Mariage de Tia & Rick

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Mariage de Tia & Rick

Message  feu Tiadriel le Mer 9 Juil - 20:19

kory a écrit:Regard posé sur son frère, un frère qui s'avance puis se recule, elle le regarde en fronçant les sourcils. Lui aussi ? Elle fait si peur que ça ? C'est à se demander... Elle sourit légèrement et l'écoute et se prépare à acquiescer ses dires, histoires d'éviter un autre problème familiale...

Kory, je me doute de ce qu'est la guerre et je me doute de ce que tu as vécu. Tu sais moi, je ne suis pas aussi courageux que toi et ton mari ou même que Tia. Moi je suis un couard qui a peur de la mort. J'ai vu beaucoup trop de mes amis mourir autour de moi l'an dernier sans avoir eu besoin d'aller à la guerre. Alors imaginer seulement un instant devoir faire la guerre et voir mourir autour de moi mes compagnons d'armes, ce n'est pas possible un seul instant. C'est d'ailleurs pour cela que je voulais t'empêcher de t'y rendre et c'est aussi pour cela que j'ai demandé à Tia de ne plus partir avec ses frères d'armes.

Elle manqua de s'étouffer et de rire au nez de son frère... Messire le couard...

Le jour où tu seras obligé de te battre pour ton village tu partiras en rampant comme tout bon couard ? Parce que si c'est le cas, tu risques de croiser mon épée au détour d'un chemin... Je préfère te prévenir au cas où... Enfin tu vois...

Elle resta juste devant lui, prête à faire une nouvelle fois l'andouille... Elle avait réponse à tout, une bonne chose d'ailleurs, toujours un moyen pour rebondir sur quelque chose... Et là une phrase retenait particulièrement son attention. Elle allait se lancer dans une explication des plus tordus, mais cela risquait de bien les faire rire...

Donc si je prends ton raisonnement... Tu es un couard qui ne supporte pas de voir mourir, donc... Tu ne veux pas que moi je parte à la guerre, juste parce que tu as peur pour ta petite personne... Tu as peur que ta petite personne ne résiste pas à ma mort... Mais c'est charmant tout ça cher frangin... La prochaine fois que je ferai quelque chose, je viendrai voir ta petite personne... Voir si je ne la dérange pas...

Elle finit par éclater de rire, son explication était tellement bidon, mais bon, il fallait bien rire relâcher toute cette pression accumulée depuis plusieurs jours. Elle reprit son sérieux...

Mais t'es plutôt un couard courageux, faut avouer... Ou alors tu es un couard fou... Tu as bien foncé dans un taureau pour sauver Eléa... Et ça c'est un acte très courageux... Messire couard... Rick Couard... Ca sonne bien... Non encore mieux Rick de Couard... Encore mieux...

Elle sourit, se demandant bien comment son frère pourrait prendre de telle chose, il les prendrait en rigolant, elle s'en doutait, même si elle n'en était pas trop sûre... Elle aimait jouer avec le feu, cela lui jouait souvent des tours... Mais le tout le monde il est gentil et beau, elle n'aimait pas... Elle sourit espérant un jour pouvoir plaisanter comme ça avec sa soeur...

Kory, je te comprends tout à fait et je sais que tu vis des moments horribles. D'ailleurs Tia et moi, nous vous sommes reconnaissants, toi et Al d'être venus jusqu'à nous. Vous savez que nous serons toujours là pour vos enfants et pour vous. A-t-on une chance de vous voir à nouveau demain avant votre départ ? Parce qu'il va être temps pour nous de nous éclipser et savourer enfin ce moment tant attendu.

Ah oui ? Oh c'est gentil fallait pas ! Les moments horribles partiront laissant place un jour au moment heureux... Je sais... Mes enfants iront à Cournon avec Mathilde, quand elle reviendra, un jour... Une chance... Je ne sais pas si c'est une chance de me voir...

Elle éclata de rire à nouveau.

Demain ? Hum j'pense pas... Tu risques de dormir au petit matin mon cher... Tu vas ENFIN avoir la nuit de noce que tu attends DEPUIS ta naissance... JE ne voudrai pas gâcher ce moment de plaisir... Ma petite personne ne vaut pas cette peine...

Nouveau rire, le pauvre... Il fallait bien qu'il ait sa dose, avant qu'elle ne reparte... Puis trouvant que son annonce n'était pas assez audible par l'assemblée, elle le regarda, prit une grande bouffée d'air.

Bien, FILE honorer ta femme... N'oublie pas... Tu as une FAMILLE à fonder... Bonne soirée... J'espère que vous avez PREVENU les voisins...

Rick a écrit:Le jour où tu seras obligé de te battre pour ton village tu partiras en rampant comme tout bon couard ? Parce que si c'est le cas, tu risques de croiser mon épée au détour d'un chemin... Je préfère te prévenir au cas où... Enfin tu vois...

Rick regarda sa soeur intrigué. Il n'avait pas voulu lui dire cela. Mais avant qu'il ne puisse se défendre, elle avait continué

Donc si je prends ton raisonnement... Tu es un couard qui ne supporte pas de voir mourir, donc... Tu ne veux pas que moi je parte à la guerre, juste parce que tu as peur pour ta petite personne... Tu as peur que ta petite personne ne résiste pas à ma mort... Mais c'est charmant tout ça cher frangin... La prochaine fois que je ferai quelque chose, je viendrai voir ta petite personne... Voir si je ne la dérange pas...

Voyons Kory, tu sais bien que si mon village ou ma famille a besoin de moi, je n'hésiterais pas à risquer ma vie pour cela. Tu n'auras pas besoin de te mettre sur mon chemin.

Rick la vit éclater de rire et sur le moment, il crut qu'elle se moquer de lui et de ce qu'elle venait de dire.

Mais t'es plutôt un couard courageux, faut avouer... Ou alors tu es un couard fou... Tu as bien foncé dans un taureau pour sauver Eléa... Et ça c'est un acte très courageux... Messire couard... Rick Couard... Ca sonne bien... Non encore mieux Rick de Couard... Encore mieux...

Il comprit à ses mots, qu'elle se moquait vraiment de lui mais qu'elle avait compris ce qu'il venait de dire. Elle avait vraiment le don pour essayer de le faire tourner en bourrique. Il prit le parti de rire.

Donc si je suis Rick de Couard, tu es donc aussi Kory de Couard, même si tu es mariée. Donc la couardise est notre fléau. Mais tu as raison, cette couardise est un trait paternel et notre douce folie nous donnant du courage nous vient sans aucun doute de notre mère.

S'il avait su qu'il lui tendait une perche en parlant de leur départ, Rick se serait abstenu. Il la vit rire à nouveau et même si elle se moquait ouvertement de lui, Rick ne prit pas la mouche car il avait compris qu'elle avait eu des moments difficiles et que le rire lui permettait d'extérioriser tout cela.

Demain ? Hum j'pense pas... Tu risques de dormir au petit matin mon cher... Tu vas ENFIN avoir la nuit de noce que tu attends DEPUIS ta naissance... JE ne voudrai pas gâcher ce moment de plaisir... Ma petite personne ne vaut pas cette peine...

Tu as raison que j'attends cela depuis longtemps mais pas depuis ma naissance. Tout de même... ch'tite soeur... Et si je l'attends depuis si longtemps c'est que Tia est une femme formidable qui mérite qu'on l'aime.

Rick sourit à sa soeur.

Et tu sais bien que tu ne me gâcheras pas ce moment de plaisir. Tu sais bien que s'il le fallait, nous attendrions encore une nuit de plus, s'il le fallait. Tu sais bien que notre famille passera avant le reste. Comme le travail et la mairie ont réussi à passer avant nos fiançailles.

Rick resta pensif un instant, pensant que Kory s'arrêterait là, mais il fut surpris lorsqu'elle continua.

Bien, FILE honorer ta femme... N'oublie pas... Tu as une FAMILLE à fonder... Bonne soirée... J'espère que vous avez PREVENU les voisins...

En plus, elle poussa le vice jusqu'à ameuter le rester des invités. Rick regarda autour de lui pour voir la réaction des personnes aux alentours mais il s'aperçut que personne n'écoutait. Heureusement pour lui, car sinon il aurait peut-être rougit un peu.

Kory, nous n'avons pas eu besoin de prévenir les voisins, car ils ont quitté Montbrisson, il y a quelques jours. Et puis, même si la nuit qui arrive va être la plus délicieuse que nous partagerons jusqu'à ce jour, nous sommes des gens civilisés et nous saurons nous tenir un peu...

Rick fit la grimace lorsqu'il entendit sa soeur parler de fonder une famille. Il avait encore un peu de mal et il pensait que sa soeur le comprennait mieux que quiconque.

Bon, si tu pars avant que nous revenions demain, j'aimerais que tu sois prudente sur les routes et prudente à la guerre. N'oublies pas que nous avons encore besoin de toi à Montbrisson et à Cournon.

Rick serra sa soeur dans ses bras en espérant que cela ne serait pas la dernière.
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de Tia & Rick

Message  feu Tiadriel le Mer 9 Juil - 20:36

kory a écrit:Une discussion triste au départ qui finissait en éclats de rire, Korydwen apprécia, c'était si bon de rire, après toutes ces horreurs, un peu de baume au coeur, un peu de douceur dans ce monde de brute... Un tout petit peu de douceur, pas trop...

Voyons Kory, tu sais bien que si mon village ou ma famille a besoin de moi, je n'hésiterais pas à risquer ma vie pour cela. Tu n'auras pas besoin de te mettre sur mon chemin.

Elle regarda son frère retenant encore un instant ce fou rire naissant, elle le laisserait éclater plus tard, pour le moment, c'était sérieux.

Je ne le sais que trop bien mon cher frère. Tu as risqué ta vie pour ma fille et pour ça, je te serai éternellement reconnaissante... Mes enfants comptent beaucoup pour moi, si tu savais la souffrance qui me ronge quand je les quitte pour la guerre... Quand à me mettre sur ton chemin... Je n'en aurai pas la force, blessé ou tué, un ami, un frère, une soeur, une fois ça va... Pas deux, surtout pas deux...

Elle resta souriante, tomber dans la mélancolie très peu pour elle, elle regarda ses enfants qui mangeaient, s'imaginant ce qu'ils allaient pouvoir faire subir aux serviteurs à Cournon. Elle regarda son frère se demandant bien ce qu'il allait pouvoir lui sortir cette fois... Elle risquait de ne pas être déçue.

Donc si je suis Rick de Couard, tu es donc aussi Kory de Couard, même si tu es mariée. Donc la couardise est notre fléau. Mais tu as raison, cette couardise est un trait paternel et notre douce folie nous donnant du courage nous vient sans aucun doute de notre mère.

Korydwen de Couard... Je dois avouer que ça à de la classe... Mais Korydwen de Toggenburg de Marigny avoue tout de même que c'est plus classieux... Cela correspond mieux à mon rang peut-être...

Le fou rire éclata, la bouche grande ouverte, elle riait aux éclats, elle venait de se faire passer pour quelqu'un d'hautain ce qu'elle détestait le plus au monde, mais c'était tellement drôle, cette façon de parler, de se tenir... Elle ne faisait pas attention à ce qu'il se passait autour d'elle, elle s'en fichait... Ce que pensait les autres, elle s'en fichait, jusqu'à présent ça la faisait souffrir, cela l'énervait plus qu'autre chose. Grâce à son frère, elle avait compris quelque chose, vivre comme elle le sentait sans faire attention aux pensées, aux regards des autres...

Notre père, le vrai fléau... Jamais tu ne lui ressembleras... Je m'y engage solennellement devant toi et je prends ce verre de champagne pour témoin... Jamais... Prends plutôt la douce folie de notre mère... Jouer avec le feu, prendre des risques toutes ces petites choses qui rendent la vie beaucoup plus agréable... Cela vaut le coup de vivre... Voyager, découvrir, surprendre... Et jamais vous ne vous ennuierez.

Elle s'approcha de son frère en souriant, à coup sur que ce mariage durerait, cela se voyait. Elle l'écoutait, le rôle d'une petite soeur, était bien d'écouter les "malheurs" de son grand frère chéri... Elle l'aimait, mais ne l'avouait jamais... Beaucoup plus drôle de le faire enrager plutôt que de lui sortir des "j't'aime frérot". Ca façon à elle de montrer qu'elle l'aimait...

Et tu sais bien que tu ne me gâcheras pas ce moment de plaisir. Tu sais bien que s'il le fallait, nous attendrions encore une nuit de plus, s'il le fallait. Tu sais bien que notre famille passera avant le reste. Comme le travail et la mairie ont réussi à passer avant nos fiançailles.

Je rectifierai tes paroles avec un "malheureusement" tu vois dans ta phrase entre "passer" et "avant nos fiançailles"... Ce qui donnerait "passer malheureusement avant nos fiançailles"... La mairie vous a usé... Tout comme elle m'a usé, moi aussi...

Elle le prit par le bras et mima le fait d'avancer, elle avait vu ça chez certains nobles... Et quand à paraître hautaine, autant le faire réellement, c'est beaucoup plus drôle... Elle faisait comme si elle avançait dans un petit salon d'un château, une amie au bras... Comme si elle racontait les derniers potins... Les ragots...

Tu sais frérot... Je crois que la politique, ce n'est pas pour nous... Laissons ça aux autres, la vie est trop courte pour se prendre la tête... Crois-moi... La politique... Source de malheur chez nous... Si tu regardes tes mandats ou les miens en prenant beaucoup de recul... Etait-ce si glorieux que ça ? Non je ne crois pas...

Elle regarda son frère, que cela faisait du bien de discuter avec lui, si seulement elle pouvait retrouver ça chez sa soeur... Ce lien réduit à un fil très fin par sa faute... Elle espérait de tout coeur, pouvoir avoir ce genre de discussion avec Milosa, mêlant sérieux à rigolade... Ironie et autres... La politique lui avait fait perdre certaines choses, bien plus précieuses à ses yeux... Il faudrait maintenant les gagner à nouveau, mais ce n'était pas facile, toujours cette trouille de froisser sa soeur... Sentiment normal ? Non pas possible, avec son frère... Elle ne souciait guère de ce qu'elle disait, ne faisant pas attention, ne réfléchissant pas aux conséquences de ses mots.

Kory, nous n'avons pas eu besoin de prévenir les voisins, car ils ont quitté Montbrisson, il y a quelques jours. Et puis, même si la nuit qui arrive va être la plus délicieuse que nous partagerons jusqu'à ce jour, nous sommes des gens civilisés et nous saurons nous tenir un peu...

Une légère grimace perçue sur le visage de son frère, cette grimace n'était pas de bonne augure, elle avait pointé un sujet sensible pour son frère... Un main se posa sur l'épaule de ce dernier.

Rick... Tu seras un bon père... Regarde par toi-même, ouvre les yeux... Tu t'es occupé de mes enfants... Eléa et Matthis ne sont pas vraiment des cadeaux... Tu leur a fait faire plein de chose... Ce passé est plus lourd pour toi que pour moi... Mais regarde devant, le passé ne s'oublie pas... Il est des blessures que l'on ne soigne pas... Mais pense à ta vie avec Tia... Tu ne sais pas la joie que c'est de se retrouver parent... On a peur au début c'est normal... Mais ça vient, nous serons toujours là pour toi... Ermeline sera là... Elle t'aidera comme elle a aidé Milosa... Tu n'es pas seul Rick. Et jamais ô grand jamais, nous te laisserons devenir comme notre père... Jamais tu ne porteras la main sur tes enfants comme lui a fait sur toi, jamais... Tia ne te laissera pas faire...

Elle essayait de rassurer son frère, mais elle savait que ce n'était pas facile, le passé de son frère était trouble, elle connaissait la violence de son père, de part ses récits... Elle savait qu'un autre enfant aurait du naître... Un petit Angelot n'ayant pas connu la vie terrestre parce qu'un fou... Un fou se mit en travers du chemin de ce pauvre enfant...

Bon, si tu pars avant que nous revenions demain, j'aimerais que tu sois prudente sur les routes et prudente à la guerre. N'oublies pas que nous avons encore besoin de toi à Montbrisson et à Cournon.

Elle regarda son frère et sourit.

Je ne peux pas te promettre de revenir en vie... On ne peut promettre quelque chose que l'on ne maîtrise pas... Mais je peux te promettre d'être prudente, c'est dans mes cordes... Besoin de moi à Montbrisson je ne sais pas, vous avez l'air de bien vivre sans moi... Il faut que je te fasse une confidence... Il se peut qu'à la fin de la guerre, je ne veuille pas revenir vivre à Montbrisson... Il se peut que j'ai besoin de changement... Il se peut que plein de chose... A Cournon je sais que l'on aura toujours besoin de moi... Ma famille est si importante à mes yeux...

Elle serra son frère dans ses bras, un moment, pas un mot de plus, elle l'avait bien assez retenu déjà.

Aller file et encore tous mes voeux de bonheur.

Elle regarda son frère partir, bientôt cela serait son tour, une courte nuit au 9 chemin du bord du lac, avant de reprendre la route vers la Bretagne, avant de regarder le carrosse de Cournon repartir à Cournon, avec Eléa, Matthis et Ermeline... Nouvelle déchirure...

Rick a écrit:Rick avait écouté Kory avec amusement et sourire caché. Sa soeur savait tellement bien le comprendre. D'ailleurs, il était plus proche d'elle qu'il ne l'était de Milo. Peut-être était ce parce que Milo, ne leur avait jamais parlé de son enfance.

Il avait caché l'éclat de rire qui naissait en lui, en voyant sa soeur mimer les nobles. Certes, elle l'était et elle savait si bien jouer aux précieuses qu'il avait vu et servi lorsqu'il était page en Espagne. Combien de fois s'était-il moqué de ces femmes qui parlaient ainsi. Alors voir sa soeur faire ainsi était tellement drôle. Il n'en put plus et laissa éclater son rire. Un rire cristallin et enfantin, où il laissait passer aux oubliettes les soucis et tracas quotidiens.


Notre père, le vrai fléau... Jamais tu ne lui ressembleras... Je m'y engage solennellement devant toi et je prends ce verre de champagne pour témoin... Jamais... Prends plutôt la douce folie de notre mère... Jouer avec le feu, prendre des risques toutes ces petites choses qui rendent la vie beaucoup plus agréable... Cela vaut le coup de vivre... Voyager, découvrir, surprendre... Et jamais vous ne vous ennuierez.

Kory venait de prendre un engagement vis à vis de lui et de son éventualité paternité. Il sentait ses appréhensions diminuer en se sachant si bien entouré. Tia lui avait dit lors de sa convalescence et maintenant Kory lui en reparlait. Il y aurait aussi Ermeline, sorcière et Epson pour les épauler éventuellement. Il espérait aussi qu'il y ait Milosa en cas de besoin. Il était déçu de ne pas avoir pu parler plus de 10 min avec la benjamine de la famille.

Tu sais frérot... Je crois que la politique, ce n'est pas pour nous... Laissons ça aux autres, la vie est trop courte pour se prendre la tête... Crois-moi... La politique... Source de malheur chez nous... Si tu regardes tes mandats ou les miens en prenant beaucoup de recul... Etait-ce si glorieux que ça ? Non je ne crois pas...

Rick fut ramené à la réalité par Kory.

Tu as raison, ch'tite soeur, une fois de plus. Nos mandats n'ont pas amené grand chose dans notre ville. Nous avons été des pions éphémères pour Montbrisson. Il y a eu des gens avant nous et il y en a eu après nous. Et quand tu vois que des personnes comme Amadeus ne sont pas connues par les nouveaux habitants, ça te mettrait le moral à zéro. Tu as raison, la politique n'est pas pour nous. Nous avons essayé et nous avons pas fait grand chose à ce niveau.

Kory le serra une nouvelle fois dans ses bras et Rick espérait que cela ne serait pas la dernière fois.

Aller file et encore tous mes voeux de bonheur.

Rick dit au-revoir à sa ch'tite soeur, puis, il attendit que Tia est fini de dire au-revoir à Kory et Al, puis ils se rendirent en direction des autres invités pour les remercier. Ensuite les deux nouveaux époux pourraient enfin se découvrir l'un l'autre et s'aimer sous le regard clément d'Aristote.
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de Tia & Rick

Message  feu Tiadriel le Mer 9 Juil - 20:37

mushtache a écrit:[A la tour de guet]

Flaxous et Mushtache arrivèrent enfin au bout du chemin de leur rue, dans la charette de Flaxous pour apercevoir que certains invités s'apprêtaient déjà à partir. C'était le cas de Kory dont Mushtache avit pu remarqué l'humeur un peu sombre en ce jour pourtant si gai

Elle vit Rick se diriger vers eux, c'était tant mieux, car cela avait pris un certain temps à mettre les présents dans la charrette afin que le vase de Venise ne se casse pas, et comme cela il pourrait aider Flaxous mieux qu'elle ne le ferait elle-même


Excusez nous Rick, nous arrivons un peu tard, mais la raison est que nous n'avons pu nous décider quoi vous offrir parmi les cadeaux que nous avions prévu de vous offrir et finalement nous avons tout pris.

Tiadriel a écrit:Finalement, ce n'était peut-être pas une si bonne idée d'envoyer Matthis demander un petit frère à sa mère... Mais elle n'avait rien trouvé de mieux à lui dire sur le coup.

Vai ? Peu demander l'un tetit fèhe à Maman ? Diha oui ? Ca l'êtes supe !

Elle aurait voulu lui dire que rien n'était sûr quant à la réponse de Kory mais n'en eut pas le temps.

Elle remercia, elle aussi, la tante Ermeline pour son aide et rosit sous le compliment, avant de se sentir un peu mal en entendant la demande de Matthis. Surtout qu'il insistait bien sur le fait qu'elle lui avait dit que sa mère serait d'accord... Du coup, elle ne répondit pas à la dernière question de son époux, qui l'embarrassait aussi.

Maman si teu plait ? Tu peux donner moi un tetie fèhe ? Tatie veut pas l'en l'avoi un dans son le vente ! Elle l'a dit tu le voudais bien me donner à moi un tetie fèhe... Dis tu veux hein ?

La jeune femme se fit toute petite. Elle aurait voulu pouvoir se glisser dans un trou de souris pour cacher sa gêne. La seule chose qu'elle réussit à faire, c'est de prendre une jolie teinte carmin. Elle sentait même ses oreilles chauffer.

Eléa en remit une couche et fit aussi une demande à sa mère...
Le petit garçon lui tira la langue pour lui signifier son mécontentement et elle ne put que lever les bras pour lui dire qu'elle n'y pouvait rien. Et après tout, elle n'avait rien promis.


Avec tout ça, elle eut tout juste le temps de remercier Milo et de lui dire au revoir.
Rick voulut savoir ce qui se passait à la guerre avec Kory et cette dernière décida d'éloigner les enfants.


Si vous alliez voir Ratatouille près du banquet, il a plein de gâteaux et autres sucreries, profitez en c'est jour de fête. Ce n'est pas tous les jours que l'on peut manger tout ce que l'on veut. Vous lui direz que c'est moi qui vous envoie, comme ça vous aurez tout ce que vous voudrez.

Elle se demanda si ça marcherait aussi pour elle et décida de les suivre. Elle aussi, elle voulait des sucreries et du gâteau.
Une fois arrivée devant, elle hésita sur ce qu‘elle voulait manger. Tout lui semblait appétissant et délicieux. Elle prit donc une assiette et se fit un petit assortiment avant de revenir vers Rick et Kory. Elle resta un petit peu à l‘écart pour ne pas les gêner dans leur conversation. Elle perçut quelques mots que Kory avait prononcé plus fort, mais mis bout à bout, ils ne voulaient rien dire.


ENFIN… DEPUIS… JE… FILE… FAMILLE… PREVENU…

Elle cherchait un sens logique à tout ceci quand la voix de Rick la tira de sa rêverie, elle se rendit compte alors qu’elle avait fini son assiette sans s’en rendre compte.

Et si nous y allions Tia ? Il faut que nous finissions de saluer nos invités avant si tu le veux bien.

Oui, allons-y !

Elle embrassa Kory et Al, puis Ermeline, et leurs témoins à tous les deux, ainsi que le reste des invités. Elle finissait juste quand Mushtache arriva.

Excusez nous Rick, nous arrivons un peu tard, mais la raison est que nous n'avons pu nous décider quoi vous offrir parmi les cadeaux que nous avions prévu de vous offrir et finalement nous avons tout pris.

kory a écrit:Discussion forte agréable avec son frère, mais il était temps de le laisser partir, sa belle-soeur revint avec une assiette vide. Korydwen la regarda avec un léger sourire narquois au coin des lèvres... Elle mangeait bien... Elle la voyait venir, une idée en tête, mais pour plus tard, ils avaient eu leurs doses pour leur mariage... Pas très sympa la frangine pour le mariage...

Une Dame qu'elle ne connaissait pas était avec l'ancien bourgmestre Flaxous, certainement la fameuse Mushtache dont elle avait entendu parlé. Léger signe de la tête avant que ses deux petits monstres ne lui foncent dans les jambes.


Outch ! Son regard se baissa, elle trouva un Matthis accroché à une jambe.

Ouatch ! Et une Eléa sur l'autre jambe, finalement le troisième... Plus tard largement plus tard, le temps qu'une jambe se libère ou qu'une troisième ne pousse. Elle sourit et manqua d'éclater de rire. Elle posa chacune de ses mains sur le haut du crâne de ses enfants. Il était tard, l'heure de rentrer.

Elle salua les invités encore présents et la petite famille prit la direction de leur maison du bord du lac, pour passer une nuit tous ensemble avant de se séparer au petit matin... Ses serviteurs avaient pour ordres de tout nettoyer et ranger, ce qu'ils firent merveilleusement bien comme d'habitude.
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de Tia & Rick

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum