais venir te voir. Tu veux bien m'aider à me préparer demain ? je suis un peu fébrile et de te savoir près de moi sera un immense bonheur.

Tiadriel a écrit:Tiadriel sourit à Willeod, elle ne s'était pas trompée sur le motif de sa venue.

Bonjour Tia !! Je vais bien merci et toi ? Oui je viens bien pour cela !

Juste le temps de lui répondre après avoir averti Rick que celui-ci revenait avec les bottes.

Je vais très bien merci. Je vous laisse régler les détails tous les deux.

Elle dit ensuite au revoir à Kory et Matthis. Ils avaient encore plein de choses à faire pour l'anniversaire d'Eléa. Deux ans, elle devenait presque une grande. Cela laissa Tiadriel un instant pensive.

Bien, nous allons vous laisser, nous avons encore deux, trois petites choses à faire...Avant lundi.

Au revoir tous les deux, à lundi alors.

Elle sourit ensuite à Milo qui essayait de tenir ses deux petits "monstres".

Tes enfants grandissent bien, ça ne doit pas être facile tous les jours avec deux petits polissons...

Vous faites vraiment du bel ouvrage, Rick et toi ! D'ailleurs je venais vous voir pour que vous me fassiez une ceinture. Est-ce possible ? Vous n'avez pas trop de commandes en cours ?

Merci pour le compliment, je suis ravie que notre travail te plaise. D'ailleurs cette houppelande te sied à ravir.
Une ceinture, oui, oui, c'est pos...


Elle éclata de rire au milieu de sa phrase. Nat et Manon venaient de semer la zizanie dans le stock des pelotes, mais ils étaient trop mignons pour que la jeune femme se mette en colère.

Ah lalalala.... !!

Oui, les enfants... Un instant d'inattention et hop, une bêtise. Mais ne t'inquiète pas, Inuki m'a fait pire que ça !
Excuses-moi un instant.


Elle laissa Rick prendre la commande de Milo et rejoignit les enfants pour leur demander de ranger un peu et les aider. Elle les chatouilla au passage, prenant plaisir à passer un peu de temps avec eux.

Elle n'avait pas écouté la moitié de ce qu'avait dit Rick à Milosa. Et quand celui-ci lui posa une question, elle était bien embêtée pour y répondre.


Jolie Tia, nous n'avons que ça en commande ? Je n'ai rien oublié ?

Heu...

Finalement, elle n'eut pas besoin de répondre et elle dit au revoir à Milo qui était satisfaite du délai pour sa ceinture. Mustache entra suivit peu après par Flaxous, puis Mpu. C'était animé aujourd'hui.

Tiadriel salua tout le monde. Elle était heureuse de croiser Mushtache et Flaxous qui étaient plus que discrets au village. Elle s'approcha ensuite de l'établi où Mpu avait posé sa robe pour y jeter un coup d'oeil. Elle n'avait pu résister à la tentation. Elle était elle-même en train de confectionner sa future robe, mais elle se cachait de Rick pour qu'il ne la voit pas avant le grand jour.

willeod a écrit:Alors, Will, cela te fait 85 écus pour cette magnifique paire de bottes noires ! Je trouve qu'elles te vont vraiment à ravir !

Merci beaucoup Rick ! Elles sont vraiment bien !!

Il régla sa note et repartit tout content de son nouvel achat...Il reviendra un peu plus tard, surtout quand sa bourse sera plus remplie, pour acheter un mantel noir qu'il avait repéré !!

flaxous a écrit:
A ce propos, Sieur Rick, j'ai plein de laine et de peaux, est-ce que si je continue à vous les vendre à un tarif avantageux, Sieur Flaxous pourrait profiter du prix atelier pour ses futurs achats ?

Les paroles de dame Mushtache avaient profondément touché flaxous il était très ému de la générosité dont faisait preuve dame Mushtache a son égard.

Je vous remercie de votre généreuse offre dame mushtache. Si je puis faire quoi que se soit pour vous.

Flaxous salua les personnes présentes avant de regagner sa chaumière

mushtache a écrit:Dame Mushtache avait rougi, une fois de plus, à la remarque de Sieur Flaxous


Je vous remercie de votre généreuse offre dame mushtache. Si je puis faire quoi que se soit pour vous.

Naturellement, elle balbutia, un

ce n'est rien, je vous en prie,

bref quelque chose de peu clair.

Elle s'en était allée ensuite, non s'en avoir remercié Sieur Rick, pardon Rick, et lui avoir parlé de l'éventuelle coiffe qu'elle mettrait bien à son mariage.

Elle avait plein de projets en tête, comme celui de déménager plus près du centre ville, elle allait devoir passer au cadastre, et puis elle avait reçu une missive du recteur lui demandant de donner des cours. Ensuite, il y avait Rick qui allait surement devenir Maire et qui lui avait demandé sa présence au Conseil Municipal. Tout cela et Sieur Flaxous qui devait l'accompagner au mariage de Rick et Tiadrel chamboulaient fort son emploi du temps dans les semaines à venir.
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture de l'échoppe

Message  feu Tiadriel le Jeu 3 Juil - 13:49

mushtache a écrit:Dame Mushtache venait se rendre en ville pour ravitailler sa boulangerie et vendre les produits de sa ferme.
Durant son périple de la journée, elle avait récupéré 75 sacs de farine et 40 stères de bois pour sa boulangerie, à la mairie.
Elle avait de nombreuses peaux, laines et même des légumes à vendre.
Elle s'était donc rendu à la taverne de Rick et Tiadrel attenante à la boutique, la trouvant vide. Elle y avait retrouvé Rick et Tiadrel et même Flaxous.
Flaxous lui-même venait vendre sa viande. Il voulait se faire un petit pécule pour tout dépenser ensuite chez Rick et Tiadrel en vêtements, pour être présentable à leur mariage.
Rick et Tiadrel avait laissé à Dame Mushtache et Sieur Flaxous leur taverne en garde, mais las de les attendre et tenant à être en pleine forme pour le jeu du muguet, ils s'en étaient allés, non s'en avoir laissé un mot pour indiquer leur intention de repasser le lendemain, pour les vêtements et pour prendre tout ce que Dame Mushtache n'avait pu emmener avec elle.
Sieur Flaxous avait raccompagné Dame Mushtache chez elle lui portant quelques sacs.
Ils avaient discuté de son prochain déménagement et convenu que dès le lendemain, ils porteraient le surplus des sacs à la maison voisine de Flaxous dont Mushtache était devenue l'heureuse propriétaire, il y'a peu, mais qu'elle n'habitait point encore. Flaxous lui ferait faire un tour de sa propre demeure à cette occasion.
Ainsi, le lendemain, Dame Mushtache se rendit-elle chez Rick et TIadrel.

Elle entra dans la boutique et s'avança.
Elle aperçu Rick
.

Bonjour Rick.
Je viens récupérer tout ce que j'ai laissé dans la taverne hier soir.


Là, elle se mit à rougir car Rick la regardait en riant.

et passer commande d'une coiffe pour votre mariage.

flaxous a écrit:Flaxous arriva dans la boutique et dame Miushtache y était déjà. Il l'avait apperçue un peu plus tot dans l'après midi devant sa nouvelle demeure.
Flaxous atella sa charette à uen de ses vaches, ce qui serait bien plus pratique pour pourter les sacs restant puis pris la route de l'atelier.


Me voilà, La charette est prête. Rick il faudrait que toi ou tia me confectionne une cape si possible. C'ets pour vous faire hoeur lors de votre mariage.

Il se dirigea ensuite vers la réserve où étaient entreposées les sacs de farine. Il commença à les transporter sur sa charette

Rick a écrit:Rick venait tout juste de pénétrer dans son atelier, lorsque la petite clochette qu'il avait installé sur la porte, se mit à tinter. Il se rendit donc dans la boutique et vit que c'était Mushtache qui entrait.

Bonjour Rick.
Je viens récupérer tout ce que j'ai laissé dans la taverne hier soir.


Rick se mit à rire en se demandant si elle n'avait laissé que des sacs ou si elle n'avait pas laissé de choses compromettantes. D'ailleurs, il ne s'était peut-être pas trompé car la jeune femme se mit à rougir. C'est à ce moment là que la cloche se remit à sonner et ce fut au tour de Flaxous d'entrer dans la boutique. Il s'était montré prévoyant et était venu avec sa charette et un boeuf.

Rick leur montra l'endroit où la farine attendait. Puis, il décida de donner un coup de main à Flaxous pour charger tout cela. A deux, ils n'en eurent pas pour très longtemps. Une fois terminée, Flaxous annonça qu'il était prêt.


Me voilà, La charette est prête. Rick il faudrait que toi ou Tia me confectionnait une cape si possible. C'est pour vous faire honneur lors de votre mariage.

Rick nota la commande de son ami. Il s'apprêtait à ranger son calepin, lorsque Mushtache rajouta.

et passer commande d'une coiffe pour votre mariage !

Bien Mushtache et Flaxous, je vais voir avec Tia pour qu'on vous fasse cela. Donc il vous en coûtera 80 écus pour la coiffe et 180 pour la cape, mes amis.

Rick préférait toujours que le client soit au courant du prix avant d'acheter le produit.

willeod a écrit:De bon heure ce matin, Willéod se rendit au magasin de Rick et Tia…Il devait récupérer maintenant un mantel qu’il avait commandé…Tia s’en était occupé, et elle lui avait envoyé un pigeon pour lui informer qu’il serait prêt aujourd’hui…
Il rentra donc…

Bonjour Rick !! Comment va ? Tia est elle là ? Je viens chercher le mantel que je vous avais commandé !!

Rick a écrit:Rick venait tout juste de répondre à ses deux clients, qu'il vit arriver Will.

Bonjour Rick !! Comment va ? Tia est elle là ? Je viens chercher le mantel que je vous avais commandé !!

Bonjour Will ! Tia vient de partir sur le marché, car elle pensait te trouver. Je pense que tu trouveras ton mantel sur le marché, et ma fiancée au bout des manches.... Laughing Laughing

Rick sourit en disant cela.

mushtache a écrit:Alors que Dame Mushtache venait d'arriver dans la boutique et discutait avec Rick, Sieur Flaxous entra, se souvenant fort bien de ce qu'ils avaient convenu la veille et ayant une l'idée excellentissime de prendre sa charette tirée par une de ses vaches afin de transporter la farine et le bois que Dame Mushtache avait récupérés.

Lui et Rick chargèrent la charrette avec les sacs. Elle les aurait bien aider mais voilà, ils ne la laissèrent pas faire. Alors, Dame Mushtache les regarda faire. En fait, plus exactement, elle regardait Sieur Flaxous. Elle pu ainsi se rendre compte que non seulement il était bien bâti comme elle s'en était déjà rendu compte lors du jeu du 1er mai, où il avait fini à l'eau mais qu'en plus, c'était de véritables muscles. Pauvre Rick, il ne tenait pas la comparaison (aux yeux de Dame Mushtache) avec Flaxous. Il faut dire que Flaxous en tant que boucher et éleveur avait par là même des occupations plus physique que Rick (même si le métier de Tisserand est un bien beau métier).
Elle aurait pu les regarder ainsi (enfin le regarder) pendant des heures mais vint le moment trop rapidement à son goût, où la charrette fut entièrement chargée.


Me voilà, La charette est prête.

Dame Mushtache remercia les deux hommes une fois cela fini en les gratifiant d'un beau sourire tout d'abord vers Rick puis légèrement cramoisie un encore plus beau vers sieur Flaxous. Elle avait les yeux qui pétillaient, mais n'osait s'approcher pour lui donner un baiser, d'autant plus que Willéod venait d'entrer dans la boutique.

Flaxous passa commande d'une cape comme prévu pour le mariage, comme elle avait fait de même pour la coiffe. Rick leur en donna le prix.


Bien Mushtache et Flaxous, je vais voir avec Tia pour qu'on vous fasse cela. Donc il vous en coûtera 80 écus pour la coiffe et 180 pour la cape, mes amis.

Mushtache salua Rick et Willeod alors que Flaxous l'attendait pour l'aider à monter dans la charrette.

Merci pour tout Rick, nous reviendrons chercher les vêtements dès qu'ils seront fins prêts. Bien le bonjour à Tiadrel. Le mariage se rapproche vite.
Bonne journée à vous Messire Willéod.


En disant cela, elle s'aperçut qu'elle avait dit nous en parlant de Flaxous et d'elle-même. Elle rougit (encore) et se demanda ce qu'était devenue cette jeune femme indépendante qu'elle était il y a peu.
Elle s'approcha de Flaxous et celui-ci la souleva comme si elle était une plume et la posa sur l'unique siège de la charrette.
Il fit le tour par l'arrière de la charrette, verifia une dernière fois que tout était solidement attaché, salua Rick, puis vient prendre place à ses cotés.

flaxous a écrit:faxous acquiesa quand rick lui dit le prix de sa cape. il reprit ensuite le chargement de la charrette pendat que rick parlait a dame Mushtache.
Quand il eut fini son chargement de farine il porta dame muschtace jusqu'a la charette et le posa délicatement sur le siège passager de la charette avnt de monter a ses coter.


Il hurla : "HUE! En avant corne tendre" c'était la plus docile de toute ses vaches c'ets pour cela qu'il se servait d'elle pour tirer sa charette.

Tiadriel a écrit:Le lendemain de l'accident de Rick, Tiadriel passa à la boutique. Elle était épuisée mais elle voulait au moins prévenir les clients que la boutique serait fermée pendant quelques temps.
Elle déposa un grand écriteau devant la vitrine.


Les Ciseaux et l'Aiguille sera fermée quelques jours pour cause de convalescence d'un de ses piliers.
Toutes nos excuses pour la gêne occasionnée.


La direction

Elle repartit aussitôt rejoindre Rick après avoir pris soin de bien refermer la porte derrière elle.

Rick a écrit:Après leur mariage, Rick revint requinqué dans leur atelier. Il enleva l'affiche que Tia avait mis et sourit en voyant à quel point elle avait été attentionnée.

Il entra dans la pièce un peu sombre et ouvrit l'atelier en grand pour changer l'air. Dans quelques jours, lui et son épouse allaient partir de Montbrisson pour faire leur voyage de noces.

Rick espérait que leur associée Mpu arriverait à faire tourner la boutique à elle seule. Déjà qu'à trois, ils avaient du mal à combler toutes les commandes des villageois. Parfois, Rick avait à peine fini de coudre un vêtement qu'un client arrivait avant qu'il ne le mette dans son stock.

Il se remit au travail en souriant. Dans quelques jours, il viderait son stock de vêtement pour aller les vendre sur leur route. Il avait ouï dire que dans certaines villes, il n'y avait pas les vêtements de première nécessité. C'était intéressant comme idée.
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture de l'échoppe

Message  feu Tiadriel le Jeu 3 Juil - 13:50

Rick a écrit:Rick avait beau chercher à se concentrer mais il avait du mal. Il pensait à sa jolie épouse qui passait plus de temps sur les remparts en ce moment qu'en sa compagnie. Déjà des infidélités, au bout de quinze jours. Plus il pensait à elle et plus des idées lui vint à la tête. Il décida donc de les coucher sur un parchemin et d'en faire un poème.

A toi, mon coeur, mon trésor, mon âme
A toi que je peux désormais appeler ma femme
Quel bonheur merveilleux d'utiliser ce doux nom
Il chante à mes oreilles comme un merveilleux son...

Quel moment merveilleux fut ce mariage
Un instant inoubliable où nous avons échanger nos serments
Un événement qui fait de moi ton doux amant
Un merveilleux passeport pour un long voyage

Quand je pense à toi, j'ai la tête dans les étoiles
Et comme un peintre dessinant sur sa toile
Je prends ma plume et mon parchemin
Pour te proposer des moments câlins

Quand je pense à toi, mon coeur s'affole
Et comme un oisillon qui prend son envol
Je me sens pousser des ailes
Je t'aime tellement ma jolie Tiadriel

Quand je pense à toi, j'ai envie de moments solitaires
Et comme Adam et Eve au coeur de l'Eden
Oublier toute cette violence, cette haine
Et ne vivre que d'amour et de bière

Quand je pense à toi, j'ai du mal à me concentrer
Et comme ce soir, j'ai choisi de coucher sur le papier
Ces quelques rimes, ces quelques mots, ces quelques vers
Pour te dire qu'aujourd'hui je t'aime plus que hier

Il est cependant temps pour moi de retourner au travail
Et que je termine mes vêtements sans faille
Si je veux pouvoir prochainement les vendre sur le marché
Et couvrir de cadeaux ma jolie dulcinée...

Rick laissa ce parchemin sur la table de l'atelier et décida qu'il était l'heure pour lui d'aller se coucher. Il espérait que ce serait la première chose que Tia verrait en arrivant à l'atelier.

Tiadriel a écrit:Tiadriel avait passé la nuit sur les remparts. Elle avait fait quelques gardes supplémentaires ces derniers temps, pour Montbrison, délaissant un peu son époux.
En rentrant, elle décida de passer à l'atelier. Il serait peut-être déjà là. Elle trouva la porte fermée et sortit sa clé pour l'ouvrir. L'atelier était plongé dans le noir, elle poussa un volet pour faire entrer un peu de lumière.
Son regard se posa sur une feuille de parchemin posée sur la table et elle s'approcha pour la lire.
Un grand sourire se dessina sur ses lèvres et elle se dit qu'elle pourrait peut-être l'attendre avant de rentrer se coucher. Elle s'assit sur une chaise et relut encore une fois le poème de son aimé. Elle avait la tête et les paupières lourdes et posa sa tête sur ses bras repliés, appuyés sur la table. Elle ferma les yeux juste pour les reposer et finit par s'endormir doucement.

Grimoire a écrit:Grimoire venait de recevoir une missive de Rick lui stipulant qu'il incombait aux tisserands de produire des boucliers. S'étant déjà fourni chez le couple en un foulard, une paire de bottes et une cape rouges, il décida d'aller y passer commande.
Bêtement, il réalisa qu'il avait déjà un chapeau bleu et que le foulard en question se portait également sur la tête alors qu'il supposait qu'il décorerait son cou.
Que nenni. Il venait donc de perdre de précieux écus mais ne s'en formalisa point puisqu'il venait déjà de jeter ses vieilles chausses beiges pour porter ses jolies bottes neuves qui sentaient encore le cuir.
Rien qu'avec ces bottes et sa cape, le Chevalier avait enfin l'air d'être autre chose qu'un roturier.
Avec le casque et l'épée qu'il allait se forger, il ressemblerait enfin à un combattant.

Ne restait que la question du bouclier produit chez les tisserands.

Mais alors qu'il allait frapper à la porte en bois du jeune couple, il entendit des bruits incongrus et la voix claire de Tiadriel qui, suite à un rire cristallin, dit clairement à son aimé :
" Non Rick, non ! Nous ne ferons pas ça en équilibre sur le rouet. J'ai des principes, moi messire ! "

Grimoire eut un sourire qui éclaira tout son visage. Cela lui rappelait les premières semaines avant son mariage avec sa douce Ewilan qui, une fois de plus, s'en était allée au couvent faire quelque offrande. Ce Rick était comme lui, un coquin de première lorsqu'il s'agissait d'honorer sa dame. Embarassed

Il attendit un léger instant et frappa trois coups secs à la porte en disant : " Maréchaussée de Montbrison ! Nous avons reçu des plaintes de vos voisins ! Ouvrez !! "

Il réalisa soudain que Tia elle-même appartenait à la maréchaussée mais espéra que, dans ce moment intime, elle l'oublierait pour que la farce fonctionne.

Rick a écrit:Rick venait de se lever de bonne heure ce matin et après une toilette rapide, il se dit qu'il allait à la rencontre de Tia. Elle ne devrait pas tarder à descendre des remparts. En chemin, il rencontra une voisine qui lui tapa la discute pendant un bon quart d'heure. Quand le jeune homme s'en aperçut, il décida de se dépêcher vers les remparts. Par manque de chance, son épouse était déjà partie. Il se demanda où elle pouvait être lorsqu'il décida de se rendre à l'atelier.

Un des volets de l'atelier était ouvert. Rick avait bon espoir d'y trouver sa femme. Il poussa la porte et y découvrit Tia, dormant sur la table. Il referma la porte en souriant. Elle était vraiment belle. Elle ne devait pas être bien pour dormir. Il s'approcha donc d'elle à pas de loup et il l'embrassa dans le cou, tendrement.

La jeune femme se réveilla mais un peu sur ses gardes. Il s'écarta un peu pour la laisser voir qui était le malotru qui la réveillait ainsi.


Bonjour toi ! Tu aurais dû rentrer à la maison pour dormir ou t'installer dans le lit de camp dans l'arrière-boutique. Mais je suis heureux de te voir de si bon matin.

Rick se rapprocha de son épouse et l'embrassa tendrement puis plus passionnément. Il fit jouer sa langue avec celle de son épouse en se disant qu'il avait de la chance de l'avoir épousée. A contre-coeur, il s'éloigna un peu d'elle. Ils auraient le temps pendant leur voyage de se réserver des moments plus câlins. Mais pour l'heure, il était temps de songer à préparer leur voyage. Rick savait que Tia n'avait pas dormi mais il voulait tout de même son avis avant qu'elle ne parte se coucher.

Tiens, j'étais en train de penser ma jolie Tia qu'on pourrait faire notre itinéraire de voyage tout de suite si tu es d'accord.

Rick sortit alors une carte du tiroir et la posa en équilibre sur le rouet. Il voulait lui montrer un peu ce qu'il avait étudier comme chemins possibles. Le jeune homme dû un peu tirer le meuble pour que la carte soit pas trop pliée. Il ne tira pas trop sur le meuble de peur de réouvrir sa blessure.

Non Rick, non ! Nous ne ferons pas ça en équilibre sur le rouet. J'ai des principes, moi messire ! Viens plutôt sur la table, nous y serons plus à l'aise pour étudier la carte.

Rick fut surpris de la réaction de Tia avant de voir que son épouse riait. Il n'avait pas voulu étaler la carte sur la table pour ne pas avoir à enlever les affaires se trouvant dessous. Il avait donc choisi le meuble le plus près. Il fit les quelques pas le séparant de Tia pour l'embrasser avec passion. Ils seraient peut-être allés plus loin, lorsqu'ils entendirent une voix à l'extérieure dire

Maréchaussée de Montbrison ! Nous avons reçu des plaintes de vos voisins ! Ouvrez !! "

Rick et Tia se regardèrent mi-étonnés, mi-surpris. Leurs voisins ? Mais les plus proches habitaient à plus de trois maisons de là, depuis que Cailinn et Cioranqc étaient partis en voyage.

Tiadriel a écrit:Tiadriel dormait profondément quand Rick entra. Elle ne se réveilla que quand elle sentit ses lèvres se poser tendrement sur son cou. Elle fut un peu surprise avant de reconnaitre Rick.
Elle lui sourit.


Bonjour toi ! Tu aurais dû rentrer à la maison pour dormir ou t'installer dans le lit de camp dans l'arrière-boutique. Mais je suis heureux de te voir de si bon matin.

Bonjour mon ange... Quelle heure peut-il bien être ?
Je voulais juste t'attendre et j'ai fini par m'endormir sans m'en rendre compte.


Elle l'embrassa tendrement sentant la fatigue la quitter sous ce baiser de moins en moins sage.

Tiens, j'étais en train de penser ma jolie Tia qu'on pourrait faire notre itinéraire de voyage tout de suite si tu es d'accord.

Elle n'osa pas refuser et le laissa sortir la carte. Elle n'était pas sûre d'être vraiment en état d'étudier une carte. D'ailleurs, elle disait même des choses bizarres...

Non Rick, non ! Nous ne ferons pas ça en équilibre sur le rouet. J'ai des principes, moi messire ! Viens plutôt sur la table, nous y serons plus à l'aise pour étudier la carte.

Elle rit de bon coeur devant la réaction de Rick. Pour l'avoir surpris, elle l'avait surpris. Elle l'embrassa de nouveau, mais moins sagement que la première fois quand ils entendirent frapper à la porte.

Maréchaussée de Montbrison ! Nous avons reçu des plaintes de vos voisins ! Ouvrez !!

Elle regarda Rick, un peu surprise, avant de se décider à aller ouvrir prudemment la porte, la main sur le pommeau de son épée.
Elle se détendit en trouvant le Chevalier Grimoire sur le seuil et lui sourit.


Bonjour Chevalier, n'auriez-vous pas omis un petit détail en vous présentant à notre porte ?

Son sourire s'élargit encore. Elle aimait le taquiner lui aussi.

Mais je vous en prie, donnez vous la peine d'entrer. Rick et moi étions en train d'étudier notre itinéraire de voyage.
Nous pouvons faire quelque chose pour vous ?

Grimoire a écrit:" Ah, bien le bonjour chez vous dame Tiadriel... Sieur Rick... Je suis désolé de vous prendre de si bonne heure alors que c'est l'heure où les honnêtes gens sont encore couchés... Razz
Et je vois que vous êtes occupés mais... j'aurais aimé savoir si vous pourriez honorer une commande de bouclier avant votre départ. Avec la belle saison, j'ai de forts gros moustiques chez moi et j'ai la ferme intention de leur livrer une guerre des plus féroces... Il me faut donc être solidement armé et protégé..."

Tiadriel a écrit:Tiadriel sourit en entendant les explications du Chevalier. Les moustiques devaient vraiment être terribles pour qu'il lui faille une si grande protection contre eux.

Vous ne nous dérangez aucunement, nous parlions itinéraire de voyage.
Un bouclier ? Bien sur, je vous fais ça demain, vous l'aurez pour jeudi, juste avant notre départ. Si cela vous convient, bien sûr.
Pour la modique somme de 70 écus, vous serez paré pour votre guerre contre les piqûres !


Elle n'avait pas pû résister à la tentation de le taquiner un peu. Il passait tellement rarement au village. Eux, ils partiraient bientôt pour un long voyage. Elle profitait de la moindre occasion.

Grimoire a écrit:" C'est absolument parfait ! Il me restera dans ma bourse, après paiement, 20 écus pour m'offrir quelques chopines de mousseuse ! Si vous pouviez me dire par mouette IG vers quelle heure vous mettrez le produit sur le marché, je tâcherai d'y être.

Cela dit, je ne vais pas vous ennuyer plus longtemps dans vos préparatifs. Je vous souhaite donc un merveilleux voyage de noces."


Le Chevalier s'inclina devant dame Tiadriel et, derrière elle, fit un clin d'oeil entendu à Rick qui le saluait.
Lui-même repensa que jamais Ewilan et lui n'étaient partis en voyage. Celui qu'il avait accompli le jour de ses noces avait failli être sans retour et, des semaines durant, il avait été confiné dans un petit fauteuil...

Ces deux jeunes tourtereaux avaient la vie devant eux et le Chevalier sentit une fraîcheur jeune et poétique l'envahir. Il écrirait peut-être une ode à son aimée... une fois bien entendu qu'il serait revenu d'une sanglante et barbare campagne militaire contre les moustiques qui envahissaient sa demeure...

Tiadriel a écrit:Elle lui sourit en entendant parler de mouette.

Très bien, c'est entendu, je vous préviendrai par mouette.

Cela dit, je ne vais pas vous ennuyer plus longtemps dans vos préparatifs. Je vous souhaite donc un merveilleux voyage de noces.

Merci beaucoup Chevalier. Mais sachez que vous ne nous ennuyez jamais ! C'est toujours un plaisir de vous voir.
En vous souhaitant une bonne fin de journée. A demain !


Elle le regarda s'en aller avant de se tourner vers Rick.

Je m'en occupe donc aujourd'hui, comme cela, il l'aura demain avant notre départ.
Et si nous finissions cet itinéraire ? Ensuite, j'irai dormir quelques heures, avant de me mettre au travail.

Tiadriel a écrit:
L'atelier Les Ciseaux et l'Aiguille vous informe que ses tisserands Rick et Tiadriel sont actuellement absents.
Pour toute commande, adressez-vous à Dame Mpumalanga.


La Direction
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture de l'échoppe

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum