Mariage de Tia & Rick

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Mariage de Tia & Rick

Message  feu Tiadriel le Mer 9 Juil - 18:56

Rick a écrit:Rick attendit que le padre bénisse les alliances et il prit sur le coussin que lui tendait Foulke. Il prit la main de sa fiancée en lui souriant.

Cette alliance, jolie Tia, est tout un symbole pour moi. Elle est la continuité dans notre amour. Un amour dont le début et la fin se confondent tellement qu'il est éternel. Ce cercle si parfait représente la perfection de cet amour qu'est le nôtre. Cependant, je ne suis pas utopiste et je sais qu'il peut y avoir des tensions dans un mariage, mais cet anneau nous rappelerons jour après jour nos voeux et ce jour merveilleux. Il nous rappelera cette belle rencontre et ce premier baiser échangé lors de la bataille de boules de neige. Cette date qui est gravée à l'intérieur de cette alliance.

Rick enfila alors le bijou au doigt de sa femme, qui semblait tellement émue. Il mourrait envie de l'embrasser, mais il savait qu'il devait attendre.

Par cette alliance, Tia, je te fais mienne. Je te montre ce sentiment éternel qui sera notre étoile dans le ciel bleuit de notre mariage. Tant qu'elle sera à ton doigt, notre amour sera toujours le grand vainqueur.

Le jeune homme était le plus heureux au monde. L'alliance venait rejoindre la bague de fiançailles qu'il avait offert à Tia, le jour de la St Valentin. Cette bague qui avait appartenu à Aliénor, sa mère, et à sa mère avant. Autant, pour les fiançailles il avait voulu un bijou ancien ayant appartenu à ses ancêtres avant (heureusement qu'Ermeline et Kory les avaient retrouvés d'ailleurs), autant l'alliance devait être unique et n'avoir jamais été porté auparavant par une autre personne. Unique comme Tia l'était aux yeux de Rick ! Unique comme cet amour qu'il lui portait. [/i]

willeod a écrit:Séquence émotions … Echanges des vœux…Et enfin les anneaux…

Par cette alliance, Tia, je te fais mienne. Je te montre ce sentiment éternel qui sera notre étoile dans le ciel bleuit de notre mariage. Tant qu'elle sera à ton doigt, notre amour sera toujours le grand vainqueur.

Il s’imagina alors à la place des mariés…et bien sure reprend la phrase dans sa tête en changeant les noms….Tout en regardant sa douce au loin…Elle était vraiment magnifique…C’est dommage qu’elle n’aime pas plus que ça être habillée comme une vrai dame…Il continu à la regarder…Elle était toute sérieuse aux cotés de Rick…Il n’avait qu’une hâte…C’est de la retrouver…

Il redescend enfin sur terre…Ce mariage ce déroule parfaitement bien pensa t’il…Une bonne et belle journée en perspective se prépare !

Tiadriel a écrit:[Devant l'autel, avant la bénédiction des alliances]

D'aussi loin qu'elle s'en souvenait, ils avaient toujours été sur la même longueur d'onde. Aujourd'hui encore, elle en avait une preuve flagrante. Les yeux brillant, émue jusqu'aux larmes, elle avait écouté les voeux de son presque époux. Des voeux qui s'accordaient merveilleusement aux siens. Leurs coeurs se faisaient écho. Elle ne l'avait pas quitté des yeux et le dévorait presque.

Le Père Foulke reprit ensuite le cour de la cérémonie. Il paraissait légèrement perturbé.


Hum, hum. Que c'est beau !
Que les témoins s'avancent, et que l'on m'apporte les alliances que je puisse les bénir !


Elle perçut vaguement un remue-ménage dans les rangs et entendit un tintement, puis un deuxième, peu rassurant, quand finalement Eléa tendit le coussin au Padre. Les témoins s'étaient avancés, tout était prêt pour la bénédiction.

Voilà les gagues de l'amour pou' mon Tonton et ma Tata ! Pace que ils vont se l'épouster ! En plus de la chance pace que mon Papa et mon Tonton Az sont là !

Elle sourit en entendant la petite fille. Elle était vraiment adorable. Elle rejoignit son père et son parrain. Elle l'avait suivi des yeux et sourit à Al et Az. Elle était contente de les avoir à ses côtés. Ils étaient pour elle deux précieux soutiens, taquins, mais adorables.

Elle se tourna de nouveau vers Rick, puis vers le Père Foulke. Ils y étaient presque. Dans quelques instants, ils seraient officiellement unis devant Aristote.

Maxfan a écrit:Le mariage avance à son petit train, les étapes se succédant les unes aux autres; chacun des futurs ex-futurs mariés ont échangé leurs vœux de façon très attendrissante, et le moment est venu qu'ils se passent la bague au doigt; Toujours un moment délicat, le passage de la bague au doigt; Il ne faut pas se tromper de doigt; il n'y a rien de plus difficile que d'essayer d'enfiler à un pouce une bague destinée à l'annulaire.

Si, en fait, il y a plus difficile : essayer de retirer après coup la bague du-dit pouce, lorsqu'on s'est aperçut de son erreur. Il se rappelle avoir assisté un jour à une scène terrible, où le marié a dû se résoudre à couper le pouce de sa belle pour pouvoir lui passer la bague au bon doigt; cela avait gâché quelque peu la suite de la cérémonie, il faut bien l'avouer. Mais bon, en même temps, ce genre d'incident reste assez anecdotique. Mais il faut y penser. On est jamais trop prudent; Un homme averti en vaut deux.

Il regarde donc la scène avec attention, espérant que le marié ne se trompera pas, lorsqu'il sent des petites mains agripper ses braies. Fronçant les sourcils, il baisse son regard, et reconnaît Lorelei, qui plonge ses grands yeux d'enfants dans les siens, et tend ses petits bras vers lui, dans un geste sans équivoque. Attendrit, il regarde un instant Bettym, et voyant le regard désolé qu'elle lui lance il sourit et libérant sa main de la sienne se baisse pour soulever l'enfant dans ses bras.

devant l'air joyeux de l'enfant de se voir ainsi porter, il ne peut s'empêcher de ressentir un pincement au cœur, pensant à sa fille si loin de lui... sentant venir du vague à lame il dépose un baiser sur la joue de Lorelei, et lui montrant la nef lui dit


regarde, tu vas voir, bientôt le monsieur et la dame qui sont joliment habillés ils vont s'embrasser...
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de Tia & Rick

Message  feu Tiadriel le Mer 9 Juil - 18:56

azdrine a écrit:Azdrine prit le mouchoir que son épouse lui avait tendu. Elle était si belle dans sa robe, avec son beau sourire... mais aussi si innocente.

Entre temps, Azdrine avait imaginé s'essuyer la main gauche en saluant un quelconque invité sur son bras droit. Bien sur il aurait dit qu'il était de le revoir mais n'en aurait pas pensé un mot.

La diplomatie que ca s'appelait il parait.

Les deux protagonistes éhcnageait à present les anneaux qui symboliserait leur union. Ce symbole les suivrait toute la vie et chacun pourrait l'utiliser dans les moments difficiles. Azdrine le faisait ... parfois.

Il rendit le mouchoir à Sibella, en ayant pris soin de le replier sur lui même, faisant croire qu'il s'etait essuyé, mais seulement croire.


Merci mon coeur, tu es toujours prévoyante, c'est merveilleux.

foulke a écrit:Foulke attendit qu'Elea s'avance, et il faut admettre qu'il craquait devant une si mignonne petite fille.

Le mariage est une alliance, et ces anneaux sont le symbole de votre union.
La forme circulaire, emblème d'harmonie et d'éternité, symbolise ainsi la parole donnée et l'union éternelle. Cercles sans début ni fin, ils seront vos protecteurs et le lien qui vous unira de corps et d’âmes. Ces anneaux sont le signe de votre alliance mutuelle et avec Dieu.



Ayant béni les alliances, Foulke, fut une fois de plus bien fier de son fillot de Rick; lorsque celui-ci passa l'anneau au doigt de Tia.

Il attendit que Tia fasse de même, et il clôtura la cérémonie :


Par les pouvoirs qui me sont conférés, par l’autorité du Tout Puissant et avec la bénédiction du ciel, je vous déclare unis par les liens sacrés du mariage. Vous pouvez embrasser la mariée

kory a écrit:La question tant redoutée, elle sourit un éternuement et aussi étonnant que cela puisse être, elle n'en fut pas étonnée, Azdrine était tout à fait capable de ce genre de chose.. Puis son fils, là, elle était moins fière, le rouge lui monta jusqu'aux oreilles pendant que son fils se laissait glisser le long du banc.

Elle le rattrapa et le fit remonter sur le banc, ils allaient passer pour quoi encore. Elle soupira, et se concentra à nouveau sur la cérémonie. Puis un bruit métallique sur le sol, sa fille...

Elle poussa un léger soupire, elle avait perdu les bagues, elle se débrouilla pour les récupérer... Les voeux furent prononcer par les futurs époux, elle sourit. Ceux de son frère l'inspirait pour son petit discours, ainsi que la distribution de ses cadeaux... Elle regarda son époux s'avancer, si elle n'avait pas été dans une église pour sur qu'elle lui aurait sauté dessus. Elle rougit rien qu'à cette idée.

Il devait bien se marrer dans l'Église à la voir passer du rouge au blanc...Du blanc au rouge.

Eléa s'avança fière comme toujours, et avec ses mots d'enfants donna les bagues au curé. Elle sourit puis au lieu de la voir retourner sur le banc, Eléa s'échappa vers son parrain et son père. Korydwen sourit.

Elle attendait l'échange des alliances... Bientôt la fête de cette cérémonie riche en émotion et pas que des bonnes malheureusement... La journée avait fort mal commencé... Comme chaque journée depuis qu'elle l'avait transpercée...

*Ermeline* a écrit:Ermeline venait de récupérer le mouchoir que sa nièce Korydwen lui avait donné, c'est vrai que les larmes commençaient à monter. Elle était très émue. Elle assistait au mariage de son neveu, celui qu'elle connaissait le mieux des trois.

Elle avait appris à faire la connaissance de Milosa, il y a plusieurs mois, lorsqu'elle s'était retrouvée seule avec ses jumeaux. A ce propos, alors qu'elle pensait à elle, elle la vit arriver, elle semblait bizarre vis à vis de sa soeur. Elle n'avait pas du la voir, Ermeline lui fit un léger sourire, puis porta son mouchoir à ses yeux.

Elle était déçue, les jumeaux n'étaient pas là, près de leur mère et de leur famille. Mais à les voir, ils devaient bien aimer Laurentdumoulin, le nouveau compagnon de Milosa. Ermeline l'avait croisé rapidement une fois.

Elle se concentra sur la cérémonie, son petit neveu en profita pour roter, il ne devait pas être en forme, il se tenait le ventre. Korydwen reprit rapidement la situation en main, mais la vieille dame voyait très bien que quelque chose n'allait pas, certainement la guerre et ses nombreux traumatismes.

Puis Eléa s'agita à son tour, Ermeline la regarda avec le sourire, elle ressemblait à sa mère. Elle la regarda apporter les alliances et l'écouta, que c'était bon d'entendre un enfant. Leurs paroles sont si naïves et pleines d'amour.

L'échange des voeux, elle ne put retenir ses larmes, elle était heureuse et en entendant son neveu reconnaissait bien le don que sa mère lui avait transmis, la poésie, la littérature... Ses pensées s'envolèrent vers sa soeur, Alienor de là-haut devait être fière de son fils, de ses petits enfants, de ses filles... Alienor était une grande Dame, nul doute que ses enfants devaient lui ressembler, même si...

Elle s'essuya les yeux et regarda son neveu, il avait choisi une bien belle, il allait fonder une famille à son tour. Ermeline espérait vivre encore quelques années pour profiter des enfants de son neveux.

Elle attendit l'échange des bagues, bientôt, elle se lèverait et irait le féliciter.
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de Tia & Rick

Message  feu Tiadriel le Mer 9 Juil - 18:57

Bettym a écrit:L'image de Maxfan avec Loreleï fit fondre le Procureur. Il serait un très bon père, pensa-t-elle. Elle prit la menote de sa fille et lui fit un bisou. Quand elle croisa le regard de son voisin, elle vit une lueur de tristesse et se doutait de ce qu'il pouvait se passer à ce moment dans sa tête.

regarde, tu vas voir, bientôt le monsieur et la dame qui sont joliment habillés ils vont s'embrasser...

Elle sourit à cette remarque puis elle se tourna vers Jochan, l'attirant vers elle. Elle se sentait bien... Elle eut même l'espace d'un instant, l'image d'une famille aimante envers ses deux enfants. Elle se pencha vers son fils et lui fit une bise tout en lui demandant si cela allait.

Le regard que posa Jochan sur elle était attendrissant, émouvant. Puis elle se releva, et attendit la fin de la cérémonie.

Elwë** a écrit:Ca y est, ils étaient mariés! La cérémonie avait été particulièrement émouvante. Elle avait été très touché par les serments des mariés, à la fois pleins de lucidités et de promesses.

Elle serra la main de Lion, et le regarda avec un sourire qui lui disait: bientot à nous...

Puis le père Foulke dit enfin la phrase tant attendue:

Par les pouvoirs qui me sont conférés, par l’autorité du Tout Puissant et avec la bénédiction du ciel, je vous déclare unis par les liens sacrés du mariage. Vous pouvez embrasser la mariée.

Voyant les regards plein d'amour des marié, il semblait presque inutile de préciser ces derniers mots, tant ils se dévoraient des yeux...

milosa a écrit:Milo regardait la scène, toute émue qu"elle était. Elle ne regrettait pas d'être sortie de sa retraite pour venir assister à cet évènement.
Et puis sa famille était là aussi, d'ailleurs elle cacha un léger rire lorsque Matthis se mit à roter et Eléa perdre les alliances. Mais finalement rien de méchant, tout rentra dans l'ordre. Elle se retourna pour voir Laurent et lui lança un beau sourire. Les jumeaux étaient tout à leur joie, surtout qu'Elwë était là aussi pour leur tenir compagnie. En se remettant à sa place, elle apercut Ermeline. Elle ne l'avait pas remarqué ! Elle se serait bien levée pour aller l'embrasser mais se contenta de lui faire un "grand petit " signe et de mimer un bisou, tout cela bien sur accompagné d'un grand sourire. Very Happy

Elle scruta aussi du coin de l'oeil sa soeur... Elle lui semblait un peu bizarre depuis le début de la cérémonie. Laurent lui avait vaguement parlé de ce qui c'était passé aux bains. Pour elle ce n'était qu'une petite tension mais visiblement ce n'était pas réellement le cas... Elle soupira...
Non décidément plus de force pour parler de ce genre de soucis. Elle préféra laissé passer. Elle prit la main de sa soeur, pour lui montrer que même si absente ces derniers temps, elle était là... Malgré les tensions... Mais Milo se demandait quand même si un jour tout rentrerait dans l'ordre... L'antagonisme entre sa famille et ses amis la pesait, elle en avait par moment assez d'être prise entre deux eaux...

Non. Elle ne voulait pas penser à ça au mariage de son frère ! Elle écouta attentivement les voeux d'amour merveilleux que chacun des futurs époux se prononcèrent et essuya une petite larme au coin de son oeil.

Une larme... Et malgré tout encore une ribambelle de questions... Une larme de bonheur pour son frère, une autre de regret de ne pas avoir été assez présente ces derniers temps, une larme d'incompréhension face, elle le savait, aux "conflits" qui étaient toujours présents entre ceux qu'elle aimait et appréciait...

Elle sourit de nouveau lorsque le père Foulke reprit la parole. Ce sourire malgré toutes ses pensées, était pour Laurent... Certes ils n'étaient pas unis par les liens du mariage mais par un amour encore plus fort et protecteur... Embarassed

ExisTenZ* a écrit:Par les pouvoirs qui me sont conférés, par l’autorité du Tout Puissant et avec la bénédiction du ciel, je vous déclare unis par les liens sacrés du mariage. Vous pouvez embrasser la mariée.

C’est clair qu’il en a du pouvoir Aristote. C’est lui qui guide les pas de ses moutons de panurge vers le droit chemin. L’autorité du Tout Puissant… Dans les cieux c’est Aristote, et sur terre sa majesté. On est gâté…

Voilà Rick c’est pendu au cou du Tia… Les voilà unis par les liens sacré du mariage. Elle est prête à parier que ce couple de jeune marié survivra aux intempéries de la vie. Peu de mariage tienne le coup, celui là, sera une des quelques exceptions. Seule la mort les séparera. Elle connaît bien Rick et Tia.

Au moment du baiser, elle entend une étrange mélodie.


L'entendez vous ?

Il n’y a pourtant aucun troubadour…
On se croirait dans un film. C’est émouvant. C’est étonnant, c’est comme ci elle connaissait cet air. Elle se met à chantonner. Les autres entendent ils la même musique qu’elle ? Où est ce dans sa tête…

Le baiser est long. Même dans le grand bleu on ne tient pas l’apnée si longtemps. Non ils sont très forts, y’a pas à dire. La nuit de noce s’annonce prometteuse… Elle rigole et se tourne vers un petit groupe précisément. Eux aussi ont le sourire.

A présent son regard se pose sur Will, il l’a regarde également. Elle lui sourit tendrement. Dès que Tia et Rick auront finis cet interminable baiser, elle pourra rejoindre les lèvres de Will. Ils sont égoïstes sur ce coup là les jeunes mariés. Elle se tourne sur le devant de la scène et croise le regard ému d’Epson. Elle lui sourit et lui attrape le bras.

Sa y est, il est marié Le Chauve ! Pas sûre que ça lui fasse repousser la mèche tout ça…

Tiadriel a écrit:Le Père Foulke avait béni leurs alliances. Elle sourit.

Le mariage est une alliance, et ces anneaux sont le symbole de votre union.
La forme circulaire, emblème d'harmonie et d'éternité, symbolise ainsi la parole donnée et l'union éternelle. Cercles sans début ni fin, ils seront vos protecteurs et le lien qui vous unira de corps et d’âmes. Ces anneaux sont le signe de votre alliance mutuelle et avec Dieu.


Elle se tourna alors vers Rick, rivant son regard au sien.

Cette alliance, jolie Tia, est tout un symbole pour moi. Elle est la continuité dans notre amour. Un amour dont le début et la fin se confondent tellement qu'il est éternel. Ce cercle si parfait représente la perfection de cet amour qu'est le nôtre. Cependant, je ne suis pas utopiste et je sais qu'il peut y avoir des tensions dans un mariage, mais cet anneau nous rappelerons jour après jour nos voeux et ce jour merveilleux. Il nous rappelera cette belle rencontre et ce premier baiser échangé lors de la bataille de boules de neige. Cette date qui est gravée à l'intérieur de cette alliance.

Elle avait la gorge sérrée par l'émotion. Elle lui tendit sa main légèrement tremblante et il lui passa la bague au doigt.

Par cette alliance, Tia, je te fais mienne. Je te montre ce sentiment éternel qui sera notre étoile dans le ciel bleuit de notre mariage. Tant qu'elle sera à ton doigt, notre amour sera toujours le grand vainqueur.

Elle en avait les larmes au yeux et bien sur pas de mouchoir. Elle cligna des yeux pour les chasser avant de prendre à son tour l'alliance qu'elle avait choisi pour son époux. Elle avait toujours la gorge nouée par l'émotion et craignait que les mots aient du mal à franchir ses lèvres. Elle la glissa doucement au doigt de Rick, rassurée qu'elle soit à la bonne taille.

Reçoit cet anneau, symbol de l'amour que je te porte. Qu'il nous aide à faire face à l'adversité, toujours, et qu'il voit grandir encore l'amour que nous nous portons.

Elle avait fait court, mais les mots étaient sortis difficilement. Elle était tellement heureuse. Le Père Foulke reprit ensuite la parole.

Par les pouvoirs qui me sont conférés, par l’autorité du Tout Puissant et avec la bénédiction du ciel, je vous déclare unis par les liens sacrés du mariage. Vous pouvez embrasser la mariée

Elle lui tendit les lèvres et l'embrassa tendrement. Elle avait attendu ce moment depuis l'instant où elle avait posé le pied sur le sol de l'église.
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de Tia & Rick

Message  feu Tiadriel le Mer 9 Juil - 18:57

kory a écrit:Korydwen sourit doucement en sentant la main de sa sœur sur la sienne. Elle se leva avec les convives et cria un vive les mariés en les applaudissant, les félicitations seraient pour plus tard, elle leur en réservait de forts sympathiques…

Korydwen une fois le mariage terminé et les villageois sortis de l’Eglise, elle s’approcha de sa sœur et l’entraîna dans un coin, elle devait lui expliquer, lui donner sa version des faits. Lui expliquer le pourquoi du comment, même si sur certains points, elles n’étaient pas d’accord, elle restaient unies par les liens de la famille…

Elle regarda sa sœur dans les yeux, les siens passèrent du brun au rouge, non pas énervée contre sa sœur, elle était haineuse envers elle-même. Elle lui murmura afin qu’elles seules puissent entendre, ses dents restaient serrés, laissant passer les sons, imitant le bruit d’une lame qui s’abat sur quelqu’un… Sa voix n’est pas celle de d’habitude, elle est plus morne, comme si la vie l’avait quitté l’espace d’un instant, elle n’était plus la femme joyeuse, pleine de vie, de bonnes intentions… Elle était une de ces machines de siège…


Milosa, il faut que tu saches… Je suppose que Laurent t’a déjà tout raconté dans les moindres détails, après tout vous vivez ensemble. J’ai trouvé sa réaction disproportionnée aux faits accompli… Son manque de confiance quand au fait que je vienne nettoyer… Alors qu’un jour il fera officiellement parti de la famille… De l’eau par terre, une serrure abîmée, même pas j’ai bidouillé l’intérieur… qu’est-ce une flaque d’eau dans une vie… Rien…

Son regard se veut de plus en plus haineux, elle regarda sa sœur, lui ferait peut-être peur. Mais elle avait la haine contre elle-même, contre ce qu’elle avait accompli durant ce début de guerre.

Sais-tu au moins ce que j’ai fait… J’ai pris des vies, j’ai pris 11 vies Bretonnes… Et qu’est-ce que j’en tire… De la gloire ? Que nenni, je n’en tire rien… J’ai brisé des vies, des familles d’un coup d’épée. J’ai vu des femmes, des hommes, des enfants tombés, des femmes perdrent l’enfant qu’elle portait, des femmes perdrent la possibilité d’enfanter… J’ai perdu Al sur un champ de bataille, je l’ai cherché dans les cadavres la peur au ventre, les tripes nouées, dans une atmosphère puante de sang plus ou moins sec, j’ai baigné dans le sang, la boue, la sueur.

Une pause, elle passa sa main sous ses yeux, des larmes commençaient à couler, des larmes…
Elle finit par reprendre, elle n’avait pas fini.


Je n’ai pas mangé à ma faim… J’ai eu le droit de vie sur les ennemis de la couronne. Je l’ai choisi… J’ai répondu à la levé de Ban, je défends avec fierté la terre du BA, je défends les villageois… Je vous envie… Vous festoyez, vous vous amusez, et nous on crève… Oui on crève là-haut… On crève de faim, on crève sous les coups des épées ennemis, on crève à petit feu… On crève de ne pas avoir de nouvelle de certaine patrouille, on crève de froid… Noble… j’t’en foutrai de la noblesse, là-haut, il n’en est pas question… Quand a ma façon de faire, franche… Je dis ce qui me dérange, je ne mâche pas mes mots, je l’assume complètement… Je n’aime pas les faux-cul… La vie est ainsi faite… Je n’aime pas tout le monde, tout le monde ne m’aime pas, c’est comme ça….

Elle s’arrêta un instant, elle lui fit un sourire crispé, elle ne pouvait faire mieux, elle vidait son sac de toutes les horreurs. Sa sœur devait savoir, au moins, elle n’aurait pas besoin de lui tirer les vers du nez.

Après tout ça… J’espère que tu comprendras qu’une flaque d’eau dans des bains, n’était pas si embêtante… Il a du voir ma missive et la bourse d’écus que j’ai laissé… Ca vous servira… Quand au hurlement… Celui qui a fait entré celui qui deviendra un jour mon beau-frère dans ma cabine… C’est le nom de l’Auvergnate que j’ai blessé… Je me suis battue contre une Auvergnate.

Elle se rapprocha de sa sœur, fermant ses mains, crispant ses poignets, regardant sa sœur avec des yeux comme injectés de sang. Elle serrait de plus en plus les dents, les sons sortaient, elle avait mal, elle souffrait intérieurement, son ventre lui faisait à nouveau mal, elle se sentait nauséeuse, non elle n’était pas enceinte, pas des nausées de femme enceinte, des nausées de dégoût…

Par ma faute, peut-être ne retrouvera-t-elle son poignet, peut-être qu’elle ne pourra plus jamais enfanter. Une Bretonne passe, mais pas une Auvergnate, j’ai brisé en partie la vie d’une Auvergnate, jamais je me le pardonnerai, je vivrai avec cette douleur affreuse au ventre, ces nausées, ce dégoût de ma personne… Les images reviennent toujours… J’ai pu paraître sèche dans mes propos, après tel cauchemar on a plus toute sa tête. Je la reverrai toujours tombé à terre après moi, son front cognant le mien… Je la retiens, je lui parle, je la soigne… Qui a déjà soigné son ennemi ? Qui a demandé des nouvelles de son adversaire ? Qui a dit à son adversaire de prendre soin ? Qui…

Elle regarda sa sœur et resta silencieuse, toujours aussi mal, elle attend, une réaction peut-être ? De la compassion ? Elle ne sait plus, son frère lui a dit tellement de chose… Elle prenait la défense de son compagnon, normal, elle ferait de même pour Althiof… Althiof dieu qu’elle l’aime son Althiof… Cette fois, le ferait-elle encore… Elle se recula et regarda autour d’elle, ses deux enfants étaient là… Elle devait vivre, vivre pour eux, pour Althiof… Elle survivait pour le moment, la douleur était trop forte et certainement incompréhensible pour beaucoup… Incompréhensible tant qu’ils ne l’avaient pas vécu…

Elle la regarda souriant faiblement sentant deux petits mains se glisser dans les siennes… Ses enfants savaient toujours autant la faire craquer, elle allait cependant devoir les laisser une nouvelle fois. Elle chassa cette sombre pensée, ils étaient la vie, elle avait prit tellement de vie, elle avait envie de la donner… Une naissance était toujours synonyme d’espoir… Une envie, son envie du moment, elle en parlerait avec Al… Elle semblait en avoir besoin…

Elle reprit plus haut, regardant sa sœur, tenant les mains de ses enfants.


Tu es ma sœur, et tu le resteras quoi qu’il arrive, quelque soit tes choix, nous n’avons pas les mêmes amis, les mêmes envies, les mêmes goûts, la même façon de vivre, mais nous sommes liées. Nous sommes liées par un lien, un lien fort… Je me dois de vivre noblement, certains de tes amis, ne le comprennent pas, les lois de l’Hérauderie… Sache juste que toi, Laurent, Natanaël et Manon seront toujours les bienvenus à Cournon, pour des vacances, un besoin de repos… Un besoin de faire garder tes enfants… Pour n’importe quoi… Avec la guerre on comprend certaines choses, la vie et la famille sont choses si importantes… Si tu savais, la peur que j’ai de ne pas vous revenir… La peur qu’un soldat vienne frapper à votre porte vous annoncer ma mort…

Elle avait oublié l’absence de ses enfants, ils avaient du l’entendre, elle se baissa et prit doucement son fiston dans les bras, tenant toujours la main de sa fille.

Rick a écrit:Rick avait remarqué qu'il avait su émouvoir son épouse. Lui aussi était ému par le fait qu'il allait enfin être son époux. Un événement qu'il attendait depuis si longtemps.

Reçoit cet anneau, symbol de l'amour que je te porte. Qu'il nous aide à faire face à l'adversité, toujours, et qu'il voit grandir encore l'amour que nous nous portons.

Rick sourit et se laissa passer l'anneau au doigt. C'était le moment pour lui d'ajouter une dernière chose.

Tia, je veux que tu saches que cet anneau est aussi pour moi le symbole de la liberté et non pas seulement un lien entre nous. Grâce à ce bijou, nous sommes enfin libres de nous aimer au grand jour. Libres de vivre sous le même toit, de partager la même couche et de fonder une famille. Ce symbole est un lien mais aussi la clé de la liberté.

Ce fut ensuite au padre de parler.

Par les pouvoirs qui me sont conférés, par l’autorité du Tout Puissant et avec la bénédiction du ciel, je vous déclare unis par les liens sacrés du mariage. Vous pouvez embrasser la mariée

Enfin, son parrain avait prononcé les mots fatidiques. Vous êtes unis par les liens sacrés du mariage. Vous pouvez embrasser la mariée...

Rick se rapprocha de sa femme et l'embrassa longuement, d'abord tendrement puis plus passionnément. Peu lui importait les gens autour d'eux, pour lui, il n'y avait en ce moment qu'elle. Elle et ses lèvres si chaudes et si douces. Au bout d'un moment qui parut trop court à Rick, ils furent bien obligés de mettre fin à leur baiser. Autour d'eux, les gens étaient émus et applaudissaient. Rick sourit à sa femme et après avoir remercié et serré dans ses bras, le padre et les témoins, le jeune homme prit la main de son épouse pour redescendre la nef.

Arrivés sur le parvis de l'Eglise, il cligna un peu des yeux car la luminosité du jour le gênait un peu, après tout ce temps passait dans l'Eglise. Il ne restait plus qu'à Tia de lancer son bouquet. Les célibataires femmes allaient pouvoir tenter de récupérer les fleurs de la mariée. Un gros symbole pour les célibataires.
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de Tia & Rick

Message  feu Tiadriel le Mer 9 Juil - 18:58

*Matthis* a écrit:Leur maman était partie bien vite, Matthis et Eléa se dépêchèrent d'aller la rejoindre, papa était encore avec les mariés, ils iraient le voir. Ils s'approchèrent de leur mère qui parlait tout doucement avec Tatie Milosa. Chacun des enfants lui prit une main, puis lorsque Rick et Tiadriel se trouvèrent juste devant la porte de la grande Église, Eléa eu une brillante idée, elle embarqua son petit frère.

Matthis alla chercher ses cousins, ils étaient avec Laurent. Il leur prit la main et les emmena voir Eléa. Il leurs expliqua l'idée qu'elle avait eu.

Puis d'un côté les filles, de l'autre les garçon de nombreux pétales de rose dans les mains.

Matthis regarda son cousin, lui fit un sourire, puis les enfants s'exclamèrent en coeur tout en lançant les pétales sur les jeunes mariés.


Vive les maiés ! Vive Tonton ! Vive Tatie ! On vous aiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiime !

Les pétales tombèrent avec élégance sur les mariés et finirent leur folle course sur le sol devant l'Église...

avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de Tia & Rick

Message  feu Tiadriel le Mer 9 Juil - 18:58

LaurentDuMoulin a écrit:Quand Mathis vint chercher ses cousins, Laurent jeta un coup d'oeil vers sa chérie, debout à coté de sa soeur. Milosa, qui semblait avoir resseré ses liens avec Kory, lui fit un grand sourire et lui fit un petit signe d'approbation.

"Bon les enfants, vous pouvez aller avec vos cousins si vous voulez..."

Tu parles s'ils voulaient!!! Ils y allèrent aussi vite que leurs petites jambes les portaient!

Pendant ce temps, Laurent regardait les mariés s'embrasser longuement, puis revenir à la réalité sous les applaudissements avant de quitter, rayonnants, l'église.

"Vive les mariés!!!"

Maxfan a écrit:A peine a-t-il prononcé ces paroles que le jeune couple s'enlace tendrement, échangeant un long baiser pour la plus grande joie des personnes assistant à la cérémonie, et de l'enfant qu'il porte. Le jeune couple se dirigeant vers la sortie de l'église, Maxfan murmure à Lorelei

Tu t'accroches fort à mon cou?

Il laisse la jeune enfant s'exécuter en souriant, libère une de ses mains et la glisse à nouveau dans celle de Bettym. Il échange un long regard plein de tendresse avec la jeune femme, puis lui dit simplement

Nous les suivons?

Et les doigts entrelacés l'entraîne elle et Jochan jusqu'à la sortie de l'église. La mariée est sur le point de lancer son bouquet, sous le regard attentif des jeunes femmes déjà présentent. Souriant, il regarde Betty avec un sourire taquin et lui dit

Dites-moi.. Avez vous l'intention d'essayez d'attraper le bouquet au vol?? cela risque de ne pas être facile, il y a de la concurrence semble-t-il... D'un autre coté, j'ignore si vous avez les talents nécessaire pour le faire...

*Ermeline* a écrit:Ermeline suivait la cérémonie avec grand plaisir, ses yeux n'en finissaient pas de couler, des larmes de bonheur pour son neveu. Le voilà unis à une merveilleuse femme. Elle se leva avec les autres et applaudit lançant un vive les mariés et essuyant une fois de plus ses yeux. Elle quitta l'Église et regarda ses petits neveux qui semblaient en pleine activité, encore une idée d'Eléa...

Un petit lancé de pétales, quelle charmante attention, elle sourit, le banquet allait certainement bientôt commencer. Elle jeta un coup d'oeil à ses nièces, la baronne n'était pas dans son état normal...

Elle sourit et attendit que le couple du jour décide de la suite des évènements...

ExisTenZ* a écrit:Sortie de l’Eglise

Voilà les mariés sont mariés. Il n’y a plus qu’à quitter l’Eglise. Elle prend les mariés dans ses bras pour les félicités, puis elle rejoint Will qui l’attendait. Elle se rend dans ses bras et l’embrasse avec passion. On ne sait jamais des fois qu’il veuille bien la porter jusqu’à l’endroit ou se fera le banquet. Ses escarpins sont un cauchemar à porter…

Le lancement du bouquet de fleurs est programmé. Hors de question qu’elle court après le bouquet. Elle n’a pas les chausses adéquates là. Pourtant elle serait avantagée, elle est plus grande que la plus part des jeunes femmes…

A la sortie, son regard se pose sur Maxfan. Il porte une fillette. La sienne Cyrielle ? En tout cas la femme à qui il tient la main n’est pas rousse comme Elderlyne. Serait il infidèle ? Ou bien aurait il déjà changé de crèmerie ? Beaucoup d’hommes sont collectionneurs dans le Royaume. Cela dit ses goûts s’améliorent. Va-t-il épouser sa nouvelle maîtresse ? Lui qui semblait si éprit de sa femme encore lors de la mission à Marseille. En tout cas, il semble droit comme un I. Toujours si hautain et si fière de lui…

Les jeunes femmes commencent à rassembler pour le lancé du bouquet. S’est amusant de les voir se jeter les unes sur les autres pour obtenir le traditionnel bouquet de la mariée. La coutume veut que celle qui l’attrape soit la mariée suivante.

Elle épousera sans doute Will un jour, mais pas grâce à un bouquet préalablement attrapé dans un mariage. Si elle doit se marier se sera par amour. Mais le mariage l’angoisse un peu… C’est un sérieux engagement… Elle n’a pas envie de se marier pour voir son couple échouer quelques temps après. Non, elle ne veut pas avoir le même avenir que Max ou d’autres. Elle ne veut pas de collection d’époux.

De toute manière, il faudra qu’elle rediscute de tout ça avec Will. Elle n’a rien contre le vice. Elle peut vivre avec lui sans passer par la case mariage. La vertu elle a donné avec Japy. Elle a un goût plus prononcé pour le vice à présent. Elle a basculé du côté de la force obscure. Elle était proche d’Aristote, elle y était fiancée même. En tout cas c’est l’impression qu’elle a eue. Tout ça pour quoi ? Pour voir sa relation échouer. Elle ne fera pas deux fois la même erreur.

Son avenir est avec Will. Reste plus qu’à écrire l’histoire à deux.

Après le mariage, elle reprend la route. Seule. Will ne désir par l’accompagner. C’est son humble choix. Cela ne l’empêchera pas de reprendre la route. On apprend beaucoup en voyageant seul de tout manière.

Dans les bras de Will elle attend la suite et lui glisse à l’oreille :


Je t’aime mon trésor.
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de Tia & Rick

Message  feu Tiadriel le Mer 9 Juil - 19:18

Personnels_De_Cournon a écrit:[Panique sous les tentes près de la Tour de Guet]

Le convoi du cuistot était arrivé, Chiledebert était là lui aussi et Gaspard aussi. Les trois compères étaient réunis et ils avaient un banquet à installer, les tables étaient déjà installés. Ratatouille pour une fois donna les ordres, la cuisine c'était son domaine.

Bien messieurs nous avons une reception à organiser, va falloir se bouger... Gaspard vous déchargerez les tonneaux de la charette et les installerez sous cette tente.

Il la lui montra du doigt, il eut pour réponse, un simple hochement de la tête de la part de Gaspard, il était muet le pauvre garçon... Rata se tourna ensuite vers Childebert.

Vous vous occuperez du feu pour les différentes grillades...

Childebert regarda Rata avec un petit sourire en coin.

Bien Cuistot ! Profitez de cette journée, parce qu'après les ordres ce sera de nouveau moi qui les donnerait...

Rata etouffa un rire et entreprit de décharger les plats froids, préparer à l'avance, espérant qu'il n'est pas trop souffert du voyage.

Tout fut rapidement disposé sur les tables... Il ne manquait plus que les mariés et leurs invités.








Tiadriel a écrit:[A la sortie de l'église]

La jeune femme avait eu bien du mal à se détacher des lèvres de son époux. Elle lui sourit, puis elle remercia le Padre pour la cérémonie. Elle serra ensuite les témoins dans ses bras et les remercia, les yeux brillant.
Elle redescendit la nef avec Rick jusqu'au parvis de l'église. En passant, elle fit un petit signe de la main à Jason, elle était heureuse qu'il ait pu se libérer pour assister au mariage.

Devant les portes de l'église, le soleil gêna un moment la jeune femme. Tant de clarté après la lumière filtrée dans l'église la força à battre des paupières. Ils eurent la surprise de trouver Eléa, Manon, Matthis et Natanael qui les attendaient et qui leur lancèrent des pétales de roses.


Vive les maiés ! Vive Tonton ! Vive Tatie ! On vous aiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiime !

La jeune femme fut touchée par une telle attention. Elle embrassa chacun des enfants pour les remercier.

Merci à tous les quatre. C'est vraiment très gentils à vous tous. Moi aussi, je vous aime !

Elle se releva ensuite un grand sourire aux lèvres. Elle avait encore une tâche à accomplir avant qu'ils puissent tous se diriger vers la Tour du Guet pour la réception qui suivrait. Elle attendit que les jeunes femmes célibataires en âge de se marier se rassemble pour leur lancer son bouquet. Elle leur tourna le dos après un dernier regard et en repéra une qui se détachait du lot par sa haute taille.

"Je ne savais pas qu'Existenz était si grande...", se dit-elle. "Si je vise un peu, je ne la manquerais sûrement pas et puis personne ne saura que je l'ai fait exprès."

Elle tira légèrement la langue sans s'en rendre compte et hop lança son bouquet. Le voilà qui volait dans les airs. Elle se retourna et le suivit des yeux. Elle avait finalement bien visé, si elle le manquait, c'était qu'elle était vraiment très maladroite...

ExisTenZ* a écrit:A la sortie de l’Eglise

La mariée est prête à envoyer son bouquet. Légèrement à l’écart des jeunes femmes désireuses de recevoir le traditionnel bouquet, elle observe la scène. La mariée tourne le dos aux invités et hop ! Le bouquet est lancé. Qu’elle lancé magnifique. Elle ne quitte pas des yeux le bouquet qui prend de l’altitude et semble venir en sa direction.

Déjà, une meute de jeune femme se rue dessus, s’approchant dangereusement d’ExisTenZ. C’est qu’elle ne voudrait pas finir à terre le rugby c’est pas son truc. Se faire charger par un troupeau pour finir le cul par terre, merci bien.

Elle lève les bras au ciel. Le bouquet arrive entre ses mains. Trop tard mes demoiselles, on va éviter le télescopage… Freinez !!!

La voilà avec le beau bouquet de la mariée entre les mains. Will à déjà le sourire aux lèvres. Elle aussi finalement. Dire qu’elle ne voulait pas du traditionnel bouquet de la mariée et de son symbole… Le temps dira si la tradition est uniquement un mythe ou non.

Elle observe le bouquet dans ses mains. Harmonie de couleurs au senteurs diverses et variées. C’est vraiment un beau bouquet. Elle le gardera longtemps. Même séché dans quelques temps ce bouquet ne perdra aucunement sa beauté et le souvenir de ce mariage.

Un cortège se forme à présent. C’est le moment de rejoindre le banquet des jeunes mariés. Il n’y a qu’à suivre le mouvement.


Elle marche au bras de Will. Plus beau que jamais dans sa tenue des grands jours. Elle est honorée d’avoir un tel homme à son bras. Dès qu’elle aura retrouvé Epson, elle lui présentera Will. Epson n’a pas eu l’occasion de connaître Japy, mais elle connaîtra Will. Il connaissait la plupart de ses amis, mais pas tous encore. Chaque chose en son temps. L’avenir leur appartient.

milosa a écrit:Milo se leva après avoir lancé un "vive les mariés" très haut perché.

Elle sortit de l'Eglise et sa soeur vint à sa rencontre. Elle la laissa parler...Visiblement elle en avait besoin... Et de toute façon elle devait savoir que Milo lui aurait soutiré les informations un jour ou l'autre...

Chaque mot, chaque parole de sa soeur, résonnait dans la tête de la jeune femme. Les propos de Kory expliquaient bien des choses.

Milo laissa un temps mort après ces révélations. Elle avait mal au coeur pour sa soeur. Jamais elle n'aurait pu vivre ce qu'elle avait vécu sans en ressortir indemme. Sa soeur avait tellement changé... Elle la regardait. Ses traits tirés, son visage pâle, ses yeux injectés de sang, sa voix fébrile et à la fois rageuse... Milo s'était reculée d'un pas à un moment... Non de peur, mais parce qu'elle se sentait tellement impuissante face à ce malheur.
C'est vrai elle vivait tranquillement avec son amour et ses merveilleux enfants... Elle avait aussi été en retraite, pas passionnant mais pas horrible comme l'était cette guerre...

Elle observa encore sa soeur, elle s'empêcha de lacher quelques larmes, mais elle avait le regard vitreux.


Kory... Je me doute que cette guerre... Ca a du être, c'est..., une chose atroce, tous ces détails... Moi même je n'aurais jamais tenu. Regard vers sa soeur. Je te comprends tu sais... Je comprends ta douleur, ta peine... Je comprends ce que tu peux ressentir même si ce je n'ai pas vécu un millième de ces évènements. Je suis vraiment désolée pour toi Kory... Et l'auvergnate que tu as touchée, je suis sure que ce n'était pas dans tes intentions, j'en suis perduadée... Le simple fait que tu prennes des nouvelles d'elle prouve bien que tu t'inquiètes de son sort... Elle prit la main de sa soeur. Je serais là Kory, pour t'aider dans cet événement et te faire prendre conscience que tu n'y pouvais pas grand chose. Tu étais en guerre, tout devait défiler devant tes yeux... Tu n'es pas coupable pour moi... C'est un évènement tragique... Si cela n'avait pas été toi, ça aurait été un autre...

Milo lâcha son emprise et reprit.

Pour les bains, bien sûr qu'une flaque d'eau n'est rien... Et à mon avis Laurent n'a pas été dérangé par cela quand il t'y a vu, ni par le cri... Et tu sais, la bourse d'écus, je veux que tu la reprennes. Je ne peux l'accepter de cette manière là, dans ces conditions.

Milo baissa la tête vers le sol et la releva. Il fallait qu'elle lui dise ce qu'elle avait sur le coeur et les impressions qui la pesaient depuis longtemps maintenant...

Tu sais... J'ai l'impression qu'on s'est éloignés ces derniers temps. Pas seulement avec toi... Mais avec Rick et Tia aussi, avec ma famille. J'ai l'impression de ne plus être comprise, que l'on n'accepte pas mes choix, et que personne ne fait réellement d'efforts ...
C'est pour ça aussi que je suis partie en retraite... J'avais besoin d'air... Devoir toujours se justifier et défendre ceux qu'on aime car on trouve qu'il y a un acharnement sur eux... A la fin ca devient trop difficile...
Laurent aussi l'a ressenti comme cela. Peut être que vous ne vous en aperceviez pas mais nous si. C'est vraiment dur de sentir les critiques venir dès le moindre geste, la moindre action, les moindres paroles.


Elle souffla un coup et reprit.

Tu vas peut être me dire que ce n'était pas vos intentions en tout cas ça a eu un impact sur nous... Laurent a eu l'impression que tu lui adressais la parole méchamment aux bains... Que tu te moquais de lui... Cumulé à l'impression que vous ne l'aimez pas... Forcément il a rétorqué...

Je souhaite simplement qu'un climat serein et calme se réinstaure... Comme tu le dis les conflits ne résolvent rien... Pourquoi ne pas prendre le meilleur et laisser le pire de côté ?... Laurent ne vous a jamais fait de mal... En l'occurence je crois qu'il n'y a qu'aux bains qu'il a réagi et cela je peux le comprendre... Tout comme je te comprends.

Nous sommes liées, en cela tu as raison, et ma soeur compte beaucoup pour moi, mon frère également. Je ne veux pas devoir choisir, je ne veux plus pleurer le soir quand je rentre à force d'entendre des choses à son propos... Et je ne veux pas que ma soeur reparte en guerre... Moi aussi j'ai peur, peur de te perdre... Kory... Tous ces soucis j'aimerais qu'on ne les ait plus... Qu'on en profite tous ensemble... On ne sait pas ce que la vie nous reserve....


Milo avait à présent les larmes aux yeux... Elle ne pouvait plus continuer... Elle espérait simplement qu'elle s'était faite comprendre, et pas de travers, elle voulait simplement la paix...

Laurent l'interpella concernant les enfants, elle opina de la tête avec un petit sourire, s'essuyant les yeux et se retourna vers sa soeur.


Kory... Merci.... De m'avoir tout dit... De m'avoir écouté... Je veux profiter de ce moment de joie, le mariage de notre frère... C'est tellement important et ça renforcera nos liens.... Tu sais que je serais toujours là pour vous... Malgré les tensions qu'il y a eu, ce lien fort persiste entre nous.

Milo regarda Tia et Rick. Ils étaient heureux. Un moment merveilleux dont il fallait à présent profiter. Ses petits et ceux de sa soeur avaient lancé des pétales de fleurs sur les mariés, instant magique...

A nouveau un petit sourire vers sa soeur... Et un bouquet qui se dirigea vers Exi. Un tendre sourire à son Ange et ses enfants...
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de Tia & Rick

Message  feu Tiadriel le Mer 9 Juil - 19:19

Bettym a écrit:La fin de la cérémonie touchait à sa fin par le traditionnel baiser des mariés. Traditionnel, il fallait le dire vite car celui-ci n'était pas un simple baiser, il transcendait tout l'amour que le couple avait l'un pour l'autre.

Un instant, elle se mit à rêver d'être à la place de la marié... Non pas avec le marié, il est trop bien assorti avec Tia mais... les applaudissements et les acclamations envers le couple la firent sortir de ses songes. Elle était heureuse pour ce couple d'une gentillesse incroyable.

Les jeunes épousés dans l'allée centrale avançaient au rythme des félicitations qu'ils ne cessaient de recevoir des invités. Accolade deci, delà, l'émotion se lisait sur tous les visages et notamment celui de la mariée.

Le bras autour des épaules de son fils, elle sentit la main de Maxfan glisser dans la sienne. Son coeur se mit à battre plus que de raison, lèva les yeux et rencontra son regard d'une tendresse qu'elle ne lui avait jamais connu ou plutôt si... mais avait préféré ne pas en tenir compte à l'époque. Elle était comme tétanisée lorsqu'il lui demanda s'ils les suivraient et acquiesça d'un signe de tête.

Arrivés sur le parvis de l'Eglise, un attroupement de jeunes filles prêtes à marier s'était fait. Elle piaillait, espérant avoir le fameux bouquet de la mariée. Bouquet qui, selon les dires des anciens, serait le symbole d'un mariage prochain à qui l'attraperait. Bien entendu, son compagnon ne put s'empêcher de la taquiner...


Dites-moi.. Avez vous l'intention d'essayez d'attraper le bouquet au vol?? cela risque de ne pas être facile, il y a de la concurrence semble-t-il... D'un autre coté, j'ignore si vous avez les talents nécessaire pour le faire...

Piquée au vif, elle n'allait certes pas en rester là....

Attraper le bouquet ? Pourquoi le ferai-je ? Il faudrait que j'ai un homme qui veuille bien de moi et pour l'instant... j'aurai plutôt tendance à leur montrer mon talent à les éloigner de moi... sourire en coin. Et puis...

Elle n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'une jeune femme reçut le bouquet sans se forcer.

Vous voyez, cette jeune femme sera beaucoup plus heureuse de se marier dans l'année. Regardez comme elle a l'air de chérir l'homme à ses côtés. Elle leva les yeux vers Maxfan... Je n'aurai jamais pu enlever l'espoir à ces jeunes femmes en sachant, pertinemment, qu'aucun homme était dans ma vie, à l'exception de Jochan, fit-elle en ébouriffant les cheveux de son petit pour masquer les sentiments qu'elle éprouvait.

Devant le petit mensonge qu'elle venait d'avoir l'affront de lui faire, elle chercha des yeux son amie Beths, se demandant où elle avait bien pu passer mais surtout afin d'éviter le regard qu'elle sentait peser sur elle.

kory a écrit:Elle regarda sa sœur, puis le brun de ses yeux se perdit, elle regardait devant elle, sans vraiment regarder, elle ne savait pas trop ce qu’il se passait, comme si, elle était libérée d’un poids… Ses enfants étaient partis, elle avait reposé son fils par terre sans s’en rendre compte, ils étaient partis, ils venaient de lancer des pétales. Elle les regarda un grand sourire aux lèvres… Sourire qui s’éteint bien vite. Elle aurait du s’en douter, sa sœur n’en resterait pas là…

Tu sais... J'ai l'impression qu'on s'est éloignés ces derniers temps. Pas seulement avec toi... Mais avec Rick et Tia aussi, avec ma famille. J'ai l'impression de ne plus être comprise, que l'on n'accepte pas mes choix, et que personne ne fait réellement d'efforts ...
C'est pour ça aussi que je suis partie en retraite... J'avais besoin d'air... Devoir toujours se justifier et défendre ceux qu'on aime car on trouve qu'il y a un acharnement sur eux... A la fin ca devient trop difficile...
Laurent aussi l'a ressenti comme cela. Peut être que vous ne vous en aperceviez pas mais nous si. C'est vraiment dur de sentir les critiques venir dès le moindre geste, la moindre action, les moindres paroles.


Elle ne la regardait plus, elle regardait l’horizon, pourquoi… Pourquoi… Son regard se dirigea à nouveau vers sa sœur. Ses dents toujours serrées, elle la regarda.

Pas d’efforts… Des efforts j’en ai fait… Tu ne l’as peut-être pas vu… Mais j’en ai fait… Un acharnement… Pas besoin de dessin, je sais ce que c’est… Ce que ça fait… Ca fait de beau et de gros dégâts… Ca fait prendre des décisions lourdes en conséquence…

Elle regarda sa sœur, et ne pu s’empêcher de sourire, la moindre action… Critiques, la seule fois où elle avait critiqué c’était chez Oya et l’histoire de la luge. D’ailleurs c’était bien parti en vrille… Elle soupira… Ca partait en vrille surtout quand il s’agissait de rumeur et que des non-concernés venaient mettre leur grain de sel.

Tu vas peut être me dire que ce n'était pas vos intentions en tout cas ça a eu un impact sur nous... Laurent a eu l'impression que tu lui adressais la parole méchamment aux bains... Que tu te moquais de lui... Cumulé à l'impression que vous ne l'aimez pas... Forcément il a rétorqué...

Je souhaite simplement qu'un climat serein et calme se réinstaure... Comme tu le dis les conflits ne résolvent rien... Pourquoi ne pas prendre le meilleur et laisser le pire de côté ?... Laurent ne vous a jamais fait de mal... En l'occurrence je crois qu'il n'y a qu'aux bains qu'il a réagi et cela je peux le comprendre... Tout comme je te comprends.

Nous sommes liées, en cela tu as raison, et ma soeur compte beaucoup pour moi, mon frère également. Je ne veux pas devoir choisir, je ne veux plus pleurer le soir quand je rentre à force d'entendre des choses à son propos... Et je ne veux pas que ma soeur reparte en guerre... Moi aussi j'ai peur, peur de te perdre... Kory... Tous ces soucis j'aimerais qu'on ne les ait plus... Qu'on en profite tous ensemble... On ne sait pas ce que la vie nous réserve....


Non, je ne te dirais rien… Parce que je n’ai strictement rien à dire… Laurent aux bains… Pourquoi ne vient-il pas lui me voir ? Pourquoi ne vient il pas chercher des explications ? Je fais peur ? J’crois pas non… Aux bains...

Elle ne reprit pas, cela ne servait à rien, elle était épuisée, fatiguée…

Je le comprends… Les critiques je connais… Les courriers pleins de venins que certains se permettent d’envoyer, les messes basses sur ton passage, se faire pointer du doigt, je l’ai connu… Errer comme un pestiféré… C’est toujours là… Ce dégoût… Je suis forte, il parait… Je suis encore là… Combien de temps vais-je tenir ?

Elle n’ajouta rien… C’était comme ça, ainsi va la vie… Ne pas relever, garder, elle l’avait toujours fait… Elle se défoulerait sur les Bretons.

Laurent… Tu l’as choisi, c’est ton compagnon… C’est ton choix pas le mien… C’est ta vie pas la mienne… Tu ne veux pas que je reparte, tu devras pourtant t’y faire, je repars après la fête… On m’attend la haut… Une seconde famille, des amis, mes vassaux… Des gens comme moi… Je ne peux pas… je ne peux plus…Rester alors qu’ils se battent, loin… Quand à mes enfants, tu ne les auras pas cette fois… Ils iront à Cournon… Rick ne sera plus là, il va partir en voyage et toi… Toi tu as assez de tes deux enfants…

Je veux bien voir plus loin… Mais je ne peux plus… Je vis au jour le jour, quoi qu’il arrive, quoi qu’il se passe… Projeter des choses… Je ne peux pas… C’est ainsi demain serais-je encore debout ? Je n’en sais rien… Faut profiter… Profiter de l’instant présent, du mariage de Rick.

Elle ne voulait pas penser au pire, mais elle en avait déjà vu assez pour y songer… Lorsqu’elle rêvassait ce n’était plus de belle chose qu’elle voyait, du rouge… Elle s’écarta de sa sœur, elle voulait rejoindre son époux, ses enfants, profiter de cet instant en famille… Profiter de ses enfants… Etre séparé d’eux était déjà une énorme blessure… Depuis leur départ un jour d’avril, son cœur ne cessait de saigner…

Je crois que cela suffira pour aujourd’hui, va rejoindre Laurent… J’ai un discours à faire… Même de loin, j’ai fait au mieux pour tenir mon rôle de demoiselle d’honneur… J’ai promis un discours à Rick…

Elle s’éloigna de sa sœur, lui souriant doucement, elle regarda son époux sortir de l’Eglise, ses yeux brillaient, elle s’approcha et l’embrassa tendrement, avant de regarder ses enfants jouer avec des pétales, la vie était si simple, si belle, mais certaines choses vous la pourrissent. Elle sourit, elle attendait que les mariés se dirigent vers le banquet pour faire son discours…

mushtache a écrit:[Dans un petit coin de l'église]

Ouf, Dame Mushtache avait réussi à arriver à temps, enfin à temps, c'est un bien grand mot, elle s'était faufillée en catamini, et s'était posté discrétement dans un petit coin.
Quelle idée avait eu elle de s'endormir !


http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=8983504#8983504

Il en lui restait plus qu'à repérer son cavalier et elle serait sauvée. Mais où donc pouvait être Sieur Flaxous ?




Alors que Tia rentrait dans l'église, elle aperçut Sieur Flaxous qui se levait dans le fond de l'église, elle se rapprochât donc de lui.


Flaxous était admiratif, devant la belle Tia. C'est vrai qu'elle était très belle.
Dame Mushtache déposa un léger un baiser sur la joue de Flaxous, alors qu'elle venait de le rejoindre, rougit et se retourna vers l'autel où déjà alors que l''émotion était à son comble, les mariés étaient entrain d'être unis entre les éternuements du père Foulke.
Elle prit la main de Sieur Flaxous sans oser le regarder, et elle prononça les voeux à voie basse, et :


Je crois en Dieu, le Très-Haut tout Puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l' univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Chritos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Très-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés;
En la Vie Eternelle.

Amen



Puis alors que tous se dirigeaient vers la sortie, elle fit de même tenant toujours Flaxous par la main.



[Sur le parvis de l'église]


Tia lança son bouquet, ce fut Existenz qui le rattrapa. Cela rendit heureuse la jeune femme. Dame Mushtache acquiesça avec un sourire.

Déjà la foule s'ébranlait pour se rendre à la tour de guet, là où aurait lieu les festivités du mariage.
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de Tia & Rick

Message  feu Tiadriel le Mer 9 Juil - 19:19

Rick a écrit:{Sur le parvis de l'Eglise}

Rick attendait que Tia lance son bouquet de fleurs, lorsqu'il fut effleuré par des pétales de roses. Il regarda d'où elles provenaient en souriant, lorsqu'il vit ses neveux et nièces. Les quatre enfants avaient décidé de fêter à leur manière le mariage de leur tonton et tatie. Tia les embrassa et les remercia et Rick en fit de même. Puis, ce fut le moment tant attendu par toutes les célibataires du village : le lancer du bouquet. Son épouse se prêta de bonne grâce à cette coutume ancestrale et ce fut son témoin Existenz qui le reçu. Simple hasard ou intention délibérée de Tia, il ne savait pas mais quoi qu'il en soit, c'était une bonne chose.

Rick chercha du regard ses deux soeurs. Il les vit en pleine discussion et il semblait qu'il y avait beaucoup d'émotions dans leurs paroles. Il espérait intérieurement qu'elles ne se disputaient pas... Pas aujourd'hui... Il détourna son regard, lorsqu'il vit Kory venir dans leur direction. Il se tourna alors vers son épouse, qu'il couva d'un regard amoureux.


Jolie fleur des champs, si nous allions jusqu'à la tour pour faire la fête avec nos amis ?

Devant le sourire plein de promesses de son épouse, il prit la parole devant leurs invités.

Mes amis, si vous le voulez bien, rendons nous jusqu'à la tour du guet où un repas nous sera servi et où nous ferons la fête jusqu'à la nuit.

Puis, il reprit la main de Tia et se dirigèrent dans le village, jusqu'au lieu où devait se dérouler la fête. Pendant le voyage, il se pencha vers sa femme et lui murmura

Bien visé pour le bouquet... C'était intentionnel ou pas ? Je t'aime mon épouse. J'aime utiliser ce mot... Je n'ai qu'une hâte c'est maintenant vivre notre amour au grand jour.

{A la tour de Guet - Lieu de la réception}

Rick vit avec bonheur que tout était fin prêt. Les serviteurs de sa soeur avaient vraiment fait un bon travail. Des viandes cuisaient à proximité et un délicieux fumet venait jusqu'à leurs narines. Sous la tente, il y avait plusieurs tables.

La plus jolie et la plus grande était entourée de fauteuils. C'était la table des mariés. Là s'asseyerait en plus de Tia et Rick, les témoins et leurs conjoints, ainsi qu'Ermeline. A droite, il y avait la table des enfants, un peu en retrait pour leur permettre de se lever autant qu'ils le voulaient pendant le repas. Et à la gauche, il y avait une table avec des bancs pour les autres invités. Les trois tables formaient un U, pour que tous puissent se voir. A son côté gauche, il y avait sa si belle épouse et ses témoins. Et de l'autre côté, il y avait Epson, puis Existenz et Will. Les autres places n'étaient pas nominatives afin de permettre aux invités de s'asseoir par affinités.

Au centre, il y avait une piste de danse où les couples pourraient virevolter entre les repas. Il avait bien l'intention de danser longuement avec Tia, de la serrer dans ses bras. Il faudrait peut-être aussi qu'il danse avec toutes les femmes importantes de sa vie, mais cela allait faire beaucoup de monde. Laughing Laughing Mais pour l'instant, il était temps de s'installer pour fêter cela.

kory a écrit:[A la tour de Guet - Lieu de la réception]

Korydwen suivit les jeunes mariés... En souriant, elle pensait à son discours et aux cadeaux, merveilleux cadeaux qu'elle leurs réservait... Elle s'écarta du groupe et fixa son frère.

Bien... Je crois que c'est à mon tour de prendre la parole... Pour le pire et le pire...

Rick… Mon cher frère, tu t’es marié aujourd’hui devant bon nombre de tes amis. Mais je ne peux m’empêcher de penser à ce que tu m’avais dit, il y a de nombreux mois. Tu te souviens, ce mariage que tu imaginais, loin de ta famille, juste toi et ta muse… A l’époque c’était ta muse. Désolée Tia…

Elle ravala un rire, et tenta de rester un minimum crédible devant son frère.

Un endroit calme avec pour seul gage de ton amour une bague… Sans ta famille... Ca n'était pas passé... Mais vraiment pas... Toi et tes idées parfois...

Puis il y a eu ce jour, ce fameux jour où comme tu l’as dit dans tes vœux, celui où ta muse t’as libéré de ta cage dorée. Tu étais si mal, tu voulais en finir avec la vie, j’ai toujours pensé que c’était Milosa et moi qui t’avions sorti cette idée de la tête, mais visiblement je me suis trompée.

Elle regarda sa soeur et sur un ton de la plaisanterie lui dit, manquant d'éclater de rire.

C'est gentil, tu ne trouves pas Milo... Il est attentionné le frangin. Si il n'avait pas croisé Tia... Il ne serait plus de ce monde...

Elle tourna doucement la tête, cachant son grand sourire, puis regarda à nouveau son frère.

Après tu nous as bien fait tourné en bourrique lorsque nous avions remarqué votre petit manège à tous les deux. A nous sortir qu’il n’y avait strictement rien du tout entre vous. Milosa avait d’ailleurs cru être celle qui vous avait ouvert les yeux. Situation assez cocasse tout de même…

Elle passa sa main devant sa bouche, les regardant, faisant le pitre devant eux... c'était si drôle.

Et plusieurs mois, écoulés toujours aussi proche l’un de l’autre et votre mariage… Avec le choix des témoins… C’est là que j’entre en jeu… Oui… Fais pas cette voyons ! Je sais que j’ai toujours été ton modèle… Tu as pris les mêmes témoins que moi pour mon propre mariage, un certain 28 octobre 1454. Je ne peux que te souhaiter un mariage aussi solide que le mien. Comme tu l’as si bien dit… La communication… C’est important, surprendre l’autre aussi… Être là pour lui… A l’écoute. Tout ça tu le sais déjà.

Korydwen n’en pouvait plus, cette fois, elle éclata de rire, un bon rire franc, comme elle n’avait pas eu depuis longtemps.

Je crois que je vais m’arrêter là, je risque d’endormir vos invités et puis c’est pas intéressant le reste. J’peux même pas parler de tes couche-culottes.

Elle le regarda éclatant de rire à nouveau.

Ce que je vous propose maintenant c’est de boire un bon verre ! Champagne pour tout le monde !

Santé ! Meilleurs vœux de bonheur ! Et surtout Bonne descendance aux jeunes mariés !!!!

J’oubliais vous trouverez votre cadeau au fond de la tente… Ne nous remerciez pas… Ca vous servira plus tôt que vous ne le pensez… Je me suis arrangée avec Aristote pour que Dame Nature soit efficace… Vous savez quelques prières en plus… Entre deux attaques de Bretons… Ne me remerciez pas… Je pense à votre bonheur ! A la Pelouse et Au Peloux !

Ah oui dans cette boite là-bas... Cher Peloux tu trouveras une chose qui risque d'être utile... Et puis quelque chose qui te caractérise aussi...


Korydwen attrapa une coupe de champagne que son serviteur lui tendait et la leva. Déguerpissant bien loin pour éviter toute représailles.

Epson a écrit:Epson n'avait pu suivre le cortège des mariés car toutes les demoiselles, dès qu'ils se levèrent pour sortir de l'église, se rassemblèrent derrière eux.
Epson, émue par la scène des échanges d'anneaux et par la fin de la cérémonie, était restée quelques instants en arrière et s'aperçut trop tard que tout le monde était sorti de l'église.
Ce sont les cris des jeunes femmes qui la sortit de sa léthargie.
Elle eut juste le temps d'apercevoir que c'était Exis qui avait attrapé le bouquet.
Rien qu'en pensant que cela allait être elle la prochaine à se marier, Epson esquissa un sourire.
Ensuite, elle rattrapa le cortège et se dit "enfin on va pouvoir fêter ça, boire et manger c'est prendre soin de sa santé!!!"


nictail a écrit:Un cavalier assez chargé arriva en vue de la réception.
Enfin, espérait-il que ce soit la bonne ... Pas 2 mariages dans le même village en même temps. C'était forcément là ... Il ne s'était pas trompé.

Il n'avait pas trop l'intention de déranger ...
Des gens faisaient des discours ...
La Dame avait raison, elle risquait d'endormir tout le monde ... :wink:

Il chercha les cadeaux des yeux ... Ah là !
Il déposa donc la grande malle en douceur, c'est que c'était lourd ce machin.
Il posa la missive en évidence, et la fixa pour ne pas qu'elle s'envole.

Discrètement, il s'empare de quelques trucs à grignoter et retourne vers la Guyenne. Il avait bel et bien délivré son paquetage.




La malle était bien en évidence. A l'intérieur, ils trouveraient un un panier garni.
Voici ce que disait la missive.


Cher Rick, chère Tia.

Aujourd'hui est un grand jour pour vous.
Surement l'un des plus beaux et des plus importants de votre vie.
Vous unir devant Aristote, témoin de votre amour pur et inconditionnel, c'est magique, c'est unique, c'est magnifique !!

Partager ce moment est aussi fabuleux qu'on peut le croire, vous verrez.
Nous aurions aimé être près de vous, mais la grossesse d'Aigue est trop avancée pour que l'on puisse se permettre un voyage si long. Surtout que les routes ne sont pas très sures.
Et vous la connaissez, elle ne peut, déjà comme ça, s'empêcher de faire des folies ...

Ah oui, j'allais en oublier votre cadeau.
Oui oui, c'est bien cette grande malle ... Très pratique pour les voyages, j'en suis sûr. Et comme le voyage de noces s'annoncent long et mouvementé ...
Mais, j'aime bien les surprises ...
Oui, oui, allez, ouvrez ! J'espère que ce petit panier pourra vous être utile pendant votre escapade...

Nous n'allons pas accaparer tout votre temps ...
J'ose quand même vous demander de passer un petit bonjour à nos autres amis ... Surtout à Kory et Al' s'ils sont là, ils ont besoin de soutien ...

Nous vous envoyons tous nos voeux de bonheur.
Que cette journée soit vôtre.

Vivent vous ! Vivent les mariés !!

Nous vous embrassons.
Aiguemarine, Nictail, et Athalia.
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de Tia & Rick

Message  feu Tiadriel le Mer 9 Juil - 19:20

milosa a écrit:Et voilà une fois de plus Kory ne l'avait pas écouté, ou du moins elle avait retenu ce qu'elle voulait bien entendre... C'est à dire l'inverse...

Milo pour la première fois s'était dévoilée, comme Kory l'avait fait juste avant. Milo l'avait comprise, elle avait cru, à tort, qu'il en serait de même mais non... Ce n'était peut être pas le bon moment... Mais à quoi bon maintenant...

Elle ne répondit pas à sa soeur... Les larmes lui montaient... Trop ... Elle n'en pouvait plus... Elle prit une profonde inspiration... Sourit modestement à Kory et alla rejoindre les siens. Laurent vit tout de suite que quelque chose n'allait pas mais Milo ne voulait pas compromettre le mariage de son frère.

Au moment de partir au lieu de réception, Milo ne put se retenir... Alors que tout le monde se dirigeait là-bas, Milo fondit en larmes dans les bras de Laurent... Ses enfants la regardèrent un peu étonnés...

Il faut dire qu'il y a à peine cinq minutes Milo était heureuse... Heureuse que sa soeur se dévoile, que le mariage de Rick se fasse... Et maintenant elle s'en voulait... Elle ne voulait pas gacher ce moment pour son frère... Non... Et pour Laurent aussi, elle ne voulait pas l'inquiéter...

Elle leva les yeux vers son Ange... Elle ne put rien dire... Il fallait bientot suivre le reste des invités... Elle était demoiselle d'honneur en plus... Pfff quel effet elle ferait ainsi... Se ressaisir... Se ressaisir...

Tiadriel a écrit:[Devant l'église]

Elle sourit quand Existenz attrapa le bouquet. Au moins, elle n'était pas maladroite, mais ça elle le savait déjà.
Rick invita les invités à les suivre jusqu'au lieu de la réception et en profita ensuite pour lui glisser à l'oreille...


Bien visé pour le bouquet... C'était intentionnel ou pas ? Je t'aime mon épouse. J'aime utiliser ce mot... Je n'ai qu'une hâte c'est maintenant vivre notre amour au grand jour.

Elle trouva sa question un peu contradictoire, s'il trouvait qu'elle avait bien visé, cela ne sous-entendait-il pas que c'était intentionnel ?

Je crois que personne ne le saura jamais mon époux. Moi, aussi, je t'aime et j'ai aussi hâte que toi.

[A la Tour du Guet, la réception]

Les serviteurs de Kory et Al avaient fait du joli travail. Les mets avaient l'air délicieux et elle commençait à avoir faim. Elle s'installa aux côtés de Rick et attendit que les témoins et les convives fassent de même.
Puis Kory prit la parole, en toute bonne demoiselle d'honneur qu'elle était.

Tiadriel écouta attentivement son discours. Elle fut même surprise et étonnée par certains de ses propos.


Tu étais si mal, tu voulais en finir avec la vie

Cette phrase tourna un moment dans sa tête. Elle jeta un regard à Rick. Il est vrai qu'elle ne lui avait jamais posé de questions sur sa relation passée avec sa muse. Cela ne l'intéressait pas vraiment. Elle ne voyait pas pourquoi elle l'aurait fait d'ailleurs. Mais de savoir qu'il aurait pû en finir avec la vie la perturba...

Elle écouta la suite et se souvint de comment ils avaient fait tourner les deux soeurs en bourrique. Ils en avaient bien ri à leur dépens, il fallait se l'avouer.

J’oubliais vous trouverez votre cadeau au fond de la tente… Ne nous remerciez pas… Ca vous servira plus tôt que vous ne le pensez… Je me suis arrangée avec Aristote pour que Dame Nature soit efficace… Vous savez quelques prières en plus… Entre deux attaques de Bretons… Ne me remerciez pas… Je pense à votre bonheur ! A la Pelouse et Au Peloux !

Cela ne présageait rien de bon. Kory qui priait pour quoi au juste ? Elle essayait de voir le cadeau en question mais il était trop loin et caché pour qu'elle le voit vraiment.

D'ailleurs le fait qu'elle finisse son discours en prenant de la distance était, lui aussi, plus que suspect. Néanmoins, elle leva sa coupe derrière elle et lui sourit. Il n'était pas toujours aisé de prendre la parole devant tant de monde.

LaurentDuMoulin a écrit:[Devant l'église]

A la sortie de la messe, Laurent avait été rejoint par Milo, et avait tout de suite vu que quelque chose n'allait pas, mais elle n'avait pas voulu lui dire quoi. Laurent savait bien dans ce cas qu'insister à la questionner ne servait à rien et l'avait serré contre lui pour regarder sortir les gens.

Mais une fois la plupart des invités partis vers la réception, Milo fondit en larmes dans ses bras, devant les yeux ébahis de ses enfants.

"A quoi maman? Pourquoi pleure?"
"Maman! Maman! Sniff..."

En serrant Milo dans ses bras aussi fort qu'il pouvait, Laurent essaya de rassurer les enfants.

"Manon, Nat, tout va bien... Maman va bien... Elle est juste un peu fatiguée..."

Il réfléchit à toute allure. Le mieux était de s'isoler le temps de consoler Milo. Il enchaîna:

"Bon les enfants, on va tous ensemble aller chercher un beau bouquet sur les bords du lac. Ah non, deux beaux bouquets, un pour Maman et un pour Tati Tia. D'accord, les enfants?"

Et en gardant Milo contre lui, il prit la petite main de Manon, qui tenait celle de Nat, dans la sienne et les entraina vers un coin plus calme...
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de Tia & Rick

Message  feu Tiadriel le Mer 9 Juil - 19:21

Cailinn a écrit:Cailinn avait suivi la cérémonie, discrètement, dans un coin de l'église. Tia était magnifique, Rick était subjugué...
La poésie de Rick avait illuminé la célébration et la sensibilité de Tia l'avait scellée...
Cailinn était heureuse du bonheur de ses amis, car ils méritaient le chemin qu'ils empruntaient ensemble.

Dès la cérémonie terminée, Cailinn sortit de l'église pour rentrer chez elle, elle avait tous les préparatifs de son départ à terminer....
De jolies pages de Montbrison se faisaient et se tournaient. En descendant le parvis de l'église, elle murmura:


Tia, Rick, je vous souhaite tout le Bonheur possible dans ce monde et ailleurs

kourandair a écrit:[à la sortie de l'église]

Le jeune couple avait attendu la fin de la cérémonie qu'ils avaient suivi en se tenant la main tendrement.
Tout en écoutant il jetait parfois de petits regards sur sa fée.. elle était souvent fatiguée et il s'inquiétait qu'elle ne se fatigue pas encore plus.
Quand la cérémonie fut terminée ils se levèrent et lui tendit son bras et ils allèrent féliciter les mariés puis sortirent de l'église.

Apercevant Milo et Laurent non loin d'eux il leur fit un petit signe de la main en souriant. Le couple était enlacé mais il vit bien que Milo n'était pas tres en forme.

Sa marraine comptait beaucoup pour lui.. elle était une de ses plus fidèles amies avec son cher Leko disparu aujourd'hui. Amie, qu'il avait toujours considéré comme sa petite soeur de coeur.. amie qui avait toujours été là quand il avait eu besoin de soutien, qui s'était réjoui de son mariage et qu'il n'avait pas envie de perdre... quelques raisons qui ne l'avaient pas fait hésiter pour lui demander d'être sa marraine pour la vie.

Il espérait de tout son coeur que tous les deux aussi scelleraient leur amour devant Aristote et avec Mpu ils en seraient tres heureux.

Tout à ses pensées, il entraina doucement son épouse vers le muret pour qu'elle s'asseoit.. peut être préfèrerait elle rentrer pour profiter du calme.

Il regarda encore le jeune couple non loin d'eux.. les enfants qui grandissaient si vite et sourit. Bientôt il pourrait lui aussi être fier d'avoir un petit bout qui grandirait à leurs côtés.
Il se pencha vers sa fée et déposa un baiser sur sa joue en lui murmurant "je t'aime" et passa tendremenet son bras autour de sa taille pour la garder contre lui, regardant vaguement les invités qui discutaient à la sortie de l'église.

jason a écrit:[A la Tour du Guet, la réception]

Jason avait en vain essayé d'approcher Tiadriel, mais à chaque fois celle ci s'était trouvé accaparé par ses invités, et cela était normal, mais il commençait à se sentir quelques peu gêné, avec ce bouquet de roses dans les mains, il lui faudra montrer patience avant qu'elles rejoignent les mains de Tiadriel

Maxfan a écrit:Les quelques mots que Maxfan a dit à Bettym semblent la piquer au vif :

Attraper le bouquet ? Pourquoi le ferai-je ? Il faudrait que j'ai un homme qui veuille bien de moi et pour l'instant... j'aurai plutôt tendance à leur montrer mon talent à les éloigner de moi... Et puis...

Elle lui montre de la main Existenz qui vient juste d'attraper le bouquet

Vous voyez, cette jeune femme sera beaucoup plus heureuse de se marier dans l'année. Regardez comme elle a l'air de chérir l'homme à ses côtés. Je n'aurai jamais pu enlever l'espoir à ces jeunes femmes en sachant, pertinemment, qu'aucun homme était dans ma vie, à l'exception de Jochan

Il fait une petite moue des lèvres, déçu par les paroles de Bettym. Se disant que lui tenir la main est sans doute déplacé au vu de ce qu'elle vient de dire, il la lâche, faisant mine de le faire pour mieux porter Lorelei, et dit

Oui, en effet... vous avez sans doute raison... mais, en même temps, vous n'exagérez pas un peu? qu'aucun homme ne trouve... grâce à vos yeux, c'est une chose, et je peux le comprendre...

Il baisse les yeux puis reprend

Mais dire qu'aucun homme ne veut bien de vous!! Vous êtes une femme très belle, Bettym, intelligente, pleine de charme! et je suis sure que si l'on faisait un rapide sondage autour des hommes célibataires que vous connaissez, plus d'un serait intéressé... enfin, cela ne me regarde pas...

et, souhaitant détourner la conversation

Vous voulez peut-être aller féliciter les mariés? Après.. Si vous le voulez bien, je vous laisserai... j'ai du travail qui m'attend..

Bettym a écrit:Elle l'avait froissé comme elle savait si bien le faire quand elle était bien. Elle avait l'impression qu'elle n'avait pas droit au bonheur. Pourtant comme elle y aspirait !

La main qui l'avait conduite jusqu'au parvis se séparait de la sienne, un pincement au coeur se fit sentir. Elle aurait voulu la retenir comme il l'avait fait quelques minutes auparavant mais n'osa le faire...


- Oui, en effet... vous avez sans doute raison... mais, en même temps, vous n'exagérez pas un peu? qu'aucun homme ne trouve... grâce à vos yeux, c'est une chose, et je peux le comprendre...
- Je n'exagère pas... Et je n'ai jamais dit qu'ils ne trouvaient grâce à mes yeux. J'ai juste dit que le seul talent que j'avais était de les faire fuir... baisse les yeux et chuchota comme pour elle-même... Et vous en êtes la preuve vivante...
- Mais dire qu'aucun homme ne veut bien de vous!! Vous êtes une femme très belle, Bettym, intelligente, pleine de charme! et je suis sure que si l'on faisait un rapide sondage autour des hommes célibataires que vous connaissez, plus d'un serait intéressé...

Sa gorge se nouait. Elle savait bien qu'elle ne laissait pas indifférente les hommes qu'elle rencontrait mais elle s'en moquait. La seule personne envers qui elle avait des sentiments, elle l'avait repoussée une fois et, maintenant elle était persuadée qu'elle n'aurait plus aucune chance. Le seul lien qui les unissait était l'amitié. Une amitié qu'elle ne voulait pas pas gâcher ne serait-ce que pour être à ses côtés...

- Vous savez Maxfan, l'apparence est une chose mais ce n'est pas le plus important. Et puis...
- enfin, cela ne me regarde pas...

ho si cela vous regarde !, pensa-t-elle mais la fierté ou l'embarras l'empêcha de le lui dire. Lorsqu'il chercha un autre sujet de conversation, elle en fut déçue et soulagée à la fois.

Oui, allons féliciter Tia et Rick, si cela ne vous dérange pas bien sûr... Petite moue quand il lui annonça qu'il partirait ensuite. Et... et si je ne le veux pas ? le défia-t-elle.


Dernière édition par Tiadriel le Mer 9 Juil - 19:23, édité 1 fois
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de Tia & Rick

Message  feu Tiadriel le Mer 9 Juil - 19:22

Beths a écrit:[à la sortie de l'église]


Beths tenta désespéremment d'approcher les marier tout en évitant certains personnes avec lesquelles elle n'avait nulle envie de parler.

Alors qu'elle s'approchait de Tiadriel, elle croisa le regard de Korydwen. Un franc sourire s'afficha sur ces traits.


Oh bonjour Kory!
Comment vas tu ?
Je suis heureuse de te voir.

Je passe un peu en coup de vent, je voulais juste féliciter les nouveaux mariés mais ils me semblent forts occupés.

Tu peux t'en charger pour moi ?

Des affaires m'attendent à la Procure ...


Elle espérait que Kory ne se froisserait pas qu'elle veuille déjà partir ...

Rick a écrit:[A la tour de Guet - Lieu de la réception]

Rick et Tia venaient tout juste de s'installer, lorsque Kory s'écarta du groupe et les fixa. Le jeune homme se demandait bien pourquoi mais très vite il eut la réponse. Il craigna le pire aux premiers mots qu'elle déclama.

Bien... Je crois que c'est à mon tour de prendre la parole... Pour le pire et le pire...

Rick… Mon cher frère, tu t’es marié aujourd’hui devant bon nombre de tes amis. Mais je ne peux m’empêcher de penser à ce que tu m’avais dit, il y a de nombreux mois. Tu te souviens, ce mariage que tu imaginais, loin de ta famille, juste toi et ta muse… A l’époque c’était ta muse. Désolée Tia…
Un endroit calme avec pour seul gage de ton amour une bague… Sans ta famille... Ca n'était pas passé... Mais vraiment pas... Toi et tes idées parfois...


Rick sourit en se rappelant cela. Il regarda Epson à l'évocation de ce souvenir. Il est vrai qu'à l'époque, il avait voulu épouser celle qui aujourd'hui était à ses côtés pour assister à son bonheur d'épouser la femme qui habitait son coeur depuis plusieurs mois maintenant. Le destin avait choisi de ne pas donner suite à cela. Mais Rick se reconcentra sur sa soeur, car elle continuait à parler.

Puis il y a eu ce jour, ce fameux jour où comme tu l’as dit dans tes vœux, celui où ta muse t’as libéré de ta cage dorée. Tu étais si mal, tu voulais en finir avec la vie, j’ai toujours pensé que c’était Milosa et moi qui t’avions sorti cette idée de la tête, mais visiblement je me suis trompée.
C'est gentil, tu ne trouves pas Milo... Il est attentionné le frangin. Si il n'avait pas croisé Tia... Il ne serait plus de ce monde...


Rick sentit le rouge lui monter aux joues. Il n'avait pas l'habitude de se sentir gêné, mais là, d'un coup, il le fut. Peu de personnes dans la pièce ne connaissait cet événement. Elles n'étaient que trois à son avis. Ses deux soeurs et sorcière. Il n'était pas sûr que même Epson sache cela. Et que dire de Tia. Il n'avait jamais évoqué cela avec elle et il se sentait mal qu'elle apprenne cela comme cela. D'un accord muet et tacite, ils avaient conclus qu'ils n'évoqueraient pas leurs passsés amoureux respectifs, car le passé était passé comme son nom l'indiquait. Il se tourna alors vers son épouse pour lui dire d'un regard que si elle le souhaitait, il lui en parlerait plus tard. Lui, le grand romantique venait d'être mis à jour par sa soeur. Etait-ce un mal ? Il ne savait pas mais en tout cas, c'était un brin gênant. Heureusement que Kory ne continua pas là dessus et évoqua un moment plus drôle.

Après tu nous as bien fait tourné en bourrique lorsque nous avions remarqué votre petit manège à tous les deux. A nous sortir qu’il n’y avait strictement rien du tout entre vous. Milosa avait d’ailleurs cru être celle qui vous avait ouvert les yeux. Situation assez cocasse tout de même…

Cela avait été tellement amusant cela. Ils avaient en effet fait croire à ses soeurs qu'il n'y avait rien entre eux, alors qu'ils ressentaient plus que de l'amitié. A ce souvenir, Rick sourit, proche de rigoler. Que cet événement était amusant. Sur le marché de noël, ils avaient abusé de cette situation avant de faire éclater leurs sentiments au grand jour pendant la bataille de boules de neige.

Et plusieurs mois, écoulés toujours aussi proche l’un de l’autre et votre mariage… Avec le choix des témoins… C’est là que j’entre en jeu… Oui… Fais pas cette voyons ! Je sais que j’ai toujours été ton modèle… Tu as pris les mêmes témoins que moi pour mon propre mariage, un certain 28 octobre 1454. Je ne peux que te souhaiter un mariage aussi solide que le mien. Comme tu l’as si bien dit… La communication… C’est important, surprendre l’autre aussi… Être là pour lui… A l’écoute. Tout ça tu le sais déjà.

Rick hocha la tête en signe d'assentiment pour lui faire comprendre qu'il avait compris et qu'il savait déjà. Il sourit en se disant que sa soeur voulait qu'ils prennent exemple sur son mariage. Certes, c'était le mariage le plus solide qu'il connaissait, mais d'un autre côté c'était amusant. Le destin avait en plus fait en sorte que lui avait choisi les même témoins qu'elle, un an et demi plus tôt. Il fallait dire qu'Existenz et Epson étaient deux femmes merveilleuses et deux amies modèles sur qui lui et Tia pouvaient compter sans problème. Elles avaient été toujours là et aujourd'hui encore elles avaient fait le choix de venir à leurs côtés. L'une était remontée de son nouveau village pour assister à cet événement et l'autre avait retardé son départ pour ne pas le louper. C'était vraiment merveilleux. Ainsi donc, Tia et lui partaient sur les mêmes bases que sa soeur et Al. C'était vraiment rassurant comme signe du destin.

Je crois que je vais m’arrêter là, je risque d’endormir vos invités et puis c’est pas intéressant le reste. J’peux même pas parler de tes couche-culottes.

Dans un sens, Rick appréciait de ne pas avoir eu le bonheur de grandir aux côtés de Kory, car elle l'aurait sûrement gêné encore plus.

Ce que je vous propose maintenant c’est de boire un bon verre ! Champagne pour tout le monde !

Santé ! Meilleurs vœux de bonheur ! Et surtout Bonne descendance aux jeunes mariés !!!!


Rick prit le verre de champagne qu'un serveur attentionné venait de lui tendre. Il leva son verre et le but d'un coup.

J’oubliais vous trouverez votre cadeau au fond de la tente… Ne nous remerciez pas… Ca vous servira plus tôt que vous ne le pensez… Je me suis arrangée avec Aristote pour que Dame Nature soit efficace… Vous savez quelques prières en plus… Entre deux attaques de Bretons… Ne me remerciez pas… Je pense à votre bonheur ! A la Pelouse et Au Peloux !

Rick sourit en se demandant ce que cela pouvait être. Il ria d'un rire franc lorsque sa soeur l'appela le peloux.

Ah oui dans cette boite là-bas... Cher Peloux tu trouveras une chose qui risque d'être utile... Et puis quelque chose qui te caractérise aussi...

Voyant sa soeur partir de suite après le cadeau, il ne put tenir en place plus longtemps et il se dirigea vers le fond de la pièce.

Excusez moi, je reviens. Tia, tu viens avec moi pour voir ce que ça donne.

Rick prit la main de son épouse et ensemble ils allèrent ouvrir les cadeaux. Il éclata de rire en voyant la perruque et alla jusqu'à la mettre sur lui. Elle était vraiment intenable cette soeur. Sa coiffure était toujours au centre des occupations de Kory. Elle l'avait coiffé plusieurs fois et ce n'était pas une réussite. Voulait-elle par ce présent lui montrer qu'une fois de plus, elle voulait jouer avec ses cheveux ? Puis, il ouvrit le gros cadeau et son regard se voilà. Kory avait voulu bien faire et le berceau était magnifique.

Mais cela lui rappelait la possibilité qu'il devienne un jour père. Et il avait un si mauvais exemple de père qu'il avait du mal à ne pas avoir peur. Il savait que c'était dans la nature des choses et que si tout se passait bien entre eux, il y aurait des enfants. D'ailleurs, il savait que Tia voulait une grande famille car elle n'avait pas eu la chance de pouvoir vivre longtemps avec son frère Georges. Mais est-ce que lui Rick saurait être à la hauteur de la tâché. Il en avait parlé longuement avec Tia pendant sa convalescence, mais la peur restait encore en lui, malgré les encouragements de sa femme. Il comprennait aussi où Kory voulait en venir en leur offrant ce cadeau. Combien de fois avait-il chambré sa soeur et son beau-frère pour les enfants ? Il savait que maintenant les deux n'hésiteraient pas à se "venger" des affreux moments qu'il leur avait fait vivre.

Le dernier présent était un ouvrage dont le titre le fit rire. Le jamais content c'était vraiment tout lui ça. Il se demandait souvent d'ailleurs comment les gens faisaient pour le supporter car rien ne lui allait. Il reposa tous les cadeaux et sourit à sa femme. Puis, main dans la main, ils retournèrent s'asseoir.


Allez Kory, reviens donc par ici ! Je te remercie pour tout cela. Tu as de la chance que je sois tellement heureux d'avoir épousé Tia, sinon je t'aurais fait la chatouille jusqu'à ce que tu demandes grâce... Mais tout ceci est de bonne guerre et je suis bon joueur...

Rick sourit et fit signe à sa soeur de venir lui faire un bisou.

Tiadriel a écrit:[A la Tour du Guet, la réception]

Elle avait senti Rick intrigué des fameux cadeaux de Kory et après l'avoir vu vider sa coupe d'un trait, il se leva. Mu par la curiosité, comme toujours, il l'entraina à sa suite et elle lui emboita le pas avec plaisir.

Elle sourit quand il ouvrit la première boite et éclata franchement de rire en le voyant avec cette tignasse sur la tête. Il n'y avait rien à faire, elle le préférait chauve.
Quand il ouvrit le plus gros des cadeaux, elle eut bien une idée de ce qu'il pouvait bien se cacher à l'intérieur. Elle trouva le berceau magnifique, mais elle sentit aussi Rick se crisper légèrement. Elle lui serra doucement la main. La raison, elle la connaissait. Elle savait que si elle devait enfanter un jour et lui donner un fils ou une fille, cela serait une épreuve pour lui. Mais elle savait aussi qu'elle serait là pour l'aider et lui montrer quel merveilleux père il pouvait être. Elle eut aussi une pensée pour son parrain qui désespérait et craignait de la voir devenir vieille fille. Nul doute qu'il viendrait maintenant à la charge pour les enfants...
Le dernier cadeau allait comme un gant à Rick. Kory le connaissait vraiment bien, rien à dire là-dessus.

Elle lui sourit et ils retournèrent s'asseoir.


Allez Kory, reviens donc par ici ! Je te remercie pour tout cela. Tu as de la chance que je sois tellement heureux d'avoir épousé Tia, sinon je t'aurais fait la chatouille jusqu'à ce que tu demandes grâce... Mais tout ceci est de bonne guerre et je suis bon joueur...

Elle attendit que Kory s'approche pour la remercier à son tour et lui fit un gros bisou. Elle s'approcha ensuite d'Al et lui déposa un baiser sur la joue.

Merci à tous les deux, le berceau est vraiment magnifique !

milosa a écrit:Elle entendit à peine son Ange s'adresser à ses enfants... Elle se contenta de rester à moitié prostrée sur lui, le suivant sans regarder devant elle... Son visage était enfoui dans son cou et il devait sentir de chaudes larmes couler tout du long.

Après quelques minutes, elle réussit à se calmer... Elle n'avait pas compris l'attitude de sa soeur... Peut être un mal entendu sur ses propos ? En tout cas la réponse de Kory l'avait blessée... Elle ne voulait pas être méchante, loin de là son intention.

Elle observa, les yeux encore embués et la main reserrée dans celle de son aimé, ses petits trésors cueillir quelques fleurs pour leur "jolie maman adorée" comme ils le répétaient. Ils arrachaient à moitié de pauvres marguerites. Milo ne put s'empêcher de sourire en les regardant faire.


Pou Mamannn cel' a ! La plus bouelle ! c'est moi qui é trou'é ! Gaddd Nata'ael ! bouélle comme maman !

Le petit Nat fit un peu la moue devant la fleur à laquelle il manquait quelques pétales. Il lui montra un coquelicot tout rouge. La tige était un peu courte, à cet âge on ne pense pas qu'il faudra le mettre dans unvase, mais les pétales étaient vraiment chatoyantes.

Moi plu belleuh d'abord ! Pour maman que j'aimeuh que moua !

Et ils se chamaillèrent un peu pour trouver d'autres fleurs. Se fut encore pire pour le bouquet de Tia...

Dans la tête de leur maman, les questions elles continuaient d'affluer...
Elle tourna la tête vers Laurent, honteuse d'elle, et lui expliqua du bout des lèvres ce qui s'était passé, son incompréhension et sa tristesse par rapport aux propos de sa soeur.


Mais je ne veux pas que tu t'inquiètes mon amour...Ca va mieux... Allons à ce mariage, je ne veux pas le gâcher tout de même et puis surtout je veux y être présente ... Mon frère se marie... Nous règlerons ce problème après.

Elle lui sourit, pas un de ses sourires habituels, mais au moins les larmes avaient cessé.

Au moment de se lever, les petits tous joyeux tendirent un beau bouquet à leur maman. Il y avait toutes sortes de fleurs, de couleurs et de tailles mais Milo eut chaud au coeur en voyant ses petites crapules préférées.


Merci mes chéris, il est très joli... Elle leur fit un bisou et un calîn à chacun et tous les quatre se dirigèrent vers la tour du guet écouter les discours...
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de Tia & Rick

Message  feu Tiadriel le Mer 9 Juil - 19:24

Maxfan a écrit:Bettym semble gênée par la conversation, il sent qu'elle évite son regard, et peut-être même le fuit, sans qu'il sache pourquoi. il n'y a que lorsqu'il lui dit qu'il va partir qu'elle se tourne vers lui et lui dit, le fixant dans les yeux :

Et... et si je ne le veux pas ?

Il devine un certain défit dans son regard, ce qui a le dont de l'amuser; Ils se mettent en route, suivant les autres personnes, vers ce qui semble être le lieu de réception. il reste silencieux quelques instants, portant toujours Lorelei dans ses bras, pendant que Jochan marche devant eux, puis il tourne son regard vers elle et dit

Si vous ne voulez pas? Et bien... Je ne sais pas moi.. Vous ne voulez pas? pourquoi donc? Vous connaissez beaucoup de personnes ici et n'avez pas à vous inquieter, vous ne serez pas seule...

La tour de guet semble être le lieu de réception; en tout cas, c'est vers cet endroit que tout le monde se dirige. Et, effectivement, le couple de marié s'y trouve, ouvrant les présents qu'ils ont reçus. Jouant des coudes, Maxfan ouvre un chemin à Bettym vers le couple, puis là laisse passer pour qu'elle retrouve ses amis...

Cailinn a écrit:[3 chemin du Vinois à Montbrisson]

Cailinn, dès son retour chez elle, envoya un pigeon au lieu de la réception du mariage de Rick et Tia:


"Chers Tiadriel et Rick,
Je ne peux pas assister aux festivité qui accompagnent votre mariage, en effet nous quittons Montbrisson dès demain et nous avons encore quelues prépartifs à terminer. Sachez que je garderai plein de bons souvenirs de tout ce temps passé dans notre beau village et des moments passés ensemble. Cioran et moi vous souhaitons tout le Bonheur que vous méritez, et une famille heureuse...
A bientôt à la croisée d'autres chemins...
Baisers et Amitiés sincères....

Cailinn l'Irlandaise et Cioran

kory a écrit:[Tour de Guet...]

Discours fait, enfants installés à la table qui leur était réservée, époux perdu du regard, frère assez loin d'elle, soeur incomprise, très beau tableau pour elle. Elle en était lassée, lassée de ces stupidités, même pas fichue de comprendre sa soeur, quelle andouille... Elle soupira...

Elle n'avait pas vu Beths arriver, sa voix, une voix agréable à entendre lui redonna le sourire.


Oh bonjour Kory!
Comment vas tu ?
Je suis heureuse de te voir.

Je passe un peu en coup de vent, je voulais juste féliciter les nouveaux mariés mais ils me semblent forts occupés.

Tu peux t'en charger pour moi ?

Des affaires m'attendent à la Procure ...


Bonjour Beths.

Elle sourit légèrement faisant mine que tout allait parfaitement bien dans le meilleur des mondes pourris qui était le sien.

Ma foi ça va assez bien et toi ? Tu as l'air en pleine forme ! Le plaisir est partagée, c'est toujours un bonheur de te croiser quelque soit le lieu.

Korydwen regarda Beths en souriant.

Oui bien sur que je le ferai, aller file à la procure... Amuse toi bien !

Elle sourit et fit une bise à son amie avant de la laisser partir. Elle se tourna vers les ruines... Oh ce qu'elles étaient belles ! Oh ce qu'elles représentaient bien sa vie à ce moment là ! On aurait pu mieux trouver... Le vilain petit canard, les ruines... Que de surnoms charmant.

Allez Kory, reviens donc par ici ! Je te remercie pour tout cela. Tu as de la chance que je sois tellement heureux d'avoir épousé Tia, sinon je t'aurais fait la chatouille jusqu'à ce que tu demandes grâce... Mais tout ceci est de bonne guerre et je suis bon joueur...

Elle se tourna vers son frère, le regardant et marmonna.

J'te conseille même pas de penser une seconde aux chatouilles...

Elle s'approcha doucement et leur cracha les paroles de Beths en souriant bêtement.

Beths vous félicite, mais comme vous étiez trop occupés, c'est moi qui le fait, elle est partie à la procure, elle avait du travail.

SIBELLA a écrit:Voilà ils étaient mariés et à présent une longue vie se présentait à eux, en espérant qu'elle soit pleine de joie et de choses agréables. Tia était rayonnante de bonheur, les yeux pétillants, Rick saluait de droite et gauche.

Les cris de joie retentissaient dans l'église. Sibella applaudit en criant "Vive les mariés". Des bouquets de fleurs étaient lancés, c'était une jolie cérémonie pleine de sincérité.

Tout le monde fût convié à la Tour du Guet. Sibella attrapa la main de son époux, émue de ce mariage qui lui rappelait le leur il n'y a que quelques semaines, mais tellement si proche encore. Elle le regarda en souriant heureuse d'être avec lui, heureuse d'être ici pour Tia et Rick.
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de Tia & Rick

Message  feu Tiadriel le Mer 9 Juil - 19:24

MikeP a écrit:vaux mieux que jamais, je vous souhaite le plaisir et le bonheur du mariage .
Je suis content pour vous et à toute pour une choppe dans votre choppe loll

ExisTenZ* a écrit:Tour du Guet – autour des victuailles

La fête bat son plein dans la joie et la bonne humeur. Prendre un objet comme un couteau, puis percuter un verre remplit d’hypocras. Laisser entendre à l’assemblée un doux tintement à l’oreille. En effet, après quelques verres avalés, elle ose. Elle peut se laisser aller à un discours en l’honneur des jeunes mariés. Elle se lève et s’apprête à prendre la parole…


« Après le repas délectable
Qui fut servi sur cette table,
Il me serait insupportable
De ne pas, au milieu de vous,
Prononcer simplement sans phrase
Sincèrement mais sans emphase
Car un discours pompeux ça rase
Un toast en l’honneur des époux.


Que la mariée est gentille !
Que son oeil malicieux brille !
Quelle charmante jeune fille !
Je rends hommage à sa beauté !
Elle est aimable et gracieuse !
C’est une femme précieuse ;
Quelle épouse délicieuse,
Tout de douceur et de bonté


Le marié je puis le dire
Ne donne jamais à médire,
Et je me laisserais maudire
Plutôt que de dire autrement
C’est un ami franc et sincère,
De la tristesse l’adversaire,
Dont sympathiquement on serre
la main d’homme chic et charmant


Epoux votre joie est parfaite
Du bonheur vous toucher le faite,
Que toujours dure votre fête
Connaissez la félicité !
Puis…travaillez avec vaillance
Au repeuplement du Royaume de France…
Amis, c’est dans cette espérance
Que je bois à votre santé. »


Elle lève son verre en regardant les mariés. Tous les convives en font autant… Elle boit quelques gorgées dans le verre, puis elle se rassoit. Jamais deux sans trois. Qui sera le prochain à prendre la parole ?

Le présent qu'elle leur offre avec Will est un cornet, pour allaiter le bébé quand il sera en âge de le tenir tout seul. Ce soir il y aura long duel à huit clos du côté de chez les mariés… Les voisins sont à plaindre. Depuis le temps qu’ils attendent… Elle sourit.

Rick a écrit:[Tour du guet - Lieu de la réception]

Alors que le repas se terminait agréablement, Rick entendit son témoin se lever et demander son attention. Il regarda en souriant son épouse, craignant à nouveau le pire. Puis, il lui prit la main qu'il embrassa tendrement avant de se retourner vers sorcière.

La chose qu'on pouvait dire, c'est qu'elle n'avait pas fait dans la dentelle. Elle avait composé un poème à leur attention. C'était vraiment magnifique. Puis, Will et sorcière leur offrirent un cornet qui devaient servir à allaiter plus tard l'enfant. Leur amie avait eu la même idée que Kory. Ils s'étaient tous donné le mot pour que leur mariage soit plein d'enfants. Rick frissonna légèrement à cette idée. Il fallait vraiment qu'il s'habitue à cette idée.

Après ce discours magnifique, Rick décida de prendre la parole. Il se leva à son tour.


Merci Sorcière pour ce magnifique poème. Une fois de plus, je vois que ton talent est présent. Tes vers me, nous touchent énormément. Tu es une personne extraordinaire qui compte beaucoup pour nous. D'ailleurs, nous n'oublions pas que tu as repoussé ton voyage pour nous. C'est le plus beau cadeau que tu pouvais nous offrir. Dans les beaux cadeaux, il y a aussi la présence de nos trois valeureux guerriers qui ont accepté de s'éclipser discrétement du front pour venir assister à ce jour merveilleux. Merci Althiof, Azdrine et ch'tite soeur.
Je ne peux non plus oublier nos amis qui ont accepté d'affronter les lieues et les brigands qui nous séparent de vos villages respectifs. Epson, ton voyage a été certainement le plus long et tu sais à quel point ta présence à nos côtés me fait plaisir. Merci aussi à Betthym et son compagnon, ainsi qu'à Tedd et son épouse, d'avoir fait le chemin.
Merci à tous les autres invités par votre présence.
Tant que nous sommes dans les remerciements, je ne veux pas non plus oublier les serviteurs de la famille de Cournon. Ils ont fait un travail magnifique pour préparer cette tente, pour préparer les tables et pour régaler nos papilles par ce magnifique repas.

J'espère n'avoir oublié personne dans les remerciements.


Rick se tourna alors vers Tia pour savoir si elle avait quelque chose à ajouter. Puis, il termina par annoncer la suite des événements.

Mais avant de goûter au merveilleux gâteau que nous a concocté Ratatouille et son équipe, je vous propose de boire un nouveau verre et de venir vous amuser sur la piste de danse.

A ses mots, les serviteurs de Kory servirent de nouvelles bouteilles et les troubadours commencèrent à faire résonner les premières notes de leurs instruments. Rick tendit la main à son épouse

Tu veux danser ma si jolie épouse ?
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de Tia & Rick

Message  feu Tiadriel le Mer 9 Juil - 19:25

foulke a écrit:[Tour du guet - Lieu de la réception]
Rick a écrit:
J'espère n'avoir oublié personne dans les remerciements.

Foulke qui était là depuis le début, discret comme à son habitude, émit un petit "Hum Hum"

Il se leva, et après que Rick ait fini, juste avant que lui et sa ravissante épouse aillent sur la piste de danse, il prit la parole :

Chers Tia, cher Rick,
Je voudrais de mon côté vous remercier pour ce beau mariage auquel j'ai eu plaisir à assister. Je sais combien il vous a été difficile d'attendre ces longs mois. Mais vous voyez que votre patience est récompensée aujourd'hui. Nous voyons bien le bonheur dans lequel vous nagez !
J'espère que l'amour que vous vous portez l'un pour l'autre sera un exemple pour d'autres Montbrisonnais, et qu'il nous offira plein de petites Tianettes et de petits Rickounets
Laughing
Je lève donc mon verre à votre santé, et à votre amour !

jason a écrit:Jason avait suffisamment attendu, il fendit la foule des invités pour se planter devant Tiadriel qui était au bras de son époux.
Celui ci le toisa, un inconnu qu'il n'avait jamais vu, peut-être connaissait il son nom.


Messire ne vous méprenez pas, je suis un ancien compagnon de votre épouse lorsque celle ci était en dans l'ordre du saint Esprit, et nous avons travaillé de concert. Je me devais de venir en son mariage, car elle mérite tout mon respect pour ses choix.

Puis s'adressant à Tiadriel

- Ma soeur, je crois que ce sera la dernière fois ou je pourrais t'appeler ainsi, mais je ne puis y renoncer, et cela me sied de le faire.
Tu es radieuse et tu inspires à la sérénité et au bonheur, fait que la vie que tu as choisit t'apporte ce que tu attends d'elle, n'est qu'une seule volonté, soit heureuse.
Avant de venir ici, je suis passé par mes terres ou je cultive quelques roses, j'en ai choisit les plus belles à ton attention


Jason tend le bouquet :

Bettym a écrit:[Tour du Guet]

Silencieusement, ils suivirent le cortège jusqu'à la Tour du Guet essayant de parvenir jusqu'aux mariés.

Loreleï, accrochée au cou de Maxfan, riait en voyant les grimaces de sa mère dans le dos de l'homme qui la portait. Bettym, ayant peur qu'il ne se retourne et la prenne en flagrant délit de moquerie, faisait "chut" du doigt à sa fille. Et bien sûr, il lui fit face au moment où elle grimaçait de plus belle...


- Si vous ne voulez pas? Et bien... Je ne sais pas moi.. Vous ne voulez pas? pourquoi donc? Vous connaissez beaucoup de personnes ici et n'avez pas à vous inquieter, vous ne serez pas seule...
- Pourquoi... Pourquoi... fit-elle, ne sachant que répondre. Et puis qu'en savez-vous ? Je connais, certes, quelques personnes mais...

Ils étaient arrivés devant le jeune couple et pour éviter de lui dire ce qui l'avait amenée à l'inviter, elle s'adressa aux mariés.

Tia, Rick, je vous souhaite tout le bonheur du monde. Je ne vais pas vous faire de discours c'est pas mon truc, sourit-elle. Cependant, j'ai fait porter un petit cadeau pour vous. Ce n'est pas grand chose mais j'espère que cela vous sera utile.

Avant qu'elle ne laisse la place aux autres convives...

Et merci à vous deux de nous montrer par votre amour, que la vie et l'espoir existent toujours.

Elle embrassa Tia et lui chuchota... n'oublie pas de faire de beaux enfants. puis se recula et sourit aux époux avant de retourner aux côtés de Maxfan qui bien sûr, espérait une réponse qu'elle avait du mal à trouver.
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de Tia & Rick

Message  feu Tiadriel le Mer 9 Juil - 19:25

willeod a écrit:[Tour du guet - Lieu de la réception]

Willéod était donc à la table des mariés…Un honneur pour lui…au près de sa douce qu’il avait enfin retrouvé…Il avait auparavant, félicité les mariés comme il se doit…
Puis il glissa un petit mot à l’oreille de celle-ci :
Je suis très fière d’être à tes cotés pour le mariage et d’être à la table d’honneur…Je t’aime…
Il lui déposa un petit baisé dans le cou…

Puis à la suite du petit discourt de Rick, la musique commence… Les mariés se levèrent puis allèrent danser…Bientôt rejoint par d’autres couples…Alors Willéod se leva, et très sérieusement, invita Exist à danser….

Mon cœur, me ferais tu le plaisir d’accepter de danser avec moi ?....

kory a écrit:Le message de Beths avait été colporté aux jeunes mariés, qui très heureux n’avaient pas fait attention à ce qu’elle venait de dire, puisqu’ils se dirigèrent vers la table pour commencer à manger. Korydwen haussa les épaules, les regarda s’éloigner et s’éloigna à son tour. Elle n’était pas vraiment, on pouvait même dire pas du tout à l’aise. Elle n’avait pas le moral pour faire la fête, c’était un évènement joyeux, mais elle pensait à tous ses amis en Bretagne à se battre pour servir le Roy et leur Duc. Elle sourit difficilement, un sourire de façade, celui pour cacher certaines choses. Un sourire dans le genre tout va bien, ne posez pas de questions, je ne répondrai pas…

Elle regarda cette fameuse table, ils avaient l’air heureux, elle aurait gâché ce moment de joie, elle était bien la mère de sa fille, toujours là pour tout gâcher, toujours… On ne change pas une équipe qui gagne, enfin sur ce coup-là qui perd.

Elle se dirigea vers les ruines qui lui ressemblaient beaucoup en ce moment, c’était étrange cette attirance pour un mur de pierre. Elle s’approcha, cherchant à éviter sa sœur qu’elle avait vu s’éloigner, pas sur que cette dernière soit heureuse de la voir, vu que Kory n’avait pas été fichue de la comprendre… Elle veut qu’elle l’a comprenne, mais elle n’est même pas fichue de la comprendre, elle avait agit égoïstement et elle le savait. Tout ce qu’elle espérait c’est que peu de monde les ait vu, mais elle n’en était pas sur… Comment leur discussion avait pu passer inaperçu lors d’un mariage… Elle était assez bête pour le croire… Ajouter cela à sa folie naissante, quel beau mélange…

Elle le regarda ce mur de pierre, et aussi bien au sens propre qu’au sens figuré, elle était bien au pied du mur et il fallait le franchir, surmonter les obstacles qu’Aristote pouvait mettre devant elle. Elle s’assit par terre, le regard face au mur, attitude étrange vu de loin, elle croise ses jambes, croise ses bras et les fixe, elle réfléchit… Elle entend une petite voix dans sa tête, c’est ce que l’on appelle conscience… Elle en a au moins une, elle peut être encore sauvée. Et puis là c’est le début de la fin et vas y que ça se bat et vas y que ça s’hurle dessus et vas y que ça bouillonne, les ferme ses poings les serrant fortement empêchant le sang de circuler… Une petite voix lui suggère d’aller voir sa sœur, une autre non… Laquelle suivre ? Que faire ? y aller à nouveau ? Tout faire encore partir en vrille ? Aller la voir alors qu’elle est dans les bras de son compagnon ? Non ! Pas question… Pas maintenant… Laissons… Le temps peut-être ? Toute façon… Que pouvait-elle bien faire ? Elle ne la comprenait pas, elle ne la comprenait plus, elle avait raison, elle n’était pas fichue de la comprendre…

Elle avait raison sur tous les points… Elle relâcha ses poings les regarda, une larme puis une deuxième coula le long de sa joue, une main se posa sur son épaule…


Al ?...

La petite voix lui répond, bien trop faible pour être celle d’Al, bien trop naîve et enfantine.

J’m’appelle pas Al, j’m’appelle Eléa, même que j’m’appelle Eléa de Toggebu de Many. J’suis la fille d’Al et de Kohy de Toggebu de Many et j’aime pas quand ma Maman est tiste. T’sais faut pas pleuer Maman, Eléa là et pis j’t’aime tès fot ma Maman.

La petite fille glissa ses bras autour du cou de sa maman et colla sa tête contre la sienne, elle avait du voir que ça n’allait pas, mais comment expliquer à une si petite fille de même pas deux ans et demi, tout ce qu’elle avait traversé. Il fallait une parade Korydwen attrapa sa fille et la prit contre elle. L’histoire de la laisser elle et son frère en ferait une bonne de parade, le reste, elle ne pourrait le comprendre…

Tu as raison ma puce Maman est triste, parce qu’elle va devoir repartir et vous laisser toi et ton petit frère.

Eléa regarda sa mère et posa chacune de ses petites mains sur ses joues.

Faut qu’je viende avec vous alo’ ! Comme ça toi tu l’êtes pas tiste !

Korydwen la regarda et lui fit un gros bisou sur la joue, elle était une des rares personnes capable à lui rendre son sourire.

Je ne peux pas t’emmener ma puce, ce n’est pas un endroit pour petite fille, mais on va vite revenir ne t’inquiète pas. Tu vas aller avec Childebert et puis Mathilde, Ratatouille, Gaspard et d’autres à Cournon, ils vont s’occuper de toi, tu iras voir la ferme du domaine, tu feras du cheval, tu apprendras à faire du cheval. Tu apprendras plein de choses après tu nous les montreras.

Eléa quitta les bras de sa mère et lui tendit la main, une invitation à se lever, Korydwen prit la main de sa petite fille et la regarda en souriant.

Tu m’emmènes où ?

*Elea* a écrit:Eléa avait retrouvé sa maman qui était bien triste, elle l'aida à se relever, elle était petite mais elle n'aimait pas la voir triste. Elle sourit, elle allait apprendre à faire du cheval à Cournon avec les serviteurs, c'était super ça.

Tu m’emmènes où ?

La petite fille trainait sa mère derrière elle, avec la force de son petit bras en souriant.

Bein j't'ammène voi les l'autes ! Faut pas l'aller tout seul et pis veux te voi avant tu te l'en aille à la guerreuh !

Eléa entraina sa Maman vers la table où ils étaient tous installés les grands, il fallait manger et puis elle avait aussi très envie d'être avec sa maman. Son petit frère était avec son Papa, il devait encore lui demander de lui expliquer les chevaliers.

Elle laissa sa maman s'installer et grimpa sur ses genoux pour profiter de la table des grands en plus il y avait plein de bonnes choses à manger. Eléa se blottit contre sa maman tout en grignotant deux trois petites choses.

milosa a écrit:Milo ayant repris ses esprits, à l'aide de Laurent aussi, se dirigea avec les enfants vers la salle de réception, ils s'installèrent discrètement au moment des discours... Milo n'était pas très à son aise mais faisait bonne figure. Elle essayait de sourire lorsqu'il le fallait, et applaudissait automatiquement, lorsque les autres le faisaient.

Ses enfants eux par contre étaient vraiment contents, plein de grandes personnes pour s'occuper d'eux et tatie Tia et tonton Rick. Ils se prècipèrent d'ailleurs dans leurs bras pendant leur danse. Milo voulut les retenir mais trop tard. Manon donnait déjà à Tia son bouquet et Nat tendait le cadeau de la part de Laurent et leur maman.



Milo s'approcha en baissant un peu la tête.


Désolée on ne peut pas les retenir ces petits monstres... Pour mon discours je crois que j'ai raté mon tour. Je m'en excuse frérot... Je me sentais pas très bien mais là ca va mieux...

Elle jeta un coup d'oeil vers Kory et Eléa et sentit un autre sanglot arriver mais elle le retint pour ne pas effrayer son frère.

Bon mes crapules vous ont offert votre cadeau. J'espère qu'il vous plaira. C'est de la part de Laurent et moi. Il s'agit d'un carnet de voyage et de deux plumes afin que vous écriviez de vos petites mains votre voyage de noces.

Elle reserra sa main dans celle de son aimé qui se tenait à côté d'elle. Heureusement, heureusement qu'il était là...
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de Tia & Rick

Message  feu Tiadriel le Mer 9 Juil - 19:27

ExisTenZ* a écrit:Tour du Guet – Guinchons

Le banquet suit son cours en rythme cette fois. Rick prononce un dernier petit discours de remerciements, puis il ouvre le bal avec sa femme. Elle observe les jeunes mariés un instant et regarde avec attention leur démonstration de danse. Ils sont plutôt doués. D’autres couples se manifestent sur la piste… Ce soir, c’est « Saturday night fever » sortez les paillettes et le strass…

Elle est toujours assise à table près de Will. Il lui glisse une douce phrase à l’oreille qu’il valide par un doux baiser dans le cou. Elle sourit, heureuse et elle le contemple d’un regard amoureux. Tout cela est bien grisant. Il ne s’arrêtera pas là. Il l’invite à présent à faire quelques pas de danse. Elle accepte avec grand plaisir. Toutefois, elle prend soin de retirer les escarpins avec lesquels elle n’est pas très à l’aise. Il n’y a plus qu’à souhaiter qu’il soit bon danseur, sinon elle va souffrir. C’est donc au bras de Will qu’elle rejoindra la piste de danse. Elle a juste le temps de finir une danse lente en compagnie de son trésor, les troubadours passent déjà à un rythme plus endiablé.

Une ligne de dame se forme, et en face à face une ligne d’homme se forme. Elle est… face « à la mer ! »… (Calogero sors de ce RP !). Reprenons… Elle est face à Will, logique, puisqu’il est son cavalier de danse…

Trois pas sur la gauche, Trois pas sur la droite, pendant ce temps les hommes tapent des mains. Trois pas sur la gauche pour ses messieurs et trois pas sur la droite, pendant ce temps les femmes tapent des mains.
Deux pas en avant, pour que les femmes fessent révérences à ses messieurs, puis deux pas en arrière… et tape des pieds et tape des mains… etc…

Après plusieurs danses, la soif se fait ressentir. Elle quitte la piste de danse toujours au bras de Will…


Je crois que s’est la première fois que je m’amuse autant à un mariage et je suis sûre que cela est en partie grâce à mon cavalier.


Elle le regarde en souriant… Puis elle ajoute…


Je suis bien avec toi…

Il remplit deux verres. Il tend l’un des verres en sa direction. Elle tend la main et avec ironie elle lui dit…

Dites moi Sieur Willéod… Vous n’essaieriez pas de m’enivrer avec ce délicieux nectar ? N’avez point écouté le prêche du Padré ? Pas avant la mariage, ce n’est pas bien…

Elle sourit amusée.
Will est un homme surprenant et elle aime les hommes capables de la surprendre. Plus le temps passe et plus elle se rend compte que le bonheur s’est d’être avec lui.

Maxfan a écrit:Finalement, poussé par la curiosité de savoir pourquoi Bettym tient tant à ce qu'il reste, il a décidé de repousser son départ. Sitôt les félicitations aux jeunes mariés faites, le couple et les deux enfants ont rejoint le banquet, et devant une assiette remplie de charcuterie (pour Maxfan) et de légumes (pour Bettym) ils se restaurent. Les enfants ont tôt fait de partir s'amuser, se contentant de revenir de temps en temps pour grignoter quelque chose dans leur assiette.

Une troupe de troubadour commence à jouer. Déjà des tables ont été poussées, laissant assez de place aux gens pour danser. Les musiques, aux rythmes variés, se succèdent, les farandoles laissant la place à des tarentelles puis à des gigues, avec plus ou moins de succès. les verres s'entrechoquent, se renversent, les rires fusent ça et là, petit à petit les plats de victuailles se vident...

Maxfan et Bettym, eux, dînent presque en silence, se contentant de se regarder du coin de l'œil, chacun semblant jauger l'autre. Un étrange sentiment s'est emparé de lui, mélange de bien être et d'interrogations, d'incertitudes... il ne peut nier en son fort intérieur qu'il apprécie énormément la compagnie de la jeune femme, et chaque fois qu'il est auprès d'elle il ressent une plénitude, une joie qu'il a du mal à masquer; mais il ne peut s'empêcher en même temps d'avoir peur face à ces sentiments qu'il sent naître en lui, se demandant s'il ne fonce pas dans un mur... elle l'a dit elle-même, elle n'a aucun homme dans sa vie; il a bien l'impression que Bettym apprécie sa compagnie tout autant que lui la sienne, mais... est-ce qu'il ne se trompe pas? Elle n'a aucun homme dans sa vie, donc... pour elle, lui-même n'en fait pas parti; pourtant elle n'a pas voulu qu'il parte... Ayant besoin de savoir, ne pouvant rester dans cette incertitude, Maxfan termine sa seconde assiette, et ayant fait passer le tout avec un peu de vin se tourne vers la jeune femme, qui picore à peine dans son assiette. La voyant pensive, il dit


Et bien? Vous semblez préoccupé... Je sais combien votre travail de procureur est difficile, et je suis sans doute un des premiers à vous compliquer la tache.. Je me doute que vous devez souvent pester contre moi et mes confrères!! Mais, cette soirée est une fête pour célébrer les jeunes mariés, donc...

il se lève, prend sa main

Vous allez me faire le plaisir d'oublier tout ce qui vous tracasse et d'accepter au moins une danse avec moi. J'y tiens, afin de me faire pardonner de tous les malheurs dont je suis responsable...

Il la tire vers lui, et la conduit sur la piste, juste au moment ou les troubadours débutent une basse danse. Gardant sa main dans la sienne, ils se font la révérence traditionnelle puis enchaînent les différents temps de danse. profitant des moments ou la dans fait qu'il se rapproche il dit

Vous ne m'avez toujours pas dit... pourquoi ne vouliez vous pas que je parte? .. Ce n'est pas tous les jours qu'une charmante jeune femme me dit de tels propos, et ne comptez pas sur moi pour ne pas vous harceler jusqu'à ce que j'aie une réponse !!

Tiadriel a écrit:[A la Tour du Guet, la réception]

Tiadriel dégustait tranquillement son repas quand Azdrine se pencha vers elle et lui chuchota quelques mots à l'oreille.

Tiadriel, je suis ravi d'être à tes côtés ce jour. Je te vois heureuse, souriante, épanouie. C'est cette Tiadriel là que j'ai apprécié de voir, de côtoyer et que je pensais changée pour de sombres événements. Mais je viens de me rendre compte que je me suis trompé et je n'ai jamais été si heureux d'une erreur de ma part.

Je te souhaite de profiter de ton mariage, de ton époux et de tes futurs enfants, qui je n'en doute point seront dignes de vous deux.

Je vais peut être t'étonner mais tu as bien fait de quitter l'Ordre. Tu t'es retrouvé. Mais quoiqu'il en soit, je te considère et te considèrerait toujours comme ma Soeur. Nous avons partager bien des choses et tu pourras toujours compter sur moi. Félicitations pout ton mariage donc !


Ses paroles lui firent chaud au coeur, elle était aussi émue que lui et sourit en le voyant rougir après s'être prestement essuyé la joue. En l'entendant évoquer leurs débuts ensemble en tant que Frères d'Armes, beaucoup de souvenirs avaient afflué à son esprit, les bons comme les mauvais. Elle avait tourné une grande page de sa vie, sans regret en les quittant, mais en leur gardant à tous une place particulière dans son coeur. Ils l'avaient tous aidé à avancer et pour ça, elle leur en était reconnaissante.
Elle déposa un baiser sur la joue de son témoin avant de lui murmurer à son tour.


Merci beaucoup Az ! Je suis, moi aussi, ravie que tu ais pû te libérer pour assister à mon mariage, c'était important pour moi.
Rick a su me redonner ma joie de vivre et c'est bien grâce à lui que je souris aujourd'hui. J'ai vécu des moments forts avec vous tous à l'Ordre, des bons et des moins bons, mais je ne veux garder que les meilleurs, pour avancer.
Il est vrai que tu m'étonnes un peu en me disant que j'ai bien fait de vous quitter, mais te l'entendre me le dire me conforte dans ma décision. Pour moi aussi, tu resteras toujours mon Frère et si tu as besoin et que je peux t'aider, n'hésites surtout pas à me le demander !


L'image fugitive d'une bataille de boules de neige avec Tang et lui passa devant ses yeux et elle sourit. Encore un souvenir précieux à conserver.

Puis Existenz se leva et leur fit un petit discours. Doux tintement de verre et la voilà lancée. Rapide coup d'oeil à Rick, il avait l'air légèrement inquiet de ce qu'elle pourrait leur dire.
Tiadriel écouta attentivement et sourit. Décidemment, ils leur parlaient vraiment tous de progéniture future... Il fallait croire que cela allait de paire avec le mariage.
Et pour enfoncer encore le clou, le cadeau était en conséquence. Rick avait l'air... "enchanté". Elle ne put s'empêcher de sourire à nouveau.

Rick remercia alors tous les invités, la famille et les aides. Elle ne voyait pas ce qu'elle aurait pû ajouter de plus, elle fit donc dans le court. Une fois n'est pas coutume...


Merci à tous d'être venus. Profitez de la fête, la nuit est à vous !

Elle acceptait la main de Rick pour rejoindre la piste de danse quand le Padre très discret, se manifesta. Elle lui sourit.

"Tiens, lui aussi, il nous parle d'enfant... C'est Rick qui va être content..." pensa-t'elle.

Elle prit deux verres, un qu'elle tendit à Rick et un autre pour elle et trinqua avec le Padre, espérant quand même que le bébé n'arriverait pas trop tôt...

Elle vit ensuite Jason s'approcher, elle l'avait aperçu un peu plus tôt dans l'église et fût ravie de le voir de plus près. Elle sourit à ses explications à l'attention de Rick. Sacré Jason ! Elle sourit de plus belle.


Messire ne vous méprenez pas, je suis un ancien compagnon de votre épouse lorsque celle ci était en dans l'ordre du saint Esprit, et nous avons travaillé de concert. Je me devais de venir en son mariage, car elle mérite tout mon respect pour ses choix.

Elle lui aurait bien dit que Rick ne s'offenserait pas de le voir ici, sachant qu'il lui faisait confiance, mais elle préféra le laisser finir sans l'interrompre, puis il s'adressa à elle.

Ma soeur, je crois que ce sera la dernière fois ou je pourrais t'appeler ainsi, mais je ne puis y renoncer, et cela me sied de le faire.
Tu es radieuse et tu inspires à la sérénité et au bonheur, fait que la vie que tu as choisi t'apporte ce que tu attends d'elle, n'ait qu'une seule volonté, soit heureuse.
Avant de venir ici, je suis passé par mes terres où je cultive quelques roses, j'en ai choisi les plus belles à ton attention.


Elle reçut le bouquet et en huma le doux parfum.

Merci mon Frère, elles sont vraiment magnifiques. Ta présence ici, aujourd'hui me touche énormément, je te remercie d'être venue.

Elle posa le bouquet précautionneusement sur la table et lui donna l'accolade, lui murmurant encore à l'oreille.

Merci infiniment.

Bettym s'avança alors à son tour. Elle lui sourit, ravie de la voir.

Tia, Rick, je vous souhaite tout le bonheur du monde. Je ne vais pas vous faire de discours c'est pas mon truc. Cependant, j'ai fait porter un petit cadeau pour vous. Ce n'est pas grand chose mais j'espère que cela vous sera utile.

Merci beaucoup Bettym. Ton cadeau est magnifique.

Et merci à vous deux de nous montrer par votre amour, que la vie et l'espoir existent toujours.

Elle embrassa la jeune femme qui en profita pour lui murmurer quelques mots à l'oreille. Elle sourit de nouveau, en pensant "encore une qui parle de bébé !"

Il me sera sûrement difficile d'oublier d'en faire, mais ça dépendra aussi de l'appétit de mon mari !

Elle ne pût s'empêcher d'éclater de rire à cette boutade, espérant n'avoir pas choqué son amie.

Puis elle reprit le bras de Rick et ils s'avancèrentt vers la piste de danse. Ils furent bientôt rejoints par d'autres. Elle ne voyait que Rick, il dansait plutôt bien. Elle lui sourit puis Manon et Nat arrivèrent en courant. Elle se baissa et sourit à Manon.


Elles sont très belles tes fleurs ma puce. C'est pour moi ?
Oh, merci beaucoup !


Elle lui fit un gros bisou avant d'en faire aussi un à Nat. Ils se poussèrent un peu pour ne pas encombrer la piste.

Désolée on ne peut pas les retenir ces petits monstres... Pour mon discours je crois que j'ai raté mon tour. Je m'en excuse frérot... Je me sentais pas très bien mais là ca va mieux...

Ne t'excuse pas, il n'y a vraiment aucun mal !

Elle était contente de savoir que Milo allait un peu mieux. Elle surprit le coup d'oeil qu'elle lança vers Kory.

Bon mes crapules vous ont offert votre cadeau. J'espère qu'il vous plaira. C'est de la part de Laurent et moi. Il s'agit d'un carnet de voyage et de deux plumes afin que vous écriviez de vos petites mains votre voyage de noces.

Merci à tous les deux. C'est vraiment très beau. Et il nous en fallait un. Cela tombe bien !

Elle les embrassa tous les deux, profitant d'être près de Milo pour lui chuchoter à l'oreille.

Je suis sûre que si vous arrivez à vraiment vous parler, avec Kory, vous trouverez une solution à vos problèmes.
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de Tia & Rick

Message  feu Tiadriel le Mer 9 Juil - 19:28

kory a écrit:Elle mangeait ou du moins tentait de manger, mais sa fille l’aidait plutôt bien sur ce coup-là, elle lui glissait toute sorte de choses dans la bouche en lui demandant de goûter. Korydwen sourit et ne pu dire non à cet élan de gentillesse venant de sa fille. Eléa semblait vouloir profiter de la présence de sa mère, Korydwen, elle profiterait de ses enfants, son cœur saignerait moins comme ça… Les laisser alors qu’elle partait loin et longtemps était toujours une déchirure, même si elle savait pertinemment que l’on s’occupait à merveille d’eux, ils en avaient de la chance.

Elle regardait les danseurs virevolter au milieu de la tente, l’ambiance semblait sereine et apaisante, en apparence… Son frère dansait avec sa femme, elle sourit, ils étaient si heureux, lorsque soudain deux petits enfants déboulèrent vers lui, elle sourit, c’était Manon et Natanaël, ses neveux… Ils étaient suivit de sa sœur et de Laurent. Elle détourna le regard par honte, honte de sa conduite… Mais il faudrait tôt ou tard en assumer les conséquences, elle l’avait toujours fait…

Elle tourna la tête au moment où sa sœur la regarda, que faire ? Et v’là que ça bouillonne à nouveau, plus très à l’aise notre Baronne, elle la regarda, sentant quelques gouttes de sueur, pendant qu’elle pense à un plan… Quoi ? Un petit coucou ? Nan ça ferait bête ? Un signe de la main ? Nan pourrait être interprété comme un geste déplacer demandant à sa sœur de partir… Elle ne sait plus elle a peur, elle angoisse, elle ne sait pas comment sa sœur risque de réagir… Elle a envie d’hurler, sa bouche se crispe, elle sert les dents, elle passe par toute sorte de couleurs, les veines de son cou et autres ressortent, on voit nettement qu’elle est mal et crispée…

Au secouuuuuuuuuuuuuuuur ! A moiiiiiiiiiiiii ! Elle bouillonnait interieurement, laissant la petite voix hurler pendant qu’elle continuait à réfléchir, elle lâche les côtes de sa fille et pose ses mains sur chacune de ses joues se tenant la tête, le spectacle devait être assez drôle…

Elle a ses yeux, le brun de ses yeux toujours fixés sur sa sœur, elle ne la lâche pas, tout comme elle n’a jamais lâché Apolonie. Son visage se décrispe, il retrouve une couleur rosâtre tout à fait normale, un sourire se dessine même sur son visage, les coins de sa bouche remontent doucement, elle regarde toujours sa sœur, souriant cette fois… Elle a moins chaud, les gouttes de sueur sont toujours là…

Elle attrape une serviette et s’éponge le front, la petite voix n’est plus là, elle ne l’entend plus, elle n’entend que son cœur… Son cœur qui lui dicte de sa conduite, elle regarde sa sœur, ses yeux s’embrument, le sourire reste, une larme perle au coin de son œil et coule le long de sa joue, elle reste là, à la regarder, la carapace se brise petit à petit… Cette armure qu’elle s’était faite, dans laquelle elle s’enfermait certainement pour se protéger disparaissait, elle n’avait qu’une envie la prendre dans ses bras, lui dire combien elle est désolée, combien elle l’aime sa sœur… Combien elle la comprend…

Son cœur… Ecouter son cœur sa mère… La sienne, pas la leur, celle qu’elle considère comme sa mère… Celle qui l’a élevée, sa mère scandinave… Elle lui avait toujours dit… Elle lève son bras hésitante… Comment sa sœur va-t-elle le prendre ? Elle a déjà tenté une approche qui s’est mal terminée… Cette fois ? Cette fois l’écoutera-t-elle ? Elle ne sait pas…

Sa main commence à remuer l’air, d’abord d’une manière assez brouillon, comme si elle chassait les mouches, puis de plus en plus net, une invitation à venir à table… Sa sœur accepterait-elle cette invitation ? Elle en doutait, elle doutait d’elle… Sans cette carapace qu’elle se donnait, elle était plus faible… Elle garda le sourire et cessa doucement d’agiter sa main, la reposant sur la table… Attendant… Sentant cette boule à nouveau naître au creux de son ventre

Bettym a écrit:Il me sera sûrement difficile d'oublier d'en faire, mais ça dépendra aussi de l'appétit de mon mari !

Regard vers le marié qui déshabillait des yeux son épouse, un sourire amusé sur les lèvres, elle répondit à Tia...

D'après ce que je peux observer, l'appétit de ton cher et tendre sera difficile à rassasier.

Elle rejoigna Maxfan, riant encore des paroles que l'épouse et elle venaient d'échanger et à sa grande surprise, l'avocat qui attendait son retour, opta de rester au repas des épousailles. Ils avaient réussi à trouver une place et participaient plus ou moins aux discussions des convives qui festoyaient avec eux. Les enfants ne cessaient, quant à eux, de faire des aller-retour entre leurs assiettes et les autres bambins.

Bien que Bettym était heureuse de se trouver à cette fête, elle était préoccupée et cela se traduisait par peu de paroles échangées, de la nourriture picorée plutôt qu'appréciée et des regards en coin vers la cause de ce tourment...

Depuis quelques temps, son attitude vis à vis de cet homme avait changé et elle ne savait comment réagir. Autant il pouvait l'agacer quand il devait travailler ensemble, autant elle recherchait sa compagnie. Leurs longues discussions étaient très agréables et quand elles devaient s'écourter c'était toujours l'âme en peine qu'elle se séparait de lui. Mais pourquoi ressentait-elle un tel déchirement et pourquoi sa présence la mettait-elle toujours en joie ? Les sentiments qu'il faisait naître en elle, lui faisaient peur... peur à mourir, peur de n'être pas réciproque et surtout peur de tout gâcher comme elle savait si bien le faire quand elle était dans cet état d'incertitude. Fallait-elle qu'elle lui dise ce qu'elle éprouvait ? Non, cela ne se faisait pas... Depuis quand les jeunes femmes se déclaraient-elles ?

Elle en était là dans ses pensées quand la voix suave de Maxfan parvint à son oreille et elle ne put que lui sourire et accepter la main qu'il lui tendait.


Vous avez raison. Profitons de ces bons moments.

Amenée sur la piste, les troubadours se mirent à jouer. Son cavalier la guida merveilleusement et là, les images d'une Bête lui revint à l'esprit. Une expression de béatitude se dessinait sur son visage. Le bal masqué de chez Dame Ermeline, souvernirs qui resteraient gravés à jamais dans sa mémoire... C'était son premier bal masqué et le plaisir qu'elle y avait pris à participer avait été immense. Quand...

- Vous ne m'avez toujours pas dit...
- Oui ? Et quoi donc ?...
- pourquoi ne vouliez vous pas que je parte? .. Ce n'est pas tous les jours qu'une charmante jeune femme me dit de tels propos, et ne comptez pas sur moi pour ne pas vous harceler jusqu'à ce que j'aie une réponse !!

Un moment de panique s'empara d'elle, il fallait trouver une réponse et vite. Lui dire la vérité ou invoquer une quelconque excuse ? Alors qu'elle allait lui répondre, une pastourelle se fit entendre... continuant à danser et en essayant de se rappeler les pas, elle opta pour lui répondre sincèrement, peu importait les convenances. Dès qu'elle lui tourna le dos et qu'elle sentit sa présence proche d'elle...

Je n'ai jamais voulu que vous partiez, ni à Vendôme, ni en Provence... ni ailleurs.

Même de dos c'était difficile de dire ces choses mais il avait le droit de savoir...

Je vous...

Elle s'arrêta net dans son élan quand en se retournant elle s'aperçut que l'homme qui était en face d'elle n'était plus celui qui lui avait posé la question. L'embarras s'empara d'elle et s'excusa auprès de son cavalier avant de sortir de la piste, désemparée...

milosa a écrit:Je suis sûre que si vous arrivez à vraiment vous parler, avec Kory, vous trouverez une solution à vos problèmes.

Milo sourit légèrement à Tia et se retourna pour s'installer à table. Elle vit une main s'agiter vers elle. Une sorte de petit mouvement l'invitant... Un signe de sa soeur.

Elle la regarda droit dans les yeux en se demandant ce qu'elle voulait... Toujours un peu ce drôle de regard... Milo avait l'impression qu'il y avait une flamme dans les yeux de Kory qui n'y avait jamais été auparavant... Sûrement les souffrances de la guerre qui marquaient ainsi l'esprit de sa soeur.

La voix de Milo fut un peu sèche et monocorde lorsqu'elle s'avanca vers elle.

Que veux tu ?... Je crois que tu ne veux plus me parler... Même si je ne comprends pas la raison...

Elle hésita à partir... Laurent préféra aller s'occuper des enfants, les faire manger pendant que les deux soeurs étaient ensemble. Encore pour longtemps ?...
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de Tia & Rick

Message  feu Tiadriel le Mer 9 Juil - 19:30

kory a écrit:Une petite main se posa sur sa joue et essuya sa larme. Eléa l'avait remarqué, certainement l'absence des mains sur ses cotes qui avait fait réagir la petite fille.

Pleuhe pas Maman, Eléa là...

Korydwen ne put répondre que par un tendre baiser sur la joue de sa fille, cette boule grandissait à mesure que sa soeur approchait. Sa fille regardait sa tante, puis sa Maman, ne comprenant pas tout. Korydwen instinctivement serra Eléa contre elle... La petite fille n'apprécia pas du tout et le fit rapidement savoir.

Tu l'ecases moi Maman !

Korydwen desserra ses mains et posa un nouveau baiser sur la joue de sa fille, elle releva le visage, les yeux rougis, l'air bête...

Que veux tu ?... Je crois que tu ne veux plus me parler... Même si je ne comprends pas la raison...

Korydwen déglutit et serra la petite main de sa fille dans la sienne, comme pour se donner du courage.

Ce que je veux... Non je crois que c'est ce que tu veux toi... Je crois que tu aimerais que je te comprenne et je sais aussi que tout à l'heure je n'en ai pas eu la force... Et je ne crois pas, ne plus vouloir te parler... Au contraire, si je suis partie, c'est que... J'avais peur d'envenimer la situation, je savais que ma réponse ne te satisferait pas... Tout comme mon attitude... J'ignorais que toutes ces choses étaient si lourdes pour toi...

Elle serra de plus en plus fort la main de sa fille, lui écrasant presque et tirant une nouvelle réflexion de la part de sa fille.

Ahète Maman ! Tu me l'acase enco !

Korydwen baissa à nouveau son visage et déposa un nouveau baiser sur sa joue, avant de relever ce visage vers sa soeur, la regardant toujours...

La raison... Elle n'existe pas... Mon attitude est inqualifiable... Je te demande de me comprendre et je n'ai pas été capable de te comprendre moi, sur le coup... Ce n'est qu'après... Lorsque je suis allée voir les ruines de la tour de guet que j'ai compris... Compris que ce que tu portais sur tes épaules étaient trop lourdes... Oh arrêtons ceci... Il ne faut pas se battre... Pas entre nous...

Elle sourit, cette phrase, elle l'avait déjà dit... Elle l'avait dit à Apolonie, étrangement cette scène y ressemblait... Elle tenait toujours la main d'Eléa dans la sienne, Eléa ne le savait pas, mais ce jour là, elle fut d'un grand soutien pour sa mère, Korydwen lui raconterait sûrement plus tard. Elle lâcha la main de sa fille, la souleva doucement et la posa sur la table, la petite fille était assise. Korydwen se leva, gardant une main sur les genoux de sa fille pour ne pas qu'elle tombe, elle tendit sa main à soeur.

Tirons un trait sur toutes ces histoires, regardons devant... Oublions les querelles passées, même si cela peut paraître simple à dire... Il est des blessures que seul le temps aide à devenir moins douloureuses... N'en n'arrivons pas là... N'en n'arrivons pas à nous déchirer... Ne n'arrivons pas à ternir le mariage de notre frère... N'en n'arrivons pas à regretter certaines choses, les mots sont souvent plus blessant qu'une lame, ils blessent au plus profond d'un être, ils blessent sans que l'on s'en rende compte... Certaines choses pour certains sont difficiles à entendre, parce qu'elle sont vraies... C'était le cas... Ma réaction montrait une faille, une faille que je voulais cacher, je ne veux pas être faible, je ne le peux pas...

Sa main toujours bien droite, paume ouverte vers le haut, elle espérait sincèrement que tout s'arrêterait là, elle avait laissé son coeur parler, elle espérait que sa soeur la comprendrait. Elle continua dans sa lancée.

Tu sais, des fois j'imagine ce qui aurait pu arriver si nous avions grandi ensemble... Tous les trois, peut-être que les choses seraient différentes d'aujourd'hui, peut-être que non... Je sais que certaines fois je peux paraître hautaine ou autres, pourtant ce n'est pas ma volonté... Je ne veux pas devenir comme ça... Pas devenir comme certaines personnes nobles... Je ne suis pas comme elles... Je n'ai pas cherché à avoir des titres... Al a travaillé dur, très dur, quelque soit la place qu'il ait occupé, ce n'est que juste récompense ces annoblissements, d'abord Azdrine un ami de toujours, le parrain d'Eléa... Puis le duché...

Elle sourit et songea à leur devise, Hinc labor, hinc merces, du travail vient la récompense... Elle était si vrai, Althiof avait tant donné, elle le savait, beaucoup ne devait pas savoir qu'il avait passé des nuits au château, à Clermont...

La balle est dans ton camp, c'est ce que l'on dit dans ces cas-là...

Elle garda un sourire, sa main se faisant moins pressante sur les genoux de la petite fille, Eléa regarda la scène intriguée, elle ne comprenait pas ce qu'il se passait, sa mère tendait sa main à sa tante, peut-être que c'était un jeu, Eléa tend sa main et vient la faire frapper dans la main de sa mère.

Tu l'as pedu !

milosa a écrit:Au fur et à mesure des paroles de sa soeur, Milo se posait un tas de questions...¨Pourquoi toujours autant de disputes ?...
Elle connaissait sa soeur, impulsive et tétue par moment. Mais ces mots l'avaient réellement blessés. Elle avait encore tellement mal au coeur.

Tu sais Kory... J'ai eu vraiment mal, pour moi mais pour Laurent aussi et les enfants...
Je te connais je sais que tu es impulsive et tu n'as pas l'air dans ton assiette en ce moment... J'ai aussi envie que tout aille mieux et c'était dans ce but que je me dévoilais... Pour faire table rase... que vous compreniez aussi que je n'avais pas tous les torts...

Je suis contente que tu aies réfléchi... J'accepte bien sur tes excuses et je souhaite de tout coeur que cela s'apaise.


Elle prit la main de sa soeur mais fébrilement.

Je sais aussi qu'Al a mérité son titre... Et je ne t'en veux pas pour ca bien sur...C'est juste que parfois on n'a pas la même vision des choses.

Elle sourit doucement en regardant Eléa.

Profitons de ce moment et ne parlons plus des sujets facheux...
Je n'ai pas envie de remuer le couteau dans la plaie. Je pense que ca prendra un peu de temps pour tout remettre en ordre mais après tout il faut savoir se relever des coups durs dans une famille.


Elle regarda ses enfants et son visage s'illumina.
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de Tia & Rick

Message  feu Tiadriel le Mer 9 Juil - 19:30

Rick a écrit:Rick avait enchaîné danses sur danses avec Tia. Le groupe de troubadours savaient bien alterner les différentes musiques. Son épouse avait le rythme dans le sang. Pouvoir la serrer dans ses bras sans craindre le regard des autres était un vrai délice. Maintenant qu'ils étaient mariés, ils pouvaient enfin laisser éclater leur amour au grand jour. Ils ne seraient plus la cible des puritaines qui avaient déjà bien à faire à MB, vu le nombre de couples illégaux. Eux, ne l'était plus depuis quelques heures déjà et c'était un bonheur sans nom.

Rick serait bien resté toute la nuit à tenir Tia dans ses bras, au son des instruments des troubadours. Mais il avait aussi un autre projet avec son épouse. Cependant avant cela, ils devaient aller à la rencontre de tous leurs invités et éventuellement danser avec eux pour partager un moment convivial. Après cela, ils pourraient enfin s'éclipser jusqu'à leur nid d'amour. En plus, Rick n'avait pas eu le temps de voir ses soeurs.

Il se tourna vers son épouse qui avait la tête posée sur son épaule. Il lui sourit d'une manière pleine de promesses.


Ma jolie fleur des champs, ce serait vraiment agréable de continuer de danser avec toi, toute la nuit. Mais ne crois-tu pas qu'il serait judicieux d'aller nous occuper de nos invités ! Plus vite on fera cela, et plus vite on s'éclipsera.

Il avait prononcé la dernière phrase dans un murmure audible que d'elle. Il admirait ses lèvres si désirables et il ne put se retenir de l'embrasser tendrement.

Maxfan a écrit:Bettym semble désemparée face à sa question, et il commence à se dire qu'il devra certainement se passer d'une réponse aujourd'hui; le regard de la jeune femme semble à nouveau le fuir, mais finalement lentement elle le fixe sur lui, comme si elle essayait de lire dans ses pensées. il voit ses lèvres s'entrouvrir, espère enfin une réponse attendue, rêvée...

Les troubadours entament une pastourelle, il commence à danser, machinalement, plus intéressé par ce que va dire le procureur que par la danse. elle lui tourne le dos à présent, il perçoit ses paroles


Je n'ai jamais voulu que vous..

Juste au moment ou il se sent entraîner à quelques pas d'elle, sans qu'il puisse résister et entendre la fin de sa phrase. il la voit se retourner, à la fois si loin et si proche d'elle, comprendre qu'il n'est plus son partenaire de danse, et quitter précipitamment la piste de danse en direction de la sortie...

Il s'excuse à son tour auprès de sa nouvelle cavalière, et part à sa suite, s'excusant auprès des personnes qu'il bouscule. ce n'est qu'au moment ou elle franchit la porte qu'il la rattrape, la saisissant par la main et disant


Bettym...

Elle se retourne, découvrant un visage attristé, au bord des larmes; il amène sa main contre sa joue, la caresse doucement, et dit

S’il vous plait.. Ne partez pas... je... je n'ai pas envie que vous soyez… loin de moi… je n'ai pas envie de ne pas vous voir... je...

Il sent une boule se former dans sa gorge, l'empêchant de continuer. son regard dans le sien, ayant peur qu'elle ne prenne son silence comme un renoncement, une acceptation qu'elle parte, et ne voyant aucun autre moyen pour la faire rester en l'instant, il approche son visage du sien, et dépose fermant les yeux dépose un baiser sur ses lèvres...

kory a écrit:Une main de petite fille naïve laissa la place à la main, pas n'importe quelle main, la main d'une soeur, la main d'une personne chère. Elle reolie doucement ses doigts sur la main de sa soeur, comme pour lui interdire de partir... Mais ce n'est pas Milosa qui partira, mais elle... La guerre, elle relâcha la main fébrile de sa soeur, elle ne dit rien. Tout avait dit, elle s'était enfin comprise...

Korydwen abandonnait cette carapace... Elle savait que la guerre la changerait, on ne revient pas indemne d'une guerre, il y a toujours quelques petites blessures, pas toujours visible... Et celle-là... Cette blessure lui était salutaire, elle avait réussi à faire fi du passé. Korydwen voulait repartir sur de bonnes bases, elle avait envie de changer... De recommencer quelque chose, mais pourquoi pas ailleurs, rencontrer d'autres personnes...

Elle ne se reconnaît plus dans ce village qui était le sien, elle est perdue...

Profitons de ce moment et ne parlons plus des sujets facheux...
Je n'ai pas envie de remuer le couteau dans la plaie. Je pense que ca prendra un peu de temps pour tout remettre en ordre mais après tout il faut savoir se relever des coups durs dans une famille.


Laissons... Laissons ce genre de chose dans les endroits où elles doivent être... Je ne pourrai le supporter... Trop de choses en ce moment, besoin de changement... Pas facile, mais grand besoin de changement... Nous prendrons le temps qu'il faut pour que tout redevienne comme il faudrait... Le temps d'une guerre d'un voyage...

Elle regarda sa fille, Eléa écoutait toujours aussi sagement sa maman, Korydwen avait parlé de guerre devant elle... Elle ne faisait plus attention à sa fille, elle la prit doucement dans ses bras, la petite fille passa ses bras autour du cou de sa mère et posa sa tête contre son épaule. Les enfants... Ses enfants... Demain, elle avait promis à sa fille une visite au cimetière, Eléa voulait faire un bisou à son Ange.

Korydwen remarqua que le regard de sa soeur se dirigeait vers ses enfants. Elle sourit, posa une main sur son épaule.

Vas y, file les retrouver ainsi que Laurent, profite de la fête. Tout ira bien maintenant sois en sure.

Korydwen sourit, elle savait aussi qu'il lui restait une épreuve... Son frère, il voudrait lui aussi savoir ce qu'elle avait fait à la guerre... Si il voulait un de ces récits de guerre, il serait servi... Elle en riait d'avance... Un rire, comme cela faisait plaisir à entendre... Elle oubliait l'espace d'un instant cette douleur qui la rongeait...
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de Tia & Rick

Message  feu Tiadriel le Mer 9 Juil - 19:31

Bettym a écrit:Le désarroi s'était emparé d'elle lorsqu'elle s'était retrouvée face à un inconnu et qu'elle était prête à avouer ses sentiments, ce qu'elle essayait de cacher depuis une éternité sous une amitié. Elle se maudissait et ne souhaitait qu'une chose, partir... partir loin de tout ceci, loin de lui qu'elle chérissait plus que tout.

Alors qu'elle se trouvait près de pouvoir disparaître, une main l'attrapa. Elle tressaillit prête à bondir sur la personne qui l'empêchait de s'évanouir dans la nature lorsqu'elle entendit sa voix. Son sang ne fit qu'un tour, son coeur se mit à battre plus que de raison...

Malgré la douleur qui la tenaillait, elle se retourna pour lui faire face. La peine se lisait dans ses yeux, elle ne pourrait plus lui dire ses sentiments, elle en était sûre. Et que pouvait-il éprouver maintenant en la voyant ainsi ? si tant est qu'il éprouvait quelque chose envers elle... Trop de questions se pressaient dans sa tête.

Lorsqu'il posa sa main contre sa joue, elle était tiraillée, s'abandonner à cette douce caresse ou...


Je vous en prie... Cessez... Vous ne faites qu'aggraver les choses...

Les sanglots s'entendaient dans sa voix, elle ne l'entendait pas ou à peine arrivait-elle à comprendre ce qu'il lui disait. La seule chose qui la retenait malgré ce qui la tourmentait était la douceur de sa caresse, le regard qu'il posait sur elle. Sa tête lui disait "part", son coeur lui intimait le contraire. Elle ferma les yeux un instant, quelques secondes afin de reprendre ses esprits et d'avoir le courage de partir loin de l'homme pour qui ses sentiments n'étaient plus un secret et... des lèvres sur les siennes, SES lèvres...

L'affolement, milles questions sans réponses, mais un baiser si doux, si tendre, si aimant qu'elle succomba. Les barrières qu'elle avait dressées devant eux depuis le décès de son époux venaient de s'écrouler. Elle déscella ses lèvres des siennes et dans un souffle, lui murmura...


Je vous aime...

*Ermeline* a écrit:Beaucoup de choses s'étaient déroulés, Ermeline n'avait rien raté, elle gravait un à un les moments, les rebondissements de ce merveilleux mariage. La mariée était si belle et le marié si heureux. Des discours merveilleux, elle aurait bien glissé une petite gifle sur l'arrière de la tête de sa nièce Korydwen, mais elle était déjà en piteux état...

Elle n'irait pas la voir, ce n'était point ses affaires, elle était assez grande pour se débrouiller, encore une histoire avec Milosa, certainement pour des broutilles, ah les femmes des fois...

Ermeline s'approcha du banquet et commença à manger, elle s'installa à la table des mariés, et profita du calme pour les regarder danser, elle espérait bien que Rick viendrait un petit peu la voir, elle était sortie du couvent pour son mariage. Elle ne retournerait pas au couvent, elle irait à Cournon, sa nièce lui ayant gentiment proposé de se rendre là-bas pour s'y reposer, elle ne serait pas loin de sa famille et elle pourrait recevoir Milosa, Laurent et les jumeaux, si elle souhaitait venir bien sur, et puis elle pourrait même garder les jumeaux là-bas, il faudrait en parler avec Milosa d'abord.

Ses nièces se trouvaient à la table des mariés et étaient en grande discussion, Ermeline regardait les danseurs, cherchant le petit Matthis des yeux... Où était-il ce petit garnement !

*Matthis* a écrit:Il avait demandé à son papa de lui expliquer encore une fois les chevaliers, il voulait en devenir un. Un vrai chevalier comme Azdrine, le parrain d'Eléa, lui c'était un chevalier, il avait une épée, même qu'un jour en taverne il lui en avait donné une. Il était super ce parrain. Lui n'en avait pas encore, il n'était pas encore baptisé.

Il fit un bisou à son père avant de s'eclipser à nouveau vers la tente. Il vit la vieille tante Ermeline, elle avait une tête pas belle, en plus elle faisait peur, elle était gentille, mais elle avait pas une belle tête.

Oh secou !!!! Tatie Meline l'est là ! Peu moi !! Et pou pas la voi ! Va manger moi ! L'êtes un monte ! Sevalier va la taper ! Aaaaaaaaaaah !

Matthis se mit à courir les mains sur la tête, au milieu des danseurs, il avait remarqué que sa tante le cherchait des yeux. Il ne vit pas tatie Tia qui était juste devant lui, il fonça dans sa robe et passa de l'autre côté se retrouvant sous les jupons de tatie Tia. Matthis se frotta les yeux, il regarda les jambes et commença à rire. Sauf que cela bougeait.

Oh stop la cavene ! Bouge pas ! Apès Tatie Meline voi moi !

Matthis avait une grande imagination, il se croyait encore dans une de ces histoires de chevaliers et de dragons. Il était bien sous les jupons de Tatie Tia, heureusement il ne voyait pas certaines choses qui pourraient heurter sa sensibilité de petit garçon. Elle était du genre prévoyante la tatie. Matthis rampait toujours sous les jupons de tatie Tia, il finit par en sortir. Il rigolait.

Il se retrouva au milieu de tatie Tia et tonton Rick.


Olalala ! Vont masser sur moi ! Tooooooooooop Matthis l'est l'ici ! Sevaler Matthis ! Le pus fo !

Le petit garçon écarta les bras et tenta de repousser sa tante et son oncle sans grand succès.

Puis il regarda sa tante et posa ses mains sur son ventre.

Houhou y a un bonzhonne dedans ? Tatie tu veux pas l'avoi un bébé à toi ? Un tit gaçon pou 'ouer au sevaler ave moi ?

Puis regardant sa tatie et lui disant plus bas.

Sais jambes de toi... Pique comme mon papa... T'sais quand il coupe pas les poils de l'ici !

Le petit garçon lui montra ses joues et souriait à sa tatie.
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de Tia & Rick

Message  feu Tiadriel le Mer 9 Juil - 20:16

Tiadriel a écrit:Tiadriel avait enchainé les danses avec son époux et soufflait doucement la tête contre son épaule.

Ma jolie fleur des champs, ce serait vraiment agréable de continuer de danser avec toi, toute la nuit. Mais ne crois-tu pas qu'il serait judicieux d'aller nous occuper de nos invités ! Plus vite on fera cela, et plus vite on s'éclipsera.

Il ne lui laissa pas le temps de répondre et embrassa tendrement ses lèvres. Elle s'abandonna à ce baiser plein de promesse et remarqua à peine que quelque chose passait sous sa robe, quelque chose qui parlait.

Oh stop la cavene ! Bouge pas ! Apès Tatie Meline voi moi !

Cette phrase étrange fut suivi d'un rire enfantin et une petite tête blonde apparut soudain. Elle sentit vaguement qu'on tentait de la pousser et finit par baisser la tête.

Olalala ! Vont masser sur moi ! Tooooooooooop Matthis l'est l'ici ! Sevaler Matthis ! Le pus fo !

Elle vit enfin Matthis et lui sourit. Le petit garçon posa alors la main sur son ventre.

Houhou y a un bonzhonne dedans ? Tatie tu veux pas l'avoi un bébé à toi ? Un tit gaçon pou 'ouer au sevaler ave moi ?

Elle le prit dans ses bras et lui fit un gros bisou avant de lui répondre.

Non, mon petit bonhomme, il n'y a personne dans mon ventre. Mais si tu veux un compagnon de jeu, demande à ta Maman un petit frère.

Elle lui sourit avant de piquer un léger fard quand il lui chuchota quelques mots à l'oreille.

Sais jambes de toi... Pique comme mon papa... T'sais quand il coupe pas les poils de l'ici !

Comment ne pas fondre devant le sourire du petit garçon ? Elle se ressaisit et lui sourit.

Oui, ça sera notre petit secret si tu veux bien. Ton premier secret de Chevalier, d'accord ?

Elle lui fit un autre bisou et le reposa par terre.

On va aller voir ta Maman et tu pourras lui demander un petit frère.

Elle tendit une main à Matthis, l'autre à Rick et les entraina tous les deux vers la table où se trouvaient Kory, Milo et Ermeline.

Rick a écrit:Rick était tellement subjugué par sa femme qu'il n'entendit pas les paroles du petit garçon. Il remarqua cependant que Tia essayait de s'éloigner un peu de lui. Il en fut étonné avant de s'apercevoir que Matthis se trouvait entre eux. Ses neveux s'étaient donné le mot. D'abord Manon et Nath qui étaient venus puis Matthis.

Rick sourit en voyant le garçonnet poser la main sur le ventre de son épouse.

Houhou y a un bonzhonne dedans ? Tatie tu veux pas l'avoi un bébé à toi ? Un tit gaçon pou 'ouer au sevaler ave moi ?


Tia, en grande diplomate, prit l'enfant dans ses bras et lui fit un bisou avant de répondre.


Non, mon petit bonhomme, il n'y a personne dans mon ventre. Mais si tu veux un compagnon de jeu, demande à ta Maman un petit frère.

Rick sourit à la réponse faite par Tia. Elle avait su retourner la situation à son avantage. Puis Matthis lui chuchota quelque chose et la mariée se mit à rougir légérement. Rick se demandait bien ce qu'il avait pu lui raconter pour la faire rougir. Puis, après un autre bisou, elle le déposa par terre et prenant la main des deux hommes qui l'entouraient, elle les conduisit jusqu'à leur table. Là, il y avait Ermeline, puis Milo et Kory en grande discussion. Il se demandait de quoi elle pouvait parler.

On va aller voir ta Maman et tu pourras lui demander un petit frère.

Cette phrase fit sourire à nouveau Rick, comme si Matthis pouvait passer commande auprès de ses parents, comme pour une épée de bois ou un cerceau.

Arrivés devant la table, Rick s'approcha de sa tante et lui fit un bisou.


Merci ma tante d'être venue. Je n'oublierais jamais que tu es sortie de ta retraite pour venir assister à ce jour merveilleux. Merci aussi d'avoir aidé Tia à se préparer. Je crois que sans toi, elle n'y sera jamais arrivée.

Puis, il se pencha un peu plus vers la vieille femme pour lui dire.

Tu as vu comme elle est formidable, mon épouse ? Elle était un peu intimidée de faire ta connaissance, mais tu as su la mettre à l'aise. Je te remercie.

Rick fit un nouveau bisou à sa tante puis il se retourna vers Tia en souriant. Ses soeurs semblaient avoir fini leurs discussions, mais Rick voulait en être sûr avant d'aller les voir l'une après l'autre. Puis s'adressant à Tia, il lui dit

Au fait, Tia, qu'est ce qu'il t'a dit le petit bonhomme pour te faire rougir tout à l'heure ?

Rick était curieux mais comme il appréciait voir sa femme rosir, il voulait savoir comment s'y était pris un enfant de moins de deux ans pour y réussir si facilement.

*Matthis* a écrit:Sa tatie le prit dans ses bras, mais la réponse qu'elle lui donna ne lui plaisait pas du tout. Il n'y avait personne dans la caverne à bébé. Il soupira.

Tant pis pas l'bébé !

Puis il sourit, il venait d'avoir son premier secret de chevalier. Il fit un bisou à sa tatie avant de se retrouver par terre.

D'acco ! Matthis feme sa la bouche !

Matthis prit la main de sa tatie et se laissa entrainer vers la table où sa maman se trouvait.

On va aller voir ta Maman et tu pourras lui demander un petit frère.

Vai ? Peu demander l'un tetit fèhe à Maman ? Diha oui ? Ca l'êtes supe !

Matthis arriva vers la table un grand sourire aux lèvres, sa maman était bizarre, un petit peu triste, et puis Eléa avait la meilleure place, ses bras. Lui ausi il les voulait. Mais il avait d'abord quelque chose à demander. Il grimpa sur une chaise et tapa sur la table avec son poing.

Maman si teu plait ? Tu peux donner moi un tetie fèhe ? Tatie veut pas l'en l'avoi un dans son le vente ! Elle l'a dit tu le voudais bien me donner à moi un tetie fèhe... Dis tu veux hein ?

Matthis attendait, il espérait que sa Maman lui donnerait un petit frère, après tout, elle avait déjà donné un petit frère à Eléa. Il la regardait avec ses grands yeux ouverts, plein d'espoir. Tatie Milosa était là aussi, il lui demanderait si sa Maman ne voulait pas lui en donner un. Et puis le monstre était là Tatie Ermeline, il sourit, et Tonton Rick aussi était là. Ils devaient tous bien rire suite à sa demande...
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de Tia & Rick

Message  feu Tiadriel le Mer 9 Juil - 20:17

*Ermeline* a écrit:Elle venait d'attraper un petit quelque chose à grignoter, elle avait un peu faim et toutes ces bonnes odeurs ouvraient bien l'appétit. Son neveu s'avança avec sa femme et son petit neveu, qu'elle avait vu courir dans tous les sens. Elle savait que le petit garçon vouait une grande passion au chevalier et que régulièrement il prenait les grandes personnes pour monstres, dragons et autres bêtes terrifiantes.

Ermeline n'était pas offusquée du tout qu'il l'appelle monstre. Cela la faisait même sourire, voir des enfants s'amuser, c'était signe de bonne santé. Manon et Natanaël semblaient plus réservé, quoi que, ils en faisaient voir des belles à leur mère. Mais lorsque l'on voyait les parents d'Eléa et Matthis on comprenait tout de suite mieux cette énergie.


Merci ma tante d'être venue. Je n'oublierais jamais que tu es sortie de ta retraite pour venir assister à ce jour merveilleux. Merci aussi d'avoir aidé Tia à se préparer. Je crois que sans toi, elle n'y sera jamais arrivée.

Mais de rien mon cher neveu, tes soeurs ayant eu quelques empêchements, mais ne leur en veut pas. Elles ont beaucoup à faire avec leur famille respective. De toute façon je ne pouvais rester éternellement chez les soeurs, et puis vous me manquiez tous les trois, et puis les petits monstres aussi...

Ermeline sourit, puis tendit l'oreille sur ce que lui murmura son neveu. Elle répondit à haute voix, histoire d'en faire profiter tout le monde.

Ton épouse est parfaite, tout comme l'époux de ta soeur Korydwen et le compagnon de ta soeur Milosa. De rien mon cher neveu... J'ai beau être un monstre comme dirait ce petit garnement, je ne mange personne.

Ermeline commença à rire.

Félicitations à nos nouveaux jeunes mariés !

Ermeline leva son verre, puis regarda son petit neveu et manqua de s'étouffer en l'entendant.

Maman si teu plait ? Tu peux donner moi un tetie fèhe ? Tatie veut pas l'en l'avoi un dans son le vente ! Elle l'a dit tu le voudais bien me donner à moi un tetie fèhe... Dis tu veux hein ?

Elle regarda sa nièce qui devait être aussi surprise qu'elle face à une telle demande. Ce n'était pas tous les jours. Elle regarda sa nièce puis son petit neveu. Eléa commençait à gigoter comme si elle avait quelque chose à rajouter...

*Elea* a écrit:Dans les bras de sa maman, elle regardait sa petite main, elle était un peu rougit mais ça ne lui faisait pas mal. Elle profitait de ce moment câlin. Ermeline n'était pas très loin. Eléa souriait, puis son oncle, sa tante et son petit frère arrivèrent, elle serra encore plus fort ses petites mains autour du cou de sa maman, elle ne voulait pas la lâcher. Elle l'avait pour elle toute seule, elle voulait en profiter.

Eléa écouta son oncle, puis sa tante, c'était des choses de grands, elle ne comprenait pas grand chose. Puis la demande de son frère attira son attention.


Maman si teu plait ? Tu peux donner moi un tetie fèhe ? Tatie veut pas l'en l'avoi un dans son le vente ! Elle l'a dit tu le voudais bien me donner à moi un tetie fèhe... Dis tu veux hein ?

Eléa toujours accroché à sa maman, le regarda avec des grands yeux, un petit frère, c'était bizarre comme demande. Eléa n'était pas très d'accord, elle préférait une petite soeur, elle avait déjà un petit frère.

Maman steuplait, pas de petit frèreuh L'en est déjà un ! Petite soeur ! Comme ça l'auhait un petit frère et une petite soeu !

Eléa toujours accrochée au cou de sa mère, couvrait son visage de baisers. Lui murmurant plein de s'il te plait. Il fallait qu'elle gagne, pas une deuxième petit frère... Ce n'était pas du tout envisageable... Elle regarda son frère en souriant, espérant avoir l'avantage, elle était l'ainée après tout...

milosa a écrit:Milo sourit à sa soeur, un peu plus sereine qu'avant. Elle n'ajouta mot et se contenta de serrer la main de kory avant de repartir vers Laurent et ses enfants.

Ils passèrent une soirée tranquille à discuter avec les autres mais il était bientot temps de repartir. Elle alla avant féliciter de nouveau les mariés.


Bravo encore à vous ! Je suis si contente pour toi Rick et pour Tia aussi.
Désolée j'aurais aimé être plus présente... Mais je peux t'assurer que mon coeur était avec vous. Je vous souhaite tout le bonheur possible. Que votre amour soit aussi fort que la passion que je vis en ce moment et qui je sais durera longtemps, très longtemps.


Elle se tourna vers Laurent et lui sourit... Un sourire si tendre, si aimant, qui ne laisse son aimé pas indifférent... Les yeux encore tout brillants elle embrasse les mariés.

A bientôt et surtout belle nuit de noce !

Un petit clin d'oeil à son frère et la tournée des bisous, Eléa, Matthis, Ermeline qu'elle sert dans ses bras..., et les voilà partis.

kory a écrit:Attente d'une réaction de sa soeur, réaction qui parut si longue, la boule grossissait au creux de son ventre, elle n'était pas bien du tout. Elle serra les dents, plissant les yeux, pourvu que... Pourvu qu'elle n'ait pas fait de bêtises de dernière minute. Son regard se dirige vers son fils, le petit garçon jouait au chevalier dans les jupons de sa tante.

La jeune Maman posa sa main sur sa bouche retenant un rire, il était si drôle. Une main qui se pose sur la sienne et la serre, pas un mot, Korydwen tourna le regard et trouva une soeur souriante, mais distante, le temps... Elle sourit et la regarda s'éloigner. La reverrait-elle ?

Ermeline arriva à la table, ou était-elle là depuis un petit moment Korydwen ne l'avait pas remarqué. Elle sourit et déposa un baiser sur sa joue, elle la savait fatiguer et pourtant elle était là, comme quoi si chacun y mettait du sien, l'on pouvait passer un moment tranquille en famille.

Les jeunes mariés furent de retour accompagné par Matthis. Korydwen sourit et regarda son fils s'installer, elle fronça les sourcils, il était bien calme, il avait certainement une demande à formuler. Une petite secousse sur la table, voilà que le petit Baron tapait sur la table pour réclamer le silence et la demande tomba...


Maman si teu plait ? Tu peux donner moi un tetie fèhe ? Tatie veut pas l'en l'avoi un dans son le vente ! Elle l'a dit tu le voudais bien me donner à moi un tetie fèhe... Dis tu veux hein ?

Korydwen en resta muette, elle regarda son fils, avec ses grands yeux noisette, prêts à sortir de leurs orbites, elle ne savait pas quoi dire... Elle ouvrit la bouche, mais Eléa réagit avant...

Maman steuplait, pas de petit frèreuh L'en est déjà un ! Petite soeur ! Comme ça l'auhait un petit frère et une petite soeu !

Elle les regarda, fronçant les sourcils, pour répondre au souhait de ses enfants, il faudrait des jumeaux, mais cela ne se commande pas comme ça... Et puis des jumeaux, c'est risqué, combien de femme ont perdu la vie en donnant naissance à des jumeaux, combien ont perdu un des deux enfants... Elle réfléchit un moment, elle ne savait pas trop quoi répondre... Certes, elle avait cette envie de donner la vie... Mais là tout de suite...

Euh... Matthis, un bébé ça ne se "commande" pas... Ca... euh... Comment dire mon bonhomme... C'est Dame Nature qui décide de tout ça... Et puis tu sais on ne choisit pas... On ne peut pas choisir d'avoir une petite fille ou un petit garçon... C'est une surprise...

Elle savait que sa réponse ne satisferait pas son fils, ni sa fille. Elle serrait Eléa contre elle, laissant une main s'avancer vers Matthis et se poser sur sa petite main.

Peut-être qu'un jour Dame Nature vous apportera un petit frère ou une petite soeur... On ne décide pas...

Elle sourit, elle l'aurait bien envoyé voir son père, histoire de voir comment il se serait débrouillé avec cette demande, mais elle ne le voyait plus, il devait certainement étudier les tonneaux de vin ou autre qui venait de SA cave... Elle sourit d'avance, regardant ses enfants... La réaction se ferait sûrement rapidement... Puis son regard se posa sur son frère...

Toi, je suppose que tu veux savoir quelque chose... Soit sur la guerre... Soit sur Milosa et moi...

A ce moment là, Milosa arriva, elle embrassa les jeunes mariés. Puis décida de partir, Korydwen fut surprise, mais elle devait avoir des choses à faire, elle embrassa son fils, sa fille, Ermeline et elle... Elle sourit...

Bonne soirée... A bien...

La voilà partie tant pis... Elle se tourna à nouveau vers ses enfants.
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de Tia & Rick

Message  feu Tiadriel le Mer 9 Juil - 20:18

Rick a écrit:Rick sourit en écoutant les demandes de ses neveu et nièce. Mais sa soeur réussit à s'en sortir une fois de plus. Puis Kory se tourna vers lui et lui demanda

Toi, je suppose que tu veux savoir quelque chose... Soit sur la guerre... Soit sur Milosa et moi...

Rick voulut parler mais à ce moment-là son autre soeur arriva

Bravo encore à vous ! Je suis si contente pour toi Rick et pour Tia aussi.
Désolée j'aurais aimé être plus présente... Mais je peux t'assurer que mon coeur était avec vous. Je vous souhaite tout le bonheur possible. Que votre amour soit aussi fort que la passion que je vis en ce moment et qui je sais durera longtemps, très longtemps.


Rick eut à peine le temps de dire quoi que ce soit que Milo avait déjà tourné les talons. Il avait remarqué que depuis quelque temps sa soeur avait mis un peu de distance entre eux et il ne comprenait pas pourquoi. Et là, il eut à peine le temps de dire quoi que ce soit, que déjà, elle était partie.

Il se retourna alors vers Kory.

Oui en effet, j'aimerais savoir ce qui se passe à la guerre car je t'ai regardé quand je ne regardais pas Tia Laughing et j'ai vu des regards différents et ton éloignement. Mais avant cela, j'aimerais qu'on me dise ce qui se passe entre mes deux soeurs. Pourquoi semblez-vous ne pas vous amuser à ce mariage ? Y-a-t-il quelque chose que vous avez oublié de me dire ? La fête ne vous plaît pas ? Vous n'êtes pas heureux pour moi ?
Je sais que je pose plein de questions mais j'aimerais que l'une d'entre vous me dise ce qui se passe. Milo vient de partir sans m'expliquer quoi que ce soit. J'ai pas eu le temps de lui parler. Alors j'aimerais en effet que tu le fasses pour elle. Je verrais avec elle après le mariage si on a le temps.


Ce n'est pas qu'il avait beaucoup de choses à faire après son mariage, mais contrairement à sa soeur, il avait attendu d'être un couple légal pour envisager de passer des moments tendres et coquins avec Tia. Et il avait bien l'intention d'en profiter quitte à passer pour un ours auprès de sa famille.

*Matthis* a écrit:Matthis venait de faire sa demande pour le moins originale, mais sa soeur en profita une fois de plus pour tourner la discussion à son avantage. Il la regarda et lui tira la langue. Elle en avait de bonne, une petite soeur, le petit garçon ne voulait pas être entouré par des filles. Déjà une grande soeur pour lui rendre la vie impossible, alors une petite. Elle ferait des alliances de chevalier et lui ferait la guerre. C'était hors de question.

Il regarda sa maman et se sentit sa main sur la sienne, il posa la seconde dessus, pensant que c'était un jeu. Sa Maman lui donna sa réponse.


Euh... Matthis, un bébé ça ne se "commande" pas... Ca... euh... Comment dire mon bonhomme... C'est Dame Nature qui décide de tout ça... Et puis tu sais on ne choisit pas... On ne peut pas choisir d'avoir une petite fille ou un petit garçon... C'est une surprise...

Le petit garçon se gratta la tête. Tatie Tia avait dit des bêtises alors ? Il la regarda et lui tira la langue pour lui signifier son mécontentement.

Peut-être qu'un jour Dame Nature vous apportera un petit frère ou une petite soeur... On ne décide pas...

Matthis regarda sa Maman et retrouva légèrement son sourire. Il n'était pas satisfait, puisque il n'aurait pas de petit frère tout de suite. Mais il y avait cette Dame. Elle pourrait elle lui apporter un petit frère. C'est comme le messire Aristote, il suffit de la trouver et de lui demander. Aristote il a une maison, même qu'elle super belle. D'ailleurs ils en sortaient. Il regarda sa Maman avec un grand sourire.

D'acco, d'acco !

Il fallait qu'il trouve la Dame Nature, sa première mission de chevalier. Il était content, si il la trouvait, il pourrait lui demander qu'il apporte un petit frère. Il avait déjà une épée mais à la maison...

Sa tatie Milosa vint le sortir de sa réflexion de chevalier, elle n'avait pas honte de le déranger ainsi. Les jumeaux étaient là aussi, ils partaient.


Au 'evoi Tatie ! Au evoi Nanon ! Au evoi Natanel !

Il leurs fit des bisous et se replongea dans sa réflexion de chevalier. Il se cala au fond de sa chaise, passa sa main sous son menton, signe d'une réflexion intense chez le petit garçon... Objectif : Trouver la Dame Nature.
*Elea* a écrit:Elea tira la langue à son frère en réponse. Un petit frère, il en avait de bonne, elle en avait déjà un... C'était pas une bonne idée du tout. Elle soupira fortement en regardant son frère. Toute façon elle aurait le dernier mot, c'était la plus grande.

Sa maman donna sa réponse et Eléa ne fut pas satisfaite, mais pas non plus déçue. On ne demande pas un bébé, il arrive tout seul. Bein va falloir qu'il se bouge le bébé pour arriver et si possible un bébé fille. Un petit peu comme Athalia en fait.

Son regard se posa sur son petit frère, elle grimaça, il réfléchissait et ça n'amenait jamais rien de bon, il allait encore faire une bêtise. Elle sourit, puis Tatie Milosa revint, elle leur disait au revoir, Eléa lui fit un bisou, elle la reverrait dans longtemps, comme elle allait en vacances à Cournon.

Eléa se demandait bien à quoi pouvait penser ce petit frère si songeur, il semblait perdu dans ses pensées. Certainement un truc de chevalier, il ne parlait que de ça...
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de Tia & Rick

Message  feu Tiadriel le Mer 9 Juil - 20:18

kory a écrit:La réponse ne tarda pas à arriver, elle ne pouvait y échapper. Après ses enfants, son frère, léger sourire narquois au coin de ses lèvres. Matthis réfléchissait, elle ne le quittait pas des yeux, son attitude en disait long sur ses envies. Même éloignée de ses enfants, Korydwen les connaissait par coeur et savait à quoi s'attendre de leur part... Rien n'était surprenant, toujours là dans les mauvais coups. Des vrais enfants... Elle sourit, leurs parents en miniature.

Eléa réfléchissait aussi, elle voyait quelque signe de tristesse sur leur visage, mais on ne promet jamais quelque chose que l'on ne peut maîtriser et ça... Ca ne l'était pas, il faut comprendre... La vie n'est pas toujours facile. Elle sourit et commença à répondre à son frère, se demandant bien par quoi commencer. Elle avait été las de cette dispute avec sa soeur, espérant bien qu'il s'agissait de la dernière.


Oui en effet, j'aimerais savoir ce qui se passe à la guerre car je t'ai regardé quand je ne regardais pas Tia et j'ai vu des regards différents et ton éloignement. Mais avant cela, j'aimerais qu'on me dise ce qui se passe entre mes deux soeurs. Pourquoi semblez-vous ne pas vous amuser à ce mariage ? Y-a-t-il quelque chose que vous avez oublié de me dire ? La fête ne vous plaît pas ? Vous n'êtes pas heureux pour moi ?
Je sais que je pose plein de questions mais j'aimerais que l'une d'entre vous me dise ce qui se passe. Milo vient de partir sans m'expliquer quoi que ce soit. J'ai pas eu le temps de lui parler. Alors j'aimerais en effet que tu le fasses pour elle. Je verrais avec elle après le mariage si on a le temps.


Si tu veux vraiment savoir ce qu'il se passe à la guerre, je ne peux te conseiller que d'aller voir par toi même... Rien de glorieux, rien de passionnant, rien d'époustouflant et strictement rien qui puisse t'apporter quelque chose d'autre que la tristesse.

Elle s'arrêta là, ses enfants étaient encore présents et elle ne pouvait rien dire devant eux, ils étaient trop petits et ne comprendraient pas. Elle regarda le buffet. Elle se leva posa Eléa par terre, lui prit la main et l'emmena voir son frère, Matthis réfléchissait toujours, Korydwen lui prit doucement la main et l'invita à quitter son siège, elle s'agenouilla devant eux et sourit.

Si vous alliez voir Ratatouille près du banquet, il a plein de gâteaux et autres sucreries, profitez en c'est jour de fête. Ce n'est pas tous les jours que l'on peut manger tout ce que l'on veut. Vous lui direz que c'est moi qui vous envoie, comme ça vous aurez tout ce que vous voudrez.

Elle les embrassa avant de les regarder filer, elle ne les quitta pas des yeux jusqu'à ce qu'ils arrivent au banquet. Elle reprit...

Mon regard ? Simplement le regard d'une pauvre femme qui s'est retrouvée à tuer d'autres hommes, femmes... Le regard d'une femme perdue par ce qu'elle a fait... La guerre ce n'est pas que blessure physique... Il y en a d'autres, les regards changent, les attitudes changent, la méfiance gagne, la peur gagne... On se transforme, d'être humain, nous passons à machine à tuer... Il ne faut pas réfléchir, tu tapes ce qui passe devant toi... Si tu réfléchis tu deviens vulnérable sur un champ de bataille, Réfléchir signifie mort... Manque de réaction...

Elle s'arrêta, elle ne cacha pas la réalité, toute façon il devait s'en douter, elle sourit faiblement.

Quand à mon éloignement...

Elle s'était faite griller à l'Église, comme on dit, ce regard perdu, ce manque de concentration...

J'ai fait quelque chose de mal... Mal... Contre ma volonté... Les ordres sont terribles parfois... Taper tout ce qui bouge... Voici l'ordre de la nuit du 8 mai 1456... J'ai tapé ce qui se trouvait sur mon passage... Et j'ai... J'ai blessé Apolonie, une Auvergnate... On se massacre entre nous maintenant... C'est de la folie pure... Ces ordres étaient déments... Du grand flou... Mais quand tu ne sais rien, tu ne peux pas faire grand chose... Si tu crois que les ordres sont connus... Les véritables, pas les "taper ce qui bouge", tu peux te fourrer le doigt profondément dans l'oeil... Ce n'est qu'après que l'on se rend compte de ce que l'on a fait...

Elle sourit faiblement, une légère colère montait en elle, colère qu'elle maîtrisa rapidement, elle regarda son frère, une impression de redite, pas une impression, elle l'avait déjà sorti à Milosa, sa soeur, elle sourit.

Après la nuit ce n'est que cauchemars... Recherche d'amis, d'époux dans les cadavres... J'ai cherché Al dans les morts... Des bains de sang, de boue, on patauge, ça glisse, ça colle, ça pue... Charmant... Réduit à une apparence de misérable, de charognard... On se jette sur un vulgaire bout de pain, une gourde d'eau... On ne vit plus, on survit...

Elle s'arrêta là, se demandant comment son frère ne faisait pas pour vomir, elle, elle était nauséeuse, ses odeurs, ses souvenirs, rien de très agréable et cette boule toujours là...

Cauchemar... A l'origine de cette... Dispute ? Avec Milosa... Ca a commencé aux bains si tu veux tout savoir, en arrivant ce matin, j'y ai fait un tour, être présentable pour Tia... Cauchemar et hurlement se sont mêlés... Ce qui a ameuté Laurent qui passait par là... Puis d'autre... Il a surgit dans ma cabine autant dire, que pour une discussion... Ajoute ça à la folie, la mort, l'angoisse qui me ronge et tu as un beau mélange... Après, ça ne vaut peut-être pas le coup d'être raconté... J'ai expliqué certaines choses à Milosa lui demandant de comprendre mes gestes et je n'ai pas été capable de la comprendre... Elle m'a dit des choses que je pensais passées et oubliées... Ca fait mal et tu sais comment je suis... Je me protège en me cachant sous cette carapace qu'est mon sale caractère... Mais bon affaire réglée maintenant n'en parlons plus... Avec Milosa ça ira mieux, laissons le temps faire les choses... Ce qu'elle porte est lourd... Nos divergences en nombreux points sont lourdes pour elle... Il faut la ménager, je ne supporterai pas de la perdre...

Elle s'arrêta et plongea son nez dans son verre de champagne...

Rick a écrit:Rick écoutait attentivement sa soeur.

Si tu veux vraiment savoir ce qu'il se passe à la guerre, je ne peux te conseiller que d'aller voir par toi même... Rien de glorieux, rien de passionnant, rien d'époustouflant et strictement rien qui puisse t'apporter quelque chose d'autre que la tristesse.

Le jeune marié remarqua l'hésitation de sa soeur devant ses enfants. Il voulut prendre sa soeur dans ses bras mais il avait peur que les enfants ne se posent des questions. Il s'abstient donc de ce genre de faits.

Kory, je me doute de ce qu'est la guerre et je me doute de ce que tu as vécu. Tu sais moi, je ne suis pas aussi courageux que toi et ton mari ou même que Tia. Moi je suis un couard qui a peur de la mort. J'ai vu beaucoup trop de mes amis mourir autour de moi l'an dernier sans avoir eu besoin d'aller à la guerre. Alors imaginer seulement un instant devoir faire la guerre et voir mourir autour de moi mes compagnons d'armes, ce n'est pas possible un seul instant. C'est d'ailleurs pour cela que je voulais t'empêcher de t'y rendre et c'est aussi pour cela que j'ai demandé à Tia de ne plus partir avec ses frères d'armes.

Kory ne l'avait pas ménagé dans sa description et Rick se demandait encore pourquoi pour le plus beau jour de sa vie, il était én train d'avoir une conversation si triste. Elle ne lui épargna rien, ni les cadavres ni ses recherches, ni ce qu'elle avait ressenti. Il se demandait encore comment il avait fait pour ne pas vomir.

Puis elle lui expliqua la dispute avec Milosa. Le grand frère écoutait attentivement en se demandant s'il pouvait être utile.


Cauchemar... A l'origine de cette... Dispute ? Avec Milosa... Ca a commencé aux bains si tu veux tout savoir, en arrivant ce matin, j'y ai fait un tour, être présentable pour Tia... Cauchemar et hurlement se sont mêlés... Ce qui a ameuté Laurent qui passait par là... Puis d'autre... Il a surgit dans ma cabine autant dire, que pour une discussion... Ajoute ça à la folie, la mort, l'angoisse qui me ronge et tu as un beau mélange... Après, ça ne vaut peut-être pas le coup d'être raconté... J'ai expliqué certaines choses à Milosa lui demandant de comprendre mes gestes et je n'ai pas été capable de la comprendre... Elle m'a dit des choses que je pensais passées et oubliées... Ca fait mal et tu sais comment je suis... Je me protège en me cachant sous cette carapace qu'est mon sale caractère... Mais bon affaire réglée maintenant n'en parlons plus... Avec Milosa ça ira mieux, laissons le temps faire les choses... Ce qu'elle porte est lourd... Nos divergences en nombreux points sont lourdes pour elle... Il faut la ménager, je ne supporterai pas de la perdre...

Rick se tut pendant un instant. Que pouvait-il ajouter à ce que sa soeur venait de lui raconter ? Tenter de lui parler de Milo ? A quoi cela aurait-il servi car il avait remarqué leur manège à toutes les deux et même certains invités avaient trouvé cela assez étrange, presqu'indécent. Il hocha seulement la tête. En plus, la benjamine de la famille s'était déjà enfui presque comme une voleuse. Elle n'avait pas attendu que les mariés quittent la salle, comme la coutume le voulait.

D'ailleurs n'était-il pas temps pour Tia et lui de s'éclipser et d'envisager de passer enfin leur nuit de noces. Les invités se faisaient de plus en plus discrets. Certains dormaient sur les banquettes, d'autres chuchotaient dans leurs coins, d'autres encore n'avaient point quitté la table. Il restait peu de couples sur la piste de danse.


Rick se tourna alors vers Kory et lui dit

Kory, je te comprends tout à fait et je sais que tu vis des moments horribles. D'ailleurs Tia et moi, nous vous sommes reconnaissants, toi et Al d'être venus jusqu'à nous. Vous savez que nous serons toujours là pour vos enfants et pour vous. A-t-on une chance de vous voir à nouveau demain avant votre départ ? Parce qu'il va être temps pour nous de nous éclipser et savourer enfin ce moment tant attendu.
Rick sourit à son épouse. Il n'avait pas peur de choquer sa soeur en disant cela car elle savait qu'ils attendaient cela avec impatience. Il se tourna vers sa jeune épouse.

Et si nous y allions Tia ? Il faut que nous finissions de saluer nos invités avant si tu le veux bien.
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de Tia & Rick

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum