Une rencontre avec le Prévôt : Dame Thibantik

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une rencontre avec le Prévôt : Dame Thibantik

Message  Rick le Mar 6 Jan - 17:03

Rick a écrit:Rick hésitait depuis plusieurs jours déjà sur ce qu'il fallait faire ou pas. Il ne savait pas s'il devait ou non, aller voir qui de droit. Son épouse menait un train d'enfer à la maréchaussée et n'avait pas le temps de s'occuper de ça. Pas le temps, et surtout pas l'envie de le faire. Pourtant, c'était sûrement la seule solution à son "problème". Il avait parlé de ce soucis à Kory, son oreille était toujours attentive aux problèmes fraternels. Le jeune homme fut à moitié étonné d'apprendre que ce qu'il vivait, c'était la même chose pour sa soeur. Il n'était pas le seul dans cette situation. Les deux frère et soeur avaient donc discuté de cela ensemble et ils étaient tombés d'accord sur le fait que cela ne pouvait durer ainsi. Pour le bien de leurs mariages mais aussi pour la santé de leurs conjoints.

En effet, Al et Tia, chacun maréchaux dans leurs villes respectives, passaient plus de temps dans leurs bureaux que dans leurs foyers. Rick avait songé à plusieurs choses pour montrer à son épouse que c'était quelque chose de difficile à vivre. Mais, il ne voulait surtout pas qu'elle quitte la maréchaussée. Il savait qu'elle tenait à ce travail et surtout qu'elle le faisait bien. Et cela devait être la même chose pour Althiof, son beau-frère. Les deux amis avaient eu cette vocation d'aider les autres et de traquer les vils villageois qui aimaient passer outre les lois du duché. Et heureusement qu'ils étaient là tous les deux, ainsi que leurs compagnons d'arme. Mais le partage des tâches étaient partagées à l'Obélix. C'est d'ailleurs ce qui gênait le Montpensiérois. Rick avait pensé un instant sombrer dans l'illégalité pour tenter de voir plus souvent son épouse, mais il savait qu'à jouer avec le feu, on se brûlait. C'était pas son passé de forgeron qui aurait démenti ce proverbe. Ils avaient aussi penser à bouder leurs conjoints respectifs, mais si Kory pouvait peut-être y arriver, quoi qu'il avait des doutes, parfois, lui ne le pouvait pas.

Après de longues discussions avec sa soeur sur le soucis, ils étaient tombés d'accord. Il leur fallait aller à la rencontre de la source. Pour que cela soit plus équitable dans les relations, ils avaient attendu qu'Althiof ne soit plus partie prenante dans l'affaire. Il leur fallait un juge extérieur pour arbitrer sans parti pris. Cela faisait maintenant quelques semaines que le conseil ducal avait changé, c'était donc le moment de s'y rendre.

Rick attendait donc désormais sa soeur devant le bureau de la Dame Prévôt. Elle n'allait pas tarder à arriver, elle lui avait promis. Ensuite, ensemble, ils iraient exposer leur problème à Dame Thibantik.
Korydwen a écrit:La veille l'université aujourd'hui le bureau du prévôt, elle espérait que cela ne s'éterniserait pas trop, elle avait laissé son fils malade à Sarliève, elle avançait dans les rues de Clermont et entra dans le château de Clermont, la prévôté, elle connaissait bien, tous les jours elle y déposait son rapport de douane, le bureau du prévôt aussi elle le connaissait. Combien de jour ? Combien de nuit ? Elle avait passé là-bas, à tenir compagnie à son prévôt d'époux qui travaillait beaucoup.

Elle savait bien pourquoi son frère avait demandé à voir le prévôt, mis à part demander un rappel sur le travail de maréchal, elle ne savait pas réellement ce qu'il pouvait obtenir, après à chacun d'essayer à ne pas trop se laisser déborder... Elle en avait discuté avec son époux, quand elle trouvait qu'il travaillait trop, elle avait trouvé le moyen s'incruster à la prévôté pour le voir. Combien de fois, l'avait elle surpris dans son bureau de prévot ?...

Elle s'approcha de son frère, posa sa main sur son épaule.


On y va ? Je ne sais pas ce que tu obtiendras... Mais qui ne tente rien n'a rien... Pis elle est gentille Thibantik, tu verras.
Thibantik a écrit:Toutes deux sont occupées a discuter et il semble des fois a Thib, avoir face a elle Jojo plutôt que sa fille.

- Des querelles dans le Duché ? Voyons n'oublie pas que nous sommes en BA Laughing .

Tixlu et Silec sont toujours au Bar, bien évidement Very Happy. Des anciens, rejoint par des jeunes mais tous ayant pour but le bien du Duché bien sur.
Et oui tu vois, je me suis enfin lancée Very Happy. Des fois je me rappelle les conversations avec ta mère ou Zérou, qui me poussait a entrer en politique Very Happy.

Attend, je vais voir si il y a possibilités d'avoir des rafraichissements, je m'installe à peine je n'ai pas encore tout apporté :wink:.


Thib se lève, ouvre la porte espérant apercevoir un valet et entend :

. . . ne tente rien n'a rien... Pis elle est gentille Thibantik, tu verras.

- Kory ! Que se passe t'il ? Al . . . ? Messire bonsoir.

Entrez donc.

Leyla, je te présente Kory, la femme d'Althiof, mon prédécesseur qui m'aide encore beaucoup Very Happy.

Kory, voici Leyla, la fille de la Duchesse Jojolasage.


Le jeune homme qui accompagne Kory n'a pas encore eu le temps de se présenter qu'il est déjà dans le bureau
Rick a écrit:Rick attendait sa soeur, lorsqu'il sentit une main amicale sur son épaule et de suite, la voix de sa soeur.

On y va ? Je ne sais pas ce que tu obtiendras... Mais qui ne tente rien n'a rien... Pis elle est gentille Thibantik, tu verras.

Le jeune homme n'a pas le temps de répondre à Kory, que la porte s'ouvre et une femme apparaît dans l'embrasure, vraisemblablement surprise de les trouver ici. Se pourrait-il que ce soit elle, la personne qu'ils souhaitent rencontrer ? Dans le doute, Rick préfère ne rien dire et laisser à sa soeur le soin de parler. Il ne faudrait pas qu'il fasse une bévue. Il en faisait suffisament comme cela.

Kory ! Que se passe t'il ? Al . . . ? Messire bonsoir.

Entrez donc.

Leyla, je te présente Kory, la femme d'Althiof, mon prédécesseur qui m'aide encore beaucoup .

Kory, voici Leyla, la fille de la Duchesse Jojolasage.


Rick suit donc le mouvement pendant que la propriétaire des lieux, car il est sûr désormais que c'est elle, son but de la journée, que c'est elle qui va peut-être faire avancer les choses. Il est temps pour lui de se présenter et d'évoquer la raison de leur visite.

Bonjour Dame Thibantik... Bonjour Damoiselle...

Ce nom, il s'en est assuré avant d'aller à sa rencontre, pour ne pas paraître pour un impoli. Et puis Kory l'a rassuré sur la sympathie de la personne.

Je me présente, je me nomme Rick et je suis habitant de Montpensier....

Pour l'instant simple banalité... Pour l'instant, il ne faut pas dévoiler trop de chose ni encore parler de Tia.... Pour l'instant, il faut juste tâter le terrain. Et puis, contrairement à ce qu'il s'était imaginé dans sa tête, la femme n'est pas seule. Elle a de la visite. Rick espère juste qu'il va réussir à exposer le but de leur visite.

Je... Nous... sommes venus vous voir pour vous parler d'un petit soucis... Mais peut-être devrions nous revenir plus tard... si vous n'avez pas le temps.

Rick espère juste qu'elle va répondre non et qu'elle aura le temps d'écouter leurs doléances. Si la nouvelle année pouvait commencer par une bonne nouvelle...
Thibantik a écrit:
Rick a écrit:
Bonjour Dame Thibantik... Bonjour Damoiselle...

Je me présente, je me nomme Rick et je suis habitant de Montpensier....

Je... Nous... sommes venus vous voir pour vous parler d'un petit soucis... Mais peut-être devrions nous revenir plus tard... si vous n'avez pas le temps.

- Enchantée Messire. Très joli village Montpensier Smile

Si cela ne vous dérange pas de parler devant Leyla, j'ai le temps de vous recevoir Very Happy.


Thib attend la réponse du jeune homme. Surement un qui a envie de rejoindre les rangs de la Maréchaussée. Il y a une bonne équipe à Montpensier, ca peut donner envie de rejoindre un groupe soudé Smile
Leyla_ a écrit:- Des querelles dans le Duché ? Voyons n'oublie pas que nous sommes en BA

Leyla se mit à rire en coeur avec Thib, en effet, toutes les heures qu'elle avait passé à la Tav' ou dans le bureau de sa mère lui avait bien appris une chose : les crêpages de chignon de manquent pas par ici.

Silec et Tixlu, c'est vrai... Ils passaient leur temps à me voler ma mère ! *clin d'oeil*

Alors que Thib allait leur chercher de quoi se désaltérer, deux inconnus entrèrent dans la pièce. La jeune femme lui semblait vaguement connue, mais elle n'en dit rien, de peur de se tromper. Elle s'avança donc vers eux pour les saluer.

Bonjour Dame, Messire.

L'homme avait l'air tendu, certainement une affaire importante, et bien que Leyla fût un instant tentée de répondre à son irrésistible curiosité, elle ne voulait pas importuner ces inconnus. Elle rejoignit donc son amie, et attrapa sa veste au passage.

Je ne vais pas te déranger plus longtemps. Non ne t'inquiète pas, de toute façon j'avais une folle envie de visiter un peu plus ce Château qui m'a toujours tant intriguée étant plus jeune ! Que peut-il bien avoir de si attirant pour que tant d'hommes et de femmes y passent leur vie ? Alors je vais aller mener ma petite enquête *sourire amusé*

En tout cas cela m'a fait vraiment plaisir de te revoir, et je ne doute pas que notre prochaine rencontre ne saurait tarder, n'oublie pas de m'envoyer un pigeon si tu as le temps pour une petite balade ou une choppe *clin d'oeil*

Leyla se tourna alors vers les deux nouveaux arrivants : Au plaisir de vous revoir, je vous souhaite une excellente journée !

Puis elle disparut dans les dédales du Château de Clermont...

_________________
avatar
Rick
Admin

Nombre de messages : 391
Age : 39
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre avec le Prévôt : Dame Thibantik

Message  Rick le Mar 6 Jan - 17:06

Korydwen a écrit:Elle attendait une réponse de son frère, la porte s'ouvrit, et elle tomba presque nez à nez avec Thib. Elle reprit contenance après un moment de surprise.

Kory ! Que se passe t'il ? Al . . . ? Messire bonsoir.

Entrez donc.

Leyla, je te présente Kory, la femme d'Althiof, mon prédécesseur qui m'aide encore beaucoup .

Kory, voici Leyla, la fille de la Duchesse Jojolasage.

Korydwen regarda Thib en souriant, non pas Al, enfin pas directement.


Thib bonsoir. Ah euh rien de très grave... Et ah nan nan nan pas Al, enfin pas réellement Al.

Elle allait franchir le seuil de la porte, lorsqu'elle se mit à lui parler de la fille de Jojo et là elle ouvrit grand la bouche et aucun son n'en sorti jamais. Jojo, elle l'avait connu au BAR, elle n'avait pas beaucoup connu sa mère, mais c'était une grande dame et Korydwen l'avait toujours beaucoup admirée.

Elle s'adressa à Leyla, complètement détachée, perdue dans ses pensées, ses souvenirs.

Au revoir... Oui au plaisir de vous croisez à nouveau...

Elle resta un moment la bouche ouverte et après quelques sabliers la ferma.

Et bien ça alors... Je ne pensais pas croiser la fille de Jojo... Ici dans ton bureau... C'est... Pfff même mieux qu'une bonne nouvelle !

Korydwen regarda son frère, ce n'était pas le but de la visite, il fallait aller droit au but.

Bon alors le problème enfin, c'est pas réellement problématique c'est surtout embêtant pour certains. Voilà mon cher frère Rick, trouve que son épouse ramène trop de dossiers de la prévôté et qu'elle passe parfois, ou plutôt souvent à côté de sa vie de famille. D'autres maréchaux doivent être dans la même situation, j'en avais déjà parlé à Al, qui m'a dit qu'il ferait attention... Enfin bref, serait-il possible de rappeler à certains effectifs de la maréchaussée qu'être maréchal ce n'est pas seulement prendre des gardes...

Korydwen sourit doucement, elle avait déjà vu un coup de gueule de son prévôt d'époux concernant le travail de maréchal... C'était toujours bon à rappeler et si cela soulageait Tia et d'autres.
Thibantik a écrit:Leyla en voyant entrer les jeunes gens part visiter le château. Re-visiter serais plus exact, car enfant elle l'a traversée souvent en courant Very Happy. Il est vrai qu'à l'époque elle ne marchait pas depuis très longtemps, et elle mettait a profit ses nouveaux apprentissages a la moindre occasion Laughing.

Kory a du mal a fermer la bouche lorsqu'elle apprend qui est la visiteuse et Thib en sourit doucement, imaginant déjà, le nombres de personnes qui vont rester bouche bée Very Happy.


Bon alors le problème enfin, c'est pas réellement problématique c'est surtout embêtant pour certains. Voilà mon cher frère Rick, trouve que son épouse ramène trop de dossiers de la prévôté et qu'elle passe parfois, ou plutôt souvent à côté de sa vie de famille. D'autres maréchaux doivent être dans la même situation, j'en avais déjà parlé à Al, qui m'a dit qu'il ferait attention... Enfin bref, serait-il possible de rappeler à certains effectifs de la maréchaussée qu'être maréchal ce n'est pas seulement prendre des gardes..

Aîe ! les problèmes arrivent. Bon donc Rick est le frère de Kory, déjà elle situe mieux le jeune homme.


- Hé bien, Kory, je vais leur rappeler. Pour Tia, elle n'a pas de groupes de prévu cette semaine, vous allez donc pouvoir profiter de votre épouse Messire. Par contre, il faudra que je vérifie qui est chargé des douanes dans votre village. Il y a beaucoup d'allées venues en ce moment, nous devons être vigilants.
Rick a écrit:Enchantée Messire. Très joli village Montpensier

Si cela ne vous dérange pas de parler devant Leyla, j'ai le temps de vous recevoir


Rick s'apprétait à répondre que cela ne le dérangeait pas du tout. Au contraire même, ce soucis devait devenir de notoriété publique. Mais la demoiselle, très discrète, décida de s'éclipser. Il la salua donc lorsque celle-ci quitta le bureau. La Prévôte la présenta d'ailleurs comme la fille de Dame Jojo la sage. Rick n'avait pas oublié celle qui lui avait écrit pour mettre ses écrits à l'abri au château. C'était l'époque où lui et son amie la sorcière rivalisaient d'imagination pour inventer contes et poèmes. Kory prit ensuite la parole et le présenta avec leurs liens de fraternité.

Bon alors le problème enfin, c'est pas réellement problématique c'est surtout embêtant pour certains. Voilà mon cher frère Rick, trouve que son épouse ramène trop de dossiers de la prévôté et qu'elle passe parfois, ou plutôt souvent à côté de sa vie de famille. D'autres maréchaux doivent être dans la même situation, j'en avais déjà parlé à Al, qui m'a dit qu'il ferait attention... Enfin bref, serait-il possible de rappeler à certains effectifs de la maréchaussée qu'être maréchal ce n'est pas seulement prendre des gardes.

Rick voulut continuer à cela mais Thibantik fut plus rapide que lui. Par galanterie, il la laissa terminer.

Hé bien, Kory, je vais leur rappeler. Pour Tia, elle n'a pas de groupes de prévu cette semaine, vous allez donc pouvoir profiter de votre épouse Messire. Par contre, il faudra que je vérifie qui est chargé des douanes dans votre village. Il y a beaucoup d'allées venues en ce moment, nous devons être vigilants.

Rick était perplexe par la réponse de la chef des maréchaux. Il décida d'appuyer la demande de Kory.

Dame Thibantik, c'est vrai que je pourrais profiter de mon épouse pour les soirées puisqu'elle ne sera pas de garde sur les remparts. Mais ce que je... ce que nous voulons vous dire, c'est que nos époux respectifs travaillent trop. Nous avons essayé de leur parler pour qu'ils lèvent le pied, mais ils ont tous les deux la maréchaussée dans le sang. Ils ne peuvent s'empêcher de traquer les vils qui s'amusent à jouer avec les lois. Ce ne sont pas vraiment les gardes qui me gênent, mais c'est justement le nombre de dossiers qu'elle ramène chez nous, le soir.

Rick sourit à la dame et décida de donner un exemple.

Regardez, Dame Prévôt, la semaine dernière elle était de garde sur les remparts. Elle a trouvé moyen de ramener trois dossiers d'esclavagistes à la maison. La nuit, je ne la voyais pas car elle était sur les remparts. Jusqu'à la mi-journée, nous ne la voyions pas avec notre fils, car elle dormait. Et à peine levée, elle montait les dossiers des esclavagistes.

Rick regardait la femme dans les yeux et voulait lui faire comprendre à quel point il était difficile de vivre avec un maréchale du B.A. qui prenait son travail à coeur.

Ce qui dans l'histoire me dérange le plus, c'est que ce soit elle qui ait tout fait alors qu'elle a des collègues à la maréchaussée de Montpensier. De son côté, elle ne déléguera pas. Elle préfère le faire d'elle-même, mais là, elle passe à côté de notre vie de famille.

Rick voulait vraiment qu'elle comprenne que son histoire n'était pas unique en son genre. Pour cela, il décida de donner un autre exemple.

L'autre semaine, nous étions en voyage à Montbrisson. C'était durant le mandat d'Althiof à votre poste. Tia a remarqué plusieurs offres d'esclavagistes. Je ne suis pas certains qu'elles aient été totalement traîtées.

Rick attendit de voir la réaction de la responsable de la maréchaussée. Ce que voulait le jeune homme c'était vraiment un partage plus équilibré. Il était persuadé que beaucoup de maréchaux ou d'aspirants maréchaux n'étaient pas formés correctement. Oserait-il lui parler de cette maréchale qui avait écrit à sa collègue de Montpensier pour lui demander comment monter un dossier ? Il ne se souvenait plus ni du nom ni du village, mais la jeune femme avait été embêtée et avait dû se retourner vers Tia. Et son épouse, en bonne samaritaine qu'elle était, elle avait pris leur cheval pour se rendre sur place. Pendant une semaine, il avait dû se séparer et de son épouse et de leur fils. Toute une longue semaine. Bien sûr, il aimait voir Tia heureuse. Et elle l'était à la maréchaussée. D'ailleurs, elle ne se plaignait que très rarement de son travail là-bas. Et quand elle en parlait, parfois le jeune homme voyait l'image d'un amant virtuel à travers les mots qu'elle employait. Mais comment pouvait-il expliquer tout cela à Dame Thibantik ? Il avait oublié de demander à Kory si elle était mariée pour qu'elle comprenne mieux son point de vue. Mais peut-être qu'elle comprendrait sans avoir besoin de cela. Rick l'espérait du fond du coeur.
Thibantik a écrit:Thib a bien écouté le jeune homme. Donc ce ne sont pas les gardes qui sont en causes, elle airait préféré . . .

- Ah évidement, les dossiers . . . :? Ca risque d'être moins simple Razz. Il va falloir que je vois quels sont exactement les effectifs de Montpensier.

Je ne peux rien vous assurer là comme ca, mais je vais en parler dans mon bureau du Château.


Thib est bien placé pour savoir qu'il est long de monter un dossier.
D'abord se mettre en contact avec les deux parties, essayer de régler le problème a l'amiable, envoyer des pigeons et attendre les réponses et si ca ne se règle pas entre les deux protagonistes, trouver et classer les preuves avant de passer le dossier complet au procureur.
Korydwen a écrit:Korydwen était amusée, visiblement Thib avait bien remarqué sa surprise et semblait en rire. Des fois on ne s'attend pas à certaines choses. La réponse de Thibantik lui allait bien, elle était contente, pis elle avait toujours trouvé des moyens pour passer du temps avec son époux... Elle le connait bien ce bureau.

Merci Thib...

Mais alors qu'elle allait faire demi-tour, Rick enfonça un peu plus le clou. Elle ferma un instant les yeux et respira fortement, quelque chose lui disait qu'elle allait rester longtemps dans ce bureau...

Il lui donnait un exemple sur Montbrisson... Elle haussa les épaules, pas de leurs fautes si Tia faisait les choses qui n'appartenait pas à Montpensier et qu'elle en faisait plus volontairement, pour ça la dame prévôt ne pourrait pas changer grand chose...


Autre chose à déclarer ? Parce que moi ça me convient...

_________________
avatar
Rick
Admin

Nombre de messages : 391
Age : 39
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre avec le Prévôt : Dame Thibantik

Message  Rick le Mar 6 Jan - 17:09

Thibantik a écrit:Pendant que Rick réfléchis s'il n'a rien oublié, un valet apporte une missive que Thib s'empresse de lire.

- Tenez ! Les impondérables ! Un chef prévu a partir de demain, est parti en ballade, et l'une de celles prévue aujourd'hui n'a pas pris son poste.

Va falloir que je trouve un Chef maréchal a cette heure là, alors que je ne connais pas encore tout le monde . . . :?
Rick a écrit: Ah évidement, les dossiers . . . Ca risque d'être moins simple . Il va falloir que je vois quels sont exactement les effectifs de Montpensier.

Je ne peux rien vous assurer là comme ca, mais je vais en parler dans mon bureau du Château


Rick sourit. La prévôt semblait le comprendre. Il jeta un coup d'oeil à Kory et vit mi-amusé, mi-songeur que sa soeur ne tenait pas en place. Cet arrangement semblait lui convenir.

Autre chose à déclarer ? Parce que moi ça me convient...

Mais le jeune homme voulait aller plus loin. Il allait répondre lorsqu'un pigeon distraya la femme devant lui.

Tenez ! Les impondérables ! Un chef prévu a partir de demain, est parti en ballade, et l'une de celles prévue aujourd'hui n'a pas pris son poste.

Va falloir que je trouve un Chef maréchal a cette heure là, alors que je ne connais pas encore tout le monde . .
.

Rick était désolé pour la chef des maréchales mais d'un autre côté, il ne pouvait pas l'aider. Souvent, il avait pensé à devenir aspirant maréchal pour soulager Tia dans ses travaux. Mais contrairement à son épouse ou à son beau-frère, il n'avait pas la fibre policière. Il se tourna vers sa soeur.

Oui, Kory, j'ai presque fini. Mais, j'ai une dernière requête à formuler à Dame Thibantik.

Il se tourna vers le Prévôt.

Je vais peut-être abuser de votre temps et de votre courtoisie. Mais, il y a un soucis qui ne concerne que moi et non plus ma soeur.

Rick sourit timidement à la femme.

Voilà... Il y a plusieurs mois, j'ai crains pour la vie de ma femme, parce qu'elle portait notre fils, en son sein. Le problème, c'est qu'il n'y avait personne pour la remplacer durant ses gardes. Je vous avouerais que j'ai eu terriblement peur que mon épouse ne rencontre de dangereux malfrats. Non pas que Tia ne sache se défendre... Mais plutôt que je trouve dangereux qu'elle ne soit pas plus accompagnée lors de ses gardes.

Rick hésita.

Vous comprenez ce que je veux dire ?

Il reprit ensuite.

Je sais que vous n'êtes pas dans une situation facile. Vous venez d'arriver. Vous devez gérer au mieux votre effectif dans tout le duché. Je ne vous demande pas un traitement de faveur pour mon épouse. Et j'aimerais même que cette discussion ne lui vienne pas aux oreilles. Mais, je profite justement que vous soyez nouvelle pour vous exposer une situation que je trouve délicate. Peut-être avez-vous des idées pour que ce ne soit pas toujours les mêmes maréchaux qui ramènent du travail à la maison.

Le jeune homme espérait qu'il n'avait pas été trop loin et que la Prévôte pourrait l'aider à soulager Tia. Mais, il ne fallait pas que son épouse apprenne ce qu'il était en train de faire. Elle aimait trop son travail à la maréchaussée pour trouver anormales de telles situations.
Thibantik a écrit:- Vous savez Rick, Tiadriel n'est jamais seule pendant ses gardes Smile. Il y a toujours du monde avec elle.

Pour le reste, je vous promet que l'on va essayer de partager les dossiers . . . encore faut il que Tia en laisse une partie ce qui n'est pas gagné Razz
Rick a écrit:Rick sourit en entendant la phrase prononcée par la prévôt. Elle avait tout de suite cerné le problème. C'était d'ailleurs cela le soucis quand on y réfléchissait vraiment. Il y avait peut-être des dysfonctionnements dans le recrutement des aspirants maréchaux et il y avait aussi pas assez de sévérité et de vérification sur le travail des maréchaux. Ca Rick en était persuadé. Thibantik avait dit qu'elle allait voir ce qu'elle pouvait faire à ce sujet, et le jeune homme la croyait. Il restait que le jeune homme n'était pas pleinement satisfait de l'entretien. Après tout, il s'attendait à quoi ? A un miracle ? La prévôte était peut-être chef des maréchaux, elle était peut-être dévôte mais elle était loin de ressembler à Aristote. Donc, elle ne pouvait faire de miracles. Le miracle aurait été de changer Tia et de la faire peut-être un peu moins envoûtée par son travail. Envoûtée ? Mais si c'était ça la solution ? Peut-être avait-elle été envoûtée par un mage noir ? Peut-être devrait-il aller voir pour la faire désenvoûter ! Mais Rick voulait-il vraiment changer son épouse ?

Rick secoua la tête. Il fallait qu'il se ressaisisse. Tia aimait son travail, c'était une chose, mais elle n'était pas en proie au Sans Nom. Il l'avait connu maréchale et l'avait aimée comme cela. Il savait que la seule personne qui pouvait l'aider à lever le pied dans son travail, c'était elle-même. Il cherchait toujours une solution et sourit en pensant à quelque chose. Il avait remarqué que juste après la naissance de Georges, elle avait levé un petit peu le pied. Donc peut-être que s'il s'arrangeait pour qu'elle retombe enceinte, elle raménerait moins de dossiers à la maison. Quoi que.... Peut-être serait-elle capable de monter un dossier tout en allaitant leur enfant....

Il s'en passait de drôles d'idées dans la tête du jeune homme. Mais celui-ci restait quasi-imperturbable extérieurement. Kory et Thibantik pouvaient-elles s'imaginer où son esprit imaginatif le conduisait. Il reprit totalement ses esprits. La seule solution pouvait seule venir en effet de Tia. Il était temps pour lui de s'éclipser et de remercier la prévôte.


Dame Thibantik, je vous remercie de nous avoir reçu. Vous avez raison en disant que c'est pas gagné pour que Tia laisse un peu de travail aux autres, mais il va falloir trouver une solution. Il me reste plus qu'à discuter de tout cela avec Tia et lui faire comprendre qu'elle ne peut pas passer autant de temps à la maréchaussée sans passer à côté de notre vie de famille.

Rick se tourna vers sa soeur en souriant.

Si tu n'as plus rien à ajouter, Kory, on va pas déranger plus longtemps, la maréchale chef.
Korydwen a écrit:Korydwen avait écouté son frère attentivement, c'est qu'il en avait des choses à dire. Plus elle l'écoutait et plus elle avait l'impression d'entendre les sermons de son époux durant la guerre suite à l'annonce de sa grossesse. Les futurs pères étaient toujours inquiets lorsque leurs compagnes devaient porter l'épée et se battre... Quoi qu'à la guerre, c'était plus logique qu'une garde, mais visiblement, d'étrange chose se passait à Montpensier.

Alors qu'elle attendait une réaction de son frère, elle le fixa, il semblait ailleurs, aller savoir à quoi il pensait, quoi qu'elle avait peut-être une petite idée, elle le connaissait son frère... Il devait songer à des choses les unes plus farfelues que les autres, un peu comme elle...

Merci de nous avoir écouter, ce fut un plaisir de venir te voir ! Au fait Bonne année Thib !

Korydwen sourit, elle avait oublié ça au début de la conversation, surprise par la venue de la fille de feue Jojo. Un grand sourire, son frère se tourna.

Si tu n'as plus rien à ajouter, Kory, on va pas déranger plus longtemps, la maréchale chef.

Euh nan, c'est bon... Nous tacherons de trouver des idées pour les éloigner des piles de dossiers...

Elle avait déjà quelques idées, elle sourit rien qu'en y pensant.
Bonne fin de journée Thib ! A une prochaine !

Elle attendit son frère et ils quittèrent le bureau...
Thibantik a écrit:- Bonne fin de journée a vous deux aussi, et surtout très bonne et heureuse année :wink:.

N'hésitez pas en cas de soucis, ma porte est toujours ouverte Very Happy


Après le départ des jeunes gens, Thib partit en direction du bureau des Maréchaux pour voir un peu qui s'y trouvait . . .

_________________
avatar
Rick
Admin

Nombre de messages : 391
Age : 39
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une rencontre avec le Prévôt : Dame Thibantik

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum