L'anniversaire d'un petit bonhomme qui devient grand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'anniversaire d'un petit bonhomme qui devient grand

Message  feu Tiadriel le Ven 25 Sep - 18:01

Aujourd'hui était un jour particulier pour leur premier né, Georges. Il fêtait son deuxième anniversaire. Déjà ! Comme elle le pensait souvent ces derniers temps, les journées passaient trop vite faisant défiler les jours à une vitesse folle.
Aristote avait-il emballé le temps ? S'ennuyait-il au point de vouloir voir plus rapidement les conséquences de ce que faisaient ses disciples d'en bas ? Hum... Peut-être ou peut-être pas.

Tiadriel s'était levée tôt ce matin là. Elle voulait faire une surprise à son fils. Elle s'était donc mise au fourneau de très bonne heure, afin de préparer une tarte pour l'occasion. Elle y prêta une attention toute particulière, comme elle l'avait fait, il y a peu, pour les un an des grumelles. Ses pommes coupées, elle les disposa sur la pâte qu'elle avait étalée dans son moule, avant d'enfourner le tout. Elle reviendrait surveiller la cuisson un peu plus tard. Pour l'instant, elle avait autre chose de prévu.

Elle alla récupérer la bourse dans laquelle elle avait gardée toutes les pièces de un denier qu'elle avait pu récolter. Elle se demanda si Rick s'était aperçu que Lami en manquait régulièrement. Sa bourse dans la main, elle rejoignit la chambre de Georges sur la pointe des pieds. S'il se réveillait avant qu'elle n'ait fini, ça gâcherait la surprise. Elle disposa alors, une à une, les pièces, les espaçant à intervalle régulier, reculant au fur et à mesure. Elle commença au pied du lit de Georges et alla jusqu'à la cuisine. Pour un peu, elle se serait prise pour le Petit Poucet. Elle n'avait pas compté le nombre de pièces qu'elle venait de déposer mais, elle aurait bien dit une trentaine à vu de nez. Au bout de la route, elle mit les nouvelles chausses qu'elle lui avait confectionnées. Elles étaient identiques aux précédentes et la mère, qu'elle était, savait que son fils n'accepterait pas de se séparer des anciennes si elle ne lui en faisait point des semblables. Et les vieilles étaient arrivées en bout de course. Elle sourit à cette pensée, puis se souvint qu'elle avait une tarte dans le four. Il ne fallait pas la laisser brûler !

La tarte était prête, elle la sortit et la posa sur la table. Elle sentait drôlement bon ! Le parfum appétissant qui s'en dégageait envahit aussitôt la cuisine pour se répandre ensuite dans le reste de la maison. Il finirait bien par chatouiller quelques nez délicats. Elle se dit donc qu'il était temps de préparer une boisson chaude pour toute sa petite famille.
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anniversaire d'un petit bonhomme qui devient grand

Message  Rick le Ven 25 Sep - 19:36

En ce matin là, Rick s'était levé de bonne heure pour faire tourner son four à pain. Il n'avait pas tourner longtemps mais la semaine prochaine, toute la petite famille Montpensiéroise irait voir la famille Montbrissonnaise, pour fêter l'anniversaire de Timothée, le premier octobre et récupérer les marchandises que Kory gardait au chaud pour l'Antre des bûcherons. Il s'était donc levé de bonne heure et en tout début de matinée, avant que les enfants ne se réveillent, il avait choisi de rentrer chez eux. C'est donc au pas de course que le jeune homme avait choisi de remonter les escaliers de la cabane. Arrivé sur la terrasse de la cabane, une merveilleuse odeur se fit sentir. Un sourire étira les lèvres de Rick et son estomac se mit à gronder. Il entra doucement dans la cabane pour ne pas réveiller encore les enfants. Tia était devant le fourneau à préparer le petit déjeuner et une magnifique tarte aux pommes envahissait la pièce par son odeur.

Rick se dirigeait vers son épouse, lorsque quelque chose par terre l'interpella. Une pièce de un denier traînait par terre. Il allait la ramasser lorsqu'il vit qu'elle n'était pas seule mais qu'elle partait de la chambre de Georges pour arriver à une jolie paire de chausses. Le jeune homme se releva et se mit à rire. Puis, il se rendit tout contre son épouse pour l'embrasser amoureusement.


Je vois que tu as préparé une jolie surprise à notre petit ange ! Deux ans aujourd'hui ! Ca passe tellement vite ! Je comprends mieux pourquoi il me manquait de la monnaie à Lami. Tu es incroyable !

Le jeune homme riait des talents de son épouse. Il se rapprocha de la table pour sentir encore plus la tarte de Tia.

Hum quel fumet appétissant ma jolie colombe ! J'ai hâte d'en manger une part ! J'ai l'impression que tu vas me faire concurrence si quelqu'un vient à la maison avant qu'on ait fini ton joli gâteau ! J'ai moi aussi un cadeau pour Georges et les jumelles !

Rick trouvait ses enfants encore trop petits pour offrir un cadeau à l'un mais pas aux deux autres. Il avait déjà fait cela en début de mois pour les jumelles et n'avait pas laissé Georges en reste. Il avait donc fait pareil. Il sortit à nouveau sur la terrasse et revint avec un petit cheval à bascule qu'il avait fait avec l'aide de Patxi, son ami, bûcheron. Afin que ses soeurs puissent aussi en profiter, il avait décidé de lui mettre des petites barrières pour qu'aucun des trois enfants ne tombent en en faisant. Il mit le jouet juste à côté des chausses pour que l'enfant puisse aussi le trouver. Puis il retourna voir son épouse, l'embrassant tendrement dans le cou.

Comment trouves-tu le cheval à bascule ?

_________________
avatar
Rick
Admin

Nombre de messages : 391
Age : 40
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anniversaire d'un petit bonhomme qui devient grand

Message  Georges le Ven 9 Oct - 1:15

Georges dormait tranquillement. Il faisait un joli rêve... de tarte à la pomme ! Elle était encore tiède et fondait dans la bouche, un vrai régal ! C'est sur cette image qu'il finit par se réveiller. Il ouvrit les yeux, battit des paupières et crut qu'il rêvait toujours. Il la sentait ! Il la sentait bien cette odeur ! Une odeur de pommes cuites ! Une tarte ? C'était possible d'en rêver et de l'avoir en se réveillant ? Aristote lisait-il dans les rêves ? Si c'était le cas, il était vraiment chouette ce messire. Il faudrait qu'il le remercie encore et encore si un jour il avait le plaisir d'enfin le rencontrer.
Un peu mieux réveillé, il se leva et enfila ses chausses, tout seul comme un grand ! Il se dirigeait vers la porte quand il marcha sur quelque chose. Ses chausses usées laissaient sentir le moindre caillou sur le sol, mais là ! Ça n'était pas du tout un caillou. Il se pencha et ramassa ce truc rond par terre. Oh mais... Il savait ce que c'était. Marthe, elle lui laissait regarder quand elle mettait ça dans la boite de son papa. Même que ça s'appelait... Hum, un sou ? Non, ça n'était pas ça. Un écu ? Non, il était trop petit pour être un écu. Zut... Il ne se souvenait pas. Il savait qu'il y avait un nom et que ça servait à payer des choses. C'était son jour de chance. Il venait d'en trouver une. Il avança encore un peu et marcha sur une seconde. Là, ça devenait vraiment bizarre. Il alla donc à la fenêtre et entrouvrit le lourd rideau qui cachait le soleil. Il fut un instant ébloui par un rayon et ferma les yeux. Il se détourna de la fenêtre avant de les ouvrir à nouveau. Et là, il vit plein de pièces. Elles faisaient comme un chemin sur le sol et sortaient de sa chambre. Il se mit donc à les ramasser une à une. Il ressemblait à une poule picorant des grains de maïs.


"Il y en a vraiment tout plein ! Je ne sais pas si je vais arriver à tout porter dans mes mains !, pensa-t-il.

Ainsi, il arriva au bout du chemin. Il avait contourné le problème en ayant glissé les pièces dans ses braies. Il faisait chling chling à chaque pas. C'était vraiment très discret comme mélodie. Pour sur que ses parents l'entendraient arriver. D'ailleurs, il les entendait discuter. Au fur et à mesure qu'il avait avancé leurs voix s'étaient faites plus audibles. Seulement, il n'avait pas fait plus attention que ça. Pourquoi ? Ben parce qu'au bout du chemin, il y avait une surprise pardi !
Un cheval bizarre et des chausses. Et même que c'étaient les mêmes que celles de Georges, mais elles étaient neuves celles-là !


C'es' t'op 'uper ! Sou'tte !

Le petit bonhomme sauta sur place tout excité, laissant ses pièces sortir de ses braies dans un joli tintement. La boulette ! Il ne sut plus où donner de la tête. Les pièces ? Les chausses ? Le cheval ?

A l'aite ! A l'aite ! Oge a un 'ouzi' ! A l'aiteeeeeeeeeeeeeeeee ! 'iteeeeeeeeeeeeeee !
Mama ! Papa ! A l'aiteeeeeeeeeeeeeeeeeee !!!
avatar
Georges
Admin

Nombre de messages : 6
Localisation : Avec ma Maman & mon Papa
Date d'inscription : 25/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anniversaire d'un petit bonhomme qui devient grand

Message  feu Tiadriel le Ven 9 Oct - 16:42

Elle venait de mettre du lait et de l'eau à chauffer quand son époux rentra. Il revenait sûrement de Lami. Elle sourit quand il se colla à elle et l'embrassa. Elle aimait ces échanges, bien trop courts ces derniers temps, à son avis. Mais elle était très prise par les enfants et lui par ses nombreuses charges et responsabilités.

Je vois que tu as préparé une jolie surprise à notre petit ange ! Deux ans aujourd'hui ! Ca passe tellement vite ! Je comprends mieux pourquoi il me manquait de la monnaie à Lami. Tu es incroyable !

Elle lui sourit de plus belle, ravie que l'idée lui plaise.

C'est un emprunt pour la bonne cause ! J'ai des paires de chausses pour les jumelles aussi. Je leur donnerai quand elles se lèveront.

Elle le regarda s'approcher de la tarte, guettant le moindre signe qui pourrait dire qu'il ne résisterait pas, prête à lui sauter dessus au besoin. Il n'y toucherait pas tant que ça ne serait pas le moment. Elle y veillait. Mais il resta sage.

Hum quel fumet appétissant ma jolie colombe ! J'ai hâte d'en manger une part ! J'ai l'impression que tu vas me faire concurrence si quelqu'un vient à la maison avant qu'on ait fini ton joli gâteau ! J'ai moi aussi un cadeau pour Georges et les jumelles !

J'ai vu que tu avais hâte et pour tout te dire, j'étais prête à bondir si par malheur tu avançais la main.

Elle éclata de rire avant de recouvrer petit à petit son sérieux. Elle risquait de réveiller les enfants. Pas qu'ils n'aient pas le sommeil lourd, mais l'heure du lever approchait à grand pas.
Il sortit sur la terrasse et revint avec un magnifique cheval à bascule. C'était du joli travail, comme à chaque fois. Elle était étonnée de voir ce qui pouvait sortir de l'esprit débordant d'imagination de son époux. Il s'approcha de nouveau et vint l'embrasser dans le cou, la chatouillant de sa moustache.
C'est alors qu'elle entendit un bruit pas très familier. Quelque chose ou quelqu'un approchait en faisant un bruit de tintement. Etrange. Elle regarda dans la direction du bruit et vit Georges ramassant les deniers et les glissant dans ses braies. D'où le bruit. Elle comprenait mieux. Toujours lovée contre Rick, elle regarda son fils découvrir ses cadeaux d'anniversaire. Elle rit en le voyant sauter de joie, mais il fut vite débordé par la fuite inattendue de son trésor.
Les pièces se mirent à rouler dans tous les coins de la pièce dans un gros tintement sonore, bientôt suivi par des cris.


A l'aite ! A l'aite ! Oge a un 'ouzi' ! A l'aiteeeeeeeeeeeeeeeee ! 'iteeeeeeeeeeeeeee !
Mama ! Papa ! A l'aiteeeeeeeeeeeeeeeeeee !!!


Elle s'approcha alors, entraînant Rick avec elle, lui glissant quelques mots à l'oreille.

Il semblerait que notre fils ait besoin d'aide.

Elle avait complètement oublié le lait et l'eau... S'en rendrait-elle compte à temps ? Mystère.
Elle s'accroupit devant son fils et le prit dans ses bras, lui collant un énorme bisou sur la joue.


Joyeux anniversaire mon ange !
Tu as deux ans aujourd'hui et un petit problème apparemment. Que t'arrive-t-il ?


Oge a 'auté et les pièzes 'ont tom'ées pa' te'e ! Oge veu' tou' 'amazé mais Oge 'eut auzi ezay' les 'hausses et le che'al ! Alo' Oge 'ait plu' 'oi fai'e ! Alo' Oge 'pèle à l'aite !

Ce n'est pas grave. Papa et moi allons t'aider. D'accord ?
Papa va te mettre tes nouvelles chausses et ensuite il te déposera dans le cheval à bascule. Et moi, je vais ramasser toutes les pièces.
Tu es rassuré comme cela ?


Vi ! Oge 'ontent !

Il lui sourit de toutes ses dents avant de lui faire un bisou et un gros câlin. Puis il se jeta sur son père.

Papa ! Toi ai'er Oge ?
avatar
feu Tiadriel
Admin

Nombre de messages : 449
Localisation : Au Soleil, à côté d'Aristote !
Date d'inscription : 03/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cheztiadrieletrick.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anniversaire d'un petit bonhomme qui devient grand

Message  Rick le Sam 10 Oct - 1:01

C'est un emprunt pour la bonne cause ! J'ai des paires de chausses pour les jumelles aussi. Je leur donnerai quand elles se lèveront.

Ca c’est une excellente idée ma jolie Tia ! C’est vrai que maintenant qu’elles commencent à gambader, il leur faut de jolies chausses. J’ai hâte de les voir !

Le jeune homme sourit tout en s’enivrant du fumet de la tarte. Son sourire s’agrandit lorsqu’il vit que son épouse était sur le qui-vive, prêt à lui taper dessus, s’il commettait l’irréparable : à savoir commencer la tarte avant les enfants. Et malgré sa faim, il n’y avait même pas pensé.

J'ai vu que tu avais hâte et pour tout te dire, j'étais prête à bondir si par malheur tu avançais la main.

J’ai bien fait alors de me retenir ma jolie colombe ! Mais un gâteau d’anniversaire, c’est presque aussi sacré que le corps d’Aristote !

Dans les bras de Tia, Rick aurait pu y rester jusqu’à la nuit tombée. Juste pouvoir sentir son parfum se mélanger de manière subtile à l’arôme de la tarte était un privilège à damner même un saint. Lové contre elle, les mains caressant ce corps tant apprécié, le jeune homme fut sorti de sa rêverie par un bruit de pas qui faisait cling cling. Georges venait de découvrir son trésor et en bon auvergnat, il ramassait chaque sou avant de les glisser dans ses poches. Un cri de joie se fit entendre et le rire maternel suivit de très près. Le jeune homme aimait ses scènes de la vie quotidienne où il voyait grandir ses enfants, accompagné par la femme qu’il aimait. Puis un appel au secours enfantin s'éleva dans la cabane

A l'aite ! A l'aite ! Oge a un 'ouzi' ! A l'aiteeeeeeeeeeeeeeeee ! 'iteeeeeeeeeeeeeee !
Mama ! Papa ! A l'aiteeeeeeeeeeeeeeeeeee !!!


Il semblerait que notre fils ait besoin d'aide.

Le jeune homme, tout sourire, fut entraîné par son épouse vers le lieu du crime. Et pendant que Tia se mettait à la taille de leur fils pour l’embrasser et lui souhaiter un bon anniversaire, Rick écoutait les explications de son fils, suite à l’interrogation maternelle. Certes, ils connaissaient tous les deux le souci de Georges mais il était plus intéressant que ce soit lui qui le formule.

Oge a 'auté et les pièzes 'ont tom'ées pa' te'e ! Oge veu' tou' 'amazé mais Oge 'eut auzi ezay' les 'hausses et le che'al ! Alo' Oge 'ait plu' 'oi fai'e ! Alo' Oge 'pèle à l'aite

Le jeune homme ne put s’empêcher de sourire devant cette scène des plus amusantes et devant cette explication des plus limpides. Il fit mine de réfléchir pendant que Tia lui offrit la réponse à son problème.

Ce n'est pas grave. Papa et moi allons t'aider. D'accord ?
Papa va te mettre tes nouvelles chausses et ensuite il te déposera dans le cheval à bascule. Et moi, je vais ramasser toutes les pièces.
Tu es rassuré comme cela ?


Rick avait donc la lourde tâche de mettre les nouvelles chausses de son fils qui semblait heureux par la tournure des événements. Heureusement que super Maman avait trouvé la bonne réponse. Il se retrouva vite avec un jeune garçon dans les jambes.

Papa ! Toi ai'er Oge ?

Le jeune homme souleva son fils et lui fit faire un tour de moulin à vent dans ses bras.

Bon anniversaire mon grand garçon ! Alors, on va commencer par les jolies chausses faites par Maman puis on ira sur le cheval !

Rick s’accroupit au sol en souriant à son fils et le fit s’asseoir par terre. Il enleva les chausses très usées du petit garçon et les remplaça par les toutes nouvelles.

En plus, elles sont toutes jolies celle-là ! Maman a fait du joli travail, tu as vu ?

Le jeune père se retourna vers son épouse pour lui faire un clin d’œil et reporta son attention sur le petit héros du jour.

Prêt à faire un tour de cheval ?

Et à nouveau, le jeune homme souleva son fils dans les airs pour le positionner sur son cadeau d’anniversaire. Georges n’eut pas besoin d’une longue explication pour savoir comment cela marchait, puisqu’il avait dû remarquer que le cheval ressemblait au fauteuil à bascule de Tia. Rick lui expliqua que les barrières lui permettraient d’amener ses petites sœurs faire un tour avec lui sans qu’elles ne tombent. Il pourrait ainsi leur raconter des histoires et les faire se promener dans la campagne de l’imagination.

Alors heureux, Georges ? Tu aimes tes cadeaux ?

_________________
avatar
Rick
Admin

Nombre de messages : 391
Age : 40
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anniversaire d'un petit bonhomme qui devient grand

Message  Patience le Dim 11 Oct - 0:42

Patience était profondément endormie, en train de rêver à ce je-ne-sais-quoi qui rend les bébés heureux. Un de ses multiples rêves qui sont déjà évaporés avant même d'être enregistrés par le cerveau. Un de ses multiples rêves qui vous donnent le sourire dans votre sommeil, sans que vous vous rappeliez pourquoi et sans que les personnes extérieures sachent pourquoi. Une petite part d'éternité pour un moment intense et merveilleux. Bref Patience rêvait, lorsqu'un cri la fit sortir de son sommeil, d'un coup.

A l'aite ! A l'aite ! Oge a un 'ouzi' ! A l'aiteeeeeeeeeeeeeeeee ! 'iteeeeeeeeeeeeeee !
Mama ! Papa ! A l'aiteeeeeeeeeeeeeeeeeee !!!


La petite fille avait failli pleurer en sursautant dans ce réveil. Mais elle avait reconnu la voix de son frère et surtout, le ton de sa voix semblait signifier qu'il était en danger. Lui aussi s'était-il fait mal ? La main sur sa bouche, elle se demandait que faire. Et si Georges était tombé et que Papa et Maman n'étaient pas là ? Il fallait vite lui faire le bisou-qui-répare-tout-même-quand-ça-fait-super-mal, un de ses bisous comme savaient si bien le faire Maman et Papa, un de ses bisous qui font cesser les larmes. Georges, il était trop gentil avec ses petites sœurs, à remplacer leur papa pour les histoires. Même que ses histoires, elles faisaient rêver la petite fille après. Bref, Georges était en danger et il fallait se dépêcher de sortir. Appeler Papa et Maman pour la lever ? Ce n’était pas envisageable. Soit, ils étaient auprès de Georges à soigner ses blessures, soit ils n’étaient pas là. Il fallait donc se débrouiller seule ou avec l'aide d'Aliénor. Avait-elle entendu le danger ?

Aïnor, ‘oge bobo ! agda bada boum areuh

Fallait réveiller cette marmotte d’Aliénor. Leur frère avait besoin d’aide. Une petite secousse à sa sœur et lui expliquer la situation. Bon maintenant, il fallait prendre la direction des opérations. Alors si elle se souvenait bien, son autre elle, lui avait dit comment descendre du lit. Certes, sa jumelle s’était fait mal en descendant du lit et Patience lui avait fait un bisou. Mais elle était à son premier essai. Patience ne partait pas dans l’inconnu, puisqu’elle lui avait tout expliqué. Mais avant de descendre le long de la falaise dénommée lit, il fallait se préparer. Peinture de guerre, casque antichoc et autre cordes pour descendre en rappel n’était pas possible là. Il fallait donc envoyer un éclaireur pour savoir combien de mètres, il y avait à franchir. Parce que Patience voulait bien aller aider son frère mais bon la hauteur lui faisait un brin peur. Mais quand il faut y aller, faut y aller. L’éclaireur ne pouvait pas être Aliénor, elle ne pouvait pas demander à sa sœur de sauter première. Elle regarda une nouvelle fois en bas, puis elle regarda sa vache Marguerite. Et elle lui expliqua la situation.

‘ite badaboum agada boub areuh hidam sloup !

Puis, elle ferma les yeux, une main sur le visage et elle fit tomber d’un coup sa vache en marionnette par terre. Un tout petit bruit sonore vient lui dire qu’elle n’avait pas mis longtemps à tomber. Couchée sur le ventre, elle entreprit de faire comme Aliénor lui avait expliqué. Les petites mains bien accrochées aux couvertures, les pieds dans le vide, elle se laissa glisser doucement, tout doucement. Et boum badaboum, la petite fille se retrouva plus vite que prévu, les fesses sur le plancher, la couverture à moitié dans les mains. Aliénor avait dû bouger dans la nuit et la couverture était mal accrochée. Le lit était maintenant sans dessus dessous. Il fallait désormais que la petite se relève et parte retrouver son frère. Pas une larme qui coula de son visage car il n’y avait personne pour lui faire le bisou-qui-fait-partir-les-larmes. Mais où était passée Marguerite ? Elle qui s’était sacrifiée pour faire l’éclaireur ?

Ite ? Ite ? Ti houu ?

En se relevant, elle s’aperçut que son doudou se trouvait sous ses fesses. Elle trouva que la vache avait fait plus que son rôle d'éclaireur. Elle avait à sa manière essayée d'amortir la chute de la petite fille. Un bisou lui fit donner en récompense par la commandante de l'opération Sauvetage Georges. Après plusieurs secondes pour se relever, avec l’aide du lit, la petite fille, en langes et pieds nus se dirigea en courant, aussi vite que lui permettaient ses petites jambes, vers la pièce principale.


Ogeeeeeeeeee ?

Et alors que la petite fille s’attendait à voir son frère, assis par terre, en train de pleurer et d’attendre le bisou magique, elle le retrouva riant sur un drôle d’engin qui ressemblait à un cheval. Et il allait en avant et en arrière, avec papa à ses côtés et maman pas loin. La petite fille resta interdite devant le spectacle, mâchouillant la queue de sa vache. Ca avait l’air drôle ce truc, mais c’était bizarre aussi. La mission sauvetage du Georges en détresse par le bisou magique était un échec sur toute la ligne.
avatar
Patience

Nombre de messages : 6
Localisation : Jamais très loin d'Aliénor !
Date d'inscription : 22/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anniversaire d'un petit bonhomme qui devient grand

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum