Esméralda et RP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Esméralda et RP

Message  Rick le Ven 12 Déc - 12:19

--Esmeralda. a écrit:

En ce matin hivernal, un drôle de cortège arriva sur la place du village. Une roulotte conduite par un cheval noir et sur le siège une femme. Une femme aussi brune que la robe de son cheval, avec des yeux sombres mais rieurs. Elle était habillée de rouge : une robe et un fichue. Le rouge symbole de la bête sans nom lui allait vraiment bien.

Halte là Negritto ! On va s'rrêter là !

Crissement des roues de bois ! Et grognement à l'arrière !

En effet, le cortège était aussi composé d'un homme avec son animal de compagnie
.

RP ! On va s'poser par là !

Et avant même d'attendre la réponse de son compagnon, la bohémienne sauta lestemment de sa maison sur roues ! Une fois sur le sol, ses énormes boucles d'oreilles bougeaient encore... Elle monta à l'arrière de la carriole et sortit une énorme pancarte !

Esmeralda, voyante à touteur du joure é d'la nui. Vené m' consulté pour tou savoire sur votre avenire ! Je tire les quartes, je lis le mare de Kfé et je vois le future dans ma boule de crissetale !

La femme avait écrit cela avec un gros charbon qu'elle avait trouvé à proximité d'une mine. Elle monta sur une sorte de tabouret et cria à qui voulait l'entendre
Oyez villageois et villageoises ! Nous sommes là pour quelques jours dans votre village ! Venez donc apprendre sur votre avenir ce que la boule de cristal peut m'apprendre sur vous !

Il restait plus maintenant qu'à attendre les premiers clients.
--Ragnemod_protade a écrit:

Ragnemod-Protade dict RP, est un jeune homme, était un jeune homme de bonne famille, né noble, il a grandit avec une petite cuiller en or dans la bouche et lange de soie. Bien que noble dans le paraître, au fond de lui le jeune RP avait toujours eu une grande admiration pour les animaux et surtout un : l'ours. L'idée de devenir montreur d'ours avait germé lors du septième anniversaire du garçonnet. Le temps avait passé, le petit garçon avait grandi, ses parents de noble lignée depuis plus de 400 ans, espéraient le voir oublier cette idée folle. RP était l'aîné d'une grande famille noble, il recevrait à la mort de ses parents, les terres de ces derniers, et nombreuses sont elles.

Un soir RP fut mandé par ses parents. La discussion fut houleuse de part et d'autre, des parents bien démunis qui ne trouvèrent qu'en unique solution, le bannissement de leur fils aîné, bannit des terres familiale et déshérité, il ne lui restait plus qu'à partir, laissant famille derrière lui. Ses parents changèrent leur testament, et depuis cette nuit, plus jamais il ne revu ses parents.

Il traînait de village en village avec ses économies, plutôt grassouillettes au départ, enchaînant petits travails sur petits travails, il avait largement de quoi vivre. Il ne lui manquait plus qu'un ours, son ours. Un matin, un saltimbanque arriva en la place du village avec plusieurs bêtes. RP, bien qu'apeuré au début, fut rapidement, heureux de pouvoir s'approcher de l'homme et de la bête. L'homme lui proposa l'ours en échange d'une bonne bourse d'écus. Il en avait déjà un et deux, lui revenait beaucoup trop cher. Ainsi RP, acquis son ours. Il voyagea, longtemps montrant son ours au villageois.

Jusqu'à ce qu'il la croise, elle. Esméralda, une charmante et attirante voyante. Depuis ce jour, les deux voyagent ensemble à travers le royaume pour divertir les populations. Aujourd'hui, leurs pas les menaient à Montbrisson, installés sur la grand place du village. Elle afficha son affiche. RP s'approcha, et lui dit en guise de compliment.


C'est magnifique, belle damoiselle, tu fais moins de fautes maintenant. Mais il faut que je t'enseigne encore, jusqu'à ce que ton orthographe soit aussi joli que ton écriture.

Il sourit et s'approcha de son ours, une caresse sur la tête, un bout de viande et le voilà qui hurle.

Oyé Oyé ! Montreur d'ours en votre village de Montbrison ! Oyé Oyé ! La plus belle bête du royaume ! Elle danse ! Elle se lève ! Elle renifle ! Elle mange dans votre main ! Approchez !
Korydwen a écrit:Korydwen était seule en cette fin de semaine avec ses enfants, son époux était en retraite où quelque part ailleurs, Dieu seul savait où. Il allait lui manquer, donc il fallait qu'elle s'occupe et quoi de mieux qu'une promenade dans le village avec ses deux aînés, peut-être pas une bonne idée, mais bon, elle n'allait pas vivre en ermite, quoi qu'elle le faisait merveilleusement bien... Et puis avant de partir pour Sarliève...

Eléa partit en courant devant, elle avait vu, quelque chose. Korydwen s'approcha en tenant la main de son fils doucement. Matthis tirant la main de sa mère pour la faire avancer plus vite, il avait, lui aussi, vu l'ours. Korydwen s'approcha de la place du village. Elle regarda le panneau, une diseuse de bonne aventure, un frisson lui parcouru l'échine, en pensant à la dernière fois, qu'elle avait vu une telle personne. Elle lui avait annoncé la fuite d'Eléa, c'était il y a longtemps déjà. Elle tenta de garder bonne figure, Eléa s'était approchée de l'ours, d'un mouvement brusque, Korydwen lui attrapa l'épaule et la recula.

Elle n'avait pas confiance... Pas confiance dans les ours. Surtout après l'histoire de son frère. Son fils regardait l'ours avec des yeux pétillants, il était heureux, il applaudissait, l'homme. Korydwen s'avança et le salua. Matthis s'approcha de l'homme.


Messihe ! Est-ce ke vous pousez faihe 'anser le z'ou's ?

Korydwen sourit, son fils ne manquait pas d'air et une fois de plus, il le montrait. Il avait été poli, enfin, il avait oublié de saluer le messire. Korydwen lui lança un léger regard et le garçonnet comprit rapridement.

Bonzou !

Eléa regarda l'ours et le messire, la dame non loin aussi. Elle jaugeait les personnes présentes, voir ce qu'elle allait faire...
--Esmeralda. a écrit:

La bohémienne sourit en voyant une jeune fille courir vers Flood. L'ours avait souvent du succès auprès des enfants. Puis, il y eut une femme qui s'approcha avec un jeune garçon. Elle retena la fillette comme pour la protéger. Esméralda regarda cette femme. Elle était bien mise sur elle, avec des vêtements de qualité. A coup sûr une noble... Une bonne occasion pour la diseuse de bonne aventure de gagner quelques écus.

Elle s'approcha de la femme et lui prit la main. Elle était blanche et douche. Elle ne devait pas servir souvent dans les champs.


Ma bonne Dame, laissez-moi vous conter le futur ! Laissez moi vous dire ce que vous réserve l'avenir !

Elle ne lui laissa pas le temps de répondre et commença à regarder les lignes de la main gauche.

Je vois... Je vois que vous êtes une grande Dame de ce village.... Je vois que vous avez beaucoup souffert dans votre vie...

La bohémienne suivait avec son doigt les différentes lignes de la main. D'abord la ligne de la vie entre le pouce et l'index, puis le mont de Vénus sur le haut de la main, la ligne de tête et la ligne de coeur entre les deux premières.

Je vois... Je vois une ombre planer sur votre bonheur... Il va falloir vous montrer diplomate, Ma Dame...

Esméralda regarda la femme dans les yeux.

Vous voulez en savoir plus ? Venez avec moi dans la roulotte, je vous tirerais les cartes ou je regarderais dans ma boule...

La bohémienne tentait de faire venir avec elle cette femme mais elle comprit qu'elle ne laisserait pas les enfants sans surveillance.

Ne craignez rien ! Rp saura faire attention à Flood. Il n'est pas méchant... il est juste... envahissant...


Si vous voulez participer à ce RP et qu'il y a quelque chose que le joueur que vous êtes avait décidé pour votre personnage, n'hésitez pas à m'envoyer un MP pour me le préciser : une grande famille, un mariage, une maladie, une fugue... Autant d'idées de RP que vous avez pu avoir et qui ne sont pour l'instant que des projets....
En général, je ne fais pas dans le "bisounours" et mes prédictions sont souvent désastreuses. J'ai lu beaucoup de fiches de personnages du village pour me faire une idée des personnes et j'ai quelques pistes.
Gypsie a écrit:Occupée au marché, à faire quelques emplettes avant de partir, l'attention Gypsie est détournée un peu plus loin, vers une dame, belle et longue chevelure brune, vêtements rouges, juchée haut, qui s'égosillait, appelait le client.

Une diseuse de bonne aventure ; voilà bien longtemps que la dernière bohémienne de ce genre avait quitté le village. Après, entre autre, avoir prédit triste évènement à Kory. Qui s'était bel et bien réalisé. Gypsie ne croyait pas trop à ce genre de " prévision ", et si certains faits se révélaient parfois, pour elle, tout cela relevait du hasard. Difficile toutefois d'en être sure. Et puis, comment pouvait on voir des choses dans un boule de cristal.

Et puis, à quoi bon savoir ce qui allait se passer le lendemain ou après. Il faut bien un peu de surprise dans la vie, et les mauvaises nouvelles viennent toujours assez vite. Mais la curiosité des gens l'emportait toujours. Aussi, des personnes désespérées venaient consulter les voyantes, souhaitant s'entendre dire que leur désir se réaliserait.

Près d'elle, un homme, tenant ours au bout d'une corde. Souvenir d'une histoire maintes fois racontées à son petit garçon. L'histoire de son père, qui, le jour de la naissance de son fils, fou de joie, sella son cheval pour aller annoncer la bonne nouvelle au village de Montluçon. En chemin, il croisa un montreur d'ours. Animal qui effraya la monture du baron de Domérat, la faisant se cabrer et jetant le cavalier au sol. Dure fut la chute, la tête de Surgeon heurta violemment une pierre. Il était mort sur le coup, laissant Eridan à moitié orphelin.

Déjà Kory et ses enfants s'approchaient, curieux petit Matthis attiré par tout, et tout ce qui bouge. Curieuse comme les autres Gypsie, elle aurait aimé se faire dire un peu de son avenir, mais était pressée par le temps, et surtout par la hâte, le bonheur de retrouver son époux. Elle reviendrait dès son retour, et si la bohémienne était encore là, se ferait conter la bonne, ou mauvaise aventure. D'autres villageois courageux iraient peut être la voir. Gypsie sourit et continua son chemin.
Korydwen a écrit:Korydwen regardait le montreur d'ours, c'était la première fois, qu'elle en voyait un au village, elle était impressionnée, mais alors qu'elle attendait une réaction de la part de l'homme concernant la question de son fils. Korydwen fut abordée par la diseuse de bonne aventure. Elle ne réagit pas, comme apeurée par le flot de souvenirs qui s'abattait sur elle. Elle salua Gypsie qui passait par là d'un grand sourire et écouta la diseuse de bonne aventure.

Je vois... Je vois que vous êtes une grande Dame de ce village.... Je vois que vous avez beaucoup souffert dans votre vie...

Korydwen la regardait avec ses grands yeux. En même temps, les traits de son visage avaient changé, ils étaient plus sombre, elle avait adopté une attitude méfiante, n'importe qui l'aurait remarqué, en s'intéressant...

La diseuse de bonne aventure lui prit la main et commença à parcourir les lignes de sa main, qui pour elle ne voulait absolument rien dire, si ce n'est les ligne qui permettait à sa main de se plier.

Je vois... Je vois une ombre planer sur votre bonheur... Il va falloir vous montrer diplomate, Ma Dame...

Korydwen la regarda, et quand à dire que cela la faisait fliper, peut-être un peu. Elle savait les baptêmes de ses fils pour bientôt et qu'il y aurait rencontre entre personne ne s'appréciant pas. Son angoisse se voyait tant que ça ? La Baronne était perplexe, elle commençait à se poser des questions, son époux aurait été là, il se serait fichu d'elle...

Vous voulez en savoir plus ? Venez avec moi dans la roulotte, je vous tirerais les cartes ou je regarderais dans ma boule...

Korydwen releva la tête après un petit moment de vide, regardant la dame, se demandant si elle devait entrer ou non. Elle réfléchit un instant et haussa les épaules, après tout, en entrant elle donnerait quelques pièces à cette dame pour qu'elle puisse manger et elle n'était pas obliger d'y croire et de le raconter à son époux...

Bien je vous suis...

La Baronne lança un regard sur ses enfants, ce qui n'échappa pas à la diseuse de bonne aventure.

Ne craignez rien ! Rp saura faire attention à Flood. Il n'est pas méchant... il est juste... envahissant...

Non !

Elle lança un puissant non à la diseuse de bonne aventure, elle secoua la tête et regarda ses enfants.

Ils vont venir avec moi... J'ai déjà eu des ennuis dans pareille situation, ma fille... Ma fille a été égarée... Mes enfants viendront avec moi ! Matthis vient par là !

Son fils arriva et tenant ses enfants par chacune de ses mains, on sait jamais, si les deux voulaient piquer les enfants du village, il fallait se méfier tout de même. Elle prit la direction de la roulotte et attendit qu'on l'autorise à y entrer.
--Esmeralda. a écrit:

Esméralda sourit à la dame noble. Elle acceptait de le suivre, mais contre toute attente, elle voulut amener avec elle ses enfants. Etrange comme attitude ! Avait-elle peur elle aussi qu'on kidnappe ses enfants ? Leur réputation les précéderait donc toujours ? Et si elle était venue ici, habillée en simple paysanne auvergnate, cette dame aurait-elle voulu amener ses enfants avec ? Sûrement pas... Qu'importe après tout, la bohémienne ferait donc avec les enfants. Elle espérait que les petits ne posent pas trop de questions et ne soient pas choqués par les révélations. Ce qu'elle avait cru lire dans les lignes de cette dame.

Elle s'assit donc face à Korydwen et l'invita à s'asseoir à son tour. Les enfants devraient attendre debout car elle n'avait pas plus de deux tabourets dans sa modeste cariole. Elle espérait que les bambins ne toucheraient pas à tout pendant qu'elle se concentrerait.


Je vais donc commencer par vous tirer les cartes, si vous le voulez bien !

Et avant d'attendre la réponse, elle prit son jeu de cartes et étala devant elle, les 22 lames majeures que pouvaient compter le jeu de tarot de Marseille.

Ma Dame, choisissez donc cinq cartes et vous me les donner sans les retourner !

LJD Korydwen, j'aimerais que vous me donniez cinq chiffres entre 1 et 22 afin que je procède au tirage et que je vous interprète votre destinée. Evidemment ce sera fait par MP.

_________________
avatar
Rick
Admin

Nombre de messages : 391
Age : 40
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Esméralda et RP

Message  Rick le Ven 12 Déc - 12:19

Korydwen a écrit:Korydwen suivit timidement la dame, cela ne lui ressemblait pas, mais les souvenirs étaient bien là. Intriguée et anxieuse. Elle entra dans la roulotte, elle se baissa pour être à la hauteur de ses enfants qui s'asseyaient par terre dans un coin, elle leur demanda d'être sage, très sage, le temps que la dame discute avec leur mère.

Je vais donc commencer par vous tirer les cartes, si vous le voulez bien !

Bien.

Elle s'installa face à la diseuse de bonne aventure et tira plusieurs cartes au hasard, qu'elle ne retourna pas, elle les avança juste un peu plus d'elle. Il fallait les lui donner sans les retourner. Il y avait de l'entour loupe dans l'air ? Elle attrapa les cartes et les lui donna une part une. Se demandant ce qu'elle allait lui révéler... Si ça concernait le baptême de ses fils, elle risquait à faire une attaque sur place...

Voilà.

Ses enfants devaient bien voir que leur mère, n'était pas spécialement très détendu, ils la fixaient, elle leur sourit faiblement, attendant la suite.
--Esmeralda. a écrit:

La bohémienne attendit donc que la femme tire les cartes. Elle prit les cartes une à une et les disposa en croix. Puis, elle retourne la première carte, celle de gauche : le Pape. La seconde à être retournée est celle du haut, il s'agit du Pendu. La femme fronce un peu les sourcils. Il espère que cela ne va pas avoir de graves conséquences sur le tirage. Puis la troisième lame est à son dévoilée et représente l'impératrice. Esméralda sourit en voyant la justice apparaître en bas. Enfin, la carte du milieu est tirée et voilà la roue de la fortune qui apparaît. Intéressant comme tirage.

Bien alors Ma Dame, je vais maintenant vous interpréter ce que vous venez de tirer.

La bohémienne se concentra et commença à regarder à nouveau les cartes.

Il semblerait qu'en ce moment vous êtes dans une drôle de passe. Vous êtes dans un tourbillons de choix à prendre. Je vois que vous semblez avoir des difficultés à quitter un lieu qui fut un temps pour vous très important. Aujourd'hui, il vous semble plus lointain et moins accessible. Vous aimeriez partir mais quelque chose ou quelqu'un vous retient dans cet endroit. Vous semblez prisonnière. La carte du Pape montre que vous semblez soutenu par votre époux dans vos choix. C'est une excellente chose. A deux, vous ne faites qu'un unis dans le bonheur et l'adversité, pour le pire et le meilleur.

Esméralda continua son analyse.

Le Pendu n'est pas une bonne carte. Elle montre que vous avez fait des erreurs et qu'il faut désormais en payer le prix. Il faut assumer vos choix même s'ils ne plaisent pas à tout le monde, faire fi des préjugés et de l'orgueil. De l'impératrice, on apprend que vous devez encore assumer vos actes. Il ne faut en aucun cas reculer. Celui qui n'avance pas recule à dit un grand moine tibétain... Vous allez connaître sous peu des tensions palpables au cours d'un événement joyeux. Il va falloir vous montrer très très prudente et très diplomate si vous ne voulez pas qu'un lien se rompe.

Des choix devront être faits et vous devrez suivre toujours la même voie, celle de la sagesse, celle que vous aurez choisi. Emotionnellement, vous allez connaître des moments très forts et peut-être dur à surmonter. Mais vous serez entourés par ceux qui vous aiment. Le hasard peut vous aider à surmonter telle ou telle épreuve en vous mettant une personne sur votre route. Mais n'attendez pas forcément que le hasard intervienne, provoquez le, brisez la loi du silence, imposez vous et vous verrez que vous vous en sortirez bien.


Esméralda venait de terminer son analyse des 5 lames majeures.

Avez-vous des questions ? Voulez-vous qu'on procède à un tirage plus complet sur une question précise ?

_________________
avatar
Rick
Admin

Nombre de messages : 391
Age : 40
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Esméralda et RP

Message  Rick le Lun 15 Déc - 0:16

Elwë* a écrit:La journée avait été fatiguante, et Elwë* sentait qu'il était temps d'aller se changer les idées et se dégourdir les jambes. Ou l'inverse. Elle empila les parchemins épars sur son bureau, rangea sa plume avec soin. Coup d'oeil à la fenêtre. Il faisait encore jour, malgrés le rétrécissement des jours en ce mois de décembre, et elle sourit en pensant qu'elle allait pouvoir profiter des derniers instant de lumière de la journée. Elle dénoua sa chevelure, et se massa doucement les tempes. Elle avait bien besoin d'un moment d'évasion, elle ne pouvait pas toujours oublier Son absence dans le travail. Allez ma grande on y va! Elle choisit une chaude cape, mis ses gants en peau de mouton retournée et quitta distraitement la mairie.

Elle était en train de chanter - tout à fait faux il fallait bien l'avouer- une de ses chansons favorite, racontant l'amour d'un chevallier pour une certaine Guennièvre, lorsqu'un attroupement inhabituel attira son attention. Elle s'approcha, intriguée. Elle remarqua une dame brune toute de rouge vêtue, arranguant les passants et promettant de lire l'avenir. Mais ce n'est pas la jeune femme qui capta son attention, en dépit de ses vêtements criards. Elle vit avec émerveillement un ours, sans doute le plus impressionnant qu'elle eut jamais vu. Bon il fallait dire aussi qu'elle n'en avait pas vraiment vu beaucoup dans sa vie. En fait elle n'en avait vu qu'un. De loin. Quand elle était toute jeune encore. Toujours est il que l'ours était énorme, et elle s'avança, fascinée. Des mots retinrent son attention:

La plus belle bête du royaume ! Elle danse ! Elle se lève ! Elle renifle ! Elle mange dans votre main ! Approchez !

Ses yeux dorés pétillèrent d'envie et prirent une teinte lumineuse, comparable à celle qu'on pouvait y lire lorsqu'elle regardait le porte voix de Laurent. Elle s'approcha de l'homme à coté de l'ours et demanda d'une voix pleine d'envie:

Bonjour! Vous pensez que je peux caresser l'ours?

Elle attendit la réponse avec avidité, tout en se disant qu'elle irait se faire lire son avenir ensuite. Juste par curiosité. Finalement la journée ne se terminait pas si mal...
Korydwen a écrit:Les yeux rivés sur les mains de la bohémienne, elle attendait, elle la regardait disposer les cartes en forme de croix, elle appréhendait, guettant le moindre de ses mouvements. Elle ne semblait pas spécialement ravie du tirage. En même temps Korydwen savait, elle savait plus ou moins que certaines choses risquaient d'arriver... Et si la diseuse de bonne aventure lui confirmait ses doutes ? Ses angoisses ? Qu'elle profitait de ce savoir, pour justement éviter le pire... Ou limiter les dégâts. Le silence fut rapidement rompu et la baronne n'eut que l'obligation d'arrêter de se triturer les méninges.

Il semblerait qu'en ce moment vous êtes dans une drôle de passe. Vous êtes dans un tourbillons de choix à prendre. Je vois que vous semblez avoir des difficultés à quitter un lieu qui fut un temps pour vous très important. Aujourd'hui, il vous semble plus lointain et moins accessible. Vous aimeriez partir mais quelque chose ou quelqu'un vous retient dans cet endroit. Vous semblez prisonnière. La carte du Pape montre que vous semblez soutenu par votre époux dans vos choix. C'est une excellente chose. A deux, vous ne faites qu'un unis dans le bonheur et l'adversité, pour le pire et le meilleur.

Elle la regardait ébahit, une pointe d'angoisse sur le regard, le bord des mains reposant sur le bord de la table, elle tendit les bras comme pour esquisser un mouvement de recule. Elle avait vu des choses justes... Chances ou d'avantage ? "Un tourbillon de choix à prendre..." Oui elle en avait eu... Trouver une deuxième marraine pour son fils, Feeléone ayant disparu... Quitter Montbrisson... Justement elle en parlait et elle avait vu juste... "Quelque chose ou quelqu'un..." Plusieurs souvenirs, elle sent ses yeux s'embuer... Sa rencontre avec Al, l'histoire du gâteau en forme de coeur, l'histoire de la pierre, du lac... Elle était arrivée à temps... Et ce match de soule à Ventadour... Alais contre Montbrisson... Batailles dans les gradins des supporters... Un adversaire qui lui fait les yeux doux... Un poisson pourri qu'il se prend dans la tête... Leur fiançailles, rien que tous les deux, dans une taverne... Leur mariage, le même jour que Barbu et Oya... Eléa... Matthis... Timothée... Son frère... Sa soeur... Des grandes amitiés... Aiguemarine...

Perdu dans ses pensées durant un moment... Quelqu'un... Une seule et unique personne la retenait réellement ici... Ce n'était pas son époux... C'était sa soeur... Si elle partait, s'éloigneraient-elles d'avantage ? Sa soeur la trouvant d'avantage proche de son frère... Lui faisant la remarque, qu'avait-elle répondu déjà... Peut-être, c'est possible... Elle ne savait plus... Prisonnière de ses sentiments oui... Prisonnière de la carapace qu'elle s'était construite durant des années... Carapace la protégeant des attaques... Certains ne voyaient pas plus loin, que son débit de paroles fort... Grande gueule oui... Ils ne la connaissaient pas... Pas par rapport à ce qu'il y avait en elle... Une surface, les apparences... Sont parfois trompeuses... Forte et si faible à l'intérieur...

Elle lui parlait de son époux, elle avait encore vu juste... Soutien infaillible, quelque soit l'un ou l'autre... Même dans les moments difficile... Un pour toujours et à jamais... Unis par des liens forts... Même si parfois, il y avait eu quelques petits accrochages... Surtout deux... La fois où elle était partie chez Blat, dans la soirée il était revenu... Et la gifle... Elle se frotta la joue instinctivement...


Le Pendu n'est pas une bonne carte. Elle montre que vous avez fait des erreurs et qu'il faut désormais en payer le prix. Il faut assumer vos choix même s'ils ne plaisent pas à tout le monde, faire fi des préjugés et de l'orgueil. De l'impératrice, on apprend que vous devez encore assumer vos actes. Il ne faut en aucun cas reculer. Celui qui n'avance pas recule à dit un grand moine tibétain... Vous allez connaître sous peu des tensions palpables au cours d'un événement joyeux. Il va falloir vous montrer très très prudente et très diplomate si vous ne voulez pas qu'un lien se rompe.

Des choix devront être faits et vous devrez suivre toujours la même voie, celle de la sagesse, celle que vous aurez choisi. Emotionnellement, vous allez connaître des moments très forts et peut-être dur à surmonter. Mais vous serez entourés par ceux qui vous aiment. Le hasard peut vous aider à surmonter telle ou telle épreuve en vous mettant une personne sur votre route. Mais n'attendez pas forcément que le hasard intervienne, provoquez le, brisez la loi du silence, imposez vous et vous verrez que vous vous en sortirez bien.


Des erreurs, oui il y en avait eu... Elle l'avait remarqué et jamais elle ne l'avait nié... L'erreur est humaine, sa plus grave erreur, ne pas avoir quitter la mairie plus tôt... Après son deuxième mandat de maire... Elle ne pouvait revenir en arrière... Mais cette fois, c'était fait, elle avait posé sa démission, que certains refusaient, mais elle avait besoin de s'éloigner... Qui d'autres qu'elle pouvait comprendre ce dont elle avait besoin ? Seul son époux, qui n'avait fait qu'approuver... L'annonce de sa démission, encore en commun accord... Comme toujours... Une autre erreur... Les bains, elle n'aurait pas du s'y rendre... Elle aurait du rentrer chez elle, cela lui apprendrait... Ce qu'elle faisait bien maintenant, l'ermite... Tomber nez à nez avec le compagnon de sa soeur, en tenant d'eve... On avait vu mieux... Quelle idée, elle avait eu...

Ses choix, elle les assumait, elle essayait de s'y tenir, elle savait que beaucoup ne l'aimait pas, que l'on parlait derrière son dos, mais elle s'en fichait, après tout, c'était sa vie, si il la trouvait intéressante, elle ferait bien de l'écrire dans un livre... Encore répondre des actes vieux de plusieurs mois, ou elle avait l'habitude, on lui ressortait souvent, et ça la hantait... Elle avançait... Devant sans trop regardé derrière...

"Vous allez connaître sous peu des tensions palpables au cours d'un événement joyeux." "Vous allez connaître sous peu des tensions palpables au cours d'un événement joyeux." "Vous allez connaître sous peu des tensions palpables au cours d'un événement joyeux." "Vous allez connaître sous peu des tensions palpables au cours d'un événement joyeux." Cette phrase résonnait dans sa tête, elle portait ses mains sur ses joues, se tenant le visage, respirant calmement... Le baptême, son fils... Ses fils Timothée, sa marraine, sa soeur... Elle allait partir ? Fuir le baptême ? Qui allait avoir une pensée de travers ? Un mot de travers ? Elle en avait discuté... Son frère ? Rompre un lien... Rompre... Ce lien si fragile, trop fragile... Discussion avec son époux à ce propos... De sa soeur... De son départ, si... Quelqu'un osait dire quoi que ce soit... Sourire en souvenir de sa phrase... Nous mettre dans la bouse... Enfin plus vulgairement... Elle avait la parole de sa soeur et celle de son frère... La bougresse la faisait douter...


S'imposer... Alors qu'elle essayait de s'effacer ? Pas sur... Elle connaissait les villageois... Elle soupira...

Avez-vous des questions ? Voulez-vous qu'on procède à un tirage plus complet sur une question précise ?

Non... Non merci... Ça ira... Je laisse le futur me surprendre... Point trop n'en faut... Merci... Merci...

Elle se leva et sortit plusieurs pièces qu'elle posa sur la table... Pour vous...
--Ragnemod_Protade a écrit:

Un bâton de bois dans une main, la corde qui retenait l'ours dans l'autre, il s'entraînait, il entraînait son ours au drôle de nom. Des petits claquements sur le sol avec le bâton et l'ours se redresse sur ses pattes arrière. Un petit garçon s'approcha de RP, un air de noble que Ragnemod-Protade connaissait bien. Le petit garçon avait une lueur amusante dans les yeux. RP se voyait petit à la place du jeune garçon. Aucune gêne, le petit nobliau.

Messihe ! Est-ce ke vous pousez faihe 'anser le z'ou's ?

La mère tout aussi noble dans son attitude, s'avança et lança un regard mauvais à l'enfant. A croire que de voir des enfants s'intéresser aux ours et qu'ils soient nobliaux, est interdit... C'était juste pour le saluer visiblement, la nobliote remontait légèrement dans son estime. Il avait bien peu d'estime pour les nobliaux.

Bonzou !

Bonjour jeune homme ! Mais bien sur que je peux faire danser l'ours ! Regardez bien !

RP leva son bras qui tenait la corde de façon à dégager l'animal et fit tourner le bâton devant lui, l'ours comprit sans trop de problème. L'homme et l'animal avaient répété de longues heures, leur spectacle. Le jeune garçon n'eût pas le temps d'en voir plus. Sa nobliote de mère le traîna dans la carriole de la gitane. Il continua cependant son tour peut-être que cela attirerait du monde. Une dame passa rapidement, elle devait être pressée. Un signe de la main de la part du saltimbanque.

Une dame arriva, RP continua de faire danser Flood. Il salua la Dame avec un sourire et vit naître en son regard, une étincelle.

Bonjour! Vous pensez que je peux caresser l'ours?

Mais bien entendu que vous pouvez ! Flood est adorable ! Il abaissa la corde et le bout de bois, l'ours suivit le mouvement et se posa à nouveau sur ses quatre pattes, RP l'emmena vers la dame.

Voilà allez y ! Dans le sens du poils comme ceci ! Joignant le geste à la parole, RP lui montra comment faire. Il connaissait bien son Flood et il l'aimait bien.
--Esmeralda. a écrit:Esmeralda avait scruté la femme tout au long de ses interventions. Elle savait par nature que beaucoup voulait entendre le futur mais qu'une fois face à leurs démons, ils prenaient peur. Elle l'avait vu pâlir, se tenir la joue, reculer... Et comme la plupart de ses clients, la jeune femme noble refusait d'aller au bout de ses interrogations.

Non... Non merci... Ça ira... Je laisse le futur me surprendre... Point trop n'en faut... Merci... Merci...

C'était dommage... Elle lui tendit plusieurs pièces et contrairement à d'autres clients, ce n'était pas de simples deniers mais de beaux écus. La femme avait été très généreuse. Aussi lorsqu'elle se leva, Esmeralda porta son regard sur les enfants et elle fut traversé par une vision. Court instant... Fugitif moment... La femme avait été généreuse, elle se devait de l'avertir... Elle posa alors sa main sur celle de sa cliente et lui dit...

Ma Dame, soyez vigilante... Un danger guette votre fils... Je vois un départ... une charette... des rires... des pleurs... et beaucoup d'amour....

Elle raccompagna la noble jusqu'à l'extérieur. Dehors, Rp faisait encore des siennes et attirait du monde autour de lui... Enfin, ce n'était pas RP le coupable, mais plutôt lui, Flood... Elle ne comprendrait jamais pourquoi les gens se précipitaient toujours sur Flood. Certes, il était imposant et attirait l'oeil, mais bon, elle qui commençait à le connaître, le trouvait un peu envahissant et surtout, elle ne voyait pas l'intérêt pour Flood. Bien entendu, il avait le don d'attirer les gens sur la place du village, mais si les villageois faisaient plus attention à RP, ils verraient ses talents cachés. Il méritait qu'on le connaisse et qu'on l'apprécie à sa juste valeur. Lui, le preux chevalier, comme elle aimait à l'appeler, son frère de coeur, l'avait appris à aimer écrire et à lire. Vraiment un bon gars...

La bohémienne scruta les villageois pour trouver une autre personne à sonder au plus profond d'elle-même. C'est à ce moment-là qu'elle la vit. C'était une femme plutôt jeune, aux cheveux aussi noirs que les siens mais beaucoup plus courts. Elle s'approcha d'elle et lui prit la main pour les lui lire. Contrairement à la première, celle-ci avait des mains plus dures. Des égratignures, des petites traces de sang, des crevasses montraient que ses mains servaient souvent dans des métiers plus manuels.


Je vois... l'absence... Un être vous manque... Je vois... la tristesse... Je vois aussi... beaucoup de travail... trop peut-être... Je vois une grande famille... des pleurs... des cris...

Esméralda suivait la ligne de coeur de la jeune femme qui était devant elle et la trouvait bizarre. Autant celle de la première était nette et sans bavure, autant celle-ci avait plusieurs cassures et plusieurs ramifications... Elle avait une main très intéressante d'ailleurs... Elle la regarda droit dans les yeux en souriant...

Viens... Viens Ma Dame... Suis-moi dans la roulotte... J'vais te lire ton avenir....

Elle avait pris la main de la femme et tentait de l'attirer dans son antre magique.

_________________
avatar
Rick
Admin

Nombre de messages : 391
Age : 40
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Esméralda et RP

Message  Rick le Lun 15 Déc - 0:23

Elwë* a écrit:Elwë* ne détachait pas ses yeux de l'ours, et perdue dans ses pensées, c'est presque avec surprise qu'elle entendit l'homme lui dire:

Mais bien entendu que vous pouvez ! Flood est adorable ! Il abaissa la corde et le bout de bois, l'ours suivit le mouvement et se posa à nouveau sur ses quatre pattes.

Voix plutot agréable que celle de l'homme, d'ailleurs. Elwë* le dévisagea à la dérobée. Un homme qui avait voyagé, elle le voyait à son visage. Mais elle décelait autre chose chez lui. Quelque chose de presque... aristocratique. Un aristocrate montreur d'ours? La fatigue m'aveugle vraiment, pensa t'elle. Son regard se reposa sur l'ours, et elle s'avanca, le sourire aux lèvres.

Voilà allez y ! Dans le sens du poils comme ceci. Elle regarda le geste de l'homme avec attention puis, enlevant un de ses gants l'imita d'abord timidement, puis avec plus d'assurance. Le poil de l'animal était épaix et rugueux sous ses doigts. Ses yeux pétillaient de satisfaction, et ils se perdirent un instant dans ceux de l'animal, dont elle devinait la puissance. Quelle expérience de voir et de toucher une telle bête!
Elle s'écarta ensuite, à contre coeur, des enfants du villages s'approchant et voulant l'imiter.

Son regard se tourna ensuite vers la roulotte, et elle vit Kory en sortir avec ses enfant. La jeune femme avait un air soucieux, et elle se demanda avec curiosité ce que la bohémienne avait pu lui dire. Cette dernière supris son regard, et d'un air résolu s'avança vers elle et lui pris la main pour lui lire son avenir:

Je vois... l'absence... Un être vous manque... Je vois... la tristesse... Je vois aussi... beaucoup de travail... trop peut-être... Je vois une grande famille... des pleurs... des cris...

L'absence... Etonnant comme un simple mot pouvait réouvrir la blessure qu'elle essayait de cacher aux yeux de tous. Son regard ambré se voila l'espace d'un instant, mais elle repris vite contenance.
La bohémienne ne sembla pas avoir vu son trouble, et continuait à regarder sa main d'un air attentif. Elle leva la tête vers elle puis lui dit:

Viens... Viens Ma Dame... Suis-moi dans la roulotte... J'vais te lire ton avenir....

La peur de se mettre à nu devant quelqu'un faillit lui faire refuser la proposition, mais la bohémienne lui prit la main et l'entraina à sa suite. Bah après tout pourquoi pas. J'en rirais bien avec Palo ce soir. Elle suivit donc la jeune femme habillée de rouge, et s'installa sur un des deux tabouret à l'intérieur de la roulotte.
Korydwen a écrit:Secouant la tête, chassant les bêtises de la diseuse de bonne aventure, du moins, elle essayait de se convaincre que tout se passerait bien. Mais alors qu'elle allait quitter la carriole après ce très mauvais moment, elle lui attrapa la main. Qu'y avait il encore ? Allait-elle lui dire que son fils absent était en danger, comme Eléa, l'autre fois ?

Ma Dame, soyez vigilante... Un danger guette votre fils... Je vois un départ... une charrette... des rires... des pleurs... et beaucoup d'amour....

La Baronne haussa un sourcil, regardant la dame qui avait du boire pendant qu'elle avait le dos tourné. Un départ ? Une charrette, danger ? Elle scruta la dame avant de lui répondre. Elle serra si fort la main de son fils que se dernier ne put que se plaindre . Elle relâcha la pression. Et si dans un élan de gentillesse la diseuse de bonne aventure la prévenait sur sa réelle intention depuis son arrivée ici. A savoir capture quelques enfants...

Elle avait été généreuse dans les piécettes. Mais là, d'un seul coup, elle ne lui inspirait plus du tout confiance.


Je le serai... Vigilante... Je le suis toujours lorsque cela concerne mes enfants.

Elle salua la dame et sortit prestement, assez perturbée par cette dame, si bien qu'elle ne vit pas Elwe, seul ses enfants la saluèrent. Elle hésitait entre rentrer chez elle et rester encore un petit peu voir le montreur d'ours, en tenant les mains de ses enfants... Ne pas les perdre, la chair de sa chair... Le fruit de ses entrailles, elle avait souffert pour en arriver là, elle ne comptait pas tout perdre... La petite famille regarda donc un moment le montreur d'ours. Il n'y avait pas grand monde. Le froid les rebutait-il ? Pour une fois qu'il y avait ce genre d'animation dans le village...
--Esmeralda. a écrit:


Esméralda avait réussi à entraîner avec elle, la bourgmestre du village, bien qu'elle ne connaissait pas cette fonction de sa cliente. Celle-ci s'assit face à elle sur un tabouret et la bohémienne prit l'autre siège.

Avant de vous tirer les cartes, ma bonne Dame, laisse-moi te conter ce que je vois dans ma boule.

Esméralda se releva et prit un objet derrière elle, caché par un chiffon. Elle le posa sur la table et le dévoilà aux yeux de la jeune femme. C'était une boule transparente, sur un petit socle en bois. Elle mit ses mains sur la boule et les fit bouger en marmonnant des mots dans une langue inconnue.

Je vois.... un homme... un homme parti précipitamment loin de toi.... un homme qui t'aime... Je vois une grande étendue d'eau...

La gitane regarda la jeune femme pour guetter ses réactions. Elle remonta ses bracelets pour à nouveau mouvoir ses bras au-dessus de son objet magique.

Je vois aussi de grands projets pour vous... un grand avenir... mais beaucoup trop de travail pour que vous puissiez le voir vraiment... Je vois une grande peine dans votre coeur... un absence de joie... un absence de famille.... Je vois ce grand vide en vous... Ce besoin d'aimer et de se sentir aimer.

La bohémienne poussa légérement sa boule et prit son jeu de tarot. Elle commença à battre ses cartes.

Tu veux ma Dame, en savoir plus, sur un de ses aspects... Tu veux que je te tire les cartes ?

Elle attendait en souriant.

LJD Elwë*, n'hésitait pas à m'envoyer 4 chiffres compris entre 1 et 22, si vous voulez que je vous tire les cartes. N'oubliez pas aussi que si vous avez envisagé un avenir particulier à votre personnage, la voyante peut lui révéler. J'attends donc votre MP pour continuer.
Elwë* a écrit:Pendant que la bohémienne s'était retournée pour chercher quelque chose, Elwë* en profita pour observer la roulotte, n'étant qu'une femme après tout et donc d'une curiosité sans limites. Cet univers qu'elle connaissait mal l'intriguait et la fascinait à le fois, et elle se surpris à envier fugacement la vie de ce couple peu banal.
La femme posa sur la petite table un objet sphérique, caché par un linge, qu'elle retira d'un geste théatral. Elwë* n'avait jamais vu de boule de cristal, même si elle en avait entendu parler, et elle ne pu s'empêcher d'être fascinée par la beauté de l'objet. La bohémienne posa tout à coup ses mains au dessus de la boule, et marmonna quelques mots dans une langue étrange. Elle lui dit enfin:

Je vois.... un homme... un homme parti précipitamment loin de toi.... un homme qui t'aime... Je vois une grande étendue d'eau...

Léger sursaut. Habituée à cacher ses émotion, elle espérait que la bohémienne n'avait pas vu sa réaction, mais les yeux noir et pénétrant qui la dévisageait semblaient lui indiquer le contraire. Elle essaya de ne pas penser à Lion et sourit à la bohémienne, l'invitant à poursuivre:

Je vois aussi de grands projets pour vous... un grand avenir... mais beaucoup trop de travail pour que vous puissiez le voir vraiment... Je vois une grande peine dans votre coeur... un absence de joie... un absence de famille.... Je vois ce grand vide en vous... Ce besoin d'aimer et de se sentir aimer.

Toi qui voulais rire un moment avec Palo, tu as tout gagné! Elle va se moquer de toi si elle sait que tu t'es laissé touché par de simple parole de diseuse de bonne aventure, pensa Elwë*, dépitée. Absence de joie, absence de famille... Ses amis étaient sa famille, sa joie. Ils étaient toujours la pour elle, dans les bons comme dans les mauvais moment. Alors pourquoi n'était elle pas comblée? Elle ne connaissait que trop bien la réponse.

La femme vêtue de rouge rangea tout à coup la boule de cristal, et le charme fut rompu. Elwë* se maudit un instant d'avoir encore laissé ses pensées vagabonder vers lui, et essaya de se concentrer sur le reste des paroles de la bohémienne. Grands projets, grand avenir... Voilà les mots intéressants... Elle serait peut être boulasse d'or du mois de décembre, et surpasserait peut être même Palo au lancé de chope. Voilà enfin des pensées raisonnables, se dit elle dans un dialogue passionnant entre elle et elle même.

Tu veux ma Dame, en savoir plus, sur un de ses aspects... Tu veux que je te tire les cartes ?

La femme la regardait en souriant, attendant sa réponse. Bah après tout, tant qu'à y aller allons y jusqu'au bout!

Et bien pourquoi pas oui! Sur un des aspects vous dites? Elle réfléchit l'espace d'un instant quel aspect elle allait développer, mais les mots s'échapèrent tout seul de sa bouche sans qu'elle puisse les retenir: Allons y pour le coté coeur. Bravo, bien joué Elwë... Elle se rattrapa du mieux qu'elle pu: Est ce que vous pouvez voir de beaux et grand apollons fous d'amour pour moi avec ces cartes?

_________________
avatar
Rick
Admin

Nombre de messages : 391
Age : 40
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Esméralda et RP

Message  Rick le Lun 15 Déc - 0:33

--Esmeralda. a écrit:

Et bien pourquoi pas oui ! Sur un des aspects vous dites ? Allons y pour le coté coeur. Est ce que vous pouvez voir de beaux et grand apollons fous d'amour pour moi avec ces cartes ?

Esmeralda avait senti un moment d'hésitation dans la demande de la jeune femme. Vraisemblablement, la jeune femme avait un soucis amoureux. D'ailleurs, ne venait-elle pas de lui demander de voir des hommes fous d'amour pour elle. La bohémienne sourit à cette idée. Elle prit donc les cartes et les étala devant la cliente, lui laissant en choisir quatre au hasard. Puis, elle les déposa en croix, face retournée. Puis, elle tira une cinquième carte qu’elle mit au centre. Elle sourit à la jeune femme devant elle, et remarqua un peu de stress sur son visage.

La première carte retournée fut l’Impératrice. Une très bonne carte dans ce contexte là.


Ma Dame, tu as eu une main heureuse. L’Impératrice montre que tu es une femme dynamique, un brin autoritaire mais que tu as la volonté de bien faire. Tu es entourée de beaucoup de personnes qui t’aiment vraiment.

La gitane retourna ensuite le soleil et son visage s’éclaira d’un sourire radieux. Cette carte était connue des diseuses de bonne aventure, comme l’une des meilleures dans le domaine de l’amour. Elle tira ensuite la troisième et son visage se referma subitement. Devant elle venait d’apparaître la Mort. Elle déglutit légèrement avant d’expliquer cela à la jeune femme.

Le soleil montre que vous avez accompli de grands efforts dans votre couple. Vous avez tout fait pour que cette histoire marche. Vous avez espéré le mariage, les enfants… Et sans cette carte…

Esméralda toucha la troisième carte retournée

Votre histoire serait proche du conte de fées. Malheureusement, il y a quelque chose de cassé pour vous dans cette aventure. Attends-toi Ma Dame, à connaître de grands bouleversements sentimentaux. Je vois que la déception est de plus en plus présente autour d’un grand projet amoureux qui ne veut pas voir le jour. Cette carte peut aussi montrer la fin d’une liaison.

La bohémienne tenta de rassurer sa cliente qui commençait à pâlir. Elle la regarda avec un sourire bienveillant.

Mais, rassures-toi, Ma Dame, c’est aussi une invitation au renouveau, à la renaissance. Mais pour cela, il faut que tu fasses le deuil de l’amour précédent.

Esméralda tourna la quatrième carte pour en savoir un peu plus sur la vie sentimentale de la jeune femme. Il s’agissait du Bateleur.

Cette carte accentue mes dires. Là encore, elle marque la fin d’une liaison. Mais elle montre aussi que vous avez un caractère fort qui va vous aider à repartir d’un bon pied. Votre personnalité est forte et vous avez les atouts en main pour attirer les autres vers vous. N’hésitez plus et allez de l’avant. Je vois que vous êtes très entourée par vos amis.

La diseuse de bonne aventure tira la dernière carte et sourit en voyant apparaître l’Empereur.

Vous voyez, une nouvelle fois, les cartes ne sauraient mentir, Ma Dame…. Elle montre que tu es au centre d’une grande famille amicale. Ils sont disposés à vous aider et à vous soutenir. Mais pour cela, il faut que vous acceptiez de leur faire confiance et surtout que vous acceptiez de vous dévoiler devant eux. Si ce sont de vrais amis, ils n’abuseront pas de vos faiblesses, mais au contraire seront votre force. L’empereur permet la concrétisation des projets avec énergie et autorité, si vous acceptez de vous laisser porter par eux.

Esméralda prit une inspiration et regarda sa cliente dans les yeux. Elle cherchait à sonder le cœur de cette femme qui ressemblait à une hirondelle touchée en plein cœur. Elle lui prit les mains dans les siennes.

Ma Dame, il y a une personne dans ton entourage qui pense très fort à toi et qui mériterait d’être connu et reconnu par toi. Je vois que cet homme aimerait aller plus loin avec toi. Il te suffit juste d’ouvrir ton cœur. Je vois aussi une personne qui se sent prisonnier, dans votre entourage. Cette personne aimerait pouvoir s’envoler et retrouver la joie de voler de ses propres ailes, mais vous la gardez prisonnière dans vos murs, lui refusant cette liberté qu’elle réclame.

La jeune femme se tut attendant les réactions de sa vis-à-vis. Elle était prête à répondre à d’autres questions si besoin s’en faisait sentir.
Elwë* a écrit:La bohémienne sourit puis, tout en l'observant à la dérobée, étala les cartes devant elle. Elwë* en choisit quatre au hasard, et la femme en prit une cinquième qu'elle plaça au centre d'une croix qu'elle venait de former avec son tirage. Ah, ca redevient distrayant, pensa Elwë* avec un sourire, et elle se dit que finalement elle aurait quelque chose d'exotique à raconter à Palo ce soir. Elle ne pouvait cependant ressentir une certaine appréhension. Bien sur qu'elle ne croyait pas vraiment aux diseuses de bonne aventure. Bien sur...

La femme retourna une carte:

Ma Dame, tu as eu une main heureuse. L’Impératrice montre que tu es une femme dynamique, un brin autoritaire mais que tu as la volonté de bien faire. Tu es entourée de beaucoup de personnes qui t’aiment vraiment.

Elwë* sourit. Autoritaire, moi? Naaaaan! D'ailleurs ses conseillers le confirmeraient aisément. Sous la torture... Sa bonne humeur était revenue, et elle observa la bohémienne retourner la seconde carte. Un sourire radieu éclaira son visage, et Elwë* se dit que tout compte fait elle les aurait peut être, ses beaux apollons fous d'amour. Son visage se crispa involontairement en voyant la troisième carte retournée par la bohémienne. Même sans y connaitre grand chose en tarologie, elle distinguait clairement la carte de la mort, symbolisée par un squelette portant une faux. Elle palit subitement, et sa plus grande peur revint se loger en son coeur:

Le soleil montre que vous avez accompli de grands efforts dans votre couple. Vous avez tout fait pour que cette histoire marche. Vous avez espéré le mariage, les enfants… Et sans cette carte… La jeune femme vêtue de rouge toucha la troisième carte retournée: Votre histoire serait proche du conte de fées. Malheureusement, il y a quelque chose de cassé pour vous dans cette aventure. Attends-toi Ma Dame, à connaître de grands bouleversements sentimentaux. Je vois que la déception est de plus en plus présente autour d’un grand projet amoureux qui ne veut pas voir le jour. Cette carte peut aussi montrer la fin d’une liaison.

Un conte de fée... Oui, ça avait été tellement vrai. Fous d'amour l'un pour l'autre dès leur première rencontre, une passion qui restait intacte malgrès le temps, malgrès les épreuves. Ils avaient vécus beaucoup de chose, partagé tellement d'amour. Peut-être trop. Elle avait peut-être brûlé en un an la portion d'amour de toute une vie. Aujourd'hui il n'était presque plus la, et laissait un vide énorme en elle. Les mots fin d'une liaison retentir en elle. Il lui avait dit jusqu'à la mort. Ses derniers jours, il avait été tellemement malade qu'elle avait cru le perdre. Elle avait la morbide intuition que la mort lui prendrait bientot, et un frisson d'angoisse lui parcourut le corps. Elle vit à peine la bohémienne retourner la quatrième carte:

Cette carte accentue mes dires. Là encore, elle marque la fin d’une liaison. Mais elle montre aussi que vous avez un caractère fort qui va vous aider à repartir d’un bon pied. Votre personnalité est forte et vous avez les atouts en main pour attirer les autres vers vous. N’hésitez plus et allez de l’avant. Je vois que vous êtes très entourée par vos amis.

Forte? Elle l'espérait. Pour l'instant régnait un étrange vide dans sa tête... La diseuse de bonne aventure tira la dernière carte et sourit:

Vous voyez, une nouvelle fois, les cartes ne sauraient mentir, Ma Dame…. Elle montre que tu es au centre d’une grande famille amicale. Ils sont disposés à vous aider et à vous soutenir. Mais pour cela, il faut que vous acceptiez de leur faire confiance et surtout que vous acceptiez de vous dévoiler devant eux. Si ce sont de vrais amis, ils n’abuseront pas de vos faiblesses, mais au contraire seront votre force. L’empereur permet la concrétisation des projets avec énergie et autorité, si vous acceptez de vous laisser porter par eux.

Tu l'a bien cherché, se maudit elle. "Allons y pour le coté coeur". Il fallait t'en douter. La dernière carte lui réchauffa légèrement le coeur, mais son visage était toujours d'une paleur suprenante, et ses yeux couleur ambre, voilés. Accepter de se dévoiler devant les gens... Peut être. Mais elle était tellement effrayée à l'idée de se sentir vulnérable devant quelqu'un. Restait désormais à voir si elle était aussi forte que cette étrange bohémienne le prétendait...

Elle s'apprétait à se lever, soudain pressée de regagner l'extérieur et de retrouver des choses plus rationnelles. Elle resta assise cependant. La femme la regardait désormais droit dans les yeux, semblant chercher à sonder son âme. Elle sursauta presque quand cette dernière lui prit les mains et lui dit avec une expression sincère de compassion:

Ma Dame, il y a une personne dans ton entourage qui pense très fort à toi et qui mériterait d’être connu et reconnu par toi. Je vois que cet homme aimerait aller plus loin avec toi. Il te suffit juste d’ouvrir ton cœur. Je vois aussi une personne qui se sent prisonnier, dans votre entourage. Cette personne aimerait pouvoir s’envoler et retrouver la joie de voler de ses propres ailes, mais vous la gardez prisonnière dans vos murs, lui refusant cette liberté qu’elle réclame.

Un homme? La bohémienne devait surement se tromper cette fois-ci... Aucun des hommes de son entourage ne semblait avoir envie d'aller plus loin avec elle. Elle devait vraiment avoir l'air bouleversé, la bohémienne avait peut être craint d'être allée trop loin et cherchait à lui redonner espoir.
La deuxième partie était plus énigmatique, et y penser lui fit un instant oublier le reste. Elle, elle gardait quelqu'un prisonnier en ses murs? Quels murs? Ceux de la mairie? Cette question l'angoissa un moment. Elle s'en voudrait terriblement de priver quelqu'un de liberté, et espérait de tout coeur que la bohémienne se trompe. Elle se ressaisit. Mais bien sur qu'elle se trompe. C'était juste une expérience folklorique, un moment pour se détendre. Pourquoi prenait elle ça telllement à coeur?

Elle se surprit à jetter un coup d'oeil à l'extérieur, pour voir si elle n'empêchait pas d'autres personnes de se faire lire leur avenir, mais la foule semblait toujours se presser autour de l'ours, mainteant en train d'éxécuter quelques pas de danse, version animale. Son regard revint se poser sur l'étrange femme et elle lui dit d'une voix légèment hésitante:

Vous pourriez me parler plus en détail de cette personne que je garde prisonnière?

Elle tâta sa bourse, dont le renflement lui indiquait qu'elle pouvait poser cette deuxième question sans craindre de manquer de liquidités.
Catherine19 a écrit:Cath arriva sur la place du village, contente de se promener.Elle aperçus sur la place du village des roulottes.Curieuse elle alla regardé de plus près.
Une fois arrivé, elle vit un homme dressant un ours. Puis elle regarda vers la deuxième roulotte.Sa devait être celle de la diseuse de bonne aventure.Cath avait vaguement entendu parler d'elle en taverne et elle se dit que cela pouvait être amusant de tester.

Quand elle arriva plus près elle vit une pancarte marquant "en consultation".Se disant qu'elle n'était pas pressé elle attendit sur le pas de la porte en observant l'ours.
--Esmeralda. a écrit:
Vous pourriez me parler plus en détail de cette personne que je garde prisonnière ?

Esmeralda sourit. Cela arrivait souvent que les gens voulaient en savoir plus sur ses révélations, sur ce qu'elle lisait dans les cartes.

Ma Dame, j'aimerais t'aider et répondre à cette question, mais cela ne va pas être possible. La lecture des cartes n'est pas chose aisée. Elle ne dira pas le nom de la personne. La seule chose que j'ai vu est que c'est une personne de ton entourage... Mais je ne saurais te dire si c'est un collaborateur, un ami ou un amoureux transi. Je sais juste qu'il faut la laisser s'envoler. Tout comme je sais que tu dois accepter d'être faible parmi les tiens afin de devenir plus forte dans le futur.

La bohémienne scruta cette jeune femme en souriant de toutes ses dents.

Serait-il possible que tu... que tu ais peur de cela ? Aurais-tu peur aussi d'ouvrir tes yeux devant l'amour qui frappe à ta porte ? Ouvre ton coeur au matin de l'amour, comme tu ouvres tes yeux tous les matins... Il serait dommage que le bel apollon que tu cherches aille conter fleurette par déception, non ?

La gitane scrutait cette cliente. Elle était persuadée de ne pas se tromper sur le sort de cette femme. Mais elle sentait une appréhension de sa part. D'ailleurs, elle avait déjà vu nombre de personnes qui venait la voir plus par curiosité que par réélle croyance. Et pourtant... Pourtant les cartes ne mentaient jamais....
--Esmeralda. a écrit:
Vous pourriez me parler plus en détail de cette personne que je garde prisonnière ?

Esmeralda sourit. Cela arrivait souvent que les gens voulaient en savoir plus sur ses révélations, sur ce qu'elle lisait dans les cartes.

Ma Dame, j'aimerais t'aider et répondre à cette question, mais cela ne va pas être possible. La lecture des cartes n'est pas chose aisée. Elle ne dira pas le nom de la personne. La seule chose que j'ai vu est que c'est une personne de ton entourage... Mais je ne saurais te dire si c'est un collaborateur, un ami ou un amoureux transi. Je sais juste qu'il faut la laisser s'envoler. Tout comme je sais que tu dois accepter d'être faible parmi les tiens afin de devenir plus forte dans le futur.

La bohémienne scruta cette jeune femme en souriant de toutes ses dents.

Serait-il possible que tu... que tu ais peur de cela ? Aurais-tu peur aussi d'ouvrir tes yeux devant l'amour qui frappe à ta porte ? Ouvre ton coeur au matin de l'amour, comme tu ouvres tes yeux tous les matins... Il serait dommage que le bel apollon que tu cherches aille conter fleurette par déception, non ?

La gitane scrutait cette cliente. Elle était persuadée de ne pas se tromper sur le sort de cette femme. Mais elle sentait une appréhension de sa part. D'ailleurs, elle avait déjà vu nombre de personnes qui venait la voir plus par curiosité que par réélle croyance. Et pourtant... Pourtant les cartes ne mentaient jamais....

_________________
avatar
Rick
Admin

Nombre de messages : 391
Age : 40
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Esméralda et RP

Message  Rick le Lun 15 Déc - 0:34

Elwë* a écrit:La bohémienne lui sourit. elle semblait avoir l'habitude que ses clients aient envie de toujours en savoir plus. Elle lui répondit:

Ma Dame, j'aimerais t'aider et répondre à cette question, mais cela ne va pas être possible. La lecture des cartes n'est pas chose aisée. Elle ne dira pas le nom de la personne. La seule chose que j'ai vu est que c'est une personne de ton entourage... Mais je ne saurais te dire si c'est un collaborateur, un ami ou un amoureux transi. Je sais juste qu'il faut la laisser s'envoler. Tout comme je sais que tu dois accepter d'être faible parmi les tiens afin de devenir plus forte dans le futur.

Laisser s'envoler... Elle ne demandait pas mieux mais encore fallait il se rendre compte qu'elle tenait quelqu'un prisonnier... La bohémienne avait l'air de dire que c'était un de ses amis. Un pli se forma sur son front. la question la travaillait sans qu'elle ne parvienne à comprendre ce que la diseuse de bonne aventure voulait lui dire. Quand à accepter de montrer ses faiblesses...

Elle sursauta en voyant la femme qui semblait lire dans ses pensée. Elle lui sourit largement et lui dit:

Serait-il possible que tu... que tu ais peur de cela ? Aurais-tu peur aussi d'ouvrir tes yeux devant l'amour qui frappe à ta porte ? Ouvre ton coeur au matin de l'amour, comme tu ouvres tes yeux tous les matins... Il serait dommage que le bel apollon que tu cherches aille conter fleurette par déception, non ?

Elwë* sourit. Encore faudrait il qu'il y ai de beaux apollons qui viennent me conter fleurette... Le courrier le plus romantique de ma journée était: madame la maire, j'ai une commande de couteaux, pourriez vous mettre un peu de fer en vente sur le marché s'il vous plait? Elwë* rit. Eludée discètement, la question sur la peur. Bah nous verrons bien, qui vivra verra...

Elwë* se dit qu'elle avait déjà bien abusée du temps de la diseuse de bonne aventure, qui avait sans doute beaucoup d'autres prédictions à faire si elle voulait rentabiliser sa journée. La femme la regardait toujours. Elle avait l'impression que ses yeux noirs savaient lire au plus profond d'elle même comme peu de gens le faisaient, et c'est troublée et légèrement chancelante qu'elle se leva.

Et bien merci beaucoup, lui dit elle avec un sourire chaleureux. Vous avez sauvé ma journée qui s'annoncait fort désastreuse, et je vous avoue que ce n'était pas gagné. Elwë* sourit. Ses joues avaient presque retrouvé leur couleur normale, mais le pli soucieux sur son front était toujours présent. Elle hésita puis donna sa bourse entière à l'étrange femme. Bonne journée, dit elle avant de quitter la roulotte.

Elle croisa catherine qui attendait devant, prête à se faire lire l'avenir. Elle essaya de trouver une remarque spirituelle pour taquiner sa collègue, mais sa désinvolture avait disparu, et il fallut la vision du même regard émerveillé que le sien dans les yeux d'un enfant caressant l'ours pour la faire sourire. Elle salua Catherine puis partit d'un air songeur faire une promenade autour du lac.
Catherine19 a écrit:Cath vit la porte s'ouvrir sur elwe.Elle avait un air étrange sur le visage mais elle ne serait lui dire lequel.Après lui avoir fait un signe elle rentra dans la roulotte fort mystérieuse.Elle sentit dès l'entrée une hodeur tenace d'encens qui brulait.
Elle vit la femme qui lui souriait derrière sa boule.Après quelques secondes d'hésitations elle lui demanda :


-Bonjour, serait-ce possible que vous me prédisiez mon avenir ?


Cath ne croyait pas vraiment a se genre de chose,mais elle avait du temps à perdre et puis cela serait peut être amusant.


Elle s'installa sur le fauteuil devant la petite table miteuse et attendit les instructions de la diseuse de bonne aventure.

--Esmeralda. a écrit:

La bohémienne sourit lorsque la jeune femme lui parla des courriers qu'elle recevait. Pourtant, elle était sûre qu'autour de cette personne, il y avait un homme qui avait des sentiments pour elle. Peut-être ne lui écrivait-il pas, mais peut-être était-il tout simplement timide. Toujours est-il que les cartes ne mentent jamais. La bourgmestre du village avait encore devant les yeux, le voile de son précédent amour et tant qu'elle ne l'aurait pas ôté, elle ne pourrait pas voir ce que le tarot venait de lui dévoiler. Elle se leva et remercia la gitane. Celle-ci se leva à son tour et lui sourit.

Aie confiance en toi et tu verras que l'avenir qui t'est promis est radieux !

Lorsqu'elle lui tendit sa bourse pleine d'écus, la gitane se plia plusieurs fois en la remerciant. Elle était vraiment d'une grande générosité...

Esméralda profita du départ de sa cliente pour allumer un peu d'encens dans la roulotte. Au dehors, des enfants criaient de joie devant les exploits de flood. Il avait toujours autant de succès. Peut-être un peu trop d'ailleurs ! Pointe de jalousie ? Elle ne savait pas en fait. Elle s'assit sur son tabouret et se laissa envelopper par les volutes de fumée qui régnait à l'intérieur de la roulotte. Un petit coup à la porte et une femme entra à son tour. La bohémienne l'invita à prendre place derrière la boule de cristal.

- Bonjour, serait-ce possible que vous me prédisiez mon avenir ?

Elle commença à faire apparaître les images dans son objet de travail... Elle se laissa envahir par ce qu'elle voyait.

Je vois... Je vois... Une grande instabilité sentimentale dans votre vie ! Je vois aussi une peine immense récente. Une plaie qui a du mal à se refermer. Je vois un homme dans votre vie et un petit enfant...

La bohémienne scruta la nouvelle venue pour lire au fond de ses pensées, pour scruter son moi intérieur...

Que voulez-vous savoir de votre avenir ? Est-ce pour votre enfant ? Est-ce pour votre nouvel amour ?

LJD Catherine, envoyez moi par MP 4 chiffres compris entre 1 et 22, correspondant aux cartes tirées. Prévenez moi aussi si un événement quelconque est prévu pour votre personnage et que vous désirez qu'elle apprenne aujourd'hui.

_________________
avatar
Rick
Admin

Nombre de messages : 391
Age : 40
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Esméralda et RP

Message  Rick le Mer 17 Déc - 1:37

--Ragnemod_Protade a écrit:

La dame avait terminé de caresser Flood, l'ours il était bien content de s'être fait caliner ainsi, mais la voilà qui disparaissait chez la voyante, alors que la dame, la nobliote sortait avec ses deux nobliaux d'enfants. Ils regardaient l'ours de loin, visiblement, la bohémienne, lui avait dit quelque chose d'effrayant.

Quoi qu'il en soit, il fallait attirer du monde, vers l'ours Flood, il se devait de divertir la foule. Alors qu'il faisait tourner, grogner, avancer, reculer, sur les pattes arrières, les pattes de devant. Personne ne venait. Montreur d'ours devenait un métier de plus en plus difficile. Les cracheurs de feu gagnaient bien leurs vies, c'était tellement plus spectaculaire. On dirait que les villageois voyaient un ours tous les jours en sortant de chez eux.

RP était un peu déçu, lui qui pensait faire dans l'original. Il continua tout de même à s'amuser avec son ours, le félicitant avec des bouts de viandes. L'ours Flood gesticulait un peu dans tous les sens, poussant de nombreux grognements. RP était content, lui il s'amusait à défaut d'amuser la galerie. Il commençait déjà à penser à l'accueil du prochain village... Il l'espérait un peu mieux qu'ici...
Catherine19 a écrit:Cath regarda la femme avec beaucoup d'intérêt.Elle ne croyait pas vraiment à ce genre de chose,mais ce que disait la femme était juste.

Je vois... Je vois... Une grande instabilité sentimentale dans votre vie !


instabilité sentimentale, c'est sur il y en avait en ce moment.Sa rupture douloureuse, Sa nouvelle vit de couple..tout sa avait été dur.Mais il fallait être forte et surmonté sa.

Je vois aussi une peine immense récente. Une plaie qui a du mal à se refermer.


La mort de poutou, sans doute.Perdre une amie proche est toujours difficile.Elle avait été meurtri car c'était la 1ere fois qu'elle perdait quelqu'un et c'est sans doute le sentiment que c'était le commencement d'une longue liste qui lui faisait peur.Si sont enfant, son homme ou ses amis disparaissait, elle ne le supporterais pas, elle n'était pas encore remise de cette mort.

Je vois un homme dans votre vie et un petit enfant...


Cath pensa a gui et sourit.Elle l'aimait tellement.Elle n'imaginais pas sa vie sans lui, sa non.Et puis cet enfant qui était au chaud dans son ventre,elle avait été triste que le père n'assume pas, et sans gui elle aurais peut être baisser les bras.Mais il été là et prenait soin d'elle,et cath ne le remercierais jamais assez.

Elle regarda la femme.Extrêmement gênée par le regard pénétrant qu'elle lui portait, elle tira 4 cartes devant elle.Ne savant pas se qu'elle signifait, elle laissa le temps à la femme de les regardé et la regarda un peu inquiète.
--Esmeralda. a écrit:

La bohémienne attendit que sa cliente montre les quatre cartes qu'elle voulait voir tourner. Elle les disposa en croix et mis une cinquième carte au milieu. Elle tourna la première des cinq cartes : il s'agissait du Jugement. Elle faisait partie des bonnes lames du jeu. Aussi Esméralda sourit à la jeune femme, avant de lui expliquer la signification de la carte.

Ma Dame, je vois dans cette carte un renouveau, une renaissance dans le domaine sentimental. Vous êtes sur le point de réussir à stabiliser votre situation car votre volonté d'améliorer les choses ainsi que votre dynamisme vont vous faire avancer vers une situation plus équilibrée. Ma Dame, c'te carte te montre que si tu sais rester optimiste et que tu t'appliques dans ce que tu fais, tu pourras obtenir tout ce que tu veux. Que cela soit au niveau sentimental ou même en politique.

Esméralda tira la seconde des cinq cartes présentes devant elle. Il s'agissait de la force.

Ma Dame, tu vois cette carte ? Elle te montre que tu as tendance à marcher à l'instinct. Cela peut parfois être une bonne chose, mais cela peut aussi te conduire à faire des choses impulsives dictées par ton impatience. Attention à ne pas te laisser guider par la colère, elle est toujours mauvaise conseillère. Regardez toujours votre partenaire avec les yeux de l'amour et non pas ceux de la colère.

La bohémienne regarda sa cliente dans les yeux.

Je vois... je vois que tu as de grands projets dans ta vie. Certains se réaliseront à plus ou moins long terme, mais pour certains, les circonstances vont vous obliger à faire un choix. Il vous faudra soit faire des concessions soit renoncer à certaines choses si vous voulez réussir. N'oublies pas m'dame que la différence entre toi et Flood, l'ours qui se trouve dehors, c'est que tu as la possibilité de choisir.

Bon, il est temps de lire la troisième carte !

L'Hermite ! Cette carte te conseille de te montrer plus prudente. Il faut que vous fassiez le point sur vos relations avec les autres. En ce moment, il ne faut pas que vous attendiez grand chose des autres. L'hermite exprime aussi la solitude, bien sûr, mais aussi la réflexion et la patience.


Esmeralda regarda sa cliente dans les yeux pour sonder son âme au plus profond.

Et si vous profitiez de cet instant de répit pour faire le point ? Le point sur vos relations, sur vos motivations. N'hésites pas, M'dame, à te remettre en question. Ainsi tu pourras agir en plus grande sérénité après.

La gitane tourna la quatrième carte : la lune !

Vous êtes en ce moment dans une situation sentimentale trouble, dont la cause est vraisemblablement le manque de profondeur de vos sentiments. Cette carte fait ressortir un certain manque de lucidité en raison de votre côté impulsif et votre tendance à vous ruer tête première dans des choix qui méritent plus amples réfléxions.

Esméralda prit la main de sa cliente dans la sienne.

Fais attention à ne pas te laisser emporter trop loin dans ton imagination... Faut te montrer plus prudente dans tes choix.

Elle retourna ensuite la dernière carte et son visage pâlit légérement. Elle n'aimait pas finir avec une lame maléfique comme c'était le cas tout de suite. Le Diable venait de faire son apparition pour la plus grande peur de tous ses clients. Il fallait qu'elle rassure sa cliente.

Ce tirage n'est pas négatif, mais il doit susciter à nouveau la prudence de ta part. Le Diable c'est la volonté de pouvoir, l'orgueil et la tentation. Tu dois te montrer méfiante vis à vis des autres mais aussi vis à vis de toi-même. Il n'y a pas pire danger que le mal qui sommeille en soi. Pour l'instant, il vous faut éviter toute relation d'autorité et tout signe conflictuel. Les solutions ne peuvent pas se présenter pour l'instant.

La gitane avait toujours les mains de la jeune femme dans les siennes. Elle retourna la main gauche et commença à regarder les lignes qui se dessinaient à l'intérieur, comme un schéma indéchiffrable pour la plupart des personnes mais pas pour elle. Elle regarda la ligne de vie et la ligne de l'amour.

Ma Dame, je vois... je vois qu'il va falloir que tu sois forte... Je sens une épreuve toute proche qui va arriver. Je sens la joie mais aussi une grande peine...

La bohémienne contourna sa petite table et mit la main sur le ventre de la jeune mère.

Ma Dame... Il va te falloir être forte... De cet événement heureux,... la mort ...se fera l'invitée surprise et te ravira l'un de tes deux amours...

Esméralda avait hésité à lui annoncer cette pénible nouvelle. Mais puisque le destin l'avait conduit jusqu'à elle pour connaître son futur, autant aller jusqu'au bout, quitte à faire mal...La réaction ne tarderait sûrement pas à éclore rapidement, et elle était là pour l'aider si elle avait besoin. Après tout, il était tellement fréquent que les doubles naissances soient fatales à l'un ou l'autre des enfants. [/rp]
Korydwen a écrit:Les enfants avaient regardé une dernière fois l'ours et les tours de l'homme. Korydwen avait donné quelques écus à Matthis pour qu'il aille les donner en montreur d'ours en guise de remerciement pour le spectacle et pour le permettre de pouvoir manger et se chauffer par ce temps.

La baronne les salua et prit la direction de sa maison en tenant ses enfants par les deux mains, elle avait encore les dernières paroles de la bohémienne qui résonnait dans sa tête, c'est la trouille au ventre qu'elle rentra chez elle. Son époux ne serait pas encore rentré, il faudrait l'attendre....


Dernière édition par Rick le Mer 17 Déc - 1:40, édité 2 fois

_________________
avatar
Rick
Admin

Nombre de messages : 391
Age : 40
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Esméralda et RP

Message  Rick le Mer 17 Déc - 1:39

--Ragnemod_Protade a écrit:

La journée commençait à toucher à sa fin, il était temps de repartir sur les routes pour le drôle de couple et leur ours. RP amena Flood dans la charrette et l'enferma dans sa cage, lui donnant un gros morceau de viande et un peu d'eau, il était temps qu'il se repose. Il avait récupéré les écus du petit nobliot, le remerciant bien sincèrement.

Il se dirigea ensuite dans la chariotte et ouvrit la porte brusquement.


Esméralda ! Il est l'heure de repartir sur les routes ! Le vent nous appelle ! Le soir tombe !

Il regarda la dame qui semblait figer sur son siège, il regarda Esméralda.

T'es certaine qu'elle est toujours là ? On dirait que son esprit se trouve ailleurs ! Qu'est-ce que tu lui as raconté encore ?

RP regarda la dame et la bouscula légèrement pour voir si elle bougeait.

Dame ! Dame ! La consultation est terminée !

RP quitta la roulotte ! J'vais finir de préparer ma carriole, je t'attends ensuite, mais dépêche toi ! Nous sommes attendus ailleurs.

--Esmeralda. a écrit:

C'est bien la première fois que la bohémienne faisait cet effet à une cliente. Elle avait l'habitude des cris, des larmes, de la colère mais elle n'avait encore jamais vu une telle attitude et surtout une telle absence de réaction. Elle tentait encore de sonder le regard de la cliente, lorsque la porte de la roulotte s'ouvrit. La bohémienne fronça les sourcils. Qui n'avait pas vu le panneau en consultation sur le pas de la porte ? Lorsqu'elle s'aperçut que c'était RP, elle sourit

Esméralda ! Il est l'heure de repartir sur les routes ! Le vent nous appelle ! Le soir tombe !

La gitane n'avait pas vu le temps passé aujourd'hui. Elle n'avait pas eu beaucoup de clientes mais les consultations avaient été longues.

Je voulais finir avec elle, en fait !

T'es certaine qu'elle est toujours là ? On dirait que son esprit se trouve ailleurs ! Qu'est-ce que tu lui as raconté encore ?

Tout en disant cela, il tenta de réveiller la jeune cliente, mais sans succès. Il quitta la cariole en lui disant de se dépêcher.

La bohémienne fit donc le tour de la table et se plaça devant la jeune femme, de l'autre côté du meuble. Elle mit sa main devant ses yeux pour voir sa réaction. Elle claqua des doigts, sans plus de succès. Elle soupira fortement en secouant la tête. Qu'était-il donc arrivé à cette personne ? Le temps pressé, ils devaient reprendre la route et très rapidement. Puisqu'ils ne pouvaient l'emmener avec eux, elle allait la laisser là sur la place. Quelqu'un l'emmenerait peut-être au dispensaire...

Elle prit donc la femme par les bras et l'aida à marcher. Il fut assez difficile de passer la porte et de descendre les marches. D'ailleurs, un malheureux hasard fit chuter la jeune femme. Aie avec ça, elle risquait vraiment de s'être foulé la cheville ou pire encore. Esméralda chercha du regard RP pour qu'elle l'aide. La cheville de la montbrissonnaise semblait enfler à vue d'oeil et aucune réaction de la femme. La gitane releva quand même la femme. Elle regarda autour d'elle. Il n'y avait plus personne sur la place, aussi la diseuse de bonne aventure décida-t-elle de faire les poches de la paysanne. Après tout, tout travail mérite salaire et elle ne pouvait se permettre d'attendre son réveil. Elle trouva une minuscule bourse qu'elle prit soin d'enlever et de mettre sous sa jupe. Puis, elle rejoint Rp.


C'est bon, je suis prête... Pouvons y aller....

Esméralda prit place sur le siège de sa roulotte et excita son cheval pour le faire avancer. Elle espérait que le prochain village serait plus agréable et plus accueillant.

_________________
avatar
Rick
Admin

Nombre de messages : 391
Age : 40
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Esméralda et RP

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum