Incendie à la Cathédrale de Clermont en BA, décembre 1454

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Incendie à la Cathédrale de Clermont en BA, décembre 1454

Message  feu Tiadriel le Ven 24 Oct - 0:04

Soldats Des Tenebres

[Jörd]
La garce s'accrochait à sa monture comme une tique à sa proie. Jörd analysa rapidement la situation tandis qu'elle lui sussurait ses menaces à l'oreille. Pour avoir le visage si près du sien tout en étant encore à cheval, elle devait se tenir très penchée sur sa selle. Il lui tenait toujours le pied, elle était donc complètement recroquevillée et sans mobilité aucune. En outre, de si haut, elle ne pouvait pas vraiment plaquer efficacement le coude contre lui pour verrouiller sa prise. Il eut un sourire froid. Mourir ? Tomber entre les pattes des chiens d'Aristote, ce serait mourir. Et probablement mourir lentement sur le feu, ou bien sous les tenailles du bourreau. Alors...

Il relâcha brusquement la clé sur le pied de la femme. Profitant du léger déséquilibre qui s'ensuivit, sa main droite remonta vivement pour prendre par l'intérieur du coude le bras qui tenait l'arme et le bloquer. Sa main gauche vint cogner à poing fermé dans le visage si proche du sien. Serrant les dents pour résister à la douleur qui lui déchirait le dos, il tira un grand coup en se jetant en avant de tout son poids, emportant pratiquement sur son dos la cavalière enfin arrachée de sa selle.



[Le Rat]
Le Rat reprit ses feintes, tournant autour de sa proie en sautillant, à droite, à gauche, mais gardant toujours le mur dans son dos et la place devant lui.
Derrière eux, Olga et l'homme s'affrontent et entrechoquent leur boucliers.


Hahi ! T'attaques pas, ma fille ? Attends ! j'arrive.

Tout en sautillant et en modifiant son angle il a fini par repérer celui qui l'intéressait. Un pas de côté, un bond, l'épée courte heurte l'épée, les lames virevoltent. La fille pare bien, se déplace, semble guetter elle aussi. Deuxième attaque, pas trop poussée. Une troisième enchaînée à un rythme essoufflant. Le Rat sent battre le sang à ses tempes, mais c'est bon, il a l'alignement qu'il veut. En même temps qu'il fend l'air de sa lame en direction du visage de la fille, il ramène le bras gauche derrière lui, arme. Il rompt son attaque et lance sa dague dans la foulée, à bout portant. Juste aligné derrière la fille, trois mètres derrière, son compagnon se présente de trois-quarts. S'il rate l'une, ça sera pour l'autre, si Nestrecha le veut. Nestrecha a le sens de l'humour, à sa façon.


[Olga]
L'homme a encaissé sa première charge. Un soldat professionnel, plus efficace que ceux qu'elle a pu tailler en pièces à Béziers pour sûr. Ne pas lui laisser d'espace ou de répit. Tel un taureau, elle ré-attaque du bouclier pour le déséquilibrer et bloquer son épée. Approcher au plus près, harceler. Le tranchoir est prêt et guette l'ouverture. Ca va saigner, soldat.
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Incendie à la Cathédrale de Clermont en BA, décembre 1454

Message  feu Tiadriel le Ven 24 Oct - 0:07

motarde.49

[Motarde VS Jord]

Il attrapa son bras et aussi rapidement, lui assena un coup de poing. Le temps qu'elle reagisse, il l'avait desarçonné et l'elan donné par son action la projeta au sol.
Il etait toujour face à elle, avait avait toujours sa dague dans la main gauche, mais avait laissé echappé son épée durant sa chute. Toute fois elle etait juste à coté d'elle.

Urca avait senti sa cavaliere chuter, il se trouvait à present dans le dos du soldat, trepignant de rage, il n'attendait qu'un signe de sa maitresse pour fraquasser le crane de cet charogne d'un coup de sabot, les oreilles droites, les naseaux dilatés. Motarde observa son fidele destrier et le soldat. Il aurai plus facile qu'elle d'en venir a bout sans lui laisser la moindre chance de reagir. Toujours à terre, la lame de sa dague tendu vers le Ténébris, elle donna l'ordre à Urca de s'en occupé:


Vas y mon beau il est a toi.

Le frison ne se fit pas prier, il leva les deux anterieurs en se cabrant et les abatti sur le dos deja en mauvais etat du soldat, celui ci s'effondrant au sol. Motarde en profita pour rouler au sol jusqu'a son épée et s'en empara. Elle se releva tout pendant qu'Urca se cabrai de nouveau pour pietiner une nouvelle fois le soldat, ses sabots frappant lourdement son dos.

Elle se pressa de rejoindre le corps au sol, malgré la recente blessure qui la torturait, et les deux mains sur la garde de son épée, pointe vers le bas, la leva vers le ciel pour, d'un geste violent, la planter au travers du corps du soldat.






Tiadriel

[Tiadriel Vs Le Rat]

Tiadriel ne l'a pas quitté des yeux. Il est vraiment très vif. Elle arrive à parer comme elle peut.
Néanmoins, il semble chercher autre chose, mais elle n'arrive pas à savoir quoi exactement.

Au troisième assaut, étant gauchère tout comme Azdrine, elle réussit à le déséquilibrer un petit peu en parant son attaque, mais il ne va pas au bout. Cependant, par sa parade, elle a libéré son flanc droit. Cela n'a pas échappé à son assaillant. Mais il suffirait qu'elle se décale encore un petit peu pour éviter l'attaque qu'il prépare de sa main gauche.

Elle s'apprête à bouger, esquisse un mouvement vers le côté mais au dernier moment, elle se ravise, revient dans l'alignement du bras de son agresseur, même légèrement déséquilibré, il peut être très dangereux.
Un rapide coup d'oeil dans son dos lui a enfin permis de comprendre ce qui clochait et ce qu'il cherchait. Les aligner tous les deux, pour être sur de faire mouche.

La dague vient se loger profondément dans son épaule droite en même temps que la douleur, fulgurante, aveuglante. Son plastron avait à peine résisté face à cette attaque à bout portant.

A peine un gémissement est sorti de ses lèvres, surtout ne pas déconcentrer les autres par des cris inutiles. Elle titube, tente une attaque sur le flanc droit de son adversaire, il est tout près, peut-être que...

Surtout, surtout, ne pas flancher maintenant. Elle serre les dents. Tenir encore un petit peu, juste un petit peu.
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Incendie à la Cathédrale de Clermont en BA, décembre 1454

Message  feu Tiadriel le Ven 24 Oct - 0:10

Le Crucifié

Le feu avait bien pris à présent, il n'était plus utile de s'attarder. Il ouvrit la porte au fond de la sacristie pour rejoindra la ruelle, toujours plongée dans le noir. A une vingtaine de mètres sur sa droite, vers la place pavée sur laquelle débouchait le passage, la lutte faisait rage. Austrecha et ses hommes avaient fait leur boulot. Ils avaient intercepté et retardé les gardes de la ville. L'un d'eux au moins était monté, à en juger par les bruits de sabots.

La ruelle, à gauche, se noyait dans la nuit. D'après les repérages qu'ils avaient fait, il y avait par là un muret permettant de traverser une petite cour et de ressortir rapidement dans les venelles qui descendaient vers les remparts. De là, ils pourraient remonter vers le lieu de regroupement en contournant largement la place de la cathédrale.


Allons-y.

Une présence derrière lui, Oroanca sans doute qui s'arrachait difficilement au trésor flamboyant du brasier qu'elle avait érigé de ses mains et de son propre feu. D'un pas rapide et silencieux, ils tournèrent le dos aux combats et s'enfoncèrent dans la nuit épaisse qui les enveloppait.





Soldats Des Tenebres

[Le Rat]
Joli coup hihiiiiiiiiiiiiiiii

La dague se plante dans l'épaule de la jeune femme qui lui fait face. Abîmer une si jolie épaule, c'en est presque dommage. Il aurait préféré le cou mais c'est toujours un bon avantage. Néanmoins, le geste du lancer avait requis toute son attention. Il ne vit pas venir la riposte, son droit n'était pas en bonne garde. Il esquiva d'un saut en arrière, un tout petit peu trop tard. Par chance, la douleur a surpris son adversaire et seule l'extrême pointe de la lame porte, ouvrant une large estafilade sur son flanc droit qui se met aussitôt à saigner.

Le garçon fait un pas en arrière encore, se remet en garde. Un temps perdu, la jeune femme s'est reprise elle aussi. Le Rat reprend sa danse et ses feintes. Un peu plus lent, la fatigue et la blessure font sentir leurs effets. Maintenir la pression. Olga et le soldat continuent de ahaner ensemble, presque au corps à corps. Plus loin, Jörd vient de tomber et la cavalière l'achève. La situation devient tendue. Le Rat pousse un sifflement modulé, le signal convenu pour signaler la retraite. Après, chacun pour soi jusqu'au lieu de regroupement.

Hahiii petite, tu vas me manquer !!

ricane-t-il.

Allez, une dernière pour le plaisir... Un bond, un saut, feinte et danse, il réarme le bras gauche désarmé à présent, le poing fermé. Du droit il engage l'adversaire pour neutraliser son bras d'attaque. Le Rat lui saute au visage, doigts tendus droit vers les yeux pour les lui arracher. Une bonne technique, qui a fait ses preuves.

Souvenir, glapit-il !!
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Incendie à la Cathédrale de Clermont en BA, décembre 1454

Message  feu Tiadriel le Ven 24 Oct - 0:12

Tiadriel

[Tiadriel Vs Le Rat]

Ses efforts ont fini par payer, pas beaucoup mais cela est mieux que rien. La tâche de sang sur le flanc de son adversaire confirme le fait qu'elle l'a bien touché. Ses mouvements en sont devenus plus lents, elle doit saisir cette chance.

Son épaule la fait atrocement souffrir mais tant que la dague reste là, elle l'empêche de se vider de tout son sang. Réfléchir vite et bien, elle ne tiendra plus très longtemps.

Soudain, il réattaque, bloquant son bras gauche, le droit ne pouvant rien faire.
Elle voit ses doigts tendus vers ses yeux. Un souvenir ? Ses yeux ? Jamais !!! Elle mobilise les forces qu'il lui reste. Elle ne se laissera pas faire !


C'est ça ! Rêve !

Elle fléchit alors les genoux légèrement, baisse la tête et fonce tête baissée sur la poitrine de son adversaire pour le mettre à terre. Au moment du choc, elle relève un peu la tête, histoire de lui en coller une dans les machoîres.
Technique bien peu féminine certe, mais qui a fait ses preuves quand elle était enfant. Son frère s'en souvient encore, il y avait laissé deux dents.


Tu as apprécié, j'espère !
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Incendie à la Cathédrale de Clermont en BA, décembre 1454

Message  feu Tiadriel le Ven 24 Oct - 0:13

_Oroanca_

Une chose avait fondu sur ces lieux, qui avaient été saccagé par leurs passages. Les bancs avaient été balayé puis entassé comme pour former un gigantesque jeu de jonchets. La croix sacrilège reposait contre le mur est et juste au dessus le plâtre défoncé témoignait avec ardeur de l'attaque qu'ils avaient lancé. Plus haut les supports des chandelles, gisaient sur le sol de la bâtisse. Sur de l'autel, un sombre tapis de noce s'étendait d'une traîné noirâtre veiné, par sang du clerc éventré.

Seule la chaire, qui semblait comme épargné portait sur son pupitre, le livre du blasphème. Oroanca le fixait avec les yeux de la haine, elle monta d'un geste sur, les escaliers en chêne. Le saisissant, elle le projeta dans le brasier flambant où il s'écrasa dans un hurlement presque muet. La texture de l'espace sembla se tordre, se fissurer, incendiée par l'éclat infernal de ce feu glacé de l'éternité. Au loin un bruit de cloche et de combat, la fit rejoindre son frère...

Le temps leur était désormais compté, si il ne voulait pas être surpris par les défenseurs de cette bâtisse qui était à ses portes.
Une seule pensée pour ses serviteurs d'idoles...Nestrecha vosbicum magna vermis... votre sang sera sacrifié à la déesse qui erre au delà des étoiles.


Je te suis...

En s'engouffrant dans l'obscure ruelle pour suivre son compagnon, abandonnant ainsi ces lieux aux ténèbres. L'air était humide et emplissait ses poumons prêt a les faire éclater dans cette course effrénée sur les pavés.
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Incendie à la Cathédrale de Clermont en BA, décembre 1454

Message  feu Tiadriel le Ven 24 Oct - 0:14

azdrine1

[Olga Vs Azdrine]

L'effrontée chargeait à nouveau. Azdrine n'en revenait pas de voir une femme avec tant de rage. Pire qu'une beste. En la voyant attaquer de nouveau du bouclier, Azdrine se recula précipitament afin de se préparer. Trop précipitament. Car son talon droit heurta un pavé et le capitaine tomba au sol. Il n'avait plus aucune défense et était dans une situation délicate. Et il était seul. Malgré les cris qu'il entendait derrière lui.

Il pensa :


J'espère qu'il n'est rien arrivé à Tiadriel. Mais à nous deux sale truie boueuse. J'ai une surprise pour toi...
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Incendie à la Cathédrale de Clermont en BA, décembre 1454

Message  feu Tiadriel le Ven 24 Oct - 0:16

Soldats Des Tenebres

[Le Rat]

La jeune femme semble de plus en plus fragile, mais elle avait l'air d'avoir une énergie brûlante dans ses veines la maintenant envie. Cela lui était nécessaire pour parer certaines de ses attaques. La douleur dans ses cotes se fait de plus en plus présente, mais elle n'est qu'une victime de plus de cette macabre danse. L'heure du départ avait désormais sonné, il était temps pour lui d'arrêter de jouer avec elle...Mais soudain celle ci, d'un geste furtif, elle lui fonça dessus essayant par sa riposte, de montrer encore son ardeur à l'achever ou vouloir le dégoûter de ce combat.

Ce duel un peu inconsidéré de la part de la femme, l'avait amusé. Celle ci plutôt rebelle le faisait marrer lorsqu'elle jouait la guerriere. Le coup dans sa machoire lui avait fait craqué l'os, un peu furieux, de pas avoir prévu ce geste incongru, il porta sa main lentement à son visage pour retenir la douleur bougeant avec elle doucement la partie infèrieure de sa machoire. Rassuré qu'elle lui avait fait qu'une petite douleur mais rien était cassé.


Oui mignonnette ça me l'a débloqué merci encore, je t'oublierai pas...en riant nerveusement.

Il allait pas montrer qu'il avait souffert, mais c'était un combat qui devait s'arreter la les aiguilles du temps tournait, et le point de ralliement devait être rejoint à temps, par la horde. S'assurant qu'elle le suivrait pas, il quitta le devant de la cathédrale qui se consumait de sa plus belle lumière écarlate.

Tu devrais plutôt t'occuper de cette misérable bâtisse.

Il lui montra d'un signe de tête la cathédrale et l'intérieur rougeoyant pour faire parade pendant qu'il s'engouffrait dans les venelles étroites de cette ville pour rejoindre ses frères, leur devoir accompli.

[Olga]
Le soldat était à terre, Olga en avait déjà vu de ces hommes qui pensaient toujours y arriver. Trop impétueux, trop pressé pour elle. Sa tactique était précise, et elle lui laisserait pas le temps de réfléchir. Malgré son hardiesse, elle savait qu'il pourrait pas parer aussi longtemps. Ses yeux étaient furibonds, toujours fixé sur l'homme à terre. Elle tourna autour de lui lentement comme pour évaluer sa proie, sa méfiance naturelle lui avait toujours guidé ses instincts. Son bouclier rapproché de son corps, elle posa lentement son arme sur son coup prête à le tuer si cela été utile. Elle avait vu le Rat s'esquiver de la femme, elle savait qu'il était temps pour elle aussi...Elle lui lâcha sèchement, regardant cette fille avec la dague enfoncée...

Retourne voir la gueuse la bas, mais je te préviens n'essaie pas de me suivre sinon je serai forcée de t'ôter la vie...

Son air mauvais, se voulait dissuasif elle attendit quelques instants voir, s'il avait bien comprit le sens de ses paroles. Puis n'attendant plus une réponse de sa part, jetant un coup d'oeil rapide à la place, elle se retira dans la pénombre.
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Incendie à la Cathédrale de Clermont en BA, décembre 1454

Message  feu Tiadriel le Ven 24 Oct - 0:20

Tiadriel

[Tiadriel Vs Le Rat]

Fini, ce duel était enfin fini. Sa dernière riposte avait fonctionné et l'avait gardée en vie. Son adversaire avait filé, mais tant pis. Elle ne l'oublierait pas, elle non plus.

La cathédrale brûlait, certe, mais qu'aurait-elle pu faire ? Rien, absolument rien !

Ses jambes refusèrent de la porter plus longtemps. Elle tomba à genoux avant de s'écrouler entièrement sur les pavés humides et froids.

Son épaule lui faisait souffrir le martyr, elle aurait voulu que la douleur cesse. Les choses se brouillaient dans son esprit. La tête lui tournait.

Une dernière pensée pour Azdrine, elle espérait qu'il allait bien.

Puis elle tomba inconsciente. La douleur disparut.






azdrine1

La femme avait laissé vivre Azdrine. Malgré la douleur des blessures et la défaite qu'Azdrine avait subit, il souriait. Finalement il y avait du bon chez eux. Il avait encore un peu d'humanité en eux. Le combat a été perdu mais pas la guerre pour faire revenir ces In Tenebris dans une conduite respectable. Azdrine jetta un oeil en arrière vers Bruja. Elle était au sol, inerte.
Azdrine se coucha sur le gauche, prit douloureusement un sifflet taillé dans un os de vache. Un son strident se fit entendre lorsqu'il soufla trois longue fois dedans. Il fallait absolument que le feu soit combattus.

Azdrine remit le sifflet dans un poche et rampa jusqu'à Tiadriel. Une traînée brune pouvait apparaître dans la terre au fur et à mesure qu'Azdrine rampait. Arrivé près de Tiadriel. Il prit sa gourde, la déboucha avec ses dents et versa une bonne partie du contenu sur la bouche de Tiadriel.


Ti..Tiadriel ! Reveille toi, on est sauf.





SylD

SylD arrive tranquillement près de la cathédrale, les pieds battant la terre depuis Aurillac, tôt ce matin déjà. Rien ne pressait, il allait donc bon train de visite.
Arrivé au seuil de la grande bâtisse, il se mit en tête de trouver ma-seigneur Ivrel. Au passage, il salua les protagonistes s'affairant dehors : Azdrine, le Rat, Thiadriel...
La cathédrale, si grande soit-elle, ne pouvait cacher ainsi une évêque, et SylD ne douta pas un instant la trouver d'ici peu. Après tout, en tant que responsable de la doctrine, il avait eu l'occasion d'arpenter les couloirs et savait où aller.






Tiadriel

Tiadriel, toujours inconsciente, entendit une voix lointaine qui l'appelait, avant de sentir quelque chose de froid sur son visage.
Au prix d'un grand effort, elle parvint à ouvrir ses yeux. Elle aperçut Azdrine, au moins, il était vivant. Elle essaya de s'asseoir, mais fit la grimace. La douleur était de nouveau là, tout juste atténuée par le sol froid.


Contente de voir que vous allez plutôt bien.
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Incendie à la Cathédrale de Clermont en BA, décembre 1454

Message  feu Tiadriel le Ven 24 Oct - 0:31

motarde.49

Alors que les deux autre Ténébris s'enfuir elle jeta un regard aux deux soldats du saint esprit pur s'assuré que tout aller a peu pres bien quand elle vit un homme qui se dirgeait insciement vers la cathedrale en feu.
Il marchait vers elle l'air de rien, comme s'il n'avait remarqué les flammes qui commencaient a lecher les grandes portes de bois de l'entrée.

Sans perdre une seconde, elle clopina jusqu'a lui pour le stopper:


Messire, vous ne pouvez entrer, vous voyez bien que la cathedrale brule, eloignez vous vous risquez de vous blessé.

Elle se place devant l'homme pour lui interdire l'acces.





Ivrel

Le toscin de l'église voisine, Notre Dame du Port se mit alors à sonner............. les clermontois alertés par le signal de danger, mirent le nez à leur fenêtre, et voyant une lueur orange dans la cathédrale, se mirent à crier "AU FEU, AU FEU"....... aussitôt, avec la pratique née d'une grande habitude, ils prirent des seaux et firent une grande chaine entre la fontaine en haut de la rue des Gras et la cathédrale pour éteindre l'incendie.





motarde.49

Elle entendit la cloche couvert par le bruit des flammes qui continuaient inexorablement de devaster la cathédrale. L'homme ayant visiblement renoncé à poursuivre sa route, elle se joignit aux Clermontois qui commencaient a faire une chaine se placant au plus pret du feu, preferent eviter tout danger aux habitants.

Les seaux passaient rapidement, la chaine allait vite. Arrossant tout d'abord la porte de l'entrée qui commencait à peine à bruler, elle humidifia en meme temps les murs de l'edifice, limitant ainsi la progression du feu.

Elle demanda ensuite à une des personnes presente de casser les vitraux pour faire appel d'air et pouvoir ainsi ouvrir la porte et penetrer à l'interieur.

Il faut faire au plus vite avant que tout ne prenne feu

Avisant les deux soldats du saint esprit, elle se demandait si il ne pourrai pas faire le tour par la sacritie pour entrée par le coté et diviser la chaine en deux, ce serai mieux d'attaquer le feu sur les deux front. Elle les interpella, attendant leur reponse





Assunto

Là haut, très haut, l'âme d'un curé veillait sur la cathédrale de Clermont

Plus tard, les versions des différents protagonistes furent opposées.

Certains parleront d'un phénomène météorologique normal et de quelques visions et mirages dus à la chaleur de l'incendie et au stress du combat.

D'autres parleront de miracle...



Une lumière traversa la Cathédrale, une voix caverneuse s'éleva dans ce tumulte :

Ceux qui cèdent trop vite aux tentations des pêchés, ceux qui ne connaissent pas la vertu, ceux-là finiront dans la souffrance et la solitude de l’enfer a dit Christos.
Et si vous croyez que je vais laisser des mécréants brûler la cathédrale dans laquelle j'ai tant de souvenirs


Et l'orage éclata, brusque et violent.
Des trombes d'eau s'abattirent sur Clermont, laissant peu de chance au moindre incendie.






motarde.49

Tandis que Motarde s'acharnait comme un beau diable, courant a droite et a gauche pour essayer de contenir l'incendie, le ciel se transforma, comme mue par une force inconnu. Puis une voix fit entendre sa colere, disons plutot un grondement de tonerre duquel, si on pretait un peu l'oreille, on pouvait deviner les mots.

Peu de temps apres, une goutte d'eau atteri dans le seau qu'elle tenait encore, petit bruit cristalin quand elle rencontra le fond humide. Puis une autre et bientot l'ocean tout entier se deversa sur la cathedrale.

Elle regarda l'edifice, voyant l'incendie se reduire comme peau de chagrin, et lanca un regard vers le ciel, les bras balants:


Trop aimable mon pere :wink:
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Incendie à la Cathédrale de Clermont en BA, décembre 1454

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum